PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Que de changements

Chapitre -04 : redécouverte

Cette conversation m’avait quelque peu émoustillé et je commençais déjà à bander. Comme la table de la cuisine était en verre, Gaël remarqua vite mon boxer déformé par ma trique. Ses yeux ne s’en détachaient plus. Sans savoir pourquoi, ma main se glissa dans mon boxer et je commençais à me toucher. Gaël, toujours fixé sur mon boxer me dit :

- « Evan, tu essaies de me provoquer ou qu’est ce que tu fais là ? »

Je continuais à me toucher sans me rendre compte que mon gland avait trouvé la sortie le long de ma cuisse.

Gaël devenait rouge d’excitation et je le voyais bien. Mon cerveau ne répondait plus, j’avais l’impression d’être devenu une autre personne. Comme si cette nuit avait tout changé dans ma tête.

À travers son petit short moulant, je pouvais deviner que Gaël avec une trique bien dure, qu’il tentait tant bien que mal de dissimuler en la repoussant vers le bas. Il venait de voir mon gland sortir, d’un coup, il ce levas net, fit le tout de la table et vain prêt de moi. Il me releva, s’abaissa à mes genoux, fit descendre mon boxer à mes pieds. Un peu trop prêt de son visage, à la libération, ma queue est venue lui toucher la joue. Là, il attrapa ma queue et entreprit de me faire une pipe que je n’étais pas prêt d’oublier ! C’était, comment dire, inexplicable ! Il s’appliquait tellement bien, de beau va et viens sur toute la longueur de ma queue, en prenant soin de bien passer sa langue autour de mon gland hyper gonflé. Puis, descendis, prenant mes grosses couilles en bouche, revenant ensuite me sucer en allant jusqu’au bout de sa gorge.

- « Je vais arriver Gaël ! »

À ce moment-là, il sortit sa bitte, et commença à se branler énergétiquement tout en me suçant.

- « Vas-y Evan, vide-toi dans ma bouche ! »

Trop excité par tout cela, il a eu raison de moi, je me vidai dans sa bouche, 4, 5 gros jets de sperme au fond de sa bouche bien chaude ! Il avale tout sans en laisser une goute ! L’extase, quoi !

- « Oh putain Gaël, trop bon, comment tu suces bien ! J’imagine que ce n’était pas ta première bite en bouche ça ? »

- « Et bien et bien ! Ça pue la bite ici ».

Quentin était juste dans le couloir, dans l’encadrement de porte entrain de nous regarde l’air amusé de la situation. En effet, j’avais toujours mon boxer aux pieds et Gaël, toujours devant ma queue et sa queue en main.

- « Ah bin voilà, ça y est, maintenant ça devient vraiment gênant » dis-je en rigolant.

Je remonte mon boxer, Gaël se relève et va saluer Quentin.

Nous sommes assis autour de la table pour discuter, remplaçant le café par du rhum coca.

- « Alors Quentin, tu es déjà là ? Comment cela s’est-il passé avec Sandrine ? Pas trop dur ? »

- « Bin si justement, c’est pour ça que je suis déjà là ! Elle part chez sa mère à Paris pour quelque temps. Elle dit vouloir faire une pose, que nos disputent ce font beaucoup trop souvent à son gout et que de toute façon, j’en avais que pour vous ! »

- -« Oh merde, désolé Quentin » Lui dis-je d’un ton compatissant.

- -« Tracasse pas, ça va me faire des vacances, et puis, je ne suis pas seul et nous avons des choses à approfondir » sur un ton ironique.

En effet, cette situation allait réellement devenir très intéressante ! Avoir Quentin pour moi et rien que pour moi durant tout ce temps de pause. Mon cœur commençait à palpiter et éprouvait une sensation qui m’enivrait. Je ne pense pas être amoureux de Quentin, mais très certainement attiré et ce, depuis longtemps. Voyons comment cela tournera.

- « Bon les gars, on est samedi, que faisons-nous maintenant ? » J’avais vaguement des idées derrière la tête, mais cette situation est tellement nouvelle que je ne voulais pas avancer trop vite et surtout pas effrayer mes amis…

- « Moi j’ai encore des choses à faire à la maison Evan, mais si vous voulez, on se matte un film sur Netflix chez toi Quentin, ton installe est bien mieux que la mienne ! »

- « Oh pourquoi pas Gaël, je n’ai de toute façon rien de prévu et je serais seul ! Tu es avec nous Evan ? »

- « Ok pour moi aussi ! Mais pas de film d’amour hein, je n’ai pas le cœur à ça ! »

- « Je me demande bien à quoi tu as le cœur pour le moment Evan, après ce que j’ai vu »

Quentin avait raison, je commençais bien à imaginer notre soirée. Nous sommes dits à plus tard et chacun est rentré chez soi.

