PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Mon cul en redemande

Merci pour les retours sympathiques que j’ai reçus suite à la publication de mon premier récit «il cherchait un vide couilles».

L’histoire que je vais vous raconter aujourd’hui est toujours bien réelle et s’est déroulée le mois dernier. J’ai 49 ans, je suis blond grisonnant, 1,80 m pour 76 kg et je m’entretient en salle de sport et pas mal d’exercices physiques. Je suis versa, j’aime les beaux passifs sveltes ou musclés bien virils et poilus de préférence pour longue sodo (monté 18*5), mais depuis quelques années j’adore aussi me faire prendre longuement pas des mecs virils, biens faits et endurants

Depuis plusieurs semaines j’étais en contact avec un mec d’Orléans bi marié qui souhaitait absolument me rencontrer et mettre en pratique ce que nous avions envisagé par écrit. Il me disait être très chaud, actif endurant et en même temps très sensuel et câlin.

Nous sommes arrivés à bloquer une date et avons réservé un hôtel discret et confortable pour prendre ensemble du plaisir. Nous sommes arrivés ensemble et avons immédiatement pris possession de notre chambre. Le courant est bien passé et nous avons commencé par nous serrer fortement pour bien sentir nos corps fermes et nous embrasser. Il avait le même âge que moi avec un beau visage, une barbe de 3 jours grisonnante comme la mienne ce qui le rendait encore plus viril et son premier baiser était fougueux, nos langues se sont immédiatement enroulées ce qui a eu pour effet de nous faire bander comme des fous. Nos mains n’étaient pas en reste, elles exploraient mutuellement nos corps à travers nous habits pour en deviner tous les aspects et imaginer ce qui allait nous attendre. Je sentais à travers la toile de son pantalon son sexe dur qui semblait assez imposant et je frottais le mien dessus pour lui faire sentir également sa raideur. Ce premier contact viril et chaud a duré au moins 10 min avec des mains qui passaient progressivement sous les chemises et dans les pantalons pour les faire tomber un à un jusqu’à nous retrouver en sous-vêtement. Je porte habituellement des boxers et lui aussi, mais nous aimons tous les deux les formes qu’offre un slip bien rempli et avions décidé de porter tous les deux un slip lors de cette rencontre. Nous étions donc face à face, nos slips tendus eu maximum pour les presser l’un contre l’autre et faire sortir sur le côté nos glands que le tissu ne suffisait pas à contenir. Il a commencé par me lécher dans le cou, puis sur mes pectoraux et sa langue s’est glissée sous mes aisselles avant de continuer sa route lente et très agréable vers mon nombril avant de finir sa course sur mon gland. Il a conservé mon slip un moment en jouant avec les lèvres sur mon gland et avec ses dents à travers le tissu sur ma verge tendue au maximum. Avec ses mains il caressait mon entre cuisses et mes couilles, les sensations étaient merveilleuses, puis il a fait doucement glisser le slip pour libérer totalement ma queue dure comme de la pierre avant de l’engloutir pour me faire sentir la chaleur de sa bouche et la dextérité de sa langue, un délice. Il a fini par se relever et à mon tour je lui ai fait partager les mêmes sensations en glissant également progressivement vers sa queue totalement congestionnée dans son slip trop petit en regard des proportions qu’avait pris sa bite. J’ai fait glisser son slip pour libérer sa queue. Il était monté comme moi, environ 18 cm, mais bien épaisse, légèrement courbée vers le haut comme j’aime et extrêmement dure. Je me suis appliqué à lui prodiguer une bonne fellation pour qu’il puisse à son tour prendre du plaisir avec ma bouche. Je ne suis pas un adepte des gorges profondes sans doute par manque d’expérience, mais j’aime jouer avec une belle queue, la lécher à l’extérieur sur toute sa longueur, glisser que le bout de ma langue jusqu’au méat et finir par prendre délicatement le gland pour qu’il ne ressente que mes lèvres sur le col de son gland et la chaleur de ma bouche. À entendre ses gémissements, il a bien apprécié cette caresse. Nous avons enchainé sur un long 69 doux et chaud avec des mains actives sur nos deux corps enlacés roulant l’un sur l’autre.

