NEWS :
23 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

60 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Les contes fantastiques

Chapitre-1 | Sans limite

En ce moment, je ne savais plus trop quoi faire pour occuper mes soirées. En écumant je-ne-sais plus quel réseau social, je suis tombé sur un commentaire. Il conseillait une boîte de nuit près de chez moi.

Je me suis donc rendu au "Sort-Céléri". Le jeu de mots était d'un mauvais goût absolu, mais la cuisine devait être excellente.

Ce restaurant se situait entre un magasin de haute couture et un hôtel, il semblait bien chic, les clients y étaient bien habillés. L'internaute qui recommandait l'établissement disait qu'il fallait parler avec le "gorille flippant de la ruelle arrière".

En pénétrant la ruelle, je tombais sur une montagnes de muscles chauve. Il faisait entrer deux hommes, leur indiquant l'escalier à gauche. En me voyant, le titan posa un doigt sur son menton. Ce colosse fut direct :

- Tu viens pour te faire des mecs ?

Je ne savais pas quoi répondre. C'était un restaurant quatre étoiles !

Voyant mon silence, le géant sans cheveux se pinça l'arête du nez avec l'index et le pouce, il soupira :

- Bon, la réponse est "oui" ! Prend l'escalier de gauche !

Le gargantua ouvrit la porte, je pouvais voir les cuisiniers. Dans une chambre ouverte à ma gauche, un escalier descendait.

Je décidai donc de me rendre dans une carte.

Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant ce qu'il y avait derrière la porte métallique !

Je venais d'entrer dans un parc.

- Putain, c'est quoi cette cave ?

Je comprenais qu'une partie du décor soit peinte sur le mur, mais c'était bel et bien un parc, je n'en voyais pas la fin.

Ce restaurant avait donc aménagé cette cave juste pour que des hommes s'envoient en l'air. Il y avait des arbres, une rivière et des chemins marbrés. J'ignorais quels artistes avaient décoré ce sous-sol, mais je n'arrivais pas à faire la différence entre ce plafond peint et un véritable ciel de pleine lune.

Je me baladais donc dans ce parc.

Je tombais sur un couple occupé à s'embrasser.

Cet endroit commença à me plaire.

Je tombai ensuite sur une scène surréaliste. Si tomber sur cet espace vert était déjà un choc, imaginez ce que représentait pour moi un policier tirant son mari en laisse.

Je ne plaisante pas.

Au milieu des promeneurs, un jeune homme déguisé en agent de police, arborant l'uniforme noir et la casquette marchait tranquillement. Ses yeux verts étaient magnifiques, tout comme le reste de son visage imberbe.

C'était la première fois que je rencontrais un représentant des Natif Américain... A moins qu'on ne dise "représentant des premières tribus" ou "des premières nations"... Je ne sais plus...

L'uniforme épousait les formes du jeune Américain. Il semblait si robuste. Haut de près d'un mètre quatre-vingt-dix, cet Apollon menaçait de faire craquer chaque couture de sa veste ou de son pantalon à chaque mouvement.

Non seulement son ventre bosselé et ses pectoraux presque aussi imposants que ses épaules ou ses biceps déformaient son déguisement, mais en plus ses cuisses ne semblaient pas contenir le moindre gramme de graisse. Même ses fesses étaient musclées. On avait envie de les mordre.

A côté de son mari, ce jeune Américain, qui devait à peine avoir la vingtaine, apparaissait comme une brindille.

Il me fallut un moment pour remarquer que les deux amoureux portaient la même alliance.

En même temps, le doigt du toutou du flic n'était pas la première chose qu'on regardait.

C'était un véritable athlète, il était deux fois plus athlétique et puissant que son "maître".

Chacun de ses muscles semble avoir été développé à la perfection.
Ce jeune homme d'origine Philippine était en effet pourvu de huit abdominaux en tablettes de chocolat. Ses pectoraux, ses cuisses, ses épaules, ses biceps, son dos et ses fesses transpiraient l'effort. Ce mâle alpha devait avoir le même âge que son époux, mais devait probablement plus se lâcher à la salle.

Ses yeux étaient bleus. Son visage présentait une légère barbe de trois jours. Ce bel Asiatique m'était familier.

Je savais que je l'avais déjà vu quelque part.