Le soir venu, j’ai reçu un sms de Quentin pour me demander quand je comptais arriver. Inutile de vous dire que je n’attendais que ça ! Ni une ni deux, j’étais sorti de la maison et me dirigeais vers la maison de Quentin. Je poussai la porte, sans frapper et disant :

- « Et là-bas ! Tu vas bien depuis tout à l’heure ? »

- « Oui Evan, vient prêt de moi, j’ai à te parler. Gaël arrivera plus tard, il n’a pas encore tout à fait fini ses misères de rangements. »

Je m’assois donc dans le fauteuil à côté de Quentin qui m’attendait déjà avec l’apéro. Il était habillé très décontracté. Pour ma part, j’avais anticipé, un pantalon large, sans boxer en dessous ! Tant qu’à faire…

- « Dis-moi Quentin, que voulais-tu me dire ? Rien de grave j’espère ? »

- « Non, rien de grave, juste que je voulais parler avec toi de la nuit dernière. Je ne voudrais pas qu’il y a d’ambigüité entre nous à cause de cette nuit et de ce que nous avons fais. Tu sais, comme déjà dit, j’avais bien vu ton manège avec moi. Le problème, c’est que tu ne me laisse pas indifférent, j’éprouve une certaine attirance pour toi, mais sans plus. Et puis ça deviendrait beaucoup trop compliqué d’imaginer plus ensemble du style, se mettre en couple… »

Ou làààààà… Se mettre en couple ? J’avais imaginé bien des choses, mais pas aussi loin tout de même. Je voyais plus de bonnes parties de jambes en l’air qu’autre chose.

- « En couple !? Heu… Peut-être pas non, mais rien ne nous empêche de prendre du bon temps ensemble ? »

- « Pourquoi Evan, tu n’avais jamais imaginé une longue et belle histoire entre nous ? »

- « Et bien, déjà imaginer t’avoir dans mon lit semblait déjà tellement improbable, mais alors en couple… »

Quentin se mit à rire.

- « Oui tu as raison ! Prenons du bon temps donc ».

Il posa sa main sur ma cuisse et la caressa ce qui me procura aussi tôt une onde de choque jusqu’à ma bite qui ce mit directement à bander. Évidement, sans boxer en dessous, c’était bien voyant et flagrant !

- « Dis-moi Evan, n’aurais tu rien oublié en dessous là ? Espèce de petite cochonne va ! »

Il disait cela tout en remontant vers la déformation de mon pantalon. Il ce mis face à moi, à genoux, et entrepris de m’enlever les bas pour découvrir pour la première fois, mon beau phallus bien bandé.

- « T’es bien membré dis-moi ! Tu m’excuseras, mais je n’ai jamais fait cela avant donc… »

Il ouvrit la bouche et commença à me sucer tout timidement. Sa bouche était bien chaude et je commençais à lui forcer la bouche avec des mouvements de bassin. C’était vraiment une vision tout à fait irréaliste et pourtant, tellement imaginé, mon beau Quentin entrain de me sucer ! Le pied quoi ! Il commence à prendre de l’assurance et me pompe de meilleure façon. Je sens que je ne suis pas loin et lui dit de ralentir la cadence.

- « Quentin, c’est trop bon, ralenti sinon… »

Sur mes mots, il c’est agité de plus belle me procurant des spasmes juste avant de lui juter dans la bouche quelques bons jets de semence bien chaude. Je vis son visage surpris et dans ses yeux, je voyais bien qu’il ne savait pas trop quoi faire avec. Je lui dis avec un large sourire :

- « Avale Quentin ! »

- « Gllllouuoull… Ro… Putain la dose que tu m’as mise quoi ! Ça fait bizarre en tout cas de te sucer et encore plus, d’avaler… »

- « En tout cas, c’était vraiment pas mal ! »

- « Pourquoi, Gaël suce mieux que moi ? »

- « Ben écoute, je dirais qu’il a plus d’expérience… »

Quentin me regardait avec grand étonnement, toujours entre mes jambes, ma queue entre ses mains.

Gaël rentra sans que nous l’entendions, très certainement fait exprès !

