PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 413

Côme et Ludovic : prestation combinée

Un mois plus tard, mon contact me transmettait la demande de cette cliente. Il me demandait aussi si j'avais trouvé un deuxième escort.

A ce propos, Côme a dû user d'un peu de salive pour persuader son frère de travailler ensemble. Ce qui dérangeait Ludovic c'était de baiser avec une femme (autre qu'Emma) car pour le reste, ça ne lui posait pas de soucis.

Comme je lui répondais par l'affirmatif, il m'a demandé ce que sa cliente pouvait envisager de lui offrir (entendre par-là, comme cadeau). Je pense alors à la première montre que m'avait offerte Emma, celle de ce même joailler dont le cadran des heures était cerclé d'un anneau de verre contenant des diamants roses en liberté. Je lui en parle. Evidemment ils ne font plus ce modèle mais quand j'insiste un peu il admet que sur commande, c'est dans l'ordre du possible.

Je saute sur l'information pour alors lui demander si pour moi il pouvait en mettre deux autres en fabrication. J'aimerai assez que PH et Ernesto aient les leurs. Il est Ok avec ça mais me demande du délai pour les deux miennes. On se précise les pierres à inclure. Il est d'accord à rester sur des diamants et me propose différentes teintes quand il rappelle que je porte celle de ma mère avec des diamants roses.

Retour de Ludovic :

Après mettre laissé convaincre de baiser avec une femme par Côme qui a avancé comme dernier argument que sinon lui-même n'y retournerait pas, me voilà dans le train pour Paris à ses côtés. Ça va être spécial, j'ai déjà baisé aux cotés de Côme mais toujours des mecs (principalement le quatuor).

En attendant chacun sur nos portables nous travaillons vu qu'après ça va être autre chose !

Nous somme attendus à la gare par le chauffeur de la cliente. Arrivés au palace, nous sommes pris en charge par un groom irréprochable question style (Côme me fait une grimace où je comprends que ce n'est pas celui de l'autre fois !).

Nous sommes dirigés chacun vers sa chambre où nos bagages sont déjà arrivés et où déjà un autre homme de service se charge de placer sur cintres mes vestes. Quand il se retourne et que je croise son regard, je suis quasi persuadé d'avoir affaire à « celui » de Côme.  Le mec me déshabille du regard et fixe ma braguette !!

Je me rafraichis avant que Côme passe me chercher. Nous sommes seuls dans le salon jusqu'à ce que sa cliente entre. Je suis d'accord avec lui, belle femme très bien refaite mais sans le naturel d'Emma !

Elle, de son coté, reste un moment bloqué par le tableau qu'elle voit. Il faut dire que depuis que j'ai diversifié mes pratiques sportives, mon physique s'est rapproché de celui plus massif de Côme. Ça plus notre réelle plus que ressemblance de visage, j'imagine bien qu'elle se dit avoir à faire à des jumeaux !

C'est d'ailleurs les premiers mots qui sortent de sa bouche. Ça a l'air de la déstabiliser un peu !!

Côme l'assure que plus bas aussi les caractéristiques sont semblables. Bravo la délicatesse !!

Elle montre qu'elle a entendu et nous demande de nous préparer à sortir. Comme nous le sommes, nous l'attendons. Conduites chez le joailler de Sasha, on en ressort avec deux paquets déjà préparés. Le directeur aussi trouve notre ressemblance troublante. Puis passage chez Vuitton où madame se fait présenter sa commande, deux attaché-case en cuir équipé de stylos plume Schaeffer et des dernières tablettes de chez Apple dans leurs étuis LV aussi.

Retour à l'hôtel. Je prends l'initiative. Les paquets déposés dans le salon, je me colle  au dos de la cliente et empoigne ses seins. Soupirs de soulagement de sa part et je lui fais sentir combien ma queue ressemble à celle de Côme. Il nous rejoint et nous la tenons en sandwich. Côme lui roule un patin et quand il se redresse, je lui en roule un. Il est surpris, plus que je prenne les rennes du plan cul que de la pelle.

Madame, nous regarde mélanger nos langues et empoigne nos deux queues au travers de nos pantalons. C'est elle qui nous enjoint de nous mettre nus.

