PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Dans la cave du boulot

Décidément, j’enchaine les plans insolites en ce moment. (Voir autre histoire la semaine dernière)
L’immeuble où je travaille est en travaux en ce moment. Des ouvriers refont toutes les peintures, la cage d’escalier et l’ascenseur. Chaque matin quand j’arrive je croise les mecs qui travaillent sur le chantier. Je les salue chaque jour, sans trop prêter attention, mais je vois bien qu’un des gars me sourit plus que les autres. Ils sont trois, un français, un rebeu et un portugais. C’est le premier qui commence à me mater depuis quelques jours. Il a la quarantaine, il est brun, grand, assez baraqué et surtout très viril. Impossible pour moi d’imaginer que ce gars-là est gay ou bi. Il a une allure de pur hétéro, de mec de chantier.

Pour ces gars en revanche, pas difficile de comprendre que je suis gay car on bosse à plusieurs dans nos bureaux et nous sommes tous gays, donc c’est un peu la repère !

Ce midi, je descends au sous-sol pour descendre des archives dans la cave. Je remarque qu’il y a de la lumière dans la cave du fond. C’est une cave commune pour tout l’immeuble qui est utilisée généralement comme débarras mais pendant la durée des travaux les ouvriers l’ont réquisitionné pour entreposer leur matériel. Je range mes archives dans les boites, etc. et  ressort, je verrouille la serrure, je me retourne et là, je me retrouve nez à nez avec le grand brun qui fait la peinture dans le couloir. Il est si près que je suis limite dans ses bras. Il a le haut de sa cote dégrafé laissant apparaitre un torse bien bombé sous un tee-shirt blanc, un sandwich à la main et me regarde avec un grand sourire charmeur. Il me dit :
« Ca va ? »
« oui »
« je prends ma pause à côté. Tu viens ? » me dit-il en montrant la cave du fond d’un signe de la tête. Je remarque seulement maintenant que ce mec est craquant. Il est super excitant dans sa tenue de travail et n’ayant jamais fait de plan dans une cave je me dis que c’est une affaire à saisir !

Je lui dit « ok » et là il me prend par le bras et me conduit dans la cave. Il me tend un tabouret et me dit « assieds-toi là si tu veux ». Moi je suis comme un grand béta, à moitié effarouché, bouche bée et je ne dis plus rien. Je me retourne pour essuyer avec un chiffon qui traine la poussière sur le tabouret et  quand je me retourne il a déjà posé son sandwich et est en train de retirer son tee-shirt. Là apparait un torse assez velu et super carré. En fait ce mec est juste une bombe style hétéro de 40 ans. Je me sens tout à coup aspiré par lui et je me jette sur lui pour coller mon visage sur ses abdos. Je commence à lui lécher et embrasser le corps. Il sent un peu la sueur mais pas crade, juste la transpiration d’une matinée de travail qui rend un homme encore plus sexy. Je me dis à cet instant que cette scène ressemble un peu trop à un film porno pour être vraie. Incroyable, me voilà dans une cave, au pied d’un super beau mec viril torse nu et avec une cote de chantier dégrafée qui lui tombe sur les hanches. Le pied !

Les couloirs des caves étant branchés sur une minuterie, je me dis qu’il n’y a aucun danger de se faire coincer car si quelqu’un arrive on verra la lumière s’allumer. Mes collègues sont tous partis en pause déjeuner, donc personne ne va se demander où j’ai bien pu passer.
Il me caresse les cheveux, m’embrasse. Son visage mal rasé me pique les joues (je trouve ça super excitant) et il commence à déboutonner le bas de sa cote. Il est en caleçon en dessous. Un gros caleçon d’hétéro, large, bleu avec des rayures, le truc super excitant et viril. J’aperçois son gros braquemard  à travers le tissu. Inutile de vous dire que je colle vite ma tronche dans son entrejambe.

A travers le tissu je sens l’odeur de sa bite et toujours cette légère transpiration. Je sens cette chaleur et cette humidité dans son froc ce qui me fait immédiatement bander. Je descends mon froc, retire ma chemise et me jette à genou à ses pieds tandis qu’il sort sa queue. C’est une grosse queue, pas très longue, environ 18 cm mais super large avec un gros gland. Sa queue mouille déjà tandis qu’il ne bande pas encore tout à fait. J’adore cette phase de l’érection où la queue est encore un peu molle et en train de gonfler. J’adore en profiter pour la lécher, la sucer et l’aspirer jusqu’au fond de ma gorge et la laisser gonfler dans ma gorge. L’odeur et l’humidité de sa bite me rendent fou, tandis qu’il est en train de se frotter sur mon visage en me tartinant sa mouille sur la tronche, je lui gobe la queue et l’aspire direct comme j’adore. Je descends jusqu’au bout, à me retrouver le nez écrasé dans ses poils. Je sens mon menton plaqué dans ses couilles. Je relève les yeux et là je le vois me regarder avec des yeux de grand garçon émerveillé. Qu’est-ce que c’est bon de s’occuper d’un homme viril, de le voir bander pour soi, excité par soi et de lui faire plaisir et de bien s’occuper de lui en échange. Il sourit et dit
« Putain, tu as une façon de me gober la bite toi ! On voit bien que tu aimes ça et que tu sais faire plaisir à un homme. »

