PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

tout commence par une plaisanterie

Il y a quelques années, mon patron décida de prendre un apprenti pour le former. Au début ce gamin de 16ans me semblait plus que banal. Apres son apprentissage, le patron content de lui décida de l'embaucher. Ce jeune puceau devenait de plus en plus sexy et sexuellement attirant. Plus le temps passait, plus je prenais un malin plaisir a le matter dans les vestiaires, et connaissant mes attirances je penses qu'il en jouait énormement. Plus le temps passé plus je fantasmais sur ce gamin devenu bogoss et qui bien sur n'hésitait a me raconter ses performances sexuelles aupres de la gente feminine. Tres a l'aise par rapport a ma sexualité, naturellement souvent nous blaguions sur les homos et souvent je le taquinais en concluant par "tu verras tu y viendras, les mecs sucent mieux que les nanas" ou lorsqu'il me demandait un service "va falloir faire des concessions...." mais tous cela ne restait qu'un jeu entre nous et nous nous respections l'un et l'autre. Un jour, on ne sais pourquoi, mon patron se mis "enfin" a investir dans un minimum d'équipement pour que je puisse enfin travailler correctement. Cela surpris mes collegues et evidemment les blagues douteuses de leur part aidant, un jour je saisis l'occasion et répondit a C. "eh oui mec, que veux tu, faut passer sous le bureau du patron et tu auras ce que tu veux....". dans l'apres midi mon jeune collègue vint me faire un pti coucou et me dit "quand D. sera parti (le patron) je prends sa place dans son fauteuil et je veux la meme chose...". Je me mis dans le jeu et au fur et a mesure que la journée s'égrainée je chauffais C. et lui dit " moi j'ai peur de rien " ce a quoi il me répondit " c'est pas le tout d'avoir de la gueule faut agir...a 18hrs je te veux dans le bureau et je veux voir ce que ça fait d'avoir le calbute au chevilles et les jambes écartées"

Jamais il n'avait été aussi loin dans la plaisanterie. Le patron parti je  lui fis  direct du rentre dedans "Alors grande gueule! il est 18hrs!!!. C.me sourit, mais ce n'était pas le sourire habituel!. Dix minute plus tard C. vint me voir et me dit " allez hop... je vais jouer au patron"

moi:" pas cap??! et je me remis au travail.

C. se dirigea vers la reserve en soutenant son regard sur moi. Je ne vois pas ce qu'il peut aller y faire et ne le voyant pas revenir je me dirige a mon tour vers la reserve, laissant deux de mes collègues a leur poste. Ce petit jeu me faisait triquer comme jamais. Et comme je m'y attendais sur le chemin je vis C. revenant en sens inverse avec un large sourire de victoire, une fois de plus il avait gagné la partie. A ce moment là je sais pas ce qui me pris: "Parole et Parole et parole.... que de la gueule!!" je triquais et ma bite etait a l'étroit dans mon jeans. A ma grande surprise, C. fit demi tour et reparti vers la reserve. Il s'arrete pour voir si je le suis. Je ne controle plus le jeu, et sans reflechir je lui emboite le pas. Connaissant ce grand joueur je me dis qu'il me teste pour voir jusqu'ou je vais. Pour m'encourager je lui jette " je n'ai peur de rien" et là me voyant deriere lui il stoppe net .
"Je veux comme le patron..."
moi:"allez ! pas cap?"
"mais ça reste entre nous". Evidement je vais pas le crier sur les toits, surtout que je suis si pres du but.
moi:" ben vas y!"

il reprend " ben vas y quoi?" et enchaine " je veux comme le patron"
moi:"sors le matos". C. ne controle plus rien, il est hésitant. La blague commence a dégenerer serieusement et plus personne ne controle rien. Je sais pas ce qui me prend, je zappe tout, on pourrait nous surprendre...je m'en fou et je ne sais comment je me retrouve a genou au niveau de sa queue. Il ne réagit pas. Au risque de me prendre une tarte, je defais sa ceinture, je le chauffe au travers de son boxer.... Je leve les yeux et il me balance" t'as que de la gueule!!". sa phrase a peine terminée j'ai sa queue dans ma bouche. Il ne bande pas. Je commence mes vas et vient et tres rapidement sa queue grossie. "aaah, putain c'est bon " me dit il avec etonnement "tu sais y faire... c'est vrai que c'est different.... Arrete!Arrete!! déconne pas sa monte déjà...". je m'arrete , me releve et lui dit "si tu veux renouveler l'experience avant de partir....."C. me répondit"oh c'est bon t'embale pas". J'avais gagné a ce jeu, mais j'étais loin d'imaginer la suite....

