PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Éric, ma vie Chapitre -26

BRYAN

L’accueil a été très chaleureux, on sentait qu’ils s’étaient ennuyés. Après les accolades et les embrassades, nous nous sommes engouffrés dans la limo.

« Comment a été ton voyage ? » Me demanda Ken, un sourire en coin.

« J’ai adoré, vraiment, j’ai eu du sexe pour des mois. »

« Hein ? » Dit Bryan interloqué.

« Tu sais bien que je ne peux passer des mois sans cul. »

« Ouf ! je me suis tellement ennuyé, j’avais hâte que tu reviennes. » Ajouta-t-il, les yeux pleins d’eau.

« On dirait que je t’ai manqué. »

« Beaucoup plus que tu penses. » Dit-il, en me donnant une flûte de champagne.

« Bryan, c’est quoi ce déversement d’émotions? Tu ne le fais pas pour moi, je ne t’ai pas manqué, moi? » Interrogea Guillaume.

« Excuse-moi, Guillaume, je ne voulais pas te blesser. »

« Je sais, ne t’inquiète pas, je rigole, Ken m’a informé de ton vague à l’âme et ton manque d’entrain depuis notre départ. »

« Excuse-moi Ken, j’espère que mon travail ne s’en est pas fait sentir. »

« Non, je comprenais. Je pense que tu viens de passer à une autre étape. »

« Qu’est-ce que tu veux dire, Ken? »

« Tu viens de découvrir des sentiments plus forts et tu ne t’y attendais pas, c’est tout. »

« Ah! oui, tu as des sentiments pour moi? » Demandai-je.

« Ne ris pas de moi, je ne me comprends pas moi-même. »

Guillaume et Ken nous écoutaient sans intervenir, amusés par notre discussion.

« Ne t’en fais pas, je me suis ennuyé de toi, moi aussi, tu m’as aussi beaucoup manqué. Je n’ai pas eu beaucoup de temps libre, car le sexe était omniprésent à toute heure du jour et de la nuit, mais j’ai pensé à toi. Toi aussi Ken, tu m’as manqué, mais à un niveau différent. »

« Content de l’entendre. »

Arrivés à l’appartement, nous sommes montés directement.

Après s’être débarrassé de nos vêtements, un petit buffet de bienvenue avec du champagne évidemment, nous attendait.

« Nous vous avons vraiment manqués. » Dit Guillaume.

« Bien sur, grand dadais. J’ai de plus en plus de difficulté avec tes absences. Je t’aime tellement. »

Sur ce, Ken s’est jeté au cou de Guillaume et ils se sont embrassés avec passion. Bryan me regarda avec des yeux pleins d’amour et nous aussi nous nous sommes embrassés.

« J’ai pris une décision, Ken. Nous avons bâti une belle entreprise, nous avons suffisamment d’argent pour vivre convenablement, si je prenais ma retraite? Je sais, nous sommes encore jeunes tous les deux, nous sommes en bonne santé, pourquoi ne pas profiter de la vie un peu?»

« Ton emploi? »

« Bah! Ils peuvent se passer de moi, mais moi, pas de toi. Je veux vivre, voyager, m’amuser, même si nous nous amusons beaucoup présentement. »

« Wow! C’est une grosse décision, j’aurais aimé que l’on en discute ensemble, mais la décision semble être prise et je ne veux pas te contrarier. »

« Écoute mon amour, quand j’ai dit avoir pris une décision tout à l’heure, je voulais simplement dire que j’étais prêt à en discuter avec toi. Je ne veux surtout pas t’imposer quoi que ce soit. Nous avons toujours pris nos décisions ensemble et cela doit continuer. »

C’était la première fois que je les entendais se parler avec autant de tendresse.

« Je t’aime plus que tout et je ne veux aucun nuage entre nous. »

« C’est correct, Guillaume, tu sais que je t’aime aussi. Je n’ai jamais contesté tes décisions, mais nous avions toujours discuté ensemble avant, c’est tout. »

« Ce voyage m’a fait réaliser combien tu m’étais cher. Oui j’ai baisé énormément, mais tu me manquais, j’aurais aimé que tu sois avec nous, je l’aurais apprécié davantage. J’aime tant te voir baiser et jouir, je m’en voulais d’être seul. »

« Nous étions d’accord avec ce voyage tous les deux. Tu l’as fait pour Éric surtout, pour lui faire connaître ce fantastique buffet intercontinental. » Dit-il en riant.

« Je sais, mais maintenant, je veux que tu m’accompagnes partout. Justement, que dirais-tu d’une semaine dans les Îles Canaries? Juste tous les deux. »

« Tu es sérieux? »

« Oui. On commence par les Îles, plus tard, la Grèce, Hawaï, le monde est à nous. »

« Mais ici? »

« Nous avons deux gars de confiance, n’est-ce pas les gars? » Interrogea Guillaume.

« Je n’ai pas beaucoup d’expérience. » Dis-je.

