PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Bonnes Vacances

De retour de vacances, il faut que je vous raconte ce qui m’est arrivé pendant celles-ci.
Il y a quelques années, mes parents ont fait l’acquisition d’un mobil home dans un camping proche d’Argeles. Cette année, ils ont décidé de partir en vacances en septembre; pour échapper à la cohue des vacanciers de juillet et d’aout. Comme je ne travaille pas et que j’ai un problème aux jambes qui me rends la marche difficile et pénible, ils m’ont invité a les accompagner. J’ai immédiatement accepté, bien trop contents de partir en vacances à la mer; sans devoir trop dépenser d’argent.

Dans ce camping, mes parents ont fait la connaissance d’autres propriétaires. Trois autres couples, un, la soixantaine, un petit monsieur avec une dame forte. Le deuxième, la cinquantaine, une femme hautaine et coincée, mais avec un homme bon vivant, décomplexé et avec beaucoup d’humour. Le dernier, tout les deux 45 ans, une belle femme avec un homme, qui dégage un certain charisme. Dés son  premier regard, son charme, ne m’a pas laisser indifférent. Je le nommerais M.

Pour notre arrivé, nous avons été invité a partager l’apéritif de 19h. M. est Grand, carré, des cheveux brun court, deux yeux rieurs, vert amende et un bouc bien taillé, qui met en évidence un joli sourire aux lèvres roses et charnues. Mais attention chasse gardé, il est marié.

J’ai aussitôt craqué pour cet homme et même si mes parent sont au courant de mon homosexualité, pas question de le draguer. Je me contente juste de fantasmer.
Le lendemain matin nous avions tous rendez vous à la piscine du camping vers 10h30. Vers 11h, accompagné de mes parents direction la piscine. J’avais très envie de voir M. en maillot de bain et de voir la bosse sous la ceinture. Arrivé là-bas, de mon regard, je survole rapidement les personnes présentes. Mis à part « notre » groupe, il y a trois autres couples et pas des jeunes…Toutes les femmes sont en train de bronzer, les hommes sont dans la piscine. Je me rapproche du bord, faisant mine de gouter la température de l’eau avec le pied, elle est plutôt fraiche. J’aperçois M. qui nage en brasse sur toute la longueur du bassin. Je peux voir et apprécier son magnifique dos bien musclé. De plus, il porte un slip de bain. J’adore…

Je préfère que les mecs portent des slip de bain ou boxers, plutôt que des bermudas où on ne voit rien des formes qui nous intéressent. Moi aussi d’ailleurs, je porte des slips de bains, ça met mon joli cul et mes fesses bien en valeur.

M. me regarde il me sourit, je lui répond en faisant de même avec un signe de la tête.
Je décide, de me mette à l’eau. J’ôte mon pantacourt et mon t-shirt, je les dépose sur un transat, puis, je me dirige vers l’échelle pour rentrer dans l’eau doucement. Même si elle est fraiche, je rentre assez rapidement dans celle-ci. Je me met à nager pour me réchauffer et m’habituer à la température. A un moment sans l’avoir fait exprès, je me retrouve à coté de M.,  il me tend la main en me disant :
- bonjour, ça va ?
Moi - bonjour, oui ça va très bien et vous ?
Lui - bien merci.

Puis, sans plus attendre, il se remet à nager. Je le suis du regard, il se dirige vers l’échelle. Quand il monte les marches je découvre un cul superbe, bien moulé dans son maillot de bain, avec deux belles fesses galbées et bien rebondies. Quelle vision magnifique! Hors de l’eau il marche vers son transat, enfin, il se tourne vers moi, mais là rien, pas de grosse et belle forme. Je suis déçu, mais c’est vrai que l’eau est froide.

