PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

A l'hôtel

Je suis exceptionnellement en déplacement pendant 2 nuits, plus d'une heure et demie de voiture de chez moi m'ont contraint à prendre un hôtel. Je n'aime pas découcher car cela veut dire manger seul au restaurant, s'ennuyer dans la chambre d'hôtel, bref un moment pas très agréable. Surtout que ce début de novembre est pluvieux et que mes 2 soirées s'annoncent moroses.

Je me présente, 1m83, 82kg, brun aux yeux verts, assez mignon. Mon sexe mesure 19cm sur 5, non circoncit. Je suis marié, heureux en couple mais je suis assez ouvert, notamment aux relations entre hommes qui me font régulièrement fantasmer.

Tout commence donc après ma journée de travail, je rentre à l'hôtel, prend la clé de ma chambre et m'installe. J'enlève le costard, prend ma douche, m'habille plus cool et descend à la réception demander un resto sympa pour ce soir. 5 minutes à pied, parfait pour moi, marre de la voiture. Je mange donc dans cet établissement chaleureux, le serveur est très sympa, habitué à voir des commerciaux toute la semaine, et qui discute facilement. Il est assez mignon et d'ailleurs une femme à 2 tables de moi n'hésite pas à lui faire du gringue sans retenue. Nous sommes 4 ou 5 seulement, des tables d'une personne, bref un peu glauque. Le repas fini, je paye à côté d'un homme d'une quarantaine d'année qui explique au serveur qu'il est au même hôtel que moi. Le serveur lui dit d'ailleurs et l'inconnu se tourne vers moi, tend sa main :
- bonsoir, vous aussi vous dormez à côté ?
- bonsoir, oui
- commercial ?
- non dans l'informatique, et vous ?
- commercial dans la pharmacie, je sais, les labos, c'est mal, mais je m'en sors bien et j'aime bien rencontrer les médecins, on a des consultations gratuites comme ça, dit-il en riant
Je souris, il a l'air très sympa. Je paye, l'inconnu m'attend dehors
- temps pourri hein ? au fait moi c'et Benoît
- Olivier, enchanté
- on rentre ensemble, pour pas faire toute la soirée seul
- oui, c'est un peu pesant, je suis pas habitué, je sais pas comment vous faites pour faire ça toute l'année
- on s'habitue, on prend ses marques, on choisit mieux ses hôtels, les restos comme celui là avec des serveurs sympas, qui discutent sans trop en faire, c'est chiant au départ, mais après ça devient la routine. Vous ne dormez pas à l'hôtel d'habitude ?

- non j'ai une installation plus longue que d'habitude et je dois rester sur place, 3h de route aller retour par jour, ça fait long
On arrive à l'hôtel, et la compagnie de Benoît est agréable, l'hôtel n'est pas luxueux mais il y a un petit coin bar, et on s'y installe pour continuer la soirée. J'apprends qu'il est célibataire depuis quelques mois seulement après plusieurs années de concubinage avec des copines successives, qu'il vient du nord, qu'il est assez sportif et qu'il est comme moi pour 2 nuits ici. Nous bavardons pendant presque 2 heures et il est temps de monter dans la chambre.

Nous sommes au même étage, et l'ambiance est franchement détendue en montant les escaliers :
- bonne nuit, lui dis-je
- il manque juste une petite pipe et une bonne baise pour une soirée parfaite, non ?
- c'est sûr qu'une petite pipe ferait pas de mal
Un petit silence s'installe, nous nous sommes arrêté devant sa chambre, on se regarde dans les yeux, je sens des picotements dans mon dos et surtout dans mon caleçon. Je ne sais pas trop quoi faire, je n'ai eu que des relations avec un copain, jamais avec un inconnu
- tu veux entrer 2 minutes
- oui, je réponds sans hésitation, je me sens différent d'un coup, l'excitation monte
On entre dans sa chambre, il s'assoit au bord du lit, me sourit. Je m'approche de lui, le regardant dans les yeux. Il a un beau visage, des yeux marrons/verts magnifiques. Il tend sa main et me touche la cuisse, le silence est complet, seules nos respirations se font entendre