« Non, mais tu as du jugement et Bryan a de l’expérience pour deux. »

« Merci pour ta confiance, Guillaume. »

« Tu l’as mérité au fil des ans. Vous pouvez tenir la business tous les deux, de toute façon, nous ne partirons jamais plus d’un mois et avec internet, on ne sera jamais très loin de vous. Nous vous faisons confiance, n’est-ce pas Ken? »

« Bien sûr, tu sais ce que je pense de Bryan et même si je ne connais pas Éric depuis longtemps, il m’a tellement impressionné par son aplomb, je les crois capables de prendre les rênes de l’entreprise. »

« Ken, nos édifices sont pleins, nous avons une liste d’attente pour de nouveaux locataires, nous avons de l’argent et des gens de confiance tant pour la gestion que pour l’entretien et le service dans les édifices, nous pouvons nous évader de temps à autre pour quelques semaines, ne crois-tu pas? »

« Tu as raison, pourquoi ne pas vivre pleinement. Nous pourrons toujours revenir ici pour quelques mois et repartir quand bon nous sembles. Je t’aime tellement. »

Le buffet a vite été expédié et nous nous sommes installés confortablement dans les divans, Ken dans les bras de Guillaume et Bryan dans les miens, rien de sexuel tout en tendresse.

« Nous avons l’air de deux vieux couples. » Dit Guillaume.

« Non, je penche plus vers deux couples qui s’aiment. » Insista Ken.

Bryan avait la tête appuyée sur mon torse, il tourna légèrement sa tête et vint déposer un baiser sur le coin de mes lèvres. Je la lui saisis à deux mains, je la tournai davantage et appliquai mes lèvres sur les siennes, nos langues se mêlèrent dans un baiser enflammé. Du coin de l’œil, je vis nos compagnons de divan nous imitant. Notre baiser n’a pas tardé à enflammer nos entrejambes.

« Si on allait se coucher. » Demandé Bryan.

« Nous en faisons autant nous aussi. Allez à la douche, nous vous suivrons. » Ajouta Ken.

« Vous ne venez pas avec nous? » Questionnai-je.

« Non, pas cette fois, je veux me réserver à mon homme. » Dit Ken.

Je lui souris. Je pris Bryan par la main et nous nous sommes dirigés vers la douche. C’était la première fois depuis mon arrivée que je me douchais seul avec Bryan alors que Ken et Guillaume étaient dans l’appartement. Même si nous nous sommes lavés mutuellement, nos gestes n’étaient pas sexuels, ils avaient de la sensualité, de la tendresse, de la passion et du désir. Après nous être séchés, nous sommes enfilés sous les draps, enlacés dans les bras l’un de l’autre.

Ken et Guillaume après s’être douchés et se sont couchés eux aussi. Bryan m’a tendrement embrassé, il posa une main sur ma queue bandée, j’en fis autant, il était dans une forme splendide. Nous avons roulé l’un sur l’autre dans une étreinte passionnée. Nos lèvres se sont soudées, nos langues se sont mises à valser à un rythme effréné. Nous n’avions pas assez de nos deux mains pour explorer le corps de l’autre. Tout ce qui nous entourait n’avait plus aucune importance, je voulais posséder ce corps et je voulais qu’il me possède également.

Nous nous sommes mis en 69 et avons continué d’enflammer nos corps. Nous nous faisions des gorges profondes avalant littéralement nos queues. Tout à notre action, nos mains ne restaient pas inactives et nos doigts s’amusaient avec nos rosettes les excitant pour les faire s’épanouir d’elles-mêmes.

Après plusieurs minutes de ce jeu, nous étions au bord de la jouissance mutuelle, Bryan lâcha ma queue et commença à lécher mon trou à grands coups de langue. Il réussissait à me pénétrer avec elle, il savait y faire. Je me laissais aller à la volupté qu’il me procurait tout en jetant un coup d’œil à nos compagnons de chambre. Guillaume chevauchait Ken avec beaucoup d’emphases dans ses mouvements, lui arrachant des cris de plaisir.

Nous, nous étions murs pour un changement d’activité, car Bryan jouait dans mon anus avec trois doigts.

« Je veux te prendre Éric. Veux-tu? »

« Je n’attends que ça. »

« Je t’en pris, ne viens pas, je veux t’avoir en moi après. »

« C’était mon intention. »

Je m’installai sur le dos, relevai mes jambes en les écartant au maximum. Il s’installa entre elles, pris appui à l’intérieur de mes genoux, présenta son gland à mon anus et poussa légèrement. Je ne lui offris aucune résistance et l’acceptai avec délectation. Il me regardait droit dans les yeux avec un regard plein d’amour.

« Je t’aime. » Dit-il en m’embrassant et poussant plus avant son pieu.

