PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane mon futur mari

74 - Dimanche ensoleillé promenade en voiture pour moi et moto pour les autres.

Dimanche matin c’est mon homme qui me réveille.
Stéphane : Viens, on va aller marcher un peu ça te fera du bien et après midi nous irons promener, il fait bon.
Moi : Juste le temps de prendre un jus d’orange et surtout de passer à la toilette mon cœur. Ils sont rentrés tard ?
Stéphane : Je n’en sais rien, je pense qu’ils dorment ensemble.
Une fois prêt, je suis passé dans la chambre de Felipe. Ils ronflent tous les trois. Apparemment, Dimitri a la queue de Felipe dans le cul et Jona est dans les bras de Dimitri. Ils ont sûrement fini la soirée par une bonne baise. Nous avons pris un jus d’orange dans la cuisine et nous sommes partis marcher. Nous avons été à pied jusqu’à la demeure familiale et en avons fait le tour. Nous sommes revenus par le bois. Mon homme m’a plaqué contre un arbre et m’a roulé un patin bien appuyé. Il y avait des coureurs du matin, je suis devenu tout rouge. Il y a deux ou trois personnes qui nous ont reconnu à cause de la publicité et des journaux télévisés. Beaucoup ne nous ont pas dérangés mais deux jeunes mecs, sûrement un couple, nous ont dragués ouvertement. Stéphane a fini par les remballer en leur disant que nous étions attendus. Nous sommes arrivés à la maison après une bonne heure de marche. Je suis content car je n’ai plus mal à la hanche et la gêne a disparue. Mes côtes sont toujours sensibles mais moins douloureuses que je ne pensais. Nous avons pris un café et sommes montés prendre une douche. A la sortie de la douche, Stéphane me demande de prendre un peignoir et de le suivre au garage.
Stéphane : Montes sur ta bécane !
Une fois dessus. 
Stéphane : Tu as mal ?
Moi : J’ai une gêne mais ça va.
Stéphane : On va mettre une combi et on va faire un test en faisant le tour du pâté de maison. Une fois habillé correctement, il a fait chauffer les motos et nous sommes partis faire le test prévu. Il n’a pas fallu 100 mètres pour que ma hanche se fasse sentir. De moi-même, j’ai fait demi-tour et comme il était derrière moi, il m’a suivi. Une fois dans le garage, j’ai retiré mon casque et il a pu voir la douleur sur mon visage. Il m’a donné un coup de main pour descendre de ma moto et m’a donné directement ma canne.
Moi : Ça fait trop mal. Allez vous promener ensemble, je resterais à la maison à me reposer.
Stéphane : Non. Dimitri va conduire le cabriolet et il nous suivra. Viens avec moi !
Il m’a emmené jusqu’au jacuzzi, il m’a enlevé ma combinaison mais comme je n’avais rien en dessous, je me suis retrouvé nu devant Daniel qui mettait la table. Je suis devenu tout rouge.
Stéphane : il a déjà vu des hommes nus, ce n’est pas un ange…..
Moi : Je sais mais je suis gêné.
Stéphane : Mets-toi dans le bain et détends-toi, je vais revenir avec un peignoir.
Stéphane : Daniel, pouvez-vous apporter un café pour Pat ?
Daniel : Oui monsieur.
Il me quitte et va se changer. Daniel dépose un café sur le coin du bain.
Daniel : Si je puis me permettre, vous êtes très beau.
Moi : Merci mais je suis pris.
Daniel : Que monsieur ne se méprenne pas, je suis marié et mon homme me comble de bonheur.
Moi : Je suis au courant Daniel, il n’y a pas de souci.
Daniel : Le petit déjeuner sera servi dès que vous le désirez. Rose est un peu souffrante et est restée chez elle. Il y a des choses à faire ?
Moi : Il y aura les deux lits à changer et faire tourner les draps, pour le reste voyer avec Stéphane.