Je connaissais cette abondante toison pubienne uniquement rasée au niveau des testicules. Je connaissais cette verge circoncise. Je connaissais cette poitrine et ces aisselles sur lesquelles plus de trois poils se battaient.

Le jeune Philippin portait donc un collier noir pourvu de piquants, l'Américain le tirait avec une véritable laisse de chien.

Le déguisement de cet hercule était d'ailleurs plus réussi. Sa queue et ses oreilles ressemblaient bel et bien à celles d'un loup.

Je crus d'abord que ce cinquième appendice était un jouet anal, mais je me rendis compte qu'elle commençait au dessus de son musculeux postérieur.

Je n'eus pas le temps d'imaginer le temps qu'il avait mis à se maquiller, je l'avais reconnu : Florian !

J'avais vu les prestations de cet homme dans de nombreuses vidéos. Je l'avais vu révéler son talent d'acteur avec des hommes comme avec des femmes : c'était "l'homme-loup".

Oui, on lui avait donné ce nom de scène parce qu'il était connu pour sa sauvagerie et son côté "mâle alpha".

Je ne savais même pas qu'il s'était marié... C'était pas comme si j'avais eu l'habitude de me renseigner sur sa vie privée.

Le "policier" me salua et tira un peu plus fort sur la laisse de son "chien" pour le forcer à accélérer.

Je ne remarquais même pas le minet qui les suivait.

Mon cœur tenta de bondir hors de ma poitrine.

Je me décidai donc à suivre le couple adepte de jeu de rôle jusqu'à un endroit où un gros homme recevait une fellation de la part d'un inconnu.

Certains hommes exposaient leur érection.

Je n'en croyais pas mes yeux.

Florian était collé contre le sol de pierres, les mains attachées derrière le dos.

Le jeune acteur se faisait écraser la tête par son mari déguisé en policier. L'inspecteur était en train de forcer le jeune Philippin à lécher le contenu d'une gamelle.

Une petite bosse apparaissait pour déformer le pantalon du minet qui admirait le plus baraqué de ses amis se faire tirer par une laisse.

Ses joues devinrent plus rouges qu'un rubis...

J'avais enfin remarqué ce garçon. J'eus du mal à croire qu'il s'agissait d'un adulte. Je croisais son regard marron.

Si Florian était un "loup-garou", son ami venait-il de me jeter un sort ?

Je n'avais jamais vu d'adolescent aussi mignon. Il était vraiment maigre, c'était probablement la personne plus petite que je pouvais trouver dans ce parc. Seul un sorcier pouvait être aussi adorable. Ce blondinet était l'incarnation même du concept de "twink".

Je sentis les afflux sanguins de mon entrejambe m'assaillit au moment où je découvris le regard de ce minet.

Un quarantenaire qui tenait sa virilité dans sa main droite posa la gauche sur l'épaule du mage qui venait de m'envoûter.

- Salut, gamin ! dit l'homme mature.

Le policier foudroya le quarantenaire de ses yeux verts, sa voix paralysa quiconque l'entendait :

- Dégage ! ordonna le Natif Américain.

Plus personne n'osa s'approcher du minet.

Il admira ses deux amis.

Le si costaud Florian se faisait dominer, c'était difficile d'imaginer qu'un jeune homme possédant une telle musculature acceptait d'être le toutou de son mari.

Le dominateur Américain, lui, avait ouvert sa veste. Il laissait voir son torse si bien dessiné, sa braguette ouverte laissait sortir son érection.

L'"homme-loup" avait le visage écrasé contre une gamelle emplie de ce qui ressemblait à de la semence. Il s'adressa au minet.

- Eh, Luka, tu veux jouer quel rôle ?

- Silence, vilain chien ! réagit le "maître du chien policier".

Pris par son rôle, le jeune Natif Américain sortit une cravache. Ce fouet qui frappa le postérieur si musclé de son mari. Je n'avais même pas remarqué qu'il en avait une.

Suppliant son maître de le pardonner, Florian posa ses mains sur ses jambes et frotta son visage contre son sexe gorgé de sang Américain.

la langue bien baveuse de l'Asiatique lapait le gland de son mari, le "chien" se relevait.

Le policier tira donc sur la laisse de son mari pour le forcer à lui donner un baiser. Le Natif Américain caressa la chevelure humide de son homme :

- Sois un bon toutou et aide ton maître à faire plaisir à un adolescent dans le besoin ! ordonnai-je.