Après plusieurs minutes de « barbotage », je sort moi aussi de l’eau et je vais m’ étendre sur un transat, à deux mètres devant ceux du groupe et surtout devant celui de M. D’abords sur le dos, je ne peux rien voir.  Mais, après plusieurs minutes de bronzage, je m’allonge sur le ventre. Là, dans cette position et le plus discrètement possible, je regarde M. Il est en train de lire le journal, il a les jambes un peu relevées et écartées. Je peux voir la bosse de son sexe, qui maintenant, parait plus grosse. La chaleur du soleil a fait son effet. D’ailleurs moi, c’est M. qui me fait de l’effet. Je vois la forme des testicules et je peux même percevoir le détail de son gland sur le tissu de son slip de bain « circoncis? ». Je réagi, je sens mon sexe qui grossit dans mon maillot de bain. Ça devient douloureux et très gênant. Mon sexe, dur comme du bois est coincé entre mon corps et contre la dureté du transat. J’essaie de ne plus le regarder et de ne plus y penser, peine perdue. Je ne peux même pas me lever pour aller me calmer dans l’eau, on va voir mon érection. C’est quand il part que j’arrive enfin a débander.

A ce moment, j’ai pu rejoindre mes parents déjà revenus dans le mobil home pour préparer le repas de midi. C’est là qu’ils m’ont appris qu’ils devaient partir, il y a un problème de fuite à leur maison en Ariège. Mais ils vont faire le nécessaire rapidement et vont être absents juste pour l’après midi et la soirée. Je vais rester tout seul quelques heures, mais pas pour très  longtemps. En plein milieu de l’après midi, le vieux monsieur, mis au courant que j’étais seul pour la soirée, est venu m’inviter pour aller au restaurant. J’ai pas pu refuser tellement il a insister et lui et son épouse, sont si gentils .
A l’heure prévue, ils sont venus me chercher, et quelle fut pas ma (bonne) surprise de voir que M. et son épouse étaient là, également invités au repas.
Le restaurant n’est pas très loin du camping on y va à pieds et comme tout le monde est au courant de mon problème de marche, ils vont faire attention à moi et me demande si ça va et si je peux marcher.

- oui, ça va, c’est pas très loin, mais il faut juste ne pas marcher trop vite.
Pas de soucis, il vont prendre soin de moi. Et surtout, et à mon grand plaisir, M. va se montrer très attentionné à mon égard. Il reste à mes cotés et précède mes pas et veille a ce que je ne tombe pas. D’ailleurs, à un moment, je trébuche sur une racine d’un pin. Heureusement il est devant moi, il entends et se retourne précipitamment et me rattrape fermement dans ces bras. Je suis troublé par la proximité de son torse contre moi et par la force et la chaleur que je ressens sortir de ses biceps. Rapidement, je vais me détacher de lui, de peur qu’il devine mon émotion.
Arrivé au restaurent, le hasard me place à cotés de lui. En discutant avec lui je comprends qu’il ne connais pas mon orientation sexuelle quand il dit.

- aujourd’hui on a vu deux PD sur la plage, ils n’étaient pas très discrets.
Par contre, l’autre couple est au courant, je sais que mon père leur a dit. Le vieux monsieur prend la parole :
- tu a quelque chose contre les homosexuels ?
Lui - non pas du tout !
Et là, le vieux monsieur en face de moi me regarde fixement, M. comprends très vite et  la situation est cocasse. Il dit un peu gêné:
- non vraiment, ça me dérange pas du tout !
Pas de soucis, le repas va continuer dans une bonne ambiance.
Au retour au camping, pas de changement et comme il fait nuit, il va faire encore plus attention à moi. Arrivé au camping, il va même me ramener jusqu’à mon mobil home. Mes parents sont rentrés, il me dit :
-  demain tu viendra avec tes parents prendre l’apéro a 19h à nôtre mobil home.
- ok pas de problème.
Lui - bonsoir bonne nuit.
Moi - merci bonsoir.

Avant de m’endormir, je vais me poser beaucoup de questions. Quand il a appris que j’étais homo, il a changé, sont regard est devenu plus appuyé et toujours accompagné de son sourire ravageur. Mais je me dit que je me fait des idées et que je fantasme.
Le lendemain, mes parents et moi allons donc au rendez-vous. Quand nous arrivons, je remarque une grosse moto rouge garée devant le mobil home et je marque un arrêt devant pour la regarder. Je ne suis pas fana de moto, je ne me souvient même pas de la marque, mais elle est très grosse et très belle.

