PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Un amour si compliqué -02

J'avais évidemment de l'appréhension à présenter Adam à Samuel. Je me disais par contre que j'avais été très courtois envers Sandra malgré ma jalousie lorsque Samuel me l'avait présenté. J'ai toujours été un gentleman avec elle et je suis persuadé que ma jalousie n'a jamais transparue un seul instant.  Je n'ai pas été capable de parler de ma nouvelle fréquentation à Sam de toute la semaine. Pour être honnête, j'avais peur de sa réaction. L'anxiété était si forte que j'ai eu de la difficulté à manger pendant toute la semaine. J'étais toujours plongé dans mes pensées.

Les 2 soirs de la semaine que j'ai dormi chez Adam, Samuel me textait pour me demander où j'étais. Tout ce que je trouvais à répondre, c'est que je dormais chez une amie. C'était un peu particulier de rendre des comptes à un ami hétéro, mais je n'étais pas surpris avec notre amitié tordue.

Lorsque je me décida de présenter Adam à Samuel, je n'avais pas pris le temps de lui parler de son existence avant. J'ai tout simplement décidé de me pointer à l'appartement avec lui.

Le soir venu, mon coloc était avec sa copine sur le sofa entrain de regarder un film d'action. Adam était nerveux, moi aussi d'ailleurs, mais j'avais pris le temps de lui dire qu'ils étaient sympas et que tout allait bien se passer. Lorsque nous sommes arrivé, la porte d'entrée donne directement sur le salon, donc nous sommes tombés directement sur eux.

Moi: Allô les amoureux, désolé de vous déranger. J'amène un ami ce soir, c'est Adam. On s'est rencontré récemment.

Sandra:  Super, vous êtes beaux. Je suis contente pour vous. Que fais tu dans la vie Adam?

Pendant ce temps, tout ce que Samuel avait trouvé bon de faire, c'était de monter le volume de la télé!

Sandra sur un ton irritée: Ben voyons Sam, met le film sur pause! Félix amène de la grande visite!

Il y avait de toute évidence un malaise dans l'air. Sandra semblait beaucoup trop contente pour moi et Samuel ne souriait pas du tout.  Il finit par mettre leur film sur pause tout en soupirant.

Adam: J'étudie pour devenir policier, mais je travaille aussi à temps partiel comment agent de sécurité au centre commercial.

Par politesse, Adam s'avança vers eux et pris le temps de serrer la main à Sandra en premier et par la suite à Sam. Cependant, Samuel ne lui a même pas jeté un regard et ne lui a jamais serré la main.  Samuel a de très beaux yeux foncés, mais lors de cette soirée, je trouvais qu'il avait un regard sombre et froid. Je le connais très bien ce mec, il était tourmenté.

Samuel: Bon super, on n'est plus capable d'écouter un film en paix. Notre petit Félix cachotier est juste capable de venir gâcher un moment avec ma blonde.

J'en revenais juste pas de sa réaction, je ne le reconnaissais tellement pas. C'était quelqu'un de très sociable et toujours prêt à rencontrer de nouvelles personnes. Je le trouvais complètement inapproprié, je finis par lui répliquer sèchement.

Moi: Je m'excuse Sam de te déranger pendant ton petit film si important pour toi. Pour être honnête, j'avais hâte de te présenter Adam, mais sérieux ta réaction me fait vomir.

On ne s'était jamais chicané Sam et moi en 1 an. Étant donné qu'on était toujours ensemble, des fois on se lançait des blagues amicales pour agacer l'autre, mais sans plus. Le pire c'est que malgré son manque de façon, je le trouvais beau sur le sofa. Il avait les cheveux en pagailles, ça lui donnait un air de bad boy. Il portait une camisole Nike, on pouvait très bien voir son torse musclé avec ses poils foncés. Il portait un short ample, mais on pouvait facilement distinguer les contours de sa bite. Je ne l'avais jamais vue, mais je savais qu'elle était grosse, car Sam peu importe ce qu'il portant, ça lui faisait un gros paquet entre les jambes.