Florian et son "maître" s'allongèrent sur l'herbe. Le "toutou" posa sa tête sur la poitrine de son mari.

Si le jeune "inspecteur" n'avait pas semblé aussi maigre comparé à l'homme de son mari, la scène aurait paru moins comique.

Je ne pouvais pas rire, je faisais tout ce que le reste du public faisait : Je faisais monter et descendre ma main le long de ma verge.

Le minet apparemment appelé "Luka" se dirigeait vers le "chien" que le flic caressait, très rapidement, il l'enjamba pour plaquer son dos musculeux contre l'herbe. Le blondinet embrassa le toutou Philippin sur les lèvres.

Ils scellèrent leurs lèvres... Le blondinet posa aussi ma main entre les jambes de son "homme-loup", au niveau des cuisses.

Les dix-sept centimètres de l'acteur pornographique semblaient encore plus durs, le gland circoncis les terminant crachait un peu de liquide pré-séminal. Le baiser rompu, Flo observa Luka pendant qu'il lui rendait son regard. Ils n'étaient pas juste beaux : c'étaient des bombes sexuelles.

Bien que chétif, le minet semblait avoir commencé à développer une légère musculature, certes pas aussi bien dessinée que celle du policier et du "chien", mais lui offrant les fesses les plus rondes que j'avais pu voir dans ma vie !

Je regardais plus en détails le visage angélique de l'acteur Philippin.

Florian avait de courts cheveux noirs, un regard perçant, à moitié caché par des mèches tombantes. Il avait un peu de barbe et de moustache, mais rien de bien ostentatoire.

Son cou viril n'était qu'un aperçu du corps de Dieu Grec (même s'il était Asiatique) en dessous, en tant que dragueur et combattant, je me demandais quel régime et quel temps il s'imposait pour rester aussi parfait !

Déjà, ses pectoraux étaient bien fournis, plus gros que ceux de certains haltérophiles suffisamment développés pour faire apparaître son mari pour un gamin famélique. Son torse était très peu velu, pour ne pas dire presque complètement rasé. J'avais envie de me jeter sur ses mamelons, mais je ne pouvais qu'admirer le blondinet qui massait la poitrine et le ventre ondulé de son hercule canin.

Alors que notre inspecteur essayait de leur donner un ordre, les mains de Luka pressèrent la poitrine de son mari. Les larges épaules et les biceps, si joliment détaillés et taillés, du "chien" s'activèrent, il caressait les joues du minet aux cheveux d'or.

En dessous des poils noirs dont la naissance en forme de ligne partait de son nombril, il y avait ce sexe.... En plus d'être long de dix-sept centimètres, ce phallus était quand même large de plus de cinq millimètres.

Comment Luka et l'Américain pouvaient se retenir de se jeter sur une telle friandise ?

Je restais fasciné par son corps.

Allongé sur l'herbe, le torse se soulevant et se rabaissant selon son rythme cardiaque, le jeune policier fit signe à son ami blond.

Le blondinet nu se mit à califourchon sur ce puissant buste.

Le sorcier aux cheveux d'or tâta les muscles de ce torse Américain, le cajola par la suite.

Le blondinet descendit vers ce ventre bosselé, je n'avais jamais vu de tels abdominaux, j'en bavais... Plus ça allait, plus les muscles des trois garçons semblaient devenir seyants.

C'était facile dans le cas de Luka, puisqu'il n'en avait aucun.

Si une telle occasion se présentait, je ne pouvais que la saisir! Ce regard empli de désir... Luka était si beau, si mignon, si hypnotique... J'étais complètement envoûté ! Son anus glabre si humide. Ses hanches étroites...

J'avais envie de m'approcher, mais j'étais condamné à rester parmi les vicieux du public.

J'observais notre si mignon sorcier alors qu'il embrassait le flic.

Le blondinet finit par retourner sur le Philippin canin. Tout en poursuivant son langoureux baiser avec le policier, Luka pouvait redécouvrir les dessins plus que raffinés du buste de l'apollon Asiatique.

Son visage était doux, ensorceleur, avec ses cheveux blonds, ses yeux de noisettes, sa bouche angélique... Il l'offrit à nouveau au "chien" en rut.