M. arrive derrière moi et me dit :
- salut !
Moi surpris  - ha, bonjour !
Toujours avec son sourire séducteur et un peut pervers il dit :
- alors, tu aime les grosses cylindrés ?
P***** ! Mais il le fait exprès ou quoi ? Totalement dérouté je réponds :
- heu ! Oui, enfin je n’y connais rien.
Et lui me demande :
 - tu es déjà monté sur une si grosse ?
Là il me chauffe, c’est clair.
- non jamais.
Lui - tu veux monter dessus, si tu veux je te prends… on va faire un tour ?
Un peu apeuré :
Moi - heu…non ça va !
Mais à ce moment, mon père me dit :
- va s’y, il te le propose gentiment.

Tout le groupe approuve. Comment refusé.
Je suis surexcité maintenant, moi qui en plus n’ai pas baisé depuis longtemps…
J’accepte. Il me tends le casque de son épouse. Il met le siens et monte sur sa moto.
Lui - aller grimpe derrière moi !
Je l’entends dire tout bas « pour commencer, après ce serrât moi derrière toi » .
Ha le s*****, il est très clair maintenant.
Je monte sur la moto, nous roulons au pas jusqu’à la sortie du camping  puis il me dit :
- accroche toi !

Et sa moto bondi et il roule très vite sur la route.
Ensuite, il va ralentir et va tourner pour prendre une allée abandonnée dans une forêt de pins. Je dois avouer que mon excitation est mêlé à de la crainte. En fait je ne sais pas vraiment ce qu’il veut et ce qui va se passer.
Il s’arrête sur le chemin, nous sommes bien loin de toutes habitations ou campings. Il saute à terre, retire son casque et m’ordonne
- aller, descend de la moto et enlève ton casque!

Je m’exécute et bêtement je lui demande :
- qu’est-ce qu’on fait là ?
Lui - comment tu comprends pas ? Tu crois que je n’ai pas vu ton regard et ce que tu regardais à la piscine, petit pervers. Et au restaurant, je vouais juste en avoir le cœur net.
Moi - écoute, je veux pas avoir de problèmes.
Lui - mais j’en veux pas moi non plus. Je veux juste qu’on se fasse du bien.
Moi - Mais tu es hétéro, tu es marié!
Lui - avant de rencontré ma femme j’étais bi, et quand je t’ai vu et que j’ai compris que t’étais PD et que je te plaisait, ça ma terriblement excité.
A ce moment, il s’approché de moi, me passe une main derrière la nuque et m’attire fermement contre son corps. Puis, il colle solidement sa bouche sur la mienne, pour m’embrasser goulûment. Sa langue force sans effort pour passer entre  mes lèvres et rencontre ma langue. Puis elles s’emmêlent dans un baiser fougueux et baveux. Là je me laisse aller et je ne pense plus a sa femme et aux risques.
Il dit :
- je veux te sucer !
Et il se met a genoux devant moi, me baisse pantacourt et slip d’un geste vif, puis voit mon sexe en érection.
- hé, tu bande déjà mon cochon !

Puis il ouvre la bouche et gobe ma queue d’un seul coup. Ce qui me fait sursauter et me fait faire un petit pas en arrière. Il se cramponne fortement à mes hanche, puis ses mains appuyées sur mes fesses, il aide mon bassin a lui baiser la bouche. Je l’entends faire bruyamment des « humm » de satisfaction. Il s’y prends très bien, il a du bien pratiquer avant de connaître sa femme. Je commence a gémir de plaisir.
Maintenant, il me passe une main entre les jambes et je sens un de ses doigt passer le long de ma rai du cul. Excité et aidé par la transpiration due à la chaleur elle est toute humide, il dit :
- p***** tu mouille comme une femelle !
Je réponds fortement :
- arrête, j’aime pas être traité au féminin ?
Lui - ok, mais maintenant, tu veux la voir ma bite ? A ton
 Tour, suce moi !

