PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Pompier et fan de rubber

Salut à tous ! Je m'appelle Alex, j'ai 29 ans, et je suis pompier volontaire en Suisse.
Aujourd'hui, j'entame mon 3ème jour de piquet (astreinte pompier à domicile) sans aucune alarme jusqu'à maintenant.

Il est 8:00 du matin, je me lève gentiment et m'apprête à prendre un bon café !
Je suis toujours nu quand je me lève et je vis en général nu chez moi. J'aime voir ma queue libre de tout mouvement.

Comme j'aime les bottes, je mets mes bottes de pompier (le modèle Haix Fire Flash pour ceux qui connaissent) et je kiffe rien qu'à l'idée d'entendre le bruit lourd des bottes dans mon escalier en bois.

Je déguste mon café tranquillement sur mon balcon, fumant ma première clope de la journée. Dehors, il fait beau, légèrement chaud. Les vagues d'air frais caressent mon corps nu ; je profite de regarde un peu dehors et vois dans l'immeuble d'en face, un jeune mec que j'avais remarqué hier, en survet, une paire d'Air Force One blanche montante aux pieds. Rien que de voir cela, me fais triquer direct.

Je décide de prendre une douche avant que mon pager ne sonne (l'appareil qui nous signale une alarme).

Une fois ma douche prise, je décide de me préparer au cas où ! Mais une idée me trotte derrière la tête. Etant donné que je fais parti d'un demi-groupe dans lequel nous ne ferions que les alarmes automatiques et les inondations cette semaine, je choisis de mettre ma combi latex courte sous mon uniforme F1.

J'enfile donc ma combi et ma queue commence sérieusement à bander dur. Je mets une paire de chaussettes épaisses, mon treillis F1 pompier, mes bottes Haix et mon polo F1 sapeurs-pompiers.

Je suis donc fin prêt à intervenir ! Je ne débande pas, tellement le latex me fait kiffer.

Bip-bip-bip

Mon pager sonne, je lis rapidement le message :
"intervention alarme automatique feu - gymnase XXXX - 1er étage"

Ok, le gymnase est l'équivalent du lycée en France. Alarme automatique feu, mais on sait très bien que l'on va y aller pour rien.

Ni une ni deux, je cours dans les escaliers, rejoins ma voiture et pars en caserne. Mes moindres mouvements font retentir le bruit du latex sous l'uniforme. Imaginez dans quel état je pars en intervention !

Arrivé en caserne, je pars au vestiaire, enfile le pantalon feu, ma veste feu et prends mon casque et je pars illico m'installer dans le tonne-pompe. A côté de moi, Aurélien, mon collègue pompier ... gay ... Nous étions que 3 dans le tonne, attendant les autres.

A un moment donné, une odeur de latex chaud s'échappe de moi ... cette odeur m'enivre tellement que je bande au maximum. Imaginez : combi latex, tenue pompier et bottes ... le fantasme absolue !

Aurélien se tourne vers moi et me dis :

"C'est toi qui sens ce que je pense ?"
"Oui, je crois bien !"
"T'es fou ou bien ! On aura peut être un feu sur place ... ! T'es vraiment malade toi !" Me dit-il avec un petit sourire en coin !

Départ du tonne pour le gymnase, nous arrivons sur place 8 minutes après. Le chef d'intervention va à la rencontre du directeur de l'établissement, discute avec lui. Nous, nous attendons gentiment dans le tonne les ordres du chef. Rien ne sert de courrir ou de se précipiter sur les appareils respiratoires isolants pour une fausse alarme. D'autant que les élèves semblent calme, qu'aucune fumée ne s'échappe des exutoires, bref, tout semble calme, excepté la sirène du gymnase.

Mon collègue Aurélien n'arrête pas de se frotter à ma jambe. Je lui demande alors :

"T'es stressé ou quoi ?"
"Non, pourquoi ?"
"Bah ta jambe ... elle n'arrête pas de bouger..."
"C'est juste que ça me démange."
"Euh... qu'est-ce qui te démange ?"
"Devines..."

Notre petite conversation s'est vite vue interrompue par l'annonce du chef nous informant du retour en caserne dans 5 minutes, le temps de contrôler le tableau d'alarme et de quittancer comme quoi tout est ok dans le bâtiment.

