PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

De Bar à Barre - 01

Rentré de Grèce fin Août, après y avoir vécu quelques expériences salaces (cf. mes "Vacances Grecques"), je me suis replongé rapidement dans mon quotidien parisien, fait de travail 6 jours sur 7, de pratique sportive intensive (4 à 5 soirs par semaine). Tout cela ne laisse que peu de temps pour le sexe, sans compter quelques embrouillaminis avec mon ex pour couronner le tout.

Après trois semaines de ce traitement, ma libido n'était rien de moins qu'à zéro, réduite à néant, toute mon énergie et ma disponibilité, physique comme psychique, passant dans mes tâches quotidiennes. C'est au prix de beaucoup d'efforts sur moi-même que j'acceptais une invitation d'un ami hétéro pour aller boire un verre aux alentours de Pigalle un jeudi soir.

Arrivé sur place en avance, je trouve une place confortable dans le pub, face à la salle pour jeter à tout hasard un œil aux potentiels mecs présents pendant la soirée. Au moment même où ma mousse arrive sur la table, mon ami s'installe en face. Voilà plusieurs mois que nous ne nous sommes pas vus, nous avons beaucoup à nous raconter. Les questions sexuelles sont soigneusement évitées, d'une part car il ne connaît pas mon orientation, et d'autre part car il a toujours rechigné à partager ce genre d'éléments.

Après une deuxième mousse et des pans énormes de discussion, il s'enfuit se vider la vessie pendant que je regarde négligemment la télévision installée sur le mur latéral. Aussi, quelle surprise que de voir débarquer devant moi un mec qui m'est totalement inconnu l'instant d'après ! Celui-ci me fait un commentaire sur le match de football diffusé, auquel je réponds sans trop m'y attarder. Mon ami revenant des toilettes, portable en main, m'indique rapidement qu'il va devoir me quitter, sa conjointe ayant besoin de son aide à leur domicile. Nous nous saluons et, alors que je prépare mes affaires, un peu morose, pour partir à mon tour, l'énergumène précédent me fait remarquer que ce serait dommage de partir avant la fin du match, qui est apparemment très agréable. Nous discutons un peu plus, il m'est finalement sympathique et j'accepte de prendre une troisième bière, puis une quatrième, en sa compagnie. Il a 35 ans, cadre commercial, grand brun aux yeux marrons, semble sûr de lui et athlétique, peut-être footballeur le week-end, la question ne s'est pas posé. En tout cas, ses traits taillés au niveau du visage, sa barbe de trois jours, sa pilosité légèrement sorti de son tee-shirt en V et son regard lui donnent incontestablement un côté viril qui ne me déplait pas.

Le bar s'est presque entièrement vidé à la fin du match, tout du moins nous sommes seuls dans la deuxième partie de l'établissement. Les bulles me montant un peu à la tête, je commence sérieusement à envisager de rentrer lorsqu'il abat son jeu : il m'avait repéré de loin, pendant que je discutais avec mon ami et s'est dit qu'il fallait qu'il tente sa chance. A mesure que l'échange se fait plus précis, je réalise alors l'incongruité de la situation : il est persuadé que je suis hétéro ! Je décide de bluffer à fond et me montre curieux mais timide, enivré par les possibilités mais effrayé à la fois. S'apercevant qu'il me tient en joue, il se lance et se penche au dessus de la table avant de plonger sa langue dans ma bouche. Je me laisse faire, comme surpris, mais clairement j'apprécie son initiative. Pour la première fois depuis quelques temps, je sens mes pulsions se réveiller. Alors qu'il me demande mon avis sur ce moment, je lui dis que j'ai beaucoup aimé mais que ça me semble finalement assez peu déraisonnable, comme un jeu d'ado le tout agrémenté d'un regard coquin. Il me dit immédiatement qu'il peut me proposer des choses plus adultes.