Les mains du blondinet attaquaient le corps le plus puissant de ce parc. Luka pinça le scrotum de son "toutou", son index attaqua sa verge, suivant la ligne de la veine.

Le sorcier titilla le gland de Florian du bout des doigts, massa son périnée, joua avec la base de sa hampe, embrassa son cou, puis dirigea son autre main sur l'inspecteur.

Le blondinet caressa les testicules Américains, puis le sexe érigé... Il entreprit se relever. Son corps de minet était tellement agile... Sa souplesse n'était pas en reste

L'instant d'après, Luka retourna sur le corps du "policier". Il prit entre deux doigts le membre sur lequel il empala son si rond postérieur.

Vingt centimètres de long pour plus de quatre centimètres de large... Si Luka était bel et bien un sorcier, il voulait les meilleures balais!

Luka était celui qui dirigeait, il dominait le policier qui prit en mains ses hanches si pâles et si étroites, aucun terme politiquement correct n'aurait pu convenir pour décrire les va-et-vient que le mari de Florian commença. Il martelait le pauvre postérieur du minet avec ses testicules.

Les bruits que le blondinet lâchait m'indiquèrent que le policier savait où sa matraque devait frapper.

Le sorcier s'appuya sur les abdos d'acier de l'inspecteur qui se tordait sur l'herbe. Le Natif Américain y plantait presque ses doigts.

Sous le regard du "chien", Luka montait et descendait le long de la verge Américaine, ses testicules claquant contre l'entrée de son pauvre anus.

Bam ! BAM ! BAMM !!

Luka semblait aimer l'intensité et la brutalité, il mitraillait le bassin de son officier avec son postérieur humide.

Le policier ordonna à "son chien de l'aider à boucler cette affaire en attaquant cette méchante racaille" !

Tout en accueillant les coups de reins de l'agent de police, Luka mordit le mamelon du "chien" qui se releva.

Au vu de son corps de Dieu de l'Olympe, Flo ne mit aucun effort pour se relever.

Plaçant ses pieds de part et d'autre de la magnifique tête de son maître.

Florian se tenait donc devant le sorcier, debout.

Deux mains Américaines se saisirent des puissantes fesses Asiatiques alors qu'un baiser venait cajoler son érection.

Luka prit en bouche la confiserie Philippine, il caressa ce torse, jouant avec son pouce pour redécouvrir les zones sensibles de chaque muscle, alors que sa bouche de minet avançait et reculait, enfermant sa verge. Il la lâcha au moment où il entendit un rugissement.

Ironique pour un "chien" !

Le mari de Florian finit par éjaculer en grognant de plaisir, son bassin se collant contre celui de Luka, plaquant sa tête contre la poitrine si fine du minet dans lequel il déversait la preuve de son orgasme.

Le Natif Américain et le blondinet se cambrèrent à l'unisson. Luka accueillit volontiers la potion qu'on lui proposait. La morsure que le policier infligea au mage lui laissa croire qu’il allait sectionner son mamelon. Tel chien, tel maître !

Luka donna un ordre à ses amis, mais le couple était trop occupé à tomber sur le sol.

A présent retirés de son corps si maigre, les jeunes mariés reprirent leur souffle. Le policier et son "chien" se jetèrent rapidement sur le blondinet pervers.

Florian prenait un pectoral en main alors que sa bouche attaquait son jumeau. L'inspecteur dévorait ce aigre cou. Le sorcier qui caressait les cheveux humides répéta son ordre. L'atmosphère torride les obligeait à obéir.

Luka laissa un peu de place à ces amis. Ils purent donc nous mettre en position.

Ce fut donc à nouveau le haut policier qui allongeait son dos trempé contre le sol vert.

L'herbe n'allait pas avoir besoin d'être arrosée avant un moment !

Florian enjamba le minet, il enferma les cuisses de son mari entre les siennes, bien mieux taillées .

Le "toutou" profita de sa force pour pouvoir légèrement se redresser. Il collait son sexe contre celui de son dresseur, les deux verges dures se rencontrèrent de même que nos testicules.

Si Florian l'emportait pour la largeur, son mari rivalisait en longueur.

Le sorcier blond se lécha les lèvres en observant le couple qui s'échangeait un baiser infernal !

JFlorian et son mari étaient les deux plus beaux jeunes hommes que je pouvais rencontrer. Leurs musculatures de spartiates semblaient si seyantes, leur peau rougissait, leur haleine bouillonnait, leurs pensées s'affolaient.

