PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 412

Côme : retour de prestation suite 2

Dimanche matin, enfin toute fin de matinée.

Le groom me réveille avec un petit déjeuner continental. Il me dit que je suis attendu pour déjeuner au restaurant étoilé de l'hôtel pour 13h.
Comme je fais une grimace en me levant, il me demande si je désire un massage. Je lui demande s'il propose ça à tous ses clients. Il rit et m'assure qu'il n'en voit pas beaucoup d'aussi bien fait que moi. Il a de la suite dans les idées ce jeune homme !
J'ai vraiment les cuisses raides et j'accepte. Sur le ventre il se place à cheval sur mes chevilles et commence à dénouer mes muscles. Il fait ça aussi bien que Clem notre Kiné !
Quand je me retourne pour qu'il masse mes quadriceps, il ne peut manquer de remarquer l'effet qu'il a produit. Je n'ai pas le temps de le retenir que sa tête plonge et que mon gland goûte la compression de son œsophage.  Je le repousse, car je suis encore sous contrat. Mais c'est sûr qu'il va y avoir droit avant que je reprenne mon train, ça l'air d'être une bonne « salope ».
Douche et passage de costume, je suis prêt à reprendre le travail.
Madame m'attend dans le salon. Devant elle un nouvel écrin et une enveloppe épaisse. Ça devient fou ce WE !! Je vais avoir en bonus dix fois plus que mon salaire !!
Elle me dit que vu ce que j'ai été capable de produire comme effets sur son corps pourtant rodé, et vu qu'elle trouvait qu'une boucle d'oreille n'enlevait rien à ma virilité, elle tenait à m'offrir ça (en me tendant le petit écrin).
J'ouvre et sur le velours bleu nuit deux diamants scintillent. Je m'interroge n'ayant fait percer qu'un de mes deux lobes avant de m'apercevoir que les montures sont différentes. L'un est monté comme ceux des garçons, sertissage invisible pour coller la pierre au lobe, l'autre est enfilé sur un anneau et pend donc d'un cm sous l'oreille. Elle me demande de choisir celui qui va orner mon oreille pour la fin de journée et j'opte pour le plus « discret », collé à ma peau, le deuxième m'étant acquis évidemment.  Dans l'enveloppe c'est ce qu'elle pense valoir ma prestation annexe déplorable pour moi pas à cause de moi.
Ce qui est agréable dans ces grands restaurants c'est que l'originalité n'appelle aucune réaction, surtout quand elle est apportée par une cliente de ce niveau.
Durant le déjeuner elle me fait part de sa décision de me redemander quand elle passera sur Paris. Elle a même la politesse de me demander si cela m'agréera. En discutant, elle demande d'où je viens, où son ami de chez XXXX m'avait trouvé. Je me dis qu'un peu de publicité pour Sasha ne serait pas inutile. Donc dans entrer dans les détails, je lui explique que je travaille dans une société d'escorts de haut niveau. Physiquement, nous sommes tous au top et pour les excorts hétéros, sommes quelques-uns à satisfaire ses homologues.
Je la vois réfléchir. Elle me dit qu'elle reste sur l'idée de me garder mais que s'il y a parmi mes collègues il en existe un autre aussi beau que moi elle serait ouverte à nous avoir ensemble. 
  Le déjeuner terminé, elle me donne congé tout en me précisant que je peux utiliser la chambre jusqu'à mon départ pour la gare.
Je vais pour me laver les dents (hygiène minimum) quand « mon » groom déboule dans la chambre et referme à clef derrière lui. Le temps de me rincer la bouche et il est déjà à mon pomper la queue comme un mort de faim. Je bande et c'est direct la gorge profonde.  
Comme par magie mon pantalon me tombe aux chevilles accompagné de mon boxer. Le vorace alterne alors le gobage de mes couilles avec celui de ma bite. Terriblement efficace !!   
Il se dépoile en 30 secondes preuves de sa grande habitude. Je le laisse faire. Il me met nu sans faire de plis à ma chemise et m'enfile un préso dans la foulée. Il me repousse et je m'assois sur le coin du lit juste avant de me faire enfourcher par un véritable jockey de grand prix.
Si la première intromission a été la bonne, j'ai eu le petit plaisir de le voir accuser mon diamètre. Ce petit mec est véritablement infernal, j'ai l'impression d'avoir une trayeuse sur le sexe. Sa rondelle pulse, compressant ma bite tant à la montée qu'à la descente. Je me retiens et il arrive à se chauffer la rondelle une demi-heure avant que je ne rende grâce. Il me couvre alors les pecs de sa production et vient la lécher avant même que je décule.
Je suis encore couché sur le lit à récupérer qu'il vient me claquer une bise au coin des lèvres accompagné d'un merci avant de disparaitre.
Le retour me parait fade après un WE pareil. Je n'arrive même pas à travailler et somnole jusqu'à l'arrivée.  

