PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Celui qui ne m’aimait pas

Chapitre -02 : Mathieu

Mon réveil sonne, je me précipite sur mon téléphone. Est-ce qu’il m’a envoyé un message ? Non. Est-ce que je devrais lui en envoyer un ? Non, il ne faut pas brusquer les choses. Je n’y suis pas allé de main morte hier. Me coller à lui alors que je bandais à mort. Quel con. Ça n’a pas eu l’air de le déranger au contraire. Son petit cul moulé dans son jean me faisait de l’œil. Et putain qu’est-ce qu’il sent bon. Et ses yeux... Je n’ai jamais vu des yeux verts comme les siens. Et sa bouche, un bonheur. Je l’imagine prendre ma queue avec. À peine levé et déjà en chien. Il me fait vraiment de l’effet. La prochaine fois je le vois en seul à seul et je le baise direct. Rien à foutre, je lui arracherai ses fringues, je le jetterai dans mon pieu et je prendrai son petit cul. À cette idée je commence à me caresser doucement puis j’accélère le rythme. Je repense encore à hier soir quand j’ai attrapé son visage pour fourrer ma langue dans sa bouche. Je mordille ma lèvre inférieure quand je jouis. La prochaine fois ce sera en lui. C’est décidé, Armand tu es à moi.
Après cette séance de masturbation, je me dirige sous la douche. La salle de bain est juste en face de ma chambre, pratique.
Je repense à cette journée où j’ai failli passer sous ses roues.
Je dois dire que notre rencontre est peu commune et assez sportive. J’aurais pu le dérouiller si sa sœur n’avait pas été là. Je ne me serais pas pardonné d’abimer sa petite gueule d’ange.
Je veux le revoir ! Depuis que j’ai croisé son regard, je n’arrive plus à penser à autre chose !
Je m’habille à toute vitesse avec ce qui me tombe sous la main. Un T-shirt, une veste à capuche, un vieux jean pas trop dégueu. Mes cheveux ont encore poussé, ils frisent. Faudra que je pense à les couper, mais plus tard. Je sors de chez moi sans rien manger, je bois un coup de flotte rapidement. Je prends ma voiture. Une vieille Peugeot 206 Kid rouge. C’est une épave, mais j’y suis attaché. C’est ma première voiture. Je me la suis payée seul comme un grand. Même si elle ne démarre qu’un jour sur deux. Le jour où j’ai rencontré gueule d’ange j’allais la chercher au garage pas loin du campus. Je regarde une cinquantième fois mon téléphone pour voir s’il m’a écrit. Rien.

Moi : Ne me torture pas comme ça.

À croire qu’il m’a entendu, je reçois un message quasi instantanément.

Texto Armand : Salut, tu es occupé ce weekend ? On pourrait aller boire un verre ou manger quelque chose ?

C’est de toi dont j’ai envie. Je ne veux pas aller boire un verre ou manger quelque chose. Il faut que je trouve un plan, une idée pour qu’il vienne chez moi, mais sans sa sœur. J’étais clair hier, mais dans son texto il a mis « on ». Il ne sera peut-être pas seul. Mon téléphone vibre.

Texto Armand : Si tu veux je peux venir seul... Dans un souci d’« intimité » ;)

OK, hormis le fait que c’est flippant parce qu’on dirait qu’il entend tout ce que je pense actuellement, je suis très satisfait de ce nouveau message. Et excité aussi. S’il était dans ma voiture, je serais déjà en train de glisser mes mains dans son pantalon.

Texto Moi : J’aimerais beaucoup oui. Pour te rendre la pareille, tu peux venir chez moi. Je t’envoie l’adresse, je te ferai un bon petit plat. Vendredi soir ça te va ?

Je lui envoie aussi mon adresse et je réalise que je n’ai rien à manger de potable ni même de talent culinaire ! J’ai jusqu’à vendredi. On est Mercredi... Merde. Je bosse jusqu’à 20 h ce soir, les magasins seront fermés. Demain pareil ! Va falloir que je trouve une combine.
Une pizza ? Je reçois sa réponse.