Nous quittons donc les lieux pour retour en caserne. Là, le chef d'intervention nous informe que nous sommes licenciés et qu'il s'agissait donc d'une fausse alarme dû à un gamin qui a déclencher l'alarme, soit disant sans avoir fait exprès mais juste parce qu'il s'était appuyé là où il ne fallait pas !

Retour au vestiaire.

J'enlève donc mes vêtements feu, remets mes bottes et Aurélien vient vers moi, lorsque les autres collègues ont quitté le vestiaire.

"Tu fais quelque chose après?"
"Euh non, rien de spécial, et toi ?"$
"Rien non plus ; tu viens chez moi ?"
"Ok, j'ai compris ! Ca joue !"

Nous prenons donc nos véhicules pour se rendre chez lui. Je commençais à avoir très chaud dans mon latex. Ma queue n'arrêtait pas de mouiller, je ne débandais pas d'un poil.
Le fait de voir Aurélien en tenue F1, ses bottes aux pieds me rendait fou !

On arrive chez lui, on se pose sur son canapé et il se jette littéralement sur moi.

"J'ai trop besoin que tu me suces Alex ! J'ai les couilles trop pleines."

Il ouvre donc son treillis et je vis avec surprise qu'il n'avait rien mis en dessous. Sa bite complètement dur se présente à moi, laissant s'échapper des filets de mouille assez épaisse.

J'engouffre sa queue dans ma bouche et entends Aurélien gémir. Je m'occupe donc de son chibre pendant 5 minutes. Je faisais exprès de jouer avec pour lui mettre la pression. D'ailleurs, à un moment, il sort sa queue de ma bouche, me regarde dans les yeux, m'embrasse avec envie et me dis :

"Fais moi lécher et sniffer tes bottes, j'en peux plus."

Je le fais donc mettre à mes pieds. Avec ses mains, il caresse a queue à travers mes différentes couches, ouvre mon treillis et caresse mon engin à travers le latex.

Puis, il se met à bouffer mes bottes, centimètre après centimètre. Il ouvre le zip et enlève une de mes bottes pour les renifler tel un chien.

Sa queue ne débande pas. Il frotte ma botte sur sa queue et gémit de plus belle. Puis, il approche son visage de ma queue encore sous le latex. Il se met à me lécher la bite et le gland à travers la paroi de latex ; puis se met à mordiller mon gland. Là, je sens monter la sauce. Je le stoppe quelques instants, lui expliquant que je ne suis pas loin de jouir.

Il enlève une de ses bottes ; je les aime ses bottes, il chausse du 46 ... imaginez la lourdeur de ses bottes. L'odeur qui s'en échappe est enivrante !
Un mélange d'odeur de feu, de transpiration et surtout de foutre ! Mon Aurélien kiffe juter dans ses Haix, tout comme moi.

Il me tend sa botte pour que je la sniffe. Tous les deux sommes en train de respirer l'odeur de l'autre dans cette paire plus que bandante.

Aurélien me regarde et de son autre main, me branle la bite à travers le latex. Puis, ouvre le zip de la combinaison et sort ma queue, fièrement tendue.

Ses vas et viens sur ma queue me font grimper au septième ciel. Je l'avertis :

"Alex, je vais venir..."

Il eu donc le réflexe de prendre sa deuxième botte déjà dezippée et de la présenter à ma queue pour que je lui crépisse l'intérieur.

Sa branle de ma tige se fait de plus en plus vite. Il met ma botte sous sa queue, me demande de prendre sa botte et de me vider dedans.

J'astiquer alors sa queue et lui la mienne et dès que je sentis qu'il allait venir, je me laissais aller à sa main énergique pour crépir l'intérieur de sa Haix. Lui, ne s'est pas retenu et nous avons giclé tous les deux de manière synchronisée.

Une fois nos ébats terminés, je décide de virer ma combi latex histoire de me sécher et être un peu plus présentable pour les prochaines interventions.

Je remets ensuite mon uniforme pompier ainsi que mes bottes innondées de sperme. Aurélien en fait de même. A ce moment là, nos deux pagers se sont mis à sonner et nous sommes repartis, complices, sur une autre intervention.

firefighter_suisse

swissgayfetish@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Vente privée dans mon magasin
Le repère des motards cuir racing - deux pompiers se rencontrent - Pompier et fan de rubber

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

13 mai 2019

Nouvelles (15)

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket

La suite (8)

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier

Mai 2019

Nouvelles

Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)