PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Nicolas et Bobo -02

«Bobo passe enfin à la casserole»
Le désir était à son plus haut niveau et cette scène à la piscine, la violence des mots qui contrastait avec la douceur des gestes, serait assez inoubliable, mais il fallait passer maintenant à l’action. Les corps ont parfois besoin d’un peu de violence et le plaisir de ce soir, puisque le rendez-vous était fixé par Nicolas «à 20 heures sans faute» devait être aussi long et intense que l’attente qui durait maintenant depuis plusieurs semaines... depuis cette première rencontre justement à la piscine et cette attirance forte qu’ils avaient ressentie.

Bref, assez de blablas, Bobo savait bien à quoi s’attendre et il en avait envie depuis longtemps, prendre la grosse queue de Nicolas en bouche et en cul... il se doucha longuement, enfila un slip blanc façon grand-père, mais revisité mettant en valeur ses belles fesses, un polo sans col, un gros pull, un jean moulant et des chaussures montantes. Une eau de toilette totalement irrésistible bien sûr. Nicolas avait fait un choix vestimentaire un peu différent, un débardeur mettant sa musculature en évidence sur une chemise ouverte style Bucheron, un Jean également bien moulant, tout comme le boxer de marque en lycra blanc très fin et hyper sexy.

Nicolas s’affirma d’emblée comme le dominant, il s’était découvert dernièrement face à Bobo ce caractère fort, car il avait envie de lui montrer qu’il avait du charisme et qu’il n’était pas aussi timide qu’il le laissait paraître. Dès que Bobo sonna, il le plaqua contre le mur du palier en tenant son cou d’une main et en l’embrassant à pleine bouche, en le croquant littéralement : «j’espère que tu es prêt, car tu vas morfler ce soir, je suis très très en forme» et se colla contre Bobo pour lui montrer combien sa queue était déjà bien raide.

Ils passèrent au salon, Nicolas proposa une bière que Bobo accepta, mais au moment de le servir, alors qu’ils étaient assis, il glissa la canette fraiche entre ses cuisses très près de son entrejambe : «si tu veux une gorgée viens donc à quatre pattes la chercher, mais avant déshabille-toi lentement devant moi, reste en slip». Bobo est un peu déconcerté, mais il s’exécute, il est tout de même assez excité par la suite, il ôte d’abord son pull, reste pour l’instant en polo, défait en fixant Nicolas dans les yeux, ses lacets, ses longs lacets qu’il fait coulisser des œillets pour les mettre autour de son cou avec des yeux brillants d’envie, il quitte chaussures et chaussettes avec élégance, et se met en œuvre pour faire glisser avec grâce sa ceinture et son jean, bouton après bouton, son érection est évidente même un peu douloureuse.
– «j’ai dit en slip, pas en slip et en polo, tu vires ce truc qui ressemble à rien et tu viens me lécher ce goulot, un peu de mousse a coulé sur mon Jean, j’ai besoin d’un petit nettoyage !»
Bobo, joue le jeu, en prenant son temps, avec une allure féline et les reins bien cambrés pour faire ressortir son beau petit cul, il s’avance vers Nicolas, s’arrête puis reprend sa progression, s’arrête à nouveau, montre qu’il n’est pas si dominé que cela... et cela agace tellement Nicolas dont le sexe est devenu aussi épais que la canette, qu’il arrive d’un geste brusque à attraper les lacets, à tirer le beau lion vers lui, à lui prendre les cheveux à pleines mains pour l’attirer vers son bas ventre.
- «J’ai l’impression que tu comprends pas bien ce que je dis, il faut être sage maintenant, tu vas être bien gentil, sinon moi je ne vais pas l’être, tu vas commencer par bien me lécher»
Et Nicolas, enlève sa chemise et son débardeur.
- «Commence par mes pectoraux, je veux sentir ta langue râpeuse sur ma peau, puis sur mes tétons, tu descends et tu me nettoies le nombril, tu continues sur mon Jean, je veux que tu sentes ma queue à travers, que ta salive atteigne mon gland, je veux sentir ta langue, il faudra bien t’appliquer et bien insister, et après, on verra ! compris !»
Bobo, s’exécute totalement, il est pris dans l’histoire, ne sait plus si c’est ou non un jeu, mais ne se pose plus de question, il rampe et se colle aux pectoraux de Nicolas, aux courbes parfaites, il s’attarde sur les tétons bruns et imberbes qui bandent et frissonnent, la peu se ride un peu sous la salive chaude, Nicolas lui tient fermement le cou, mais caresse un peu sa nuque, se reprend et plaque le visage de Bobo contre son nombril qui a le droit à de minuscules coups de langue, sa salive abondante commence à couler le long des quelques poils reliant sa toison pubienne, et vient bien mouiller comme prévu le Jean qui se détend sous la pression du sexe puissant, le gland prend forme au travers de l’étoffe et Bobo respectant les ordres, s’attarde sur celui-ci, son propre gland commence à goutter d’excitation et quelques gouttes transpercent maintenant sur son beau slip blanc, mais il oublie son plaisir, et il continue son travail et appuie en profondeur sa langue sur le frein de Nicolas qui désormais perd un peu le contrôle et gémit fortement :
– «Putain, c’est trop bon, t’arrête pas, putain, je sens trop ta langue, ah... ah, tu va me faire jouir ma salope, tiens un peu de jus à travers la toile, lèche !»
Et effectivement, un premier jet puissant transperce et perle sur le Jean, Bobo appuie sa langue, ses lèvres, et lèche encore plus vite, avale ce bon jus bien épais, jusqu’à ce que Nicolas le relève d’autorité :
- «Attend pas trop vite, mais c’est qu’on est une vraie salope, on a envie de prendre des gros coups de jets dans la tronche, attend un peu, va... je reprends mes esprits et on continue, tient pour la peine libère moi la bite, j’en peux plus d’être compressé, attention c’est une vraie catapulte !!!» ;
Et en effet, l’engin une fois déployé était aussi raide qu’élastique, d’un bon gros diamètre, mat de peau, les couilles énormes et lourdes, le gland rouge, rond et bien mouillé, la tige longue, droite et bien veinée...
– «allez, assez rigolé, viens donc te mettre avec moi sur le canapé, occupe-toi de ma queue, astique la bien, crache lui dessus et applique-toi, nettoie bien mon gland surtout le frein moi, je vais m’occuper de ton cul, allez cambre bien les fesses, je vais bien te doigter, bien le préparer ton petit cul et quand tu n’en pourras plus, et bien tu verras, c’est un peu douloureux, car ma queue est longue et large, mais tu verras tu prendras vite ton pied»
Et le ballet des bouches et des doigts commença, Bobo adorait sucer cette belle queue, il s’appliquait, lécher, baver, titiller et pour le plus grand plaisir de Nicolas, qui râlait de plus en plus fort, essaya deux ou trois gorges profondes, jusqu’à s’étouffer, il reprenait son souffle, léchait la tige et s’enfonçait une nouvelle fois le pieu jusqu’à l’écœurement divin, parfois un peu de bile chaude s’échappait en même temps que quelques larmes, liquides de la baise intense qu’ils vivaient et qui venaient inonder totalement cette queue maintenant luisante et glissante...