Samuel  enchaina sur un ton agressif: Tu ne m'as même pas demandé mon approbation, je suis sure que tu es avec un connard!

Il se leva subitement, ne pris pas le temps de regarder personne et alla s'enfermer dans sa chambre tout en claquant de plein fouet sa porte.

Sandra avec une voix tremblotante: Je m'excuse les gars, je vais aller voir Sam, il n'est pas dans son assiette.

J'entendis Sandra qui tentait de rentrer dans la chambre de Samuel, mais il avait verrouillé la porte. Il fini pour crier à sa copine de s'en aller chez elle et de le laisser seule.

Je n'avais jamais vu Sandra dans cet état, elle ramassa ses choses agressivement et quitta l'appartement en pleurant.

La scène était surréaliste, j'étais encore planté dans le salon debout avec Adam, avec comme arrière plan le maudit film à Sam sur pause. Nous étions sans mot. Je finis par briser la glace.

Moi: Je ne sais pas quoi te dire, Sam n'est pas aussi sauvage d'habitude.

Adam: Ton coloc, je dirais plutôt qu'il est dingue. Je m'excuse Fel, mais je vais m'en aller chez moi, je ne suis pas bien ici. Appelle-moi demain pour faire un truc, mais moi je ne reviens pas ici.

Adam fini par quitter l'appartement aussi. Je n'ai pas tenté de le retenir, je me serais probablement volatilisé moi aussi dans les mêmes circonstances de toute façon.

Je finis par m'assoir dans le salon un peu traumatisé par les derniers évènements. Je tentais de me ressaisir un peu, mais mon nouveau copain venait de quitter mon chez moi et probablement qu'il ne voudra jamais revenir. Mon coloc et meilleur ami, Samuel, avait pété complètement les plombs avec moi et sa copine. Et Sandra ne devait absolument rien comprendre à la scène que son chum venait de nous faire vivre.

J'avais de la rage à l'intérieur de moi. Je voulais aller cogner à la porte de Samuel et lui dire d'aller se faire soigner, mais bon je ne pouvais le faire, j'allais juste mettre de l'huile sur le feu.

Pendant que je réfléchissais, j'entendis  Samuel donner des coups de poings contre les murs de sa chambre. Il pleurait!

Ma gorge se noua, mon Sam n'allait pas bien du tout. Il fallait que je le calme.  Je me leva d'un pas déterminé et me rendis jusqu'à sa porte.  Il a du m'entendre arriver.

Sam me cria au travers de la porte : Va t'en sale menteur!

Moi: Ben voyons Sam, ressaisis toi! Ta blonde vient de partir en pleurant, tu viens de faire fuir la visite et là tu me traites comme une merdre.

Sam ouvrit brusquement la porte, je ne m'en attendais pas. Il regardait le sol les yeux rouges et tout bouffis. Je voyais qu'il s'était écorché les jointures de sa main droite. Je savais qu'il avait mal, mais pas seulement en raison de sa main.

Sam: Je m'excuse, mais tu n'avais pas le droit de me faire ça!

Je le pris très fort mes bras. Il pleurait à chaude larme. J'aimais toujours ça m'approcher de lui pour sentir son odeur, mais là cette fois-ci je sentais plutôt un jeune homme fragile.

Moi: Ça va aller mon Sam! Ça va aller.

Je lui ai dit de me suivre à la salle de bain pour panser sa main. Je m'enfargea dans ses boxers qu'il avait l'habitude de laisser traîner sur le plancher de la salle de bain. Je le calma, il avait un air piteux comme je ne l'avais jamais vu. Je nettoya ses plaies et je pansa les quelques blessures qu'il avait sur ses jointures. Sam avait de grande main viril, un peu rugueuse car il travaillait physiquement, j'adorais ça les toucher. J'avais souvent rêvassé par le passé qu'il me prenait avec ses mains virils et qu'il me plaquait au mur pour me rouler une pelle.