Je dénude Côme et il fait de même sur moi. Une fois dans notre plus simple appareil, nous l'attrapons, la soulevons et la portons dans sa chambre. A 4 mains elle est vite nue elle aussi. Ses tétons pointent et quand je passe ma main entre ses jambes elle mouille déjà. Côme m'ayant dit son plaisir à être un peu rudoyée, je me kpote et l'enfile direct. Je me redresse et debout la porte sur mon sexe.

Je fais signe à Côme et il comprend, se Kpote et s'enfonce dans son anus. Géant la compressions de mon gland par le sien. A deux nous la soulevons pour la laisser retomber. Elle halète rapidement appréciant cette double prise. Dans ma tête je me dis qu'avant la fin du WE elle aura gouté aux doubles pénétrations, vaginales comme anales. Ça devrait lui plaire j'en suis sûr.

En attendant, la position sciant quand même les jambes, je recule et tombe le dos sur le lit. Elle me couvre et dans le mouvement aurait presque pris mes couilles dedans !  Côme a accompagné le mouvement et nous la besognons soit en mouvement alternatif ou conjugué. Elle monte rapidement dans les tours et son vagin m'indique par de forte compression qu'elle vient de jouir une première fois.

Nous continuons à lui limer chacun un de ses trous et lui tirons encore 2 orgasmes de plus avant de nous même remplir nos kpotes. Quand nous ressortons de son corps, elle reste alanguie sur le couvre lit à reprendre ses esprits. Avec Côme on s'échange un clin d'œil et par gestes je lui indique les prochaines positions. Il comprend que je veux la double pénétrer et des deux côtés. Comme nous allions remettre le couvert, elle nous stoppe et nous dit que nous allions l'accompagner à une soirée chez un de ses amis.

Ok, chacun de son côté, nous nous préparons. Elle avait précisé que nous devions prendre nos spencers. Douche, rasage, champoing, sec je m'habille et appelle Côme pour mettre ma ceinture. Il en profite pour que je lui rende le même service. Veste sur le dos, nous retrouvons notre cliente. Là, elle tend à Côme le plus petit des paquets pris place Vendôme. Quand il ouvre son écrin, deux rubis rougissent le velours blanc ! Elle lui demande de porter celui qui est monté sur un anneau. Quand je le regarde, je trouve que cela lui va aussi bien que la boucle d'oreille pin's.

Elle me tend l'autre et me dit que je le mérite vu comme ma présence avait boosté ce plan cul. J'ouvre la boite cubique. Dedans une montre que je reconnais comme étant la sœur jumelle de celle de Sasha, celle avec les diamants autour du cadran.

Je remercie, on serait content à moins !! Et la passe à mon poignet. Elle jette des feux dès que la lumière joue dans les diamants qui roulent à chaque mouvement de mon bras.

Nous sortons de l'hôtel, Côme à sa droite et moi à gauche. ½ heure de voiture pour arriver dans Saint Cloud. La voiture passe le portail d'une grande propriété et s'arrête au pied d'un escalier à double volutes. Montée des marches et quand nous passons la double porte d'entrée, les conversations des invités les plus proches cessent. Quand je nous vois dans une des grande glaces qui couvrent les murs, je comprends pourquoi. Le trio que nous formons à une classe folle et notre jeunesse tranche nettement.

Nous faisons le tour des salons, au passage je subodore que certains invités sont accompagnés d'homologues féminins. Elles sont facilement identifiables : plus jeunes que les autres femmes, plus grandes et plus sveltes, chics avec un maquillage et des bijoux plus sobres.

J'en vois une tiquer nettement sur l'oreille de Côme. Il est vrai qu'il a à son oreille la plus belle et grosse pierre de toutes/tous les escorts présents. Car évidemment nous ne sommes pas les seuls hommes non plus dans cette situation. Mais sans nous vanter nous sommes les plus beaux et les plus class ! Les Spencers y sont pour beaucoup, tranchants sur la pléthore de smoking.

Alors que notre cliente nous laisse seuls (discussion privée avec quelques invités présents), nous devons décliner les avances de certains de nos collègues !! Pas de conscience professionnelle chez eux !

Retour à l'hôtel alors que la soirée bat encore son plein !! Avec Côme on sait pourquoi. Elle est impatiente de goûter à nouveau à nos corps.

C'est le cas car elle nous attire directement dans sa chambre. Nous la mettons nue et restons habillés pour accentuer le contraste entre la proie volontaire et ses « chasseurs ».