Puis sa langue a glissé vers mes couilles, et rapidement sur mon trou encore serré, mais bouillant de désir, elle l’a pénétré pour le détendre doucement et la salive aidant, je me suis senti m’ouvrir rapidement sous la chaleur et la douceur de cette longue langue dure et douce à la fois. Puis j’ai senti un doigt se glisser doucement dans l’orifice, mais profondément qu’il a fait bouger à l’intérieur, qu’il a fait tourné ce qui a eu pour effet de totalement le décontracter et d’en demander encore plus. S’en sont suivi deux puis trois doigts pour m’ouvrir complètement. Je trémoussais du cul sous la caresse et je ne désirais plus qu’une chose, qu’il remplace ses doigts par sa queue raide que j’avais entre les lèvres. Je me suis relevé, j’ai saisi du gel et une capote que j’ai tendus à mon partenaire qui a compris immédiatement ce que je voulais. Je me suis enduit copieusement de gel et me suis allongé sur le côté en relevant une jambe pour lui donner un accès direct à mon cul. Il s’est allongé dans mon dos et j’ai immédiatement senti son gland se poser à l’entrée et lentement, mais d’une traite se glisser en moins au plus profond. La douleur était intense, mais le désir l’a emporté, j’ai serré les dents, je l’ai retenu quelques instants avec les mains pour qu’il me laisse le temps de m’habituer à sa présence et j’ai libéré le fauve qui ne demandait que ça. Depuis des semaines il attendait comme moins ce moment et cette fois nous y étions, il était en moi et nous ne faisions plus qu’un, sa queue domestiquait peu à peu mon cul accueillant pour nous donner à l’un comme à l’autre énormément de plaisir. Ses mouvements doux au début se faisaient de plus en plus rapides et énergiques, plus profonds et plus intenses, l’amplitude était plus longue et les sensations extraordinaires. Il me traitait de bonne salope virile avec une bonne chatte de mec. Plus il m’enfonçait profondément son dard et plus ses mots devenaient crus. Il m’a fait mettre debout face à la cloison et m’a empalé directement dans cette position. J’avais les avant-bras le long de la cloison pour amortir les mouvements provoqués par ses coups de reins, les claquements de son bassin sur mes fesses emplissaient la chambre d’hôtel ainsi que nos gémissements cadencés par les va-et-vient de sa queue. À un moment il s’est immobilité tout au fond en gardant une pression très forte sur sa queue ce qui m’a fait râler de plaisir, je ne sentais plus que cette queue dans mon cul, j’étais à sa merci, mais il n’a pas joui. Ensuite il m’a fait mettre à 4 pattes sur le lit sans déculer et a continué son burinage intensif tout en me traitant de salope, de mec à bite, de grosse chienne en chaleur qui attendait la saillie, et il a fini par se retirer, me faire allonger sur le dos pour se vider les couilles sur mon torse. Une fois remis de ses émotions il a étalé sa semence sur mon ventre pour me faire sentir l’odeur de son jus de mâle. Je n’avais pas joui, mais je sentais encore la présence récente de sa queue dans mon cul et j’ai pris énormément de plaisir à sentir sa virilité en moi. Il s’est douché, rhabillé rapidement et est parti rejoindre son travail en me demandant nous trouver une date rapidement pour remettre ça

J’avais moi aussi des obligations professionnelles dans l’après-midi, mais n’ayant pas joui je suis resté dans un état d’excitation très élevé, aussi, je me suis connecté sur une application pour trouver un autre actif après mon rendez-vous. J’avais gardé la clé de la chambre d’hôtel, je pouvais recevoir. Un mec de 35 ans a pris contact pour un plan direct, il recherchait un passif endurant pour bon moment de plaisir partagé. Nous nous sommes donné rendez-vous dans ma chambre d’hôtel et lorsqu’il est arrivé, je suis tombé sous son charme. C’était un très beau métis, le crane rasé avec des yeux clairs qui ressortaient sur sa peau mate, un marcel blanc sur son torse musclé et un jean serré qui laissait déjà voir la forme de sa queue. Nous nous sommes embrassés, timidement au début et de façon beaucoup plus franche ensuite, nos mains se glissaient partout et j’ai pu vite me rendre compte en posant ma main sur sa queue qu’elle avait pris des proportions énormes. N’y tenant plus, je me suis assis sur le bord du lit, j’ai ouvert le bouton de son jean, baissé la fermeture éclair et fait glisser le jean pour laisser apparaitre un barreau dur et long sous son boxer déformé pour la bête. J’ai léché le boxer et fait glisser mes lèvres le long de son membre, je devinais à travers le tissu son gland bien large et la longue du sexe. J’étais vraiment en mode salope qui était en manque de queue (malgré le plan fait quelques heures auparavant). Je salivais sur son boxer, il m’appuyait la tête sur son sexe avec ses deux mains posées sur ma tête, son souffle été fort, nous étions tous les deux aussi excités l’un que l’autre.