Je le sentais, le rut qui les traversait était délectable, ces deux amoureux pantelants n'en pouvaient plus.

Luka s'empara donc de la tête du jeune Philippin mal rasé pour l'embrasser fougueusement. Il s'attaqua juste après aux lèvres de son mari.

La petite main s'occupait des priapes collés l'un contre l'autre. Les doigts et la paumes montèrent et descendirent. Le sorcier masturbait ses amis en enfermant les deux sceptres dans son faible poing.

Le minet commença ensuite à me placer au-dessus de l'inspecteur décoiffé, il avait perdu sa casquette.

En sentant les tablettes de chocolat ardentes du jeune Asiatique se coller contre ses fesses, Luka frissonna de plaisir.

Le souffle di "toutou" sur la nuque du sorcier le faisait gémir. C'était la plus mélodieuse de toutes les formules incantatoires !

Notre minet exhibitionniste avait une vue de luxe sur le corps si joliment musclé de son policier préféré.

Ces trois réincarnations d'Apollon me rappelait à quel point j'étais un vulgaire produit d'une éducation basée sur la forme et non le fond.

Profitant de sa souplesse, le sorcier prit donc les deux verges collées l'une contre l'autre.

Il commença à insérer leurs bouts humides dans son pauvre petit trous. Les mâles en rut l'y aidèrent, ou plus précisément, Florian tenait ses hanches étroites pour l'aider à maintenir en place son corps si fragile pendant que le gardien de la paix envoyait ses mains écarter la fente qui semblait bien confortable.

J'aurais tellement aimé être ce gamin !

Deux mains Américaines se jetèrent donc sur les hanches de Luka pendant que son jeune Philippin canin envoyait ses dents rencontrer la maigre nuque.

L'ex-acteur passa ses bras sous les aisselles imberbes et enferma les pectoraux, si faibles, dans ses mains. Les deux jeunes hommes essayaient de saillir leur minet.

Luka se releva tout en me cambrant. Il venait d'enfoncer de lui-même les deux érections dans son boyau.

Le blondinet déversa son liquide préséminal sur les entrecuisses de mes amants.

Les coups de reins du couple commencèrent. Ils conquéraient le plus mignon des sorciers.

Son "mari-chien" libérant la poitrine de Luka, emprisonnant deux petites hanches entre ses puissantes mains Asiatiques, le policier put venir pincer les fines boules de chair qui servaient de tétons au garçon blond.

Florian serra vigoureusement les hanches de son sorcier et s'était inséré le plus loin possible dans son chaudron.

Le gardien de la paix accompagna son "chien". L'hercule Philippin enchaînait les va-et-vient sans se retenir, collant les muscles d'acier de son torse contre le magnifique dos cambré du minet, tout comme son érection se collait à celle de son époux. Les testicules des amoureux s'entrechoquaient... Luka se coucha contre le torse de l'Américain

Pendant ce temps, notre "homme-loup" attrapait sa chevelure blonde d'une main. Florian put ainsi tourner l'adorable bouille vers la sienne, il sentit la petite langue pénétrer sa bouche de "chien".

Ca devait être sentir ses testicules se heurter à ceux de mon mari. Et surtout de sentir ces deux sexes remuer en soi.

Florian et son mari ne couchaient pas avec Luka, ils s'accouplaient avec lui, ce n'était que leur exutoire. Toute leur puissance physique secouait le corps du blondinet.

Comme le mari de Florian était en dessous de Luka, son sexe étant prisonnier des chaudes parois de son anus, le minet embrassa à nouveau l'Américain.

Le scrotum du policier était coincé contre celui de mon mari, ce dernier y allait avec plus de fougue. Ce n'était plus un "chien", c'était un diable.

Je n'avais jamais vu une telle passion, c'était donc comme ça qu'un de mes acteurs préférés faisait l'amour hors caméra.

Luka et l'Américain s'affrontaient dans un duel de langue.

Son mari et lui enchaînaient toujours les coups de butoir, j'avais l'impression qu'ils étaient parfaitement synchronisés.

L’inspecteur Natif Américain et le chien Florian étaient donc entièrement soumis à leurs instincts animaux. Avec le flic qui lui dévorait la bouche et le jeune "homme-loup" qui lui suçotait la nuque, Luka devait connaître au paradis.