Texto Armand : Oui c’est parfait vendredi ! Hâte de te revoir, passe une bonne journée.

« Hâte de te revoir » comme il est mignon. Je lui souhaite une bonne journée aussi. Et je me rends au taf avec un moral au top ! Vendredi je vais passer une bonne soirée avec un mec mignon. Je pourrais même lui proposer d’être mon plan si ça se passe bien. En tout cas pas de pression ni de prise de tête.

La journée je bosse dans un entrepôt comme préparateur de commande. C’est naze, mais ça paye bien. J’embauche vers 10 h donc le soir je peux jouer dans les bars ou sur les scènes du coin. Il y en a pas mal ici, l’avantage des villes étudiantes. J’ai formé un petit groupe avec Louis, Julien et Clément. On se connait depuis le Lycée. On était tous les trois un peu à part. Les musiciens un peu dans leur monde. Je n’ai pas changé. Toujours ailleurs.
Pendant que je prépare une commande pour une femme qui doit probablement vivre avec 72 chats vu la quantité d’accessoires qu’elle a achetés, je reçois un texto. Je regarde mon téléphone et mon sourire se transforme en rictus d’énervement. C’est Théo...

Texto Théo : Hey ça va ? Excuse-moi pour l’autre jour. Il faut qu’on parle.

Théo est le petit frère de Louis et mon ex. Je devais aller le chercher à la fac le jour de ma rencontre avec gueule d’ange. Je retournais à ma voiture après m’être encore pris la tête avec lui. Il ne voulait pas que je le ramène. Louis avait déjà eu du mal à avaler mon histoire avec son frangin alors quand ça a mal fini on a eu pas mal de différents. Surtout que Théo peut être vraiment con quand il veut ! Il faut dire que, malgré ça, c’est un bon coup. Il sait y faire avec les mecs. Mais il est trop possessif, pas d’humour, juste un bon coup. J’ai essayé de rester, mais je ne pouvais plus. Il n’a pas aimé, depuis il joue à un jeu chelou. Il me chauffe un jour et me rejette un autre. Perso je préfère ne plus coucher avec lui. Trop dangereux. Et puis j’ai un nouvel objectif.

Texto Moi : Parler de quoi ? Je crois que tu m’as tout dit l’autre jour.

À peine arrivé il m’a hurlé dessus devant tout un groupe d’étudiant. Il disait que je l’avais trompé, que j’étais un sale type et que j’avais une « Petite bite ». Il en était très content quand on était ensemble surtout que comparée à la sienne je n’ai pas à me plaindre.

Texto Théo : Je suis désolé. Te revoir à la sortie des cours ça m’a fait quelque chose. J’ai pété un plomb. On peut se revoir pour mettre les choses au point ? Vendredi soir c’est bon pour toi ?

Même pas en rêve. Tu ne vas pas casser mon coup ! Hors de question que je passe ma soirée avec toi.

Texto Moi : vendredi je ne peux pas, déjà un truc de prévu. Une autre fois ?

Texto Théo : Ah bon ? Quoi ? Parce que Louis m’a dit que vous n’aviez pas de représentation ce weekend.

Non, mais de quoi je me mêle ? Je n’ai aucun compte à te rendre ! Merci Louis ! Déjà tu me forces à aller chercher ton frère parce que tu as un « empêchement » et maintenant tu me crames ma soirée de vendredi.

Texto Moi : Un rendez-vous avec un mec super chaud que je vais baiser comme une bête.

Je relis mon texto et me demande si je vais l’envoyer. Au moins il est clair et honnête. Je me ravise, l’efface et écris un message plus convenable.

Texto Moi : Je ne suis pas au top de ma forme en ce moment et je dois me reposer. Vendredi c’est la fin de la semaine je serai crevé. Dimanche dans la journée ça te va ?

