PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Double dose

Dernièrement j'ai reçu la visite impromptu d'un de mes ex. Nous avons eu une relation pendant quelques mois. J'avais mis fin à notre liaison suite à une grosse crise de jalousie qu'il m'avait fait le jour ou il vint un matin chez moi, alors que j'avais passé la nuit en compagnie d'un jeune mec. Je ne lui avais pas promis fidélité, c'est lui qui voulait garder sa liberté.

Il y a quelques temps j'ai repris contact avec lui comme il s'y connais bien en informatique je lui ai demandé de m'installer certains programmes.

Donc, vers 21h, un mercredi soir, A. sonne à ma porte. Il me dit qu'il passe juste pour me rembourser les 50 euros que je lui avais prêté quelques jours auparavant.

Il me rends les sous, mais à ce moment, il se rapproche de moi, très proche et me dit :

- tu sais, moi je t'aime encore.

Moi - désolé mais moi non.

Je ne veux pas lui mentir. C'est vrai que sexuellement on s'entendait plutôt bien. Quand il me prenait ( après avoir fait les tests, nous n'utilisions plus de préservatif ) j'avais à chaque fois un terrible orgasme.

Là, il penche son visage vers le mien pour me déposer un doux baiser sur ma bouche. D'un coup, je ne sais pas ce qui se passe, son odeur, sa chaleur, le goût de son baiser réveil en moi de bons souvenirs et je sens monter en moi une sensation bizarre. Le doux baiser se transforme en un gros roulage de pelles. Nos bouches jointes une à l'autre, nos corps se rapprochent puis se collent et nos mains caresses l'autre avec désir.

La chaleur et l'envie s'empare de moi, mon érection est  immédiate. Je me frotte sensuellement contre sa cuisse il sent ma queue au meilleur de sa forme. Il s'exclame :

- mais tu bande !

Moi - oui c'est toi qui m'excite.

Puis, impudiquement, je baisse pantalon et slip pour découvrir mon sexe droit comme un i.

Moi - tu vois dans l'état que tu me mets !

Je sais qu'il aime mon sexe et dés qu'il le voit il devient fou de désir.

Lui - arrête je dois partir, j'ai rendez-vous.

Mais je deviens de plus en plus chaud. Là, j'ai envie de lui, et je vais tout faire pour le faire craquer. Et de ma voix la plus lascive et plaintive.

 - reste encore un peu, j'ai envie de toi.

Je me colle à lui, l'embrasse goulûment. Il me répète entre deux baisers, je dois partir,  mais il ne le fait pas. Je le sens faiblir et d'un coup il saisit mon sexe et le serre fort et le branle doucement. Puis il se met à genoux pour me sucer avidement.

Je me dit ça y est il est bien chaud. Je me laisse cajoler de la sorte quelques minutes, puis, il arrête et se dirige vers la porte en disant :

- il faut vraiment que je parte.

Je me jette à genoux devant lui et luis baisse son pantalon et son boxer.  Il bande bien dur et je gobe sa grosse queue direct et lui offre une splendide fellation. A ce moment, il ne peut et ne veut plus partir.

Il gémit de bonheur :

- ha, tu sais comment y faire.

Excité comme jamais j'ai envie qu'il me baise. Mon pantalon et mon slip au chevilles, je prends appuie sur la table et cambre bien  mon cul en lui ordonnant de ma voix la plus suave :

- allez, viens me prendre comme tu sais si bien le faire.

Il ne se fait pas prier, il se place rapidement derrière moi,  il m'enduit le cul de salive, place son gros gland contre mon anus. Je suis tellement excité que je sens la chaleur de son membre entré sans peine en moi. Il s'introduit totalement jusqu'aux couilles, on gémit de plaisir en cœur. Il me dit :

- tu veux que je te baise, tu va être servi.

Il me prends fermement par les hanches et commence ses va et viens. En effet, il va carrément me labourer à grand coup de reins. Mais je dois avouer que j'aime le traitement qu'il me fait subir, de plus, que je n'ai pas mal, je ressens plutôt un plaisir immense. La table sur laquelle j'ai pris position est secouée autant que moi, elle grince à chaque coup de reins de mon baiseur. Je ressens tellement de bien-être que je commence a gémir bruyamment, il me met une main devant la bouche pour me faire taire. La jouissance monte crescendo, je lui dit :

-je vais bientôt jouir !

- non retient toi !

Lui qui n'était pas très endurant et jouissais vite, là, il fait durer son plaisir. Je me retient autant que je peux, cela fait bien 20 minutes qu'il me baise à un rythme effréné.

Enfin dans de violents derniers coups de bites je l'entends crier :

- je gicle !

Je sens bien son sperme jaillir au fond de mon cul, ce qui déclenche en moi un orgasme dévastateur. Je suis pris de violents soubresauts, tel une épilepsie puis je m'écroule totalement sur la table. Lui, toujours en moi, fait lentement coulissé sa queue dans mon cul comme pour me donner sa dernière goutte.

Puis, il se retire et comme auparavant, me poses plusieurs baisers sur mes fesses, comme pour  remercier mon cul de lui avoir donner autant de plaisir.

Je reprends doucement mes esprits, il se colle à nouveau à moi se couche sur mon dos.

- alors tu as aimé ?

 Moi- c'était trop bon !

Lui - attends j'en ai pas fini avec toi !

Moi - quoi ?

A ce moment, je sens son sexe gonflé et bien dur chercher l'entré de mon cul. A l'époque quand il avait joui, il lui fallait plusieurs heures pour qu'il puisse à nouveau bander.

Mais là, je sens sa queue bien dure qui se glisse à nouveau en moi. Je lui dit :

- t'as encore envie ?

Lui - tu m'a bien chauffé maintenant il faut assumer.

Il n'a pas tort et commence déjà ses va et vient. Mais je dois le stopper, car ma position n'est pas très confortable. Je le lui dit, Il se retire, puis je le prends par la main pour le conduire dans ma chambre.

Seithan

seithan@orange.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Bite brune - Rome - Hétéro endurant - Après midi très très chaude - Double dose - Le masseur - Mon premier black - Il vennait d'avoir 18 ans - Petit cul magnifique - Ma première expérience - Bonnes vacances - Surprise de taille - Grosse bite - Grosse longue et raide - Petit Beur - Pipe by night - Rugbyman - Samedi soir - Bon petit passif - Jeune hetero - Backroom

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)