- pour la pipe ça.... ça peut s'arranger si tu veux, me dit-il fébrilement
- c'est tentant, je pourrais surement ... te sucer aussi après si tu veux
Il remonte sa main et touche mon sexe à travers le pantalon, je bande déjà dur, il caresse mon vit bandé, me branle doucement en me regardant. Il défait ma ceinture, ouvre ma braguette et mon pantalon descend sur mes chevilles, il entre sa main par une jambe de mon caleçon et caresse mes bourses. JE suis aux anges. Il descend mon caleçon, que j'enlève complètement avec mon jean, et me retrouve à moitié nu devant un homme que je connais depuis 3 heures.
- c'est une première pour moi , me dit-il en prenant mon sexe en main

- j'ai déjà eu quelques expériences avec un copain, mais avec un "inconnu", c'est aussi une première
Il me branle doucement, c'est bon, il est doux. Il regarde fixement ma queue, me regarde. Il hésite, je sens chez lui un sentiment mitigé d'excitation et de dégoût d'être avec un autre homme. Moi même, je suis tenaillé entre l'envie de mettre ma queue dans sa bouche et le fait d'être là avec un homme me branlant tout en pensant que je "trompe" ma femme.
- désolé, je sais plus trop, bafouille-t-il tout en continuant sa masturbation
- pas de problème, le but est de prendre du plaisir, si tu n'en prends pas on peut stopper là
- je ne sais pas si j'ai déjà été plus excité que maintenant, et en même temps je suis un peu perplexe, tenir en main un autre sexe que le mien, c'est bizarre
- pas d'inquiétude tu fais ça très bien, lui dis-je en rigolant pour détendre l'atmosphère
- c'est vrai, ça te plait ?
 - bien sûr, c'est excitant de voir quelqu'un branler ma queue comme tu le fais
- tu voudrais que j'accélère ?
- oui

Il commence à aller un peu plus vite et me branle un peu plus franchement, son regard est passé du doute à l'excitation totale. Il arrête son mouvement, ouvre sa bouche et embrasse doucement mon gland. Il hésite à nouveau, regarde ma queue avec envie mais ne semble pas convaincu. Il ouvre doucement sa bouche et introduit mon gland, donne de petits coups de langue, puis enfonce plus profondément mon sexe qui disparaît à moitié. Je sens cette sensation de moiteur et de chaleur combinée que je n'avais plus connue depuis des années, ma femme n'aimant pas sucer. Il est un peu maladroit au départ mais rapidement, sa pipe devient plus experte, je suis transporté de bonheur de sentir sa bouche aller et venir sur ma queue, il sort de temps en temps mon sexe pour lécher mon gland, aspirer mes couilles, puis reprendre ma bite en bouche. Au bout de quelques minutes, je suis au bord de l'explosion :
- arrête, je vais jouir

Je sors mon sexe de sa bouche, et le pousse pour l'allonger sur son lit. Je retire son pantalon, son boxer et découvre un sexe magnifique, environ 20 cm, surmonté d'un beau gland déjà luisant. Je l'enfourne rapidement et le suce avec délicatesse. Il gémit, me regarde pendant que je pompe sa belle bite. Je deviens un peu chienne, j'ai envie de sentir son foutre dans ma bouche, envie de le faire jouir. Je sors sa queue, prend ses couilles et les aspire et les lèche. Je descends ensuite et je lèche la partie entre son anus et ses couilles
- c'est bon continue
je descends, aidé par son bassin qui se soulève et arrive sur son petit trou tout rose, que je lèche doucement, presque amoureusement. Je reste un long moment sur son anus, seuls se font entendre ses gémissements. Je passe mon doigt sur sa rosette et l'enfonce doucement. Je commence les va et vient.
- c'est bon, gémit-il
Je mets un deuxième doigt et accélère, il me regarde dans les yeux en se pinçant les lèvres. je prends son sexe en bouche tout en le doigtant, j'ajoute même un troisième doigt facilement.
- oui, oui oui je vais jouir

Il crie, et expulse son foutre dans ma bouche, plusieurs jets abondants que je garde en bouche, puis avale en le regardant et en embouchant son sexe jusqu'à le nettoyer complètement. Je sors mes doigts délicatement. Je m'allonge à ses côtés, il semble vidé. Il me regarde en souriant puis me dit :
- faut que je te fasse pareil, c'est génial

Il descend donc me lécher l'anus et reste longuement sur mon trou, enfonçant sa langue en moi, je sens le bout de sa langue flatter les bords de mon anus, jouer avec, une chaleur inconnue monte en moi, et lorsqu'il introduit son doigt, je suis proche de l'extase, mon sexe palpite et je sens que je pourrais jouir sans me toucher. Il a maintenant 2 puis 3 doigts en moi, me baise littéralement avec. Je me retiens de crier, j'ai envie de hurler mon plaisir, surtout qu'il se jette sur mon sexe et je jouis presque immédiatement dans sa bouche, profitant de son regard lubrique pendant que lui aussi avale ma semence.