Je finis par aborder de nouveau la crise qu'il venait de faire.

Moi: C'est une crise de jalousie ce que tu viens de faire, hein Sam?

Sam hésita, mais fini par dire: Sérieux je ne sais pas Félix, mais je ne veux pas te perdre. Je sentais que tu me mentais cette semaine quand tu me disais que tu dormais chez une amie. Tu vas finir par passer plus de temps avec ce beau gars là, mais j'ai besoin de toi.

Moi: Samy, on est tout le temps ensemble. Je vais même souper chez tes parents à la place de ta blonde. Malgré tout, on risque de moins ce voir, c'est normal. Tu es en couple avec Sandra, je ne peux pas me branler toute ma vie, il fallait bien que je rencontre quelqu'un. En plus, tu m'as dit toi même que tu me souhaitais de rencontrer quelqu'un quand tu as commencer à fréquenter Sandra.

Sam: Ouais, en fait Sandra est jalouse de notre amitié. Et en plus mon père m'a demandé la semaine passé d'ailleurs, si je ne suis pas plus en couple avec toi qu'avec Sandra.

Moi: Ta famille est vraiment super, je les apprécie beaucoup. Tu sais, si tu n'étais pas hétéro, on serait déjà un couple depuis longtemps.

Sam: Ça me met à l'envers de savoir que tu as couché avec Adam.

Il hésita avant de continuer à parler. Il n'était pas capable de me regarder directement dans les yeux, mais il fini par mettre sa main que j'avais pansé sur ma cuisse.

Sam: Je ne sais pas comment te le dire, mais je n'ai pas le choix, je t'aime Félix. Probablement mal, mais je t'aime.

Il y a eu un autre moment de silence. Ouf! J'étais sans voix, je ne pouvais pas croire que ses mots venaient de sortir sa bouche.

Sam continua à parler, mais cette fois-ci il me regarda tendrement dans les yeux: Je ne pensais pas un jour me l'avouer, mais je t'aime Félix. Je suis amoureux de qui tu es. J'ai jamais rencontré un mec aussi incroyable que toi. Lorsque tu n'es pas là, je m'ennuie plus de toi que de Sandra. Je pense tout le temps à toi. Je pensais que j'étais fou, mais dans le fond je suis fou de toi. Oui j'étais jaloux, je l'avoue!

J'étais estomaqué par cette révélation. Ça faisait 1 an que j'attendais ça, mais pour être honnête, je n'osais même plus l'espérer.

Sam: Je ne suis pas gay, hétéro ou bi, je sais juste que je suis bien avec toi.

Je me suis mis à pleurer aussi à ce moment. C'est à la mode ce soir pleurer, mais j'avais trop d'émotions a l'intérieur de moi. Je le regarda tendrement. Le pris dans mes bras de nouveau et me mis à l'embrasser le long de son coup puis sur sa bouche.  Notre premier baisé!

Sam  était un peu barbu, il me piquait mais j'adorais ça. En fait, ça faisait plus de un an que je rêvais à cet instant. Je n'avais jamais eu autant de papillons dans le ventre en embrassant quelqu'un. Samuel se recula et me dit:

Sam: "Ouf, je me sens vraiment bien de te l'avoir dis. J'aimerais ça que tu respectes mon adaptation. C'est la première fois que je tripe sur un mec." Me disant le tout avec un sourire en coin.

Moi: " T'inquiète, n'importe quoi pour toi, mais fais plus le con!"

Sam:  "Il va falloir que je laisse Sandra demain soir même si ça ne sera pas facile, mais je ne peux plus continuer comme ça."

Moi: " Je vais faire la même chose avec Adam demain, je vais allez chez lui. Mais je dois te le dire Sam,  je trouve ça cruel  par contre de m'avoir fait languir pendant un an."