Pdt notre pause, nous faisions comme si de rien n'etait... Notre journée touchait a sa fin et je continuais a chauffer C., mais sans grand espoir. Je me disais c'est bon il a voulu voir comment sucait un PD, il s'est tapé un bon delire et basta.... Peu avant notre départ, pdt que nos collegues rangeaient, C. reparti en direction de la reserve. Quelques minute apres je lui emboitais le pas m'attardant dans le couloir. Lorsqu'il revint il me balanca avec un sourire qui voulait tout dire " t'as besoins de quelque chose" et il reprit la direction de la reserve. Je lui emboitais le pas et a nouveau je me retrouvais a genou entrain de le pomper. Meme scenario, deux minute apres il m'arreta car la sauce montait. Tellement excitait, je lui popose d'attendre le depart de nos collegues, mais faisant du covoiturage il refusa mon invitation. Nous quitames le travail jusqu"au lendemain. Evidement le lendemain la journée avant le depart du patron fut interminable, et j'en profitais pour le chauffer a blanc. Cela marcha. Le soir, le patron a peine parti, il vint vers moi "je sais pas si t'as eu de la chance hier... en plus j'étais fébrile". il n'eut pas le temps de continuer que je le coupais net:"ca te travaille??? le mieux c'est de recommencer..." et là c'est moi qui fut scotché par sa réponse. Avec son air de jeune macho sur de lui il me balanca joignant le geste a la parole" allez viens..." et parti en direction de la reserve. Mais la pas question de stopper la montée de seve, j'irais au bout je veux son jus. Quelques minutes plus tard je fis face au vrai pti macho fier d'avoir fait  de moi son vide couille.( il est loin le temps du jeune puceau timide). Avec non chalance, mais néanmoins tres sur de lui il ota sa ceinture, baissant son calecon,il sortit sa bite et sans menagement me dit" allez suce moi, c'est ce que tu veux..." Je me mis a l'ouvrage et je m'appliquais et tres rapidement je senti sa queue durcir de plus en plus et prendre cette fois ci des proportions qui en ferait palir plus d'un!!!. Je restais sourd a ses"arrete!! arrete!!! deconne pas ca monte..." je continuais a lui administrer une fellation de choix en le fixant avec mon regard de salope en manque de jus et qui attend sa recompense. Je fus recompenser de longs jets de sperme sur la gueule et mon petit C. dans un râle etouffé "arrete! putain arrete! AAAAHHHHH putain c'est vrai que c'est bon!!!!!AAAAHHHHHH......"Avant de quitter la reserve en me plantant là comme une vraie pute, il me dit "Hier c'etait pas de la chance.... tu suce vraiment bien". Je mis quelques minutes a me nettoyer en priant qu'aucun de mes deux autres collegues ne me surprennent dans cet état.

La semaine prochaine j'espere bien lui offrir mon cul, bien qu'il m'ait dit qu'il se sentait pas encore pres pour ça, mais là je vais jouer la vraie chienne et le chauffer avec mes string. Il est chaud, patience je l'aurais bientot en moi.

Cette experience m'a donné une forte confiance insoupçonnée en moi et depuis la semaine derniere, je me surprend a chauffer les chauffeurs routiers qui viennent enlever des marchandises et je me vois de plus en plus a pomper un jeune interimaire, tres banal physiquement mais que j'ai deja surpris avec une sacrée bosse, ce qui laisse présager d'un sacré gros paquet.... a suivre.

je suis ouvert a tout plan cul, n'hesitez pas sexman69free@gmail.com

Sexman69

sexman69free@gmail.com

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"