Daniel : Bien monsieur.
Dimitri arrive juste avec un peignoir. Il a des petits yeux.
Dimitri : Pourrais-je avoir un café s’il vous plait.
Daniel : Tout de suite.
Dimitri est rentré dans le bain et est venu m’embrasser.
Dimitri : Vous m’avez manqué maître.
Moi : Tu t’es bien amusé au moins ?
Dimitri : Oui mais il manquait votre présence à tous les deux.
Moi : Nous sommes là maintenant, allez, viens dans mes bras. 
Il s’est serré contre moi. J’ai bu un peu de mon café et Daniel a apporté celui du petit. Il s’est écarté et s’est jeté dessus.
Moi : Et bien tu en avais besoin !
Dimitri : Excusez-moi maître mais j’ai la tête dans le cul, nous avons trop bu Jona et moi.
Moi : Oh ce n’est pas bien grave. Je suppose que Felipe t’a baisé.
Dimitri : Il a voulu mais je me suis endormi et Jona aussi. Il a juste rentré sa queue dans mon cul. J’ai juste entendu que nous serions punis tous les deux aujourd’hui. Ensuite j’ai sombré.
J’éclate de rire.
Dimitri : Doucement maître, s’il vous plaît, j’ai très mal la tête.
C’est à ce moment-là que Stéphane arrive.
Stéphane : Tiens fiston, bois et dans une demi-heure tu seras en forme.
Dimitri : Merci papa euh maître.
Stéphane a eu une larme à l’œil.
Stéphane : Tu peux m’appeler papa si tu veux mon grand. Bon, j’ai réveillé celui-ci mais les deux autres dorment toujours.
Moi : Donnes-moi un coup de main et je vais monter m’habiller.
Stéphane : Ca va ta hanche ?
Moi : Oui, c’est passé.
Une fois sorti, il m’a donné un peignoir et je suis monté me rincer sous la douche et m’habiller cool mais très class, sexy et avec de beaux bijoux. J’ai pris ma dernière veste en cuir pour sortir et mes lunettes de soleil. En repassant devant la chambre de Felipe, j’ai entendu des gémissements. J’ai glissé un œil et j’ai vu Felipe qui baisait Jona.
Felipe : Je t’apprendrais moi à t’endormir alors que je veux te baiser. Tiens, prends-la bien au fond.
Il est hard avec et Jona accuse le coup, il souffle et gémi.
Jona : Je suis désolé, ça n’arrivera plus mais moins fort tu me fais mal, s’il te plaît.
Felipe : Non, c’est ta punition ! N’oublies pas que tu ne dois jamais décevoir ton maître.
Jona : Oui maître, s’il vous plaît, moins fort maître, j’ai mal.
Effectivement, Jona débande et Felipe y va moins fort. Moi je suis dans l’entrée et je matte quand Dimitri arrive dans mon dos.
Dimitri : Ils baisent ?
Moi : Jona reçoit sa punition.
J’ouvre la porte.
Moi : Felipe, il y en a un deuxième qui doit être puni ici.
Felipe : Juste ! 
Il se retire de Jona.
Felipe : Va prendre une douche et restes-y, je vais te rejoindre et garde ton cul ouvert pour moi !
Felipe : Dimitri ! Ici et à quatre pattes.
Le petit est arrivé et s’est mis à quatre pattes comme ordonné. Felipe lui a retiré son petit plug d’un coup, ce qui lui a fait pousser un petit cri et d’un coup sans aucune préparation, il a pénétré Dimitri à fond. Le petit en a poussé un cri de douleur. Il l’a bourré aussi hard que Jona tout en lui donnant des fessées.
Felipe : comptes ! 
Dimitri a compté les vingt fessées qu’il a reçu tout en se faisant défoncer la rondelle. Le petit a pleuré mais a accepté la punition.
Felipe : La prochaine fois que vous me faites un coup pareil, je serais encore plus sévère !
Dimitri : Oui maître et je m’excuse maître.
Felipe : Files dans ta chambre et va te doucher.
Le petit est parti en courant dans notre chambre.
Moi : Ils ont bu tant que ça ?