Il m’a fait reculer pour enlever totalement son jean, baisser son boxer et m’attirer la tête vers son sexe magnifique pour recevoir une fellation. Son beau gland est entré directement dans ma bouche et j’ai immédiatement resserré mes lèvres sur lui et commencé une pipe active et baveuse. J’avais envie de ce membre qui devait faire au moins 20 cm. Bien entendu, il m’était impossible de faire une gorge profonde, mais j’ai mis tout mon talent de suceur pour lui prodiguer un maximum de plaisir avec ma bouche. Pendant ce temps-là il s’est débarrassé de son teeshirt, il m’a retiré le mien et j’ai progressivement retiré le bas en me contorsionnant tout en veillant à ne pas stopper la fellation. Il me donnait le rythme avec ses mains sur ma tête, il me regardait la bouche ouverte, le souffle court et les yeux brillants de désir. De mon côté je m’appliquais à lui donner du plaisir et faire durcir sa queue au maximum. Il a saisi l’emballage d’une capote, la ouvert et n’a retiré sa queue de ma bouche qu’au dernier moment. J’ai juste eu le temps de prendre du gel, d’en appliquer rapidement sur mon cul et sa bite, me mettre à 4 pattes pour le sentir se poser sur ma rosette et glisser son gland. Il s’est immobilisé pour me laisser le temps de me faire à son diamètre, mais mon cul restait encore assoupli par la sodo du midi et je me suis de moi même empalé lentement sur sa queue pour bien sentir toute sa longueur. Lorsque j’ai senti ses couilles lourdes sur mes fesses, j’étais surpris d’avoir pu prendre aussi facilement dans sa totalité cette très grosse et longue queue. Il a aussitôt repris le contrôle, avec des va-et-vient lents au début, mais sur toute la longueur de sa queue, je me délectais de la sentir entrer et sortir aussi facilement en moi.

Son diamètre restait imposant et mon anneau était bien serré sur celui-ci, ce qui me donnait beaucoup de plaisir, mais à lui aussi apparemment, car il est a continué assez longtemps sur ce rythme et avec toujours la même amplitude, le gland presque sorti avant de la renfoncer totalement puis il a accéléré me faisant couiner à chaque fois qu’il se plantait complètement. C’était un magnifique mec bien monté, mais aussi bien musclé, ses coups étaient puissants, ses mains l’étaient tout autant lorsqu’il s’agrippait à mes hanches pour donner la cadence. Il m’a limé très longtemps en levrette avant de me faire allonger sur le dos pour a nouveau m’enfiler totalement. J’ai juste eu le temps de remettre un peu de gel pour rendre cette sodomie plus agréable et là où je pensais qu’il allait conclure et m’a à nouveau pilonné encore plus intensément, il me tenait les mollets sur les épaules et procédait à un limage très rapide et très profond. Je prenais mon pied et lui aussi à voir le regard lubrique qu’il me faisait. Nous gémissions sur le même rythme, celui du frottement de sa queue énorme sur ma prostate qui me procurait un plaisir inimaginable, je prenais garde de ne surtout pas toucher à ma queue, car elle était prête à exploser. Il m’a demandé de me remettre à 4 pattes, il m’a chevauché, ses jambes à côté des miennes et m’a pris ainsi tout en profondeur en me tenant fermement par les épaules, avec les mouvements toujours aussi amples me faisant continuellement sentir la longueur de sa queue qui glissait sans jamais s’arrêter dans mon cul totalement ouvert par cette très longue étreinte (et celle du midi). Ses grosses couilles gonflées frappaient mes fesses et s’écrasaient contre elles pour permettre à sa queue de toujours s’enfoncer plus loin. Il a fini par me demander ou je souhaitais qu’il jouisse et je lui ai demandé de le faire tout au fond de mon cul pour bien le sentir se vider dans la capote. Cela n’a pas tardé, de mon côté, j’ai touché à ma queue qui instantanément s’est mise à cracher sur le lit tout ce sperme que j’avais retenu malgré ces longues sodomies. De son côté, ma jouissance ayant resserré mon sphincter il m’a enfoncé au plus profond son pieu et s’est soulagé avec un râle hyper viril. Je sentais sa queue vibrer dans mon cul à chaque éjection de son jus dans la capote, il s’est effondré de tout son poids sur moi et je me suis également couché sur le ventre sa queue toujours raide en moi. Je sentais mon sperme entre le drap et mon ventre et son corps en sueur essayer de reprendre des forces sur moi après ce qu’il m’avait donné comme énergie à travers sa queue. Il a saisi la base de la capote et s’est retiré doucement de moi, j’étais impressionné par la quantité de sperme qu’il avait éjaculé dans le boyau de latex. J’étais exténué par cette sodomie hors du commun, le cul totalement dilaté, mais sans réelle douleur, juste la sensation de vide après avoir été pilonné ainsi au moins 3/4 h sans discontinuer, mon record.

Il s’est douché et je laissé partir en nous promettant de nous revoir dès que possible pour remettre ça. Il est de Tours, de passage ce jour-là sur Orléans, il est convenu que nous nous revoyons lors d’un prochain passage

J’ai passé deux excellents moments cette journée-là entre le plan du midi et cette longue sodomie de fin d’après-midi, mais pourtant le soir même j’étais toujours aussi chaud et encore envie de me faire prendre..... je suis vraiment accroc au sexe !

Merci de m’envoyer vos remarques ou ce que vous avez pensé de ce nouveau récit, c’est très agréable d’avoir votre ressenti.

Si vous êtes un actif endurant bien fait ou versa viril autour d’Orléans ou sur Paris, mon cul est à disposition pour nous éclater ensemble, mais toujours avec protection, la vie est trop belle pour l’écourter

Virilsalope

versachobi@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Seul passif pour 3 mecs - Mon cul en redemande - Il cherchait un vide couilles - Surprise

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)