M. se relève et je me met à genoux devant lui. Je défait bouton et braguette de son jean. Il ne porte rien dessous et je découvre enfin son sexe. Une belle bite, circoncise, environ 19 cm avec un très gros gland bien rouge. Je commence par lécher le bout puis j’ouvre grand ma bouche pour la prendre en entier. Je fait glisser mes lèvres sur son membre, il couine et m’encourage à aller plus loin. Il pousse sur ma tête pour la mettre encore plus profond. Je m’étouffe et j’ai des haut le cœur à chaque fois qu’il me pénètre la bouche avec son chibre. Il cri :
 - j’ai envie de t’enculer!  Tu veux bien ?
Moi - je ne fait pas sans préservatifs.
Lui - t'inquiète pas, j’en ai acheté hier.
Moi -  en fait t’avais tout prévu ?
Lui -oui, mais je ne savais pas si j’allais pouvoir m’en servir. Maintenant je sais . Aller prends appui sur la selle.

D’un mouvement, je retire mon pantacourt et slip puis me met en position. Mes mains posées sur la selle, le dos bien cambré et le cul bien offert.
Il enfile un préservatif, je pensait qu’il allait me pénétrer de suite. Mais de ses larges mains il écartes mes fesses et je sens son haleine chaude, puis c’est sa langue qui lèche mon anus. Il me « bouffe » carrément et ardemment le cul. Je crie de bien être. Puis, sans tarder, j’en peux plus et je lui dit :
- prends moi, va s’y!

Il se relève, se met en position derrière moi. Je sens son gland  brûlant contre mon anus bien préparé. Il pousse et son sexe rentre facilement en moi. Nous poussons à l’unisson un ralle de satisfaction. De suite, Il entame ses va et viens. Il est très rude, il me lime rapidement et durement. Mais je me sens bien ouvert et j’aime le traitement qu’il me fait subir. D’une main passer sous mon ventre, il m’attrape la queue pour me branler, moi entre mes jambes, je lui attrape les couilles pour les malaxer. Il va me baiser pendant 5 minutes.
D’un coup il s’accroche férocement à mes hanche et commence a hurler comme une bête en rut et crie:
- je vais juter !
- oui viens, viens !

Il se plante profondément au fond de mon cul et dans un dernier cri, il se vide en moi. Je sens la chaleur de son sperme a travers le préservatif. Il se retire de moi et alors que je fini de me masturber, je jouis en éjaculant de longs jets de sperme. Je reste en appuie sur la moto sans bouger pendant quelques minutes. Il me dit :
-  p***** t’a vu ce que tu m’a prélever!
Tout en me tendant du bout des doigts, la capote pleine d’une grosse quantité de sperme.
Puis il s’écrie :
- Salaud, t’a foutré ma bécane !

En effet, je vois mon sperme coulé lentement le long de sa moto. J’attrape mon pantacourt, je sais que j’ai des mouchoir en papier dans la poche. Je suis contraint de tout essuyer correctement.

Sans un mot, on remet nos habits et nos casques, on remonte sur la moto, puis, nous rentrons très vite au camping.

Arrivé là-bas, mon père me demande :
- alors c’était bien ?
Moi - super! A refaire.
M. - ok, pas de soucis.

Mais l’occasion ne s’est jamais représentée.

Seithan.

seithan@orange.fr

Autres histoires de l'auteur : Bite brune - Rome - Hétéro endurant - Après midi très très chaude - Double dose - Le masseur - Mon premier black - Il vennait d'avoir 18 ans - Petit cul magnifique - Ma première expérience - Bonnes vacances - Surprise de taille - Grosse bite - Grosse longue et raide - Petit Beur - Pipe by night - Rugbyman - Samedi soir - Bon petit passif - Jeune hetero - Backroom

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

13 mai 2019

Nouvelles (15)

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket

La suite (8)

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier

Mai 2019

Nouvelles

Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)