Je peux percevoir aisément qu'il est en fusion dans son pantalon et je rentre dans son trip en m'asseyant à côté de lui et en lui posant fermement la main sur la queue. Je la sens déjà dure à travers ses habits, il semble avoir ce qu'il faut où il faut. Je lui glisse à l'oreille que je trouve cela fort excitant et qu'il me plairait de la voir...de près. Il saisit l'allusion et me dit soudain de le suivre, ce que je fais. Il se dirige prestement vers les toilettes, jetant un coup d'œil rapide vers le bar pour s'assurer que personne ne fait attention à nous.

Nous nous engouffrons dans les premières toilettes, la porte est tout juste verrouillée que je suis déjà à genoux devant lui. En quelques secondes, sa queue dure et déjà dégoulinante se dresse devant mon visage. Je prends le temps de la regarder comme si c'était ma première, mais n'y tenant plus, il m'appuie sur la tête pour m'inviter à la gober. Son gland est énorme, beaucoup plus large que sa queue, de taille classique. Prenant bien le temps de m'attarder sur le gland, je me propose rapidement d'essayer d'avaler sa queue le plus loin possible, ce qui a le don de l'exciter d'autant plus...ses râles se font plus virils et ses invitations deviennent progressivement des incitations appuyées.

Je m'arrête quelques instants en entendant la porte de l'espace sanitaire s'ouvrir, je sens qu'il retient son souffle mais il ne relâche pas la pression qu'il exerce sur ma tête avec ses mains pour autant. Son gland est quasiment au fond de ma gorge et je dois faire un effort colossal pour ne pas m'étouffer sur sa queue alors que quelqu'un urine tranquillement à trois mètres de nous sans savoir que nous sommes là. L'individu sorti, je tousse et crache un bon coup sur sa queue, ce à quoi il me rétorque un "cochonne" pas très incisif...je me permets de lui dire que je le suce dans les toilettes et que cela fait plus "salope" que "cochonne", le tout accompagné d'un gros coup de langue sur son bout et d'un regard appuyé.

Il prend les choses au vol et me dit qu'il est d'accord, je suis une salope, une bonne salope, et il se met à me baiser allégrement la bouche à coup de va-et-vient intenses et profond. Je bave énormément et des larmes m'échappent sans que je puisse rien y faire. Je commence à avoir mal aux genoux, mal à la mâchoire et j'ai le visage couvert de bave. Soudain, je sens sa barre se raidir d'autant plus et l'instant d'après, je sens son sperme chaud se déverser sur le fond de la langue. Je dois lutter pour ne pas avaler, sa queue continuant de faire des allers retours pendant quelques secondes.

Puis il me relève, fermement, et tout aussi subitement, m'embrasse goulûment ! Nos langues se mêlent, le sperme passe de bouche en bouche, il en profite pour me lécher le visage. Lorsque je n'ai plus de sperme en bouche, il me demande de me retourner, ce que je fais. Je suis un peu étonné, après ce qu'il vient de lâcher, j'ai du mal à croire qu'il va rebander et m'enculer. Mais non, il me demande juste de défaire mon pantalon pour matter mon cul, ce à quoi je me plie.

Après m'avoir bien peloté, il me retourne, me met la main au paquet tout en m'embrassant. Lorsqu'il s'interrompt, il me regarde droit dans les yeux et me lâche : "Je vais prendre ton numéro, demain soir, tu viens chez moi et je m'occupe de ton autre trou !". Je secoue la tête verticalement et il s'exclame en riant "Je vais faire de toi une vraie petite salope, dire que t'avais jamais sucé avant ce soir ! Ça a du te faire tout drôle". Je souris en disant que oui, assurément. Redevenant sérieux, il me glisse entre deux embrassades viriles : "Ça te fera encore plus bizarre quand tu l'auras dans le cul jusqu'aux couilles".

A ces mots, une fois encore, je sens mes tripes se tordre et l'excitation revenir ! Enfin ! Ma libido est de retour. Je me garde bien de lui dire que je suis loin d'en être à ma première queue et maintient la supercherie jusqu'au lendemain...

Max

d-grayman@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Casting Canapé - Un été dans la fournaise - De Bar à Barre - Vacances grecques

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)