Bien mieux et honnête aussi. Je ne suis pas au top. Je joue moins qu’avant, je ne supporte plus mon taf, mais je ne peux rien faire d’autre si je veux continuer à me produire sur scène et ne pas finir à la rue. Fais chier de ne pas être un gosse de riche parfois. J’aurais pu me la couler douce au conservatoire, faire juste ce qui me plait. Avoir un piano à moi. Mais bon c’est la vie, mes parents m’ont viré de la maison quand ils m’ont trouvé au lit avec le fils du voisin. J’avoue que ce n’était pas très malin. Depuis je me débrouille seul. Parfois c’est pesant.

Texto Théo : Ouais ça me va. Repose-toi bien, je viendrai chez toi dimanche.

Non pas chez moi !!! Je sens l’entourloupe ! Il veut tirer un coup je le sens ! Sauf que moi mon gars tu ne m’intéresses pas.

Texto Moi : Ça ne te dirait pas plutôt d’aller en ville ? En terrasse, ils annoncent beau temps ! :)

Texto Théo : OK.

Il est soulé. Mais je ne veux pas encore me retrouver dans une situation délicate. Et puis il peut toujours utiliser Grindr ou Tinder c’est un grand garçon !

À 20 h je débauche et je rentre direct. Je me fais un plat préparé que je passe au microonde et je vais me coucher. Il ne m’a pas renvoyé de textos. Armand... Je me décide à lui en envoyer un.

Texto Moi : Bonsoir gueule d’ange. Passe une bonne nuit. À demain.

Ce n’est pas grand-chose. Juste pour qu’il sache que je pense à lui. Merde pourquoi j’ai mis « Gueule d’ange » ! C’est débile ! Quel con, mais quel con ! Sa réponse arrive dans la minute.

Texto Armand : Gueule d’ange ? Je suis flatté ! C’est gentil merci. ;)
Je vais passer une bonne nuit grâce à toi. Vivement vendredi soir. Bonne nuit à toi aussi beau brun !

« Beau brun » ? Il me rend dingue. Je regrette de ne pas être allé le voir aujourd’hui. Je veux qu’il soit dans mes bras, sentir sa respiration. Son corps contre le mien. Je bande, et il n’est pas là. Je ne veux pas me branler, je veux Armand ! Pour me changer les idées, je me lève et commence quelques exercices au sol. Le sport, ça change les idées. J’en fais tellement que je dois retourner me doucher et je m’endors le corps endolori, mais l’envie est toujours là. Vendredi c’est après demain ça devrait aller.

La journée de jeudi est affreusement longue. J’échange encore quelques textos avec Armand. Des banalités, on se dit bonjour, on se souhaite une bonne journée. Le soir on se souhaite une bonne nuit. Quand vendredi arrive enfin, je n’en peux plus ! Je suis excité à mort ! J’ai prévu de commander des pizzas pour ce soir. Je connais un petit resto où elles sont à tomber, je pourrais les commander et on mangera chez moi. Mais d’abord je dois lui demander ce qu’il aime comme pizza.

Texto Moi : Pour ce soir pizza ça te va ?

Texto Armand : Ouiiiii ! Ça fait longtemps que je n’en ai pas mangé !

Texto Moi : Quel genre de pizza ?

Texto Armand : Une toute simple sans champignon s’il-te-plait. Mais si tu commandes dis-moi combien ça coute je te rembourserai !

Texto Moi : Tu rigoles j’espère. Hors de question !

Je me sens naze. Comme premier rendez-vous on a vu mieux ! Vieil appart’ et pizza... Mais je ne tiens plus en place. Je veux le revoir, seul à seul !

Texto Armand : D’accord, merci. À ce soir 20 h.

Ce soir, tu seras à moi !

À 20 h pile il frappe à ma porte. Lorsque j’ouvre il est devant moi, il est anxieux je le vois à son attitude. Mais qu’est-ce qu’il est craquant !