Felipe : On a été dans le coin VIP avec Désiré et Olivier qui n’arrêtaient pas de se faire harceler. Sven a dû prendre des dispositions sinon ça aurait pu tourner à l’émeute. Il a fait revenir un autre sorteur qui était censé être en repos. J’ai un message pour toi, tu seras puni pour ça quand tu iras mieux.
Moi : Je ne pouvais pas me douter que ça aurait eu autant d’impact.
Felipe : Nous avons bu nous trois à la bière mais ces deux petits cons ont bu au champagne. Ils ont sifflé 6 bouteilles à eux deux. La note est pour vous deux au bar. Sven n’a pas voulu que je paye et je ne sais pas pourquoi.
Moi : C’est une convention entre Marc, Sven, Stéphane et moi.
Felipe : Ils ont été malade tous les deux dans les toilettes mais crois-tu qu’ils se seraient stoppé ? Non, ils ont continué. Dans le taxi, ils m’ont chauffé quelque chose de rare mais une fois à poil dans la chambre, ils se sont endormis direct. Bon je te laisse, j’en ai un sous la douche et je veux qu’il comprenne que je ne lui autoriserais plus à l’avenir.
Moi : Ne l’abîme pas de trop, on va promener après-midi.
Felipe : Ok.
Je suis retourné dans notre salle de bain voir ou en est Dimitri. Je l’ai retrouvé en pleurs dans la douche.
Moi : Qu’est-ce qu’il y a ?
Dimitri : Je m’en veux de l’avoir déçu maître.
Moi : N’y pense plus, viens je vais te sécher.
J’ai pris un drap et je l’ai séché. Je lui ai ensuite mis un baisé sur le front et je l’ai pris dans mes bras pour le réconforter.
Moi : On va promener après-midi. Ils prendront les motos et toi tu me conduiras dans le cabriolet.
Dimitri : Ouah, j’ai toujours rêvé de conduire un cabriolet. Merci papa.
Il va finir par me faire craquer le petit. Il s’est habillé en conséquence. Il va falloir lui faire de la place dans le dressing car, à chaque fois qu’il vient, il doit prendre un tas de vêtements dans son coffre de voiture. Je vais en faire part à Stéphane. Je descends déjeuner bien que je n’aie pas trop faim. Mon homme est toujours à table.
Moi : Chou il faudrait faire de la place dans le dressing pour le fiston.
Stéphane : Oui je sais, notre chambre est contre les garages, je vais faire agrandir la maison en ajoutant un étage au-dessus de ceux-ci. J’ai déjà vu un architecte et j’attends les plans.
Moi : Je n’étais pas au courant.
Stéphane : Tu étais à l’hôpital et je ne voulais pas t’embêter avec ça. Les travaux devraient se faire pendant que nous serons en vacances. Francis et Louis surveilleront tous les jours et Daniel est là. En attendant, le petit peut utiliser le dressing de la troisième chambre. Rose a fini de l’aménager la semaine dernière.
Moi : Tu aurais pu le dire au petit.
Stéphane : J’ai oublié, désolé. Je ne sais pas toujours penser à tout, surtout avec toi qui me donne de temps en temps du fil à retordre.
Moi : Si je comprends bien, dans deux minutes ça va être de ma faute.
Stéphane : Mais non, tiens le voilà qui arrive.
Stéphane : Fiston, tu peux mettre tes affaires dans le dressing de la troisième chambre d’amis comme ça, tu n’auras plus besoin de les trimbaler dans ta voiture. Comme de toute façon à partir du mois d’août tu vas venir vivre ici à demeure.Ca sera déjà une avance.
Le petit lui saute au coup et l’embrasse.
Dimitri : Merci papa.
Stéphane : Déjeunes et ensuite va ranger tes affaires.
Moi : Je peux avoir une explication !
Stéphane : Son père veut refaire sa vie, il a une copine et le petit le met le cul entre deux chaises. Il aime faire l’amour à sa copine mais quand le petit est là, il a envie de son cul. Il a de la morale et pour lui, c’est de l’inceste. De plus, le petit ne la supporte pas.