On se remit à s'embrasser.  Il embrasse comme un Dieu ce mec. Je crois que je n'avais jamais ressenti de sentiments aussi fort envers quelqu'un.

Sam: " Les vacances commencent la semaine prochaine. J'aimerais que tu viennes avec moi au chalet de mes parents. On va être seul et on va pouvoir s'apprivoiser."

Moi: " Tu es une petite bête pas facile à apprivoiser en effet, mais oui j'ai déjà hâte"

Ce soir là, nous avons dormi en cuillère, Sam derrière moi tout en m'enlaçant le torse. Nous avons rien fait de sexuel par contre même si je sentais sa bite dans son boxer me frotter les fesses à quelques reprises. On n'avait pas la tête à ça et je ne voulais pas brusquer Sam. Il ne faut pas l'oublier, c'était tout nouveau pour lui de coller et embrasser son meilleur ami.

J'étais heureux du revirement de situation, mais je me questionnais sur la suite des choses. Va-t-il sortir du placard ou je vais rester un amour interdit à ses yeux? C'était des sentiments honnête, mais est-il même capable d'avoir une érection avec moi?

Le lendemain soir, je suis allé souper avec Adam. Je ne savais pas comment j'allais lui annoncer que je ne voulais pas poursuivre notre début de relation. Nous n'étions pas encore officiellement un couple, mais je trouvais la tâche malgré tout ardue. J'étais tout à fait conscient que j'aurais donné tout l'or du monde pour être avec le beau Samuel, mais Adam brouillait un peu les cartes. Il était gentil, sexy, musclé et le simple fait de penser à lui me donnait une érection. Il n'y a rien de facile dans la vie. Avec Adam, j'avais l'impression d'avoir trouvé le jackpot des mecs, mais mes sentiments étaient ailleurs.

Adam  m'a accueilli comme à l'habitude avec sa belle gueule souriante, il venait de revenir du gym. Je le trouvais mignon dans ses vêtements de sports et il était déjà entrain de faire la cuisine pour nous deux, un sauté de légume style asiatique. Ça sentait très bon, j'étais déçu de réaliser qu'en plus il est bon cuisinier. Il m'embrassa sur la bouche et me donna une petite tape sur les fesses avec un air coquin. Son appartement est beau, mais il était un peu en désordre. Il y avait son sac de sports à l'entrée. Ses bâtons et sa poche de hockey dans le coin du salon et de l'autre une pile de fringues de sports pas lavés. Il y avait aussi son uniforme de police pour ses stages suspendus sur des chaises. Sa déco se résumait à des posters d'équipes de hockey et des trophées qu'il avait probablement gagné dans des compétitions de sports par le passé. Adam avait aussi un rameur dans la pièce et quelques poids pour faire de la muscu. Bref, un vrai appart de gars.

Il voyait bien que je n'étais pas dans mon assiette. Pendant le repas, j'ai pris le temps de lui dire tout simplement la vérité, c'est plus simple. Ce fut moins éprouvant que je ne l'aurais cru, il m'écoutait attentivement d'un air déçu, mais relativement compréhensif. Je lui expliqua que j'éprouvais des sentiments pour Samuel depuis plus d'un an et que je ne voulais pas jouer à un double jeu avec lui. Adam comprenait! Merde, il est parfait ce mec, j'aurais presque préféré qu'il se fâche et me mettre à la porte. Il m'a même remercié d'être franc-jeu et il appréciait que j'ai pu lui dire la vérité sans que notre relation se rendre plus loin.

Après le repas, nous avons rie et parlé de plein de trucs. Il a fini par me regardé avec un sourire en coin et il m'a demandé si je voulais baiser encore avec lui une dernière fois. Sur le coup j'étais hésitant, mais je me suis dit que Samuel avait couché pendant des mois avec Sandra pendant que je n'avais rien vécu. Et zut pourquoi pas, j'ai quand même juste 21 ans! Je l'ai donc regardé moi aussi avec un sourire coquin et je l'embrassa  avec fougue sur la bouche.