Les deux époux poursuivaient leur succession de va-et-vient. La sodomie étant devenue trop bestiale, Luka finit par se cambrer, les yeux emplis de larmes, il exprima le septième ciel qu'il atteignait en le révélant sur le puissant torse du policier.

Les deux mâles déguisé poursuivirent donc leur danse.

Le visage déformé par la volupté, ils le firent jusqu'à ce qu'ils étreignent de leurs bras musculeux leur minet.

Haletants, ils enlacèrent le petit sorcier dans lequel ils se déversaient pour venir dévorer ses joues de leurs baisers.

La manière dont les muscles des deux époux s'était contracté me fit me demander si je ne venais pas de découvrir le secret de leur condition physique.

Il fallut un moment pour que les trois artistes reprennent leur souffle. La magie de Luka semblait lui avoir demandé trop d'effort.

Sous le regard satisfait de leurs spectateurs, les deux amoureux offrirent un dernier baiser à leur ami avant que chacun n'impose à l'autre ses chaudes haleines, ils se bécotaient sans retenue.

Luka semblait à deux doigts de s'évanouir, Florian se saisit donc de son faible corps pour le serrer contre son torse. Porté en princesse, le minet semblait sentir chacun des muscles de son ami. Le faux policier s'agrippa à l'un des bras de son mari herculéen. On aurait dit une midinette.

Ce furent donc en sueur et pantelants que les deux jeunes hommes quittèrent le sous-sol en continuant de couvrir de baisers leur ami à deux doigts de s'évanouir. Comment auraient-ils pu se retenir ?

Avant de partir, mon regard croisa une dernière fois le plus mignon des visages. J'eus pendant un moment l'impression que les yeux de Luka étaient devenus jaunes.

Cette scène me hanta si fort pendant le reste de la soirée que je décidai de m'envoyer en l'air avec le premier venu.

Le lendemain, je voulus tout de même me renseigner sur le menu du "Sort-Céleri". Internet m'apprit que ce restaurant n'avait jamais existé.

En retournant dans la rue, je ne découvris qu'un bâtiment en ruines.

Il y avait le magasin de vêtements et l'hôtel, mais pas le restaurant. Je me renseignais auprès des employés des deux établissements qui me promirent que ça faisait plus de vingt ans que le bâtiment qu'ils entouraient était un tas de gravats.

Je ne sus donc jamais comment Florian avait pu réussir à faire un maquillage aussi réaliste des oreilles et d'une fausse queue de loup...

Archangeru77

archangeru77370@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Monstre VS Humain

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Juil. | 157 pages

Les nouvelles | 20 Pages

En cours de sport Meetmemz
Soumis à Métis SalopeaMetisdu33
Au boulot Mouai
L'homme des bois Fabrice
Mon frère et son meilleur pote Meetmemz
Visite de mon cousin Meetmemz
Les mains magiques Creamk
Daddy or not Daddy Weell59
Jeunes footeux dominateurs Lope75
Baise non-stop sur l'A6 Ceven-X
Stéphane Gay30
Ethan et ses amis Esteban
À la Piscine LeBlond39000
Vide-couille d'un saisonnier Antho93
Week-end de pipes Halex27
Orgie au poste Meetmemz
David ... Tobias
Beau CRS Stephane
Souvenirs Wqt
Périgord chaud Coolsexe

Les séries : 137 pages

Cousins rebeu | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314 | 15
Artisan électricien | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Ascenseur | 7 | +1 Sotender
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Antoine et Patrice | 12 | +1 Sylvainerotic
1 | 23 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12
Les soirées de Mr le Comte | 6 | +2 Fabrice
Saison 4 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6
Mon pote Julien | 9 | +2 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
L’amant de ma femme | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7
Un Cul jouissif | 27 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27
Rencontre Twitter | 4 | +2 Shernabog
1 | 2 | 3 | 4
Maître-boulanger | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16
La horde sauvage | 9 | +2 Fabrice
Saison 2 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
Panne de voiture | 4 | +1 Boydu69
1 | 2 | 3 | 4
En exterieur | 4 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3 | 4
Job à Dubaï | 13 | +9 Dvdstaudt
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 60 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : vendredi 24 mai 2024 à 16:19 .

Retourner en haut