Dimitri : Elle est méchante verbalement avec moi et elle me prend de haut. Elle veut diriger ma vie et m’interdire de venir ici. Elle veut que je redevienne hétéro mais moi, je suis heureux avec vous, ma nouvelle vie me plaît. J’en ai parlé avec mon père et mon maître et ils ont trouvé cet accord. Mon père continuera à gérer mes biens et j’ai promis de passer le voir quand elle ne serait pas là. J’ai promis aussi qu’il verrait toujours mes notes de l’université.
Moi : Mais quand avez-vous eu cette conversation ?
Stéphane : Samedi dernier au retour de notre balade à moto.
Moi : Tu aurais pu me le dire.
Stéphane : Tu étais à l’hôpital, je  ne voulais pas t’ennuyer avec ça ! La conversation est close !
Moi : Oui mon homme mais je suis content d’avoir le petit à demeure. Ça me fait penser que je n’ai pas eu de réponse de l’agence de voyage.
Stéphane : Tout est en ordre et j’ai déjà payé le supplément !
Moi : Ah. Et je suppose que j’étais à l’hôpital ?
Stéphane : Oui ! Tu vas me lâcher la grappe et te laisser faire oui ?
Moi : Oui mon homme mais ne te fâche pas, je n’ai fait que poser quelques questions pour ne pas avoir l’air d’un con par la suite, c’est tout.
Stéphane : Ok, finis de déjeuner !
Il est dur avec moi encore une fois, mais je cède pour lui montrer que je lui suis soumis.
Stéphane : Tu es très beau mon cœur ce matin.
Moi : C’est pour te plaire mon homme. On va promener et je veux être en valeur pour toi.
Je finis de manger et je donne un coup de main au petit avec ses vêtements. Felipe et Jona finissent par sortir de leur chambre. Ils sont en combinaison moto et Jona est rouge dans le visage. En me voyant il baise les yeux.
Moi : Ca va Jona ?
Jona : Oui maître.
Tiens il m’appelle maître. Felipe vois mon étonnement.
Felipe : Je viens de le redresser à notre goût, il y avait du relâchement chez lui et je lui ai infligé une punition supplémentaire. S’il continue, je le soumettrais à une séance de larvage par Sven. Il est très bon dans ce domaine.
Jona : Pas ça mon amour, s’il te plait.
Felipe : Tu feras ce que je t’ordonne !
Jona : Oui mon homme.
Moi : Bon, descendez déjeuner, Daniel a du boulot et Rose est souffrante.
Felipe : Ok.
Une fois fini avec mon petit, nous sommes prêts pour partir. Mon homme a remis sa combinaison.
Nous sommes sur le départ mais je vois Jona qui s’apprête à monter derrière Felipe.
Moi : Jona, tiens voilà les clefs de ma moto.
Jona tout sourire.
Jona : Vous êtes sûr maître ?
Moi : Sois prudent avec et suis les directive de tes maîtres.
Il m’embrasse sur la bouche.
Jona : Je vous aime, maître.
Moi : N’oublies pas que tu appartiens d’abord à Felipe.
Jona : Mais c’est lui que j’aime en premier maître.
Felipe : Bon, on y va oui ?
Jona : Oui mon homme.
Nous les avons suivis jusque Durbuy. Nous avons fait une première pause à une terrasse. Nous avons bu un verre et les enfants si je puis dire un soft. Felipe leur ayant interdit autre chose. Il a raison après leurs orgies au champagne. Il fait très beau et il y a beaucoup de motard. Après une heure plus ou moins d’arrêt, nous avons pris la direction de la Roche. Nous avons eu du mal à trouver à nous garer car énormément de monde. Par contre eux en moto, la place verte leur étaient disponible. Nous nous sommes promenés et j’ai acheté énormément de charcuterie ainsi que du pain de Grand-Halleux “j’adore”. Mon petit a porté tous les paquets pour moi. Quand il est devant moi pour marcher il fait exprès de rouler ses fesses une sur l’autre pour m’exciter mais curieusement, je n’ai pas d’envie. Sûrement le fait que je me suis fait bien dosé la veille et que c’est surtout de mon homme dont j’ai envie pour le moment. J’aime le petit mais ma relation unique avec mon mec me manque pour le moment. Je me demande si ce n’est pas dû à mon accident. Mais bon je suis tellement rêveur que je n’en vois pas le poteau devant moi et je me le prends de face. Je tombe par terre un peu sonné. Stéphane qui marche derrière moi avec Felipe me ramasse alors que Jona et Dimitri font demi-tour.