On reste un moment immobiles comme cela. Lui debout, sa cote sur le bas des hanches avec son caleçon légèrement baissé, moi à poil à ses genoux, sa bite enfoncée jusqu’au fond de ma gorge, ma gueule littéralement empalée sur son sexe, dans cette cave qui sent bon la sueur de ce mec. On se regarde. Je sens les à-coups de sa bite qui commence à  bien se dresser dans ma gorge et le gout brulant de sa mouille qui suinte de son gland contre les parois de ma gorge.
Il pose une main derrière ma tête et applique une légère pression pour ne pas que je me retire et se baisse pour finir de retirer sa cote et son calebute. Je sens sa force sur moi car en se baissant en tenant ma tête comme ça empalée sur sa queue, je ne peux pas bouger et je me retrouve la tête emprisonnée entre son ventre durci par ses beaux abdos et ses deux grosses cuisses poilues et musclées. Justement quand il finit de se dessaper et qu’il se redresse, je louche sur ses cuisses et suis direct impressionné par la taille de celles-ci. Elles encadrent ma tête de manière si impressionnante que je me sens tout petit au milieu.
Je tente de me relever pour changer de position car je commence un peu à étouffer  et là il appuie sur ma tête et dit :
« Teu teu teu… bouge pas. Reste comme ça ! C’est la première fois qu’on me tête la teub comme ça aussi profond, laisse-moi en profiter tu veux ? »

Moi je ne peux pas répondre mais ne bouge plus et continue de le regarder pour lui faire comprendre que je suis d’accord. Il commence alors à faire des petits mouvements de va et vient. Je sens son gland qui me ramone ; Sa queue est maintenant parfaitement dressée dans ma gueule. J’ai chaud et je transpire car j’ai du mal à respirer ; J’essaie d’avaler ma salive tant bien que mal car quand mes lèvres se décollent de lui à chaque mouvement, la bave coule partout et descends le long de ses couilles. Je profite de chacun de ses mouvements de recul pour déglutir et avaler un peu de salive et respirer. Je sais par expérience que le souffle est chaud dans ce cas et que le mec se sent comme aspiré quand le mouvement de reprendre son souffle et d’avaler se fait dans la gorge. Il me dit :
« Waah mais comment tu fais ça ? Tu m’aspires la bite ou quoi là ?... En tous cas continue, t’arrête pas c’est bon comme ça ! »

Il me lime la gueule de plus en plus vite. D’habitude je fais ce genre de fond de gorge au début de l’érection et ce n’est pas si long et difficile mais là sa queue est devenue énorme et au bout d’un moment je suis obligé de forcer sur ses mains qui me tiennent la tête car j’étais prêt à dégueuler. Je crache de la bile parterre, lui sourit et rigole :
« T’es un vrai bon suceur toi mec ! Putain, je te mate depuis le début du chantier et je comptais bien de mettre ma queue dans ta jolie bouche. J’avais repéré tes lèvres et j’avais grave envie mais là c’est mieux que ce que j’imaginais. »

Je réponds un peu essoufflé « Bah franchement c’est bien parce que t’as l’air d’un bon baiseur car là tu m’as détruit la gorge » et je me remets à le sucer tout doucement. Il me demande de bien lui téter le gland tout doucement. Je fais des cercles autour avec ma langue et lui aspire de temps en temps comme pour réclamer le biberon.  Il me fait téter sa queue comme ça un moment puis s’assoit sur le tabouret tout en me disant de ne pas m’arrêter de lui manger la teub. Il place ses jambes de chaque côté de ma tête et s’adosse au mur en me prenant par les cheveux, il me force à garder sa queue dans la bouche et commence à faire des pressions sur ma tête pour que je fasse des va et viens de plus en plus profond. Au bout d’un moment comme ça, il retire sa bite de ma bouche et me dit de lécher ses couilles. Il est assez poilu comme j’aime, j’ai horreur des mecs trop épilé ou rasé. Je trouve les poils beaucoup plus virils et masculins. Je lui lèche la sueur et ma salive qu’il y a partout autour de sa queue et sur ses couilles. Lui se branle. Je vois ses grosses mains d’ouvriers peintre serrer sa queue et c’est kiffant de voir ce mec se palucher comme ça sous mon nez. Je sens toute la force qu’il y met et je redouble d’effort pour bien lui lécher et lui sucer les boules. Soudain il commence à lever les cuisses pour dégager son cul. Je comprends alors qu’il veut que je descende vers son trou. Je m’exécute immédiatement ravi de ce qu’il me demande. J’arrive avec ma langue sur son trou. Il est poilu et plein de sueur aussi. Ca sent vraiment bon le cul de mec.