Sasha :
  Je récupère un Côme transformé. La boucle d'oreille me surprend vu que je n'avais pas vu qu'il s'était fait percer le lobe. Je remarque quand même que la pierre est des plus pures. Quand il me dit qu'il a une autre comme la mienne, je suis surpris vu le prix de ce genre de caillou !!
Dans la voiture, il tend son bras pour me donner l'heure et me montrer son premier cadeau et quand il ajoute qu'il a dans les poches un bonus de 10 000 Francs suisse et autant d'euros, je me dis que la source « Vendôme » va être appréciée de mes escorts.
Pour des raisons de pratique j'ai organisé dans le sous-sol de l'annexe 2 une salle forte ou chacun de mes escorts à son propre coffre. Ils peuvent y déposer une partie de leurs extras et les objets personnels qu'ils veulent. En plus c'est accessible jours et nuits contrairement à une banque.
Je demande à Côme comment ses parents vont prendre ça, en désignant son oreille. Il me dit qu'il leur fait confiance et que comme pour le reste ils accepteront. D'autant plus qu'avant d'y avoir accroché un caillou, il ne ressentait pas le besoin de porter quelque chose en permanence. Avec, comme cela ne lui enlève aucunement sa virilité, il compte bien le porter souvent. Je lui dis que je savais qu'il allait recevoir un cadeau mais c'était un collier torque qui m'ait été indiqué. Côme m'avoue préférer ce qu'il avait reçu.
Je lui fais part aussi de l'appréciation de la cliente qui m'est déjà parvenue. Elle souhaite pouvoir disposer de « cet escort » à chacun de ses passages à Paris.
J'apprécie la réponse de Côme, « c'est ce qu'elle m'avait dit, je saurais me débrouiller pour être disponible ».  Il me fait part de « l'aléa » qui lui est arrivé avec l'ami ex-intime de la cliente. Il avait accepté (d'où les francs suisses) uniquement pour satisfaire la demande de la cliente. Je suis ok avec ça et que je verrai avec notre intermédiaire pour facturer ce service complémentaire à son juste prix et non pas par un simple bonus.
Il me fait un bref débriefe de ses deux jours. Il me dit que si la cliente n'avait eu que des mecs comme l'ex qui l'avait sodomisé avec sa toute petite bite, ce n'était pas étonnant qu'elle cherche à le revoir. Il s'était vraiment bien donné pour la satisfaire. Il me dit qu'en plus, physiquement la chirurgie l'a maintenait sur un corps de 35-40ans et qu'elle aimait particulièrement se faire sodomiser hard. Ce que lui-même commençait aussi à apprécier et de me préciser dans les deux sens (par là il entend en tant qu'actif comme en tant que passif). 
Il ajoute que la cliente serait ouverte à prendre un deuxième escort mais il précise, un peu gêné, elle le veut aussi beau que moi ! Sans me laisser le temps de dire quelque chose, il ajoute qu'il avait pensé à Ludovic, après tout il n'escort que rarement, autant que ce soit lui qu'un autre. Il sait qu'avant d'être pur homo, il s'était essayé aux filles et qu'elles avaient apprécié.
Je ne suis pas contre, après tout il ne taffe que 3 à 4 fois par an mais insiste pour le faire encore. Autant que ce soit lui qu'un autre. A Côme de le persuader.
L'arrivée au blockhaus, ou le quatuor termine habituellement son WE par un diner avec nous tous, est folklorique. La boucle d'oreille rapproche encore plus Enguerrand de son grand frère. Ludovic est chahuté, seul de la fratrie à avoir un corps encore intact, enfin coté tatouage ou piercing d'oreille, car pour le reste il est aussi chaud que tous les autres.
La pierre de Côme est un petit peu plus grosse que celle d'Enguerrand mais tout aussi pure. Jalil  lui demande qui est son concurrent dans ce type de cadeau.
Les deux frères font remarquer à Côme qu'il va choquer ses parents. Eux qui se raccrochaient à sa « normalité » rapport aux deux petits Pd qu'ils avaient produits après lui.  Côme les contre avec le fait que justement, avec eux deux, leurs parents se sont fait à ce que les enfants ne suivent pas forcément leurs pas, et donc ça va passer !