Il continua ses va-et-vient en modifiant la cadence et l’ampleur des mouvements. Tout à coup, il accéléra et je sentis sa semence m’envahir. Il s’affaissa sur moi tout en demeurant à l’intérieur de moi. Il m’embrassa encore et sa queue tout en ramollissant, sortit de mon cul. Il roula sur le côté et se blottit contre moi. Il posa sa main sur ma queue et commença à me masturber lentement. Il se cracha dans la main et ajouta de la salive à la masturbation.

« Allez, prends-moi. »

Il prit la même position que moi et m’offrit son cul à lécher. Je ne me fis pas prier et lui bouffai l’oignon avec avidité. Après quelques minutes, je pointai ma queue contre sa muqueuse anale et entrai d’un trait mes couilles allant frapper sur ses fesses. J’assurai mon emprise en le saisissant par les chevilles et l’écartant au maximum. Je commençai à le pilonner lentement, mais j’étais tellement chauffé que je ne pus résister très longtemps à accélérer le rythme et j’éjaculai violemment.

« Je t’aime aussi, Bryan. » Dis-je en l’embrassant.

« Vous étiez beau de vous voir. » Intervint Guillaume de son lit.

Nous nous sommes encore embrassés avec passion, Bryan se lova dans le creux de mon épaule et nous nous sommes endormis rapidement. Lorsque j’ouvris les yeux, Bryan me regardait en souriant.

« Bon retour à la vie. »

« Allo. Merci pour la nuit. »

« Non, merci à toi. Ken avait raison, je n’avais pas vu venir mes sentiments pour toi. »

« Moi, je l’espérais depuis mon arrivée ici. »

Et j’appliquai mes lèvres sur les siennes. Après nous être embrassés longuement, nous avons entendu de légers bruits provenant du lit voisin. Ken et Guillaume revenaient également à la réalité.

« Bien dormis, les enfants? » Demanda Guillaume.

« Oui, Bryan a été d'une tendresse inouïe. »

« Tu n'as rien à m'envier. »

On se leva tous les quatre et nous enfilons sous la douche. Après s'être lavé mutuellement, nos queues ont pris de la vigueur. Bryan s'agenouilla et engouffra ma queue de toute sa longueur, mes couilles allant frapper sur son menton. Je me penchai légèrement en m'appuyant sur ses hanches, découvrant mon cul à mes voisins. Je sentis un doigt me pénétrer lentement et rapidement il a eu de la compagnie, un deuxième puis un troisième sont venus s'y introduire. C'était Ken, je reconnaissais ses phalanges. Après m'avoir agrandi la rosette, même si elle n'en avait pas nécessairement besoin, il présenta son gland à l'entrée et poussa légèrement. Il me pénétra avec délectation, lentement, mais fermement.

Guillaume se déplaça et m'offrit sa queue que je gobai avec avidité. Ainsi choyé, je ne mis pas longtemps à envoyer toute ma purée dans le fond de la gorge de Bryan, ce faisant, je crispai mes sphincters augmentant la pression sur la queue de Ken qui tapissa mes entrailles de son foutre. Guillaume accéléra la cadence et me bourra la bouche jusqu'à recouvrir mes amygdales de son nectar. Bryan était venu en abondance sur le carrelage. Après nous être embrassé mutuellement et avoir repris une douche, nous nous sommes dirigés vers le coin cuisine pour notre premier café.

Bryan le prépara et vint se coller à mon dos en m'enlaçant.
Guillaume prit la parole: «Maintenant que vous vous êtes déclarés un amour mutuel, comment voyez-vous votre relation? »

« Que veux-tu dire? » Demanda Bryan.

« Quel sera votre comportement l'un envers l'autre maintenant? » Demande Guillaume.

« Tu veux parler sexe? » Répondis-je.

« Oui. Allez-vous continuer à baiser comme avant avec les autres? Vous permettrez-vous des baises à l'extérieur de votre couple? » Demanda Ken.

« Je ne vois pas qu'est-ce qui changerait. Je ne demande pas l'exclusivité et j'espère que Bryan non plus. Je ne suis pas jaloux de nature et je fais une différence entre amour et sexe en autant que j'en ai avec la personne que j'aime. » Ajoutai-je.

« Bryan, tu vois ça comment moi? » Demandai-je.

« Oui, comme toi. » Répondit-il.

«Es-tu certain de ta réponse?» Dis-je.

« Oui, à voir aller Guillaume et Ken depuis toutes ces années, j'en suis certain. »

Sur ce, il vint se blottir contre moi et m'embrassa.

Début juin, Guillaume prit sa retraite comme il l'avait dit et ils partirent tous les deux pour les Îles Canaries. Bryan et moi devenions par le fait même les nouveaux patrons de l'entreprise jusqu'à leur retour prévu fin juillet. C’était le début de ma nouvelle vie avec mon nouveau conjoint. Je pense encore à ma mère et ma sœur, je ne les oublierai jamais c’est certain, j’ai des pensées pour mes cousins et mes amis, mais je suis heureux.

C'est la fin de ce roman

Rodrigue

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)