Il me plaqua contre le mur de son salon et me roula une pelle d'enfer. Je pouvais déjà sentir son pénis qui prenait déjà de l'expansion à travers ses shorts de sports. Il sentait l'homme ce Adam suite à son entraînement d'un peu plus tôt. Il ne s'était pas encore douché, mais son odeur de jeune mâle viril plein de testostérone m'enivrait. Il se mit à genou face à moi et déboutonna ma braguette et baissa rapidement mon jeans. Il se mit à caresser ma bite qui était déjà très dure à travers mon boxer. Il fini par baisser mon élastique de boxer, j'étais tellement excité que ma bite a rebondi sur le rebord de sa bouche brusquement. Adam contempla ma bite de 19 cm assez large, puis se l'enfonça au fond de sa gorge. Il se mit à me regarder dans les yeux en même temps qu'il me suçait avidement tout en se masturbant à travers son short de sports. Il enleva son short et je remarqua qu'il portait un jock très sexy de couleur  bleu électrique qui mettait vraiment bien sur cul ferme et bien bombé en valeur. On a par la suite enlever nos t-shirts et je pris sa place à genou face à lui. Ce mec avec des abdos bien dessinés avec une belle ligne de poils de son nombril à son pubis. Sa bite me faisait carrément baver, elle était belle et épaisse. Son gland turgescent était gros et il y avait toujours un peu de mouille qui s'en écoulait, j'adorais ça.  Pendant que je me suis mis à déguster sa bite un peu salé probablement par le sports qu'il avait fait plutôt, il me demanda d'ouvrir ma bouche et sans m'avertir Adam cracha dans ma bouche et remis sa queue au fond de ma gorge en tenant fermement ma tête en tirant sur mes cheveux! Il ne me faisait pas mal, mais Adam voulait de toute évidence du sexe plus intense et ça m'excitait à fond.

Il me demanda sur un ton ferme de me mettre a 4 pattes et de bien cambrer mon cul. J'étais très excité, il y avait un miroir dans la pièce et je trouvais ça très cochon de me voir dans cette position entre son sac de hockey qui sentait encore le vestiaire et ses poids de muscu. Il se mit à m'écarter les fesses et cracha de nouveau sur mon anus avant d'y mettre sa langue fouineuse et son visage barbu. Il se recula quelques secondes pour ramasser son jock de sports par terre qu'il avait retiré et me le donna.

Adam: Tiens  Félix, sens mon jock pendant que je mange ton trou. Ça fait 2 jours que je le porte pendant que je fais du sports. Je sais que tu kiffes ça.

Je le saisi et le plaça sans hésitation sous mon nez.  L'odeur de sa queue mélangés à sa sueur, ses phéromones de jeune homme bourré de testostérone et peut-être un peu de pisse, me donna une trique d'enfer. En fait, plus je respirais à travers son jock, plus je cambrais mon cul pour qu'il mange mon trou intensément. Il arrêta quelques instants de dévorer ma rondelle et il ramassa dans son sac de hockey sa coquille qu'il utilise pour protéger son gros paquet et me le donna. Il se remis à me manger la rondelle, mais cette fois-ci il enfonça un de ses gros doigts dans mon anus. Pendant ce temps je respirais à travers sa coquille qu'il m'avait remis, mais sérieux c'était le meilleur poppers qui pouvait exister.

Après quelques minutes, on inversa nos positions.  Il ramassa mes boxer et commença à les sentir pendant qu'il m'offrait son cul poilu bien cambré. Je léchais sa raie de sportif et titillait sa rondelle avec beaucoup de salive et attention. Il adorait ça, à chaque fois que je poussais un peu plus loin ma langue sur son trou, il gémissait. Adam fini par s'avancer et me regarder une fois de plus avec un sourire coquin ou je dirais même cochon! Ce mec au lit était rempli de surprise.