J’écarte ses fesses avec mes mains et j’enfonce ma tête dans son cul de mal viril pour lui bouffer le cul. Lui gémit et continue de se branler à fond pendant que moi d’une main je commence à me masturber aussi. J’écrase ma tête dans ses fesses au point d’avoir ses grosses couilles collées sur le front, le nez et la bouche enfoncé dans son cul. Sa bonne transpiration et son odeur sont partout sur mon visage. Soudain je sens qu’il se tend par à-coups et il gémit plus fort. Je sens son sperme monter à la base de sa queue et je le sens partir pendant qu’il gueule de plaisir. Ma sève monte aussi d’un coup et j’explose en même temps que lui. Je pousse des râles qui sont étouffés par son cul sur ma bouche. Je ressors ma tête essoufflé et lui repose ses jambes. Je suis à genou entre ses cuisses. Sa queue ramollie déjà. Il s’amuse à me la frotter pleine de son jus sur le visage en me souriant. Je lui souris aussi et m’affale sur une de ses cuisses pour reprendre mon souffle. Vient alors un moment assez tendre. Il vient m’embrasser puis me caresse le visage et les cheveux. Il me dit que je suis vraiment canon et nous restons un moment comme ça enlacé.

Inutile de vous dire que j’ai filé discrètement jusqu’aux toilettes du bureau pour me rincer la face et les cheveux dans le lave-mains. Je crois malgré tout que j’ai porté son odeur toute l’aprèm sur le visage. On s’est recroisé dans le couloir un peu plus tard dans l’après-midi en se souriant mais en restant discret car il y avait ses collègues. J’ignore si il va en parler et si il compte remettre ça mais si il est ok moi ce sera avec plaisir !
Peut-être une suite bientôt…
N’hésitez pas à me contacter si mon histoire vous plait.

Vincent

zibilou@yahoo.fr

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/02 : 16 Nouvelles

La sorcière aux dents vertes Jako
Weekend d'intégration Grossteub96
Mâle alpha Chopassif
Dressage d’une lope Olive
Il y a 4 ans Nico76500
Une pute dans une cité de rebeu Nico76500
Les Garçons... P'titGayPassif
De nouveaux amis... Raphaël
Les bains Lille Passif-lille
Vendredi voiture Ya-se
Enfermé 30 Heures... James
Mon collègue hétéro Elliot
Vendredi trop arrosé Hombre50
Fantasme d’un couple Couplehom
Fantasme d’un couple -02 Couplehom
Le faux patient D.kine.75

La suite... 13 épisodes

Début avec mon maître -05 Jd18
Chaudes vacances -03 Petit cul 57
Mon pote, l'intello -2 Étalon
Stage BTS à la ferme -07 Stéphane
Théo et mon père -02 Stephane276
Domination par Stéphane -67 Pattlg
Domination par Stéphane -68 Pattlg
Domination par Stéphane -69 Pattlg
Domination par Stéphane -70 Pattlg
Domination par Stéphane -71 Pattlg
Domination par Stéphane -72 Pattlg
Domination par Stéphane -73 Pattlg
Domination par Stéphane -74 Pattlg

Février 2019

Nouvelles

Rendez-vous particulier Pititgayy
Plan snap Noprise2tete
Plan snap -02 Noprise2tete
Piste de danse jouissive Sasha
Fellation improvisée Lemarnais
Visite médicale Tanatos
Un mec grindr, ou plus Gayboyquebec
Mon modèle Houne66
Voisin antillais Hairylegs94
Surprise Virilsalope
Éric Clemsex
Mon meilleur ami et moi Le-sanguin
Grand romantique Celestin
Premier plan à 3 Matt
Sodomie improvisée Lemarnais
Recherche du Travail Jeanmarc
Une détente bien méritée Stéphane
Voyage en train Pierrot
Ma première fois avec un homme Fred 02600
Défoncé par 2 beurs Adonf
La queue de Rachid Chopassif
À la terrasse d’un café Houne66
Folle soirée au sauna Maasquelour
Stage BTS à la ferme Stephane

La suite...

Soumission & Domination -520 Jardinier
Soumission & Domination -521 Jardinier
Début avec mon maître -04 Jd18
Ma vie de lope exhib -06 Lopexhib
Frenchies -05 Pititgayy
Frenchies -06 Pititgayy
Stage BTS à la ferme -02 Stephane
Stage BTS à la ferme -03 Stephane
Stage BTS à la ferme -04 Stéphane
Stage BTS à la ferme -05 Stéphane
Stage BTS à la ferme -06 Stéphane
Chaude soirée -04 Red
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)