Rien qu'avec nos 4 mains, nos deux bouches et nos deux langues nous la faisons jouir une première fois. Le temps qu'elle retrouve ses esprits, nous nous mettons nus et passons aux choses sérieuses. Nos bites raides trouvent les différents trous de cette femme et les testent un par un. Sur le dos, elle se fait prendre la chatte par Côme alors que je m'installe à cheval sur ses seins pour lui donner ma bite à sucer.  Je ne fais que 19cm mais elle en laisse la moitié dehors. Un peu décevant pour une assoiffée de sexe ! Je me place en position « pompes » et à chaque descente lui en met un peu plus dans la bouche puis la gorge jusqu'à sentir ses dents sur mon pubis. Ce n'est pas sans quelques étranglements mais elle ne me mord pas la queue donc elle est ok avec ça ?

Quelques instants après avoir réussi à lui planter la gorge, je ressors, me kpote et glisse sur son corps pour mettre ma bite en remplacement de celle de Côme avant qu'elle ne me rejoigne.  Son vagin se déforme devant cette double pénétration sans difficultés. Sentir les 20x6 de Côme contre ma bite me fait bander encore plus raide!! Et ça lui fait de l'effet. Je dois la tenir fermement par les hanches tellement elle saute sous nos assauts.

Nous attendons qu'elle se prenne un second orgasme avant de changer de trou.

Couché dos sur le lit, Côme la porte et l'installe sur ma queue. Son anus s'ouvre sans difficulté sous la poussée de mon gland et bientôt elle trotte d'elle-même sur mon axe gonflé de sang. Côme me rejoint. C'est nettement meilleur que tout à l'heure. Nous sommes beaucoup plus « intimes » que dans son vagin. Je la regarde alors que Côme progresse. Ses yeux grands ouverts me fixent et sa bouche s'ouvre sans émettre un son. Quand je sens ses couilles contre les miennes, elle laisse échapper un geignement de plaisir.

Je reste bien planté au fond de son cul et c'est Côme qui fait le travail. Ses va et vient son amples et à chaque fois son gland passe sur le mien affolant mes terminaisons nerveuses. Pas que les miennes d'ailleurs !! Notre cliente se redresse sur ses mains et donne d'elle-même des petits reculs comme pour accentuer sa domination. Elle nous surprend en jouissant une nouvelle fois alors que nous deux sommes loin d'être à ce point ! Là, pas de pause. Nous continuons à lui labourer l'oignon et elle grimpe encore plus haut. Ses halètements augmentent, leur volume sonore aussi jusqu'à l'émission d'un long cri aigu qui nous la laisse pantelante entre nos bras ! Heureusement pour nous deux, nous venions de jouir à cet instant. Sinon la méga compression de sa rondelle nous les aurait déclenchées.

Nous restons sous et sur elle le temps nécessaire à ce qu'elle nous rejoigne. Ses premiers mots, sont un « merci les gars, je n'ai pas jouit comme cela depuis très, très longtemps ». Je regarde Côme, nous ça nous va !!

Alors qu'on va pour se retirer dans nos chambres elle nous demande de rester.

Nous avons dormis jusqu'à 11h le dimanche ! Elle commande juste un café pour trois qui arrive alors que nous sommes sous la douche.

Café, habillage et nous sommes prêts à déjeuner. Pendant le repas elle me dit qu'elle me fera parvenir un supplément au cadeau qu'elle m'a déjà fait. Elle estime que je le vaux. Elle s'amuse de ce que nous lui racontons de la soirée quand elle n'était pas avec nous et comme nous s'indigne du comportement peu professionnel de ceux qui nous avaient approchés (pour baiser en douce).

En se quittant elle nous donne à chacun une des mallettes que nous avions été chercher.

Conclusion :

Trois jours plus tard je recevais un colis par porteur contenant les mêmes rubis que ceux de mon frère avec un mot me disant d'en disposer comme je le désirai, la chose était entendu avec le joailler.

C'est tout vu, je vais les faire monter en boucle d'oreille pour Sasha que je veux serrée sur son lobe avec une pierre de chaque côté un peu comme celles des garçons ! La mallette et l'enveloppe épaisse qu'elle avait glissée dedans, la montre et le salaire de base me suffisent.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)