Avant qu'il ne parte je lui demande comment ça va avec Jalil. Côme est très à l'aise dans sa réponse. Il lui fait l'amour au même titre qu'à ses 3 autres comparses, Enguerrand compris. Il  senti que le « petit » avait tendance à se reposer sur son épaule mais plus comme un petit frère qu'un amoureux. Ce qui lui convenait car en mec il préfère plus mature. Même si défoncer les petits Culs de nos 4 « petits frères » lui donne maintenant beaucoup de plaisir. Là-dessus je suis totalement d'accord avec lui, ces quatre petites salopes sont trop craquantes. Et nous ne sommes pas les seuls à le penser. Les clients qui ont eu le privilège de baiser avec cet été sont tous du cet avis !! Il finit par me demander de l'accompagner quand même chez ses parents. OK je suis le pourvoyeur des mauvaises nouvelles dans la famille !! Je vais finir par me faire tirer comme un lapin par le paternel.
Je n'aurais jamais dû les rencontrer ! Non ç'est pas vrai je les kiffe trop les 3 frères !!!!! Même si j'ai quand même pour Ludovic de l'amour tout simple. Pour Enguerrand j'ai celui d'un grand frère/confident et je me sens responsable de lui depuis que je l'ai tiré de son petit « écart ». Côme, lui, est dans ma vie comme un frère plus qu'un beau-frère.
A la fin de la semaine suivante j'accompagne donc Côme chez ses parents. Quand je sors de ma voiture, seul, Madame, m'accueille et me demande ce que j'ai à faire passer cette fois ci. D'un coup de tête je désigne Côme qui arrive. Je vois un « O » se former par ses lèvres. Son regard passe de mes yeux à la tête de son fils ainé, plusieurs fois. Je lui dis n'y être pour rien encore une fois. Elle me dit qu'elle me croit personne n'a jamais pu faire faire à leurs fils ce qu'ils n'avaient pas accepté eux même de faire. Puis elle s'approche de son fils, sa main monte vers son visage, caresse sa joue et je l'entends lui dire d'une voix un peu étranglée quand même, que cela lui va bien, qu'elle a l'impression qu'il (le diamant) à l'air plus gros que celui de son petit frère. Côme opine de la tête. Elle le prend alors dans ses bras et lui souhaite bienvenu chez lui.
Quand elle se retourne vers moi, je lève les mains en l'air et lui dis « tirez pas, m'dame, c'est ni du vol, ni mal acquis ». A son fils elle le prévient que son père va quand même accuser le coup. Il s'était fait à l'idée que son second était gay, que le troisième aussi et se reposait avec et sur son ainé.
Côme explique que cela ne le change rien pour autant. Il ne va pas abandonner ses études et le projet de reprendre la propriété familiale et l'exploitation associée. C'était juste qu'il avait eu l'opportunité et qu'il trouvait que cela ne lui faisait pas perdre en virilité.
Quand mon beau-père nous rejoint, comme prévu par sa femme, il marque sa surprise et lui demande carment s'il est gay aussi. Côme répond franchement qu'il est bi et qu'il trouvera une femme avec qui faire sa vie, de cela il en était sûr.
Je me fais attraper par l'oreille comme un gamin en faute. Côme doit lui assurer que je n'y suis pour rien du tout, pour qu'il me relâche. J'ai droit alors à « peut-être pas directement mais mon arrivée dans la famille en avait quand même bien modifié le profil ! ». Je me sauve.
Ludovic m'attendait au blockhaus pour connaitre la fin de l'histoire. Il estime que ses parents sont quand même exceptionnels. Je le lui confirme, n'ayant pas eu la moitié de l'affection qu'ils ont alors que je n'avais jamais fait autant d'écarts par rapport au style parental.
Il me dit qu'il va rester alors sobre, sans piercing (autre que celui de son téton) ni tatouage, les deux ne le tentent pas plus que ça même s'il admet que le petit côté atypique que cela me donne participe à mon charme. Zut, moi qui pensait qu'il ne m'aimait que pour moi, mon moi intérieur !!!  

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)