Bobo gémissait également sous l’effet du délicat doigté de Nicolas, deux doigts bien mouillés s’activaient maintenant et arrondissaient de plus en plus la corolle élastique qui cédait de plus en plus et aspirait avec force le bout de la main fermée de Nicolas. Les regards échangés rapidement furent le signal du moment à transgresser, la queue de Nicolas était prête, le cul de Bobo aussi et ce fut lui qui prit alors, en embrassant à pleine bouche Nicolas, les initiatives, il n’y avait plus de dominant/dominé, mais seulement une envie sans nom de l’autre... Bobo donc se renversa et s’appuyant sur le ventre de Nicolas lui dit :
- «Regarde mon cul comme je l’ouvre pour toi, regarde ton gland qui écarte mon trou, regarde comme je le gobe»
- «Oui c’est trop bon, putain, arrête de parler ; ah oui... je m’enfonce doucement, tu es vraiment mouillé, c’est trop bon... continue, prends-moi, descends à fond»
Les grands coups de queue de Nicolas répondaient aux grands coups de reins de Bobo... la valse dura quelques minutes, les gémissements des deux mâles étaient de plus en forts, les langues et les lèvres se confondaient totalement jusqu’au moment du plaisir intense de la délivrance... Nicolas se retira :
- «ah, ah vient maintenant présente-moi ta belle gueule d’ange, salope...»
Et il se vida totalement, les salves partaient avec une violence incroyable, le sperme arrivait par paquet gros comme des mollards sur le visage ravi de Bobo, sur ses lèvres ouvertes et sa langue sortie... en même temps, il jouissait en frottant sa bite sur le mollet imberbe de Nicolas.
- «hum, c’était trop bon, prend mon gland et nettoie bien tout ce sperme», dit-il en léchant le visage gluant de Nicolas puis en l’embrassant avec fougue.
Première nuit magique qui promettait du sexe, du vrai... ils s’endormirent rapidement, visage contre cou et bras contre torse, pénis contre cuisse, main contre pénis...

Nicolas

nibern@gmx.fr

Autres histoires de l'auteur : Comment Kader a pris son pied - Le mec d’à côté - Nicolas et Bobo

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)