PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Dans la vie il y a toujours un mais

Toujours la même envie de passer un moment agréable entre H pour casser la routine d’avec madame, c’est pourquoi je continue de flirter sur les sites de rencontres à la recherche d’un plan Q sympa. Néanmoins la prudence s’impose et je ne dévoile jamais la photo de mon visage de peur qu’elle n’atterrisse sur le net et puisse briser mon couple. Mes rencontres se font au feeling pourvu que je passe un moment agréable et souvent un peu éloigné de mon domicile pour ne pas recroiser mon amant «one shot». Mais dans la vie il y a toujours un Mais… Me voilà en tchat avec Laurent un gars qui semble bien sympa et surtout qui correspond parfaitement à ce que je recherche, un homme plutôt actif, car pour moi une rencontre réussie se termine par une bonne sodomie. Moi j’ai 47 ans et Laurent 10 de moins et la photo de son sexe en érection me languit d’être sous ses assauts. Ne pouvant recevoir ni l’un ni l’autre, on se donne rendez-vous à mi-chemin à proximité d’un hôtel endroit parfait pour baiser. Laurent m’annonce qu’il restera dans sa Mégane blanche et sera coiffé d’un béret et ne sortira que quand j’arriverai à bord de mon Scénic gris. Jusqu’à là ça ressemble à de nombreux rencarts qu’on a tous faits un jour, rien de bien exceptionnel…. Mais sauf que dans la vie parfois il y a un mais…. et c’était ce jour-là….
En effet, arrivé sur le parking du B&B de Creil, je descends de ma voiture et me dirige vers la Mégane blanche et arrivé à hauteur de la portière je tombe sur Laurent (c’est normal…), mais le Laurent que je connais très bien puisqu’il est représentant pour une marque de tondeuse et me visite très souvent puisque je suis paysagiste…. Pour être franc nous sommes presque amis et terminons souvent nos RDV par des déjeuners…. Je reste planté là comme un con, mes jambes flageolent et deviennent coton…. Moi qui veux de la discrétion je me retrouve en face d’une connaissance que je n’imaginai pas adepte de rencontres gays (on parle souvent de sa femme et lui connait la mienne qui est comptable de l’entreprise).

Laurent ouvre la portière et me tend la main, notre poignée est molle comme jamais, un rire nerveux s’échappe de ses lèvres… mais que faire maintenant ? C’est Laurent qui trouve la force de parler L : «Écoute Jean-Louis c’est une situation bizarre non ?»
Moi : «Tu peux le dire…»
L : «waouh toi t’es PD…. Je ne l’aurais jamais cru, c’est fou, Audrey (ma femme) n’est pas au courant....»
Moi : «bah non et toi ta femme le sait peut être ?»
L: «oui elle le sait elle connaissait ma bisexualité avant qu’on se rencontre et me laisse la vivre...»
Cette révélation me scotchait encore plus, car grosso modo lui assumait ce que je n’assumais pas, il était donc temps de mettre fin à cette rencontre que j’aurais aimé ne jamais faire.

Moi : «Bon écoute, on en reste là, je compte sur ton silence et on en reparle plus même lors de ta prochaine visite à la boîte, c’est notre secret» L : «Jean Louis tu es venu ici pour prendre un coup de bite, j’ai une grosse envie de me vider les couilles et en plus j’ai déjà réservé la chambre par internet donc non on fait notre plan Q comme prévu, suis moi !
Laurent marche autoritairement vers l’entrée de l’hôtel et je lui emboîte le pas, il se dirige vers la chambre 108 et tape le Nº de code sur le clavier numérique de la porte qui s’ouvre, me voilà en compagnie de mon commercial dans une pièce assez petite. Laurent referme la porte et commence tranquillement à se déshabiller, la chemise, le pantalon et les chaussettes ne gardant que son boxer qui laissait deviner son sexe en demi-érection. Moi je restais planté immobile à le contempler totalement bloqué par la situation. Laurent s’approche de moi et vient caler sa main dans mon entrejambe, mais je dois bien reconnaître que ma bite était désespérément molle tel un escargot recroquevillé dans sa coquille.

L : “hé détend toi Jean Louis, rassure-toi on va passer un bon moment ensemble et je serais discret ensuite, je ne t’obligerais pas à acheter mes tondeuses....”

Grosso modo Laurent se moquait gentiment de moi, mais je l’avoue, je me décidais enfin à entrer dans la danse, me décontractais un peu et entamais mon effeuillage à tel point qu’on se retrouvait en sous-vêtements tous les deux.