J'ai les jambes qui flageolent, je suis vidé. Je ne pense pas avoir déjà joui autant, peut être pas en quantité de foutre, mais la sensation est une des plus fortes que j'ai jamais ressentie. Nous restons allongés cote à cote un petit moment, puis je me lève, me rhabille. Il est debout, nu devant moi, je caresse son sexe et lui souhaite bonne nuit. Demain, il y a du travail
- à demain peut être, lui dis-je
- si tu es d'accord, j'aimerais bien te revoir oui
- j'ai passé un super moment, j'avoue que j'avais jamais pris un tel pied
- pareil pour moi, en plus après demain je n'ai que la route à faire, on aura plus de temps demain soir
Son sexe durcit à nouveau, et je ne peux me résoudre à le laisser comme ça
- déjà prêt ?

Il sourit, je me penche et commence à lécher ses tétons, tout dressés et superbes que j'avais laissé de coté jusqu'ici. Je le branle franchement en passant d'un téton à l'autre, écoutant son souffle fort m'indiquant le plaisir procuré par cette pratique. Je ne peux plus me retenir, et je me mets à genoux pour aspirer à nouveau cette superbe queue, je la lèche, l'enfourne et tente même une gorge profonde. Je le suce de longues minutes, alternant le rythme, les regards appuyés comme la reine des salopes que j'ai l'impression d'être à ce moment. Je passe ma main derrière ses fesses et flatte à nouveau son trou, il écarte les jambes et me laisse introduire à nouveau un doigt. Il se retourne, se penche en avant et me présente son anus, que je lèche à nouveau sans retenue, flattant de la main ses bourses pendantes et branlant par intermittence cette queue bandée à l'extrême. Je le doigte directement avec deux doigts, il gémit. Je me relève et baise son trou avec mes doigts, regardant cet homme penché en avant, appuyé sur son lit, totalement offert. Je baisse mon pantalon et ma queue frotte ses fesses.
- encore, encore, vas plus vite, mets un autre doigt
Je m'exécute et accélère avec maintenant 3 doigts en lui, j'ai enlevé mon pantalon, mon t-shirt et suis presque nu derrière lui.
Il s'avance, se met à 4 pattes sur le lit, je le suis et m'agenouille à coté de lui, il tourne la tête et j'approche ma queue qu'il prend en bouche. JE ne sais pas combien de temps tout cela a duré mais j'ai l'impression que le temps s'est arrêté, je me revois à genoux à ses coté, ma bite dans sa bouche et me doigts allant et venant dans son cul.

- tiens, me dit-il soudain
je regarde, il me tend une capote
- vas-y, j'en peux plus

Je retire mes doigts, me positionne derrière lui, mets la capote et je présente mon gland devant son cul ouvert. Je rentre doucement, de peur de lui faire mal, mais aucune résistance ne se fait sentir, je suis rapidement jusqu'à la garde en lui. Il soupire, dit que c'est bon. Pour la première fois, ma bite est dans les fesses d'un homme, et j'adore ça !! Je commence lentement puis accélère le mouvement, je le baise franchement, écoutant ses gémissements et ses encouragements à le prendre plus fort. Je me retire, le mets sur le dos puis à nouveau m'introduis entre ses reins et le prend en le branlant. Il éjacule une quantité impressionnante de sperme qui va se loger jusque sur l'oreiller à coté de sa tête. Je continue encore quelques minutes puis je remplis la capote en me forçant pour ne pas crier et réveiller tout l'hôtel.

Après quelques instants de caresses, je me rhabille, et sors de la chambre, entre dans la mienne et me douche, puis je me couche sans arriver à dormir tant l'excitation est encore présente.

La journée de travail se passe et j'ai l'impression de bander continuellement. Je rentre à l'hôtel, le croise, on se sourit, on décide de manger à nouveau dans le restaurant à coté puis nous nous rendons dans sa chambre.

- ce soir, c'est à toi de connaître le bonheur de se faire prendre me dit-il
Un beau programme en perspective.  A suivre

Francky442001

francky442001@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Première sur Internet - Le mariage - L'aire d'autoroute - Mon voisin du dessous
A l'hôtel - Première nuit de salope - 1ère avec un inconnu - Match de foot - La piscine

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)