Moi : Bonsoir, ponctuel !

Armand : J’aime arriver à l’heure.

Il a un petit sourire timide. Il a le regard fuyant et rougit déjà un peu.
Je l’invite à entrer. Il jette un coup d’œil rapide à mon petit appartement. Il a vite fait le tour.

Moi : Bienvenue chez moi. Installe toi les pizzas sont prêtes.

Il me regarde et je me sens bizarre. J’ai le cœur qui accélère. Je n’ai pas faim... Enfin si, mais pas de pizza. Ma respiration aussi s’intensifie. Il retire sa veste. Encore un jean moulant. Son t-shirt pourpre collé à son ventre plat laisse deviner de petits abdos. Ça lui va bien. Il serait quand même mieux sans. J’approche de lui, mon regard plongé dans le sien.

Armand : C’est chou chez toi.

Il est de plus en plus mal à l’aise à mesure que je m’approche de lui.

Moi : Merci.

Même pas une seconde après je suis déjà en train de glisser mes mains sous son T-shirt. Je l’embrasse à pleine bouche. Je me serre encore plus contre lui. Je veux sentir tout son corps contre le mien. Je sens son érection sur ma cuisse, il doit sentir la mienne au niveau de son bas ventre. Il débute, je le devine parce qu’il n’ose pas me toucher. J’attrape sa main et la place sous mon T-shirt.

Moi : Tu peux me toucher, tu sais.

Il ne dit rien. Ses yeux sont perdus dans les miens. Envahis par le désir.

Je commence à faire parcourir sa main sur mon torse puis je la fais descendre jusqu’à ma braguette.

Moi : J’ai envie de toi, mais tu le savais déjà.

Armand : Oui.

Sa voix est tremblante. Avant que je n’aie pu continuer, il ouvre ma braguette et se met à genoux.
Pas si inexpérimenté que ça !
Il attrape ma queue avec sa bouche et ça fait du bien. Sa langue caresse mon gland, il gémit tandis que je grossis dans sa bouche. J’attrape ses cheveux pendant qu’il me suce. Ils sont doux. Il a fait ça toute sa vie ou quoi ? Je décide de continuer tout ça sur mon canapé. Il me suit, se met à quatre pattes et continue son œuvre. Je tends un bras pour atteindre son joli petit cul et je glisse ma main dans son boxer. Il gémit encore. Je commence à le caresser puis à le pénétrer avec un puis deux doigts. Quand je rentre le troisième, j’entends un petit cri étouffé. Il aime ça, il en redemande.

Moi : Approche.

Il arrête au niveau de ma queue pour revenir plus haut. Il m’embrasse. Sa langue est un trésor national. Il place son cul au-dessus de mon érection. Et je glisse lentement en lui.

Armand : Ah ! C’est... gros.

Moi : Ça va ?

Armand : Oui.

Je m’enfonce encore un peu, puis petit à petit je commence à lui faire l’amour. Il me serre dans ses bras. Son visage perdu dans mon cou. Il sent bon, son corps bouillonne, le mien aussi. Son cul est serré, je ne vais pas tarder à jouir. Je me décide à attraper son membre et il se perd dans les plaisirs. Plus de timidité, il se lâche, dévore ma bouche, colle son corps au mien et prend toute ma queue avec son cul. C’est trop bon. Je jouis. Il jouit aussi dans ma main. Mon jus coule en lui tandis que le sien se répand sur mon torse.
C’était trop bon. Parfait.

On est à bout de souffle, mais on en veut encore. La soirée ne fait que commencer.

Au petit matin je l’observe, sa respiration est régulière. Cette nuit c’était bien. Trop bien. Le coup du siècle, c’est décidé je lui propose d’être mon plan à son réveil. Mais je veux juste le regarder encore un peu... Parce qu’à cet instant je suis heureux avec lui.

ArmAda

Autres histoires de l'auteur : Celui qui ne m’aimait pas

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)