Stéphane : Ça va ?
Moi : Euh oui mal la tête mais ça va. J’ai été distrait, perdu dans mes pensées.
Felipe : Faut regarder devant soi.
Moi : Ça va, c’est bon !
En marchant je boite un peu. J’ai dû me tordre la cheville en tombant. Ils me donnent un coup de main et nous allons boire un verre au café de la dernière fois. Jona en profite pour regarder ma cheville, elle est gonflée mais il n’y a rien. Il me fait un massage qui me fait énormément de bien et demande des glaçons au serveur dans un drap. Ça fait du bien. Il en profite pour alterner et en mettre sur ma hanche ce qui me fait du bien aussi mais je suis en boxer Es ouvert sur l’arrière et le pantalon enlevé. J’ai l’air malin et surtout je ne la ramène pas. Il est 18h00 quand mon homme décide que nous allons manger à Vielsalm au Conte de Salm. C’est le restaurant par excellence dans le coin et je l’aime bien. Le cadre est magnifique entre ferme et château ou l’on mange sur des tables sous voûte. Un peu rustique mais j’adore ce genre de décoration.
Stéphane : J’ai dit à Daniel de ne rien préparer pour nous ce soir mais déjeuner à 7h30 obligatoire pour tout le monde.
Il a reçu un oui chef de tout le monde y compris moi.
Nous avons très bien mangé. Entrée, plat et dessert pour les petits. Dimitri et Jona sont restés au soft, moi j’ai bu une bouteille de vin blanc pour moi tout seul, mon homme et Felipe ont alternés bière et eau. J’ai payé avec la carte de crédit de mon homme et nous avons repris le chemin du retour. A la maison, Stéphane est allé préparer son travail pour le lendemain. Dimitri et moi avons pris une douche. Il a voulu me sucer mais je l’ai retenu lui prétextant que j’étais fatigué. Nous-nous sommes couchés et il est venu se mettre dans mes bras. Il est mignon, il aborde un grand sourire aux lèvres. Je peux voir son bonheur sur son visage. Il s’est vite endormi. Moi je me suis assoupi et ce n’est que quand mon homme m’a embrassé dans la nuque que j’ai ouvert mes yeux. Je me suis cambré et lui ai offert mon cul pour la nuit, j’ai envie de le sentir en moi en permanence et il l’a compris.
Stéphane : Prends-la pour la nuit, je t’aime. Dors !

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

22 aout 2019

Nouvelles (20)

Douche salle de sport Noprise2tete
Sexe à l'armée -01 Martin
Sexe à l'armée -02 Martin
Sexe à l'armée -03 Martin
Sexe à l'armée -04 Martin
Sexe à l'armée -05 Martin
Sexe à l'armée -06 Martin
Sexe à l'armée -07 Martin
Sexe à l'armée -08 Martin
Excitantes retrouvailles Max
Aller en club tout seul Jh30du11
Un boss plus que pervers Private78
Le vigneron Romain
Fratrie « de Wintzt » Calinchaud
Mon voisin hétéro ? Étalon
Un magnifique voyage Passifsensuel
10 ans en arrière Bad boy
Weekend dans le sud Chopassif
La Première Fois de Mon Pote Molgax
Capotes et jus Barn

Aout 2019

Nouvelle

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart
Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
Mariage pour tous -14 Yan
Le cul -02 chuuuut17
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"