Adam: Je suis aller au sexe-shop en revenant du gym, tu veux voir ce que j'ai acheté?

Moi: Évidemment, montre moi.

Il sorti de son sac d'entraînement, un dildo assez gros. Il s'agissait d'un dildo à 2 bouts!

Adam: Viens, on va aller sur mon lit. Il y a un grand miroir aussi. J'ai envie d'essayer ça avec toi.

Je ne dis pas un mot et je le suivi docilement jusqu'à sa chambre. Adam avait une grosse télé au mur, il me demanda si ça m'exciterait s'il mettait un film porno pendant qu'on s'amusait. Je lui dis pourquoi pas. Le sexe avec Adam n'était que de nouveauté! Il devait avoir pensé de faire ça avant que j'arrive, car il alluma la télé et il y avait déjà un film porno prêt à jouer. J'avais déjà vu ce film porno. C'était 9 ou 10 joueurs de foot bien foutus et masculins qui baisaient tous ensemble en revenant d'un match victorieux au vestiaire. Pendant le film,  ils se font des fellations avec leurs grosses bites à la chaîne, puis ils se sodomisent intensément un peu partout dans le vestiaire avec des gémissements virils pendant que certains se font asperger le visage de foutre. Bref, un porno très bandant, Adam avait bien choisi.

Pendant que le film jouait, on s'installa sur son lit en face du grand miroir. Sans avertir, Adam plaça une extrémité du dildo à deux bouts sur le rebord de ma bouche. J'ouvris ma bouche très grand et commença à m'enfoncer une extrémité au fond de ma gorge. Adam fit la même chose avec l'autre extrémité. Je nous observais s'amuser avec le dildo dans le miroir et je nous trouvais très chaud avec ce gros jouet, avec comme bruit de fond une orgie de joueurs de foot sur la télé!

 Adam me demanda d'ouvrir son garde-robe pour ramasser du lubrifiant. Ce mec est très sexuel, il y avait sur les tablettes une quantité importante de film porno de toute sorte et des piles de magazine porno.  Il y avait des menottes, des cock-rings  et une dizaine de dildos. Il possédait aussi 2 ou 3 vibrateurs ainsi que des masturbateurs et même un calendrier de pompiers avec de gros boyaux entre les jambes. Ce Adam regorgeait de surprises, je pris une bouteille de lubrifiant et retourna le rejoindre sur son lit.

 On s'installa face à face et avec du lubrifiant on commença à s'amuser avec son nouveau jouet sexuel. Je fut le premier à enfoncer une extrémité dans mon cul. C'était très gros, mais après avoir mis 3 fois du lubrifiant, le gland du jouet passa sans trop de douleur. À ce moment, il y avait beaucoup de mouille qui s'écoulait sur mon gland. Adam essuya ma mouille avec ses doigts, puis il l'étendit sur son côté de jouet. Avec  aussi du vrai lubrifiant et un peu de difficulté, il fini par s'enfoncer son extrémité dans son anus bien dilatée. Ce manège l'excitait énormément, il regardait souvent dans le miroir pour nous voir s'enfoncer dans nos culs ce jouet. Après une dizaines de minutes à donner des petits coups en rapprochant nos fesses l'un de l'autre, nous avions presque réussi à l'entrer complètement dans nos culs avides. Il manquait seulement quelques centimètres, on se mit à s'embrasser à pleine bouche et à même lécher nos aisselles en même temps. Adam avait quand même de gros biceps, ça m'excitait de foutre mon nez et ma langue sous ses aisselles poilus et foncés de beau mâle. Et sans s'en rendre compte, on a réussi à coller nos culs bien dilatés. On donnait des petits coups de bassin et à chaque fois on réussissait à englober complètement le gros jouets de nos culs. On avait tellement bien travaillé que nos rondelles chaudes et humides se frottaient carrément sur le gros dildo à chaque coup de bassin.