Moi : “Bon OK allons jusqu’au bout des choses, après tout que peut-il se passer de pire.... et puis j’avais vraiment envie de sexe donc on y go...”

À peine avais je terminé ma phrase que je m’approchais de Laurent et lui roulais une galoche bien baveuse et ma main allait droit vers son calbut pour masser sa queue.... notre plan Q pouvait commencer j’étais totalement décomplexé.

Rapidement nos mains respectives avaient fait glisser les boxers, nous étions nus et chacun en érection, ce qui permettait de confirmer que celle de Laurent que j’avais vue en photo sur son profil était bien plus longue que la mienne de 5 bons cm (moi 14 cm), nos doigts faisant coulisser nos prépuces pendant que nos langues s’emmêlaient. Laurent m’invita à descendre ma bouche vers sa bite bien gonflée, je l’avalais d’un trait au point de m’en étouffer.... puis ma langue léchait son gland maintenant décalotté et descendait vers ses couilles bien pendantes. Je le poussais vers le lit, il bascula et je l’enjambais pour pivoter en 69 et l’inviter à me sucer ce qu’il fit sans attendre. Notre 69 dura 5 bonnes minutes puis Laurent remonta vers ma raie et sa langue effleura ma rondelle, puis la pénétra légèrement, cet anulingus était un des meilleurs que l’on m’ait fait au point que j’en oubliais presque de continuer à sucer Laurent. Je gémissais devant mon représentant tel une bonne femelle, lorsqu’un doigt vint fureter mon intimité pour laisser place à un deuxième. Je m’abandonnais complètement à cet homme qui me faisait déjà presque jouir sans toucher à ma queue.... je reprenais son sexe en bouche, il redevenait dur immédiatement et dans un dernier râle je le suppliais : “baise-moi, mets-moi ton pieu dans la rondelle, sans gel sans capote”.

Cette soumission surprenait, mais surtout amusait Laurent moi qui passe pour un gros dur dans la profession et vis-à-vis de mes salariés L : “Pas de soucis mon gros je te la colle au cul, je pousse et tu vas la sentir passer” me dit-il assez familièrement, mais pour les bonnes manières on repassera, car maintenant on baise puis une fois à poil il n’y a plus de respect à avoir. Laurent releva mes jambes, se positionna à l’entrée de mon anus et comme promis poussa un coup sec qui me fit hurler de douleur ou de plaisir après tout je ne sais plus. Dans cette position il pouvait me fixer dans les yeux et à chaque coup de reins vérifier que je la sentais passer...
L : “Pour une fois tu peux dire à juste titre que je te la mets profond...” s’exclama moqueur Laurent, car il faut dire qu’à chaque négociation de tondeuse je lui sors cette phrase toute faite pour lui faire baisser les prix.....Quelque part je me sentais un peu humilié d’être ainsi sodomisé sauvagement par une connaissance, mais tout compte fait ma jouissance l’emportait. Bien aidé par ma veuve poignet j’envoyais la sauce qui inondait mon ventre, quasi simultanément Laurent se retira et rajouta une couche puis m’obligea dans un dernier acte de domination me força à lui nettoyer la tige avec ma langue.

Bizarrement maintenant que j’avais été bien baisé, ma boule au ventre revenait, je me figeais à nouveau, Laurent me rassura L : “On est des grands garçons, je reste discret vis-à-vis d’Audrey même si ça me fera drôle de lui parler comme si de rien était, on en reste à ce ‘one shot’ et on reprend nos relations..... commerciales comme avant”
Je fus globalement satisfait, mais je dois dire que ces fameuses relations commerciales ne furent plus jamais pareilles, elles étaient souvent abrégées et ne se terminaient plus par un déjeuner, quelque part je fuyais cet homme que je n’aurais jamais imaginé dans mon lit. Puis un jour où je devais renouveler une tondeuse je n’ai pas retenu son offre et Laurent n’est plus jamais revenu, mais Audrey a reçu un courrier bien sympathique qui lui conseillait de surveiller les tendances homos de son mari.....Bien sûr j’ai nié, mais la suspicion brisa notre couple en moins de 6 mois. Aujourd’hui je continue mes rencontres, car c’est plus fort que moi j’aime ça, et bien sur ma nouvelle compagne ignore tout de ce penchant, mais je fais attention : je blackliste tous les Laurent…

Candide78

candide78@laposte.net

Autres histoires de l'auteur : Gilets jaunes en action - Dans la vie il y a toujours un mais - Site de rencontre - Il court dans la forêt - Cap ? Pas cap ? - Incorporation en règle - Baisons sous la pluie - Le golf une histoire de trous

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)