Sérieux la chambre d'Adam puait le sexe, je me suis dis à ce moment que la pièce où on baisait devait sentir autant  ou sinon plus que dans le vestiaire du film porno qui jouait toujours en même temps sur la télé.   Sans se vanter, je trouvais même  qu'Adam et moi aurions pu se faire filmer et on aurait fait un bon porno pendant nos ébats et surtout dans cette position!

 Nous étions tellement excités qu'on tirait mutuellement sur nos cuisses pour que nos anus bien dilatés se touchent à chaque fois. Je n'avais aucune douleur, je gémissais très fort et nous avions tellement chaud que nous perlions de sueur. Par la suite, nous étions tellement collés sur le jouet  qu'Adam était capable de masturber nos 2 grosses bites collés l'une à l'autre.  C'était tellement bon de sentir son membre contre le mien que je n'arrêtais pas de faire bouger mes fesses pour qu'on ressente encore plus le gros dildo à l'intérieur de nous.

Adam accéléra encore plus la cadence et masturbait rapidement nos deux bites collées. Il se mit à faire des soubresauts et à éjaculer une quantité phénoménale de sperme qui se mit à jaillir un peu partout, mais surtout sur ma bite .  Il continua même à me branler avec tout son foutre qui dégoulinait sur ma bite.  Je nous regardais dans le miroir et lorsque je fut sur le point d'exploser moi aussi. Adam me demanda de me retenir.  Il me demanda que j'inonde son cul de mon sperme.  Il retira le gros jouet  doucement de nos fesses. Par la suite, il s'installa sur le dos et me montra sa raie bien viril tout en retenant ses jambes. J'enfonça très profondément et facilement ma bite dans son anus juteux et déjà bien dilaté. Je le pénétrais avec vigueur et très profondément à chaque coup de rein. On entendait à chaque pénétration mes couilles pleines claquer littéralement contre son cul.

Je tenais ses jambes musclés et poilus fermement et je regardais ma queue sortir complètement puis rentrer rapidement dans ses fesses jusqu'à la base de ma bite. Adam adorait se faire ramoner, il  recommença même à bander et il s'amusait à contracter son anus à la base de ma queue pour me faire plus jouir.

Je finis par laisser ma bite exploser au fond de son cul comme il le désirait. Adam aimait tellement sentir mon jus au fond de son cul le remplir que sa bite redevenu complètement gonflée.  Adam sorti ma queue de son cul, se leva et il éjacula une deuxième fois, mais cette fois-ci sur mon visage. Il m'a complètement aspergé la tronche de son foutre liquide et chaud. Son sperme était délicieux, je n'arrêtais pas de me lécher les lèvres frénétiquement. J'aimais tellement ca que je ramassa avec mes doigts le foutre restant sur mon visage pour tout déguster. Adam pompait les dernières gouttes qui sortaient de sa bite pour les faire tomber sur ma langue pour me rassasier.

J'ai finalement dormi toute la nuit chez Adam blotti contre son torse.  Le lendemain matin, je me rappela qu'à la base je venais rompre avec Adam! Je n'avais pas de regret d'avoir couché avec lui, mais est-ce que je prenais la bonne décision de ne pas poursuivre notre relation? Je me disais que je n'avais jamais eu de sexe avec Samuel. Allait-il se dégonfler? Est-il vraiment amoureux de moi? A-t-il réellement rompu avec Sandra?

En marchant vers chez moi, je reçu un texto de Samuel. Je le lu avec empressement.

"Prépare tes bagages, je viens te chercher à l'appartement demain vers 8h avec le camion de mon père, on a beaucoup de route à faire pour se rendre au chalet. N'oublie pas ta canne à pêche mon beau, xxx"

À suivre dans le prochain épisode!

(Merci de m'envoyer vos commentaires et suggestions, cela pourrait m'inspirer pour la suite. J'espère que vous vous êtes masturbé en lisant mon histoire :P)

À bientôt,

HornyFélix

soman1985dg@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Un amour si compliqué

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)