- « Plus d’expérience en quoi ? »

D’un bon, Quentin se remit à mes côtés. Je suis resté bien calmement, mon pantalon sur les pieds et la bite mi-molle avec la dernière goute de jus au gland.

- « En plus de cela, tu en as laissé ! Faudra que tu prennes des cours hein ! »

Gaël ce rapprocha vers moi, ce mis à genoux, goba ma queue pour en extraire les dernières goutes !

J’étais peu surpris, mais Quentin n’en revenait pas, même si il nous avait surpris plutôt dans la journée.

- « Met toi à poil Quentin, je vais te montrer ! » Ordonna Gaël.

Quentin se mit debout pour se déshabiller. Le haut, puis le bas. Complètement nu !

Gaël se rapprocha et lui fit se rassoir à mes côtés avant de le faire bander. Quentin n’a pas mis longtemps à répondre aux avances de Gaël qui avait en effet, la main experte.

J’étais spectateur, c’était beau à voir, mes deux meilleurs amis devant moi, entrain de ce faire du bien ! Je me remis à bander aussi vite !

Je me lève et me mets à poil aussi. Je me pose derrière Gaël qui pompait gaiement Quentin qui n’en pouvait plus. Je lui attrape son survêtement et son boxer en même temps et glisse tout cela vers le bas. Tout en suçant Quentin, il ne broncha pas et m’aida à le déshabiller. Le voilà complètement nu devant moi, accroupi, je découvris une belle paire de fesses bien rebondies, nettes sans un poil. Il devait très probablement ce rasé de prêt. J’ai commencé à lui caresser les fesses à deux mains, passant de l’extérieur vers son intérieur en frôlant son anus qui frémissait à mon passage. J’étais excité à mort de nous voir ainsi. Mon doigt commença à pousser la porte de son intimité, ce qui lui fit échapper un gémissement qui me donnait l’autorisation d’aller plus loin.

Un doigt puis deux, ensuite trois. Son anus avait déjà dû avoir ce genre de traitement, car j’y rentrais sans trop de difficulté. Il m’étonnera toujours ce Gaël !

- « Ohhh Gaël, je vais arriverrrrrrr… »

- « Vas-y Quentin, lâche-toi dans ma bouche ! »

Quentin se contracta et finît par remplir bien copieusement la bouche de Gaël. Quel spectacle !

– « Gaël, expert de la pipe d’enfer ! » s’exclamait Quentin, ce relevant pour ce mettre entièrement nu et venir prêt de moi pour voir ce que je faisais à Gaël.

Gaël pris une position plus que suggestive, à quatre pattes, le dos bien courbé pour bien montrer son magnifique petit cul avec mes doigts dedans.

- « Evan, vas-y, prends-moi, s’il te plait, vas-y j’en peux plus ! »

- « T’es sûr ? Je n’ai même pas de capote avec ? Tu en as Quentin ? »

- « Euh non, avec Sandrine il n’y en avait pas besoin ! »

- « Vas-y je te dis Evan, prends-moi ! »

Ni une ni deux, ma queue déjà bien baveuse s’approcha de son trou et s’y glissa sans mal ! Oh putain la sensation, je comprends maintenant ce que Quentin avait ressenti quand il était en moi !

Je commençais de longs va-et-vient sensuels. Pendant ce temps, Quentin reprenait de la vigueur et s’était placé derrière moi. Il me glissa à l’oreille :

- « Tu vas te faire prendre en sandwich ! »

Et sans avoir eu à réfléchir, je lui ai répondu comme une chaudasse :

- « Oh vas-y Quentin, prends-moi aussi ! »

Quentin s’appliqua. Cracha sur sa teube et sans me préparer, c’est enfilé d’une traite, ce qui me fit arracher un cri de douleur. Je restais figé dans Gaël et Quentin dans mon être, sans bouger.

La douleur s’estompa et c’est moi qui repris un mouvement. Cette sensation de devant et derrière en simultané m’a fait complètement perdre la tête. Tout cela à duré un bon moment, ça sentait la bite et le cul dans tout le salon. Je suis arrivé à terme et finis par éjaculer dans le beau petit cul de Gaël.

L’extase !!! Sentant les contractions de mon éjaculation, Quentin arrivait pour la deuxième fois, en hurlant dans un râle bestial. Nous sommes restés quelques instants dans cette position, mélangeant nos sueurs. Moi la bite dans l’cul de Gaël et avec une bite dans mon trou.

Après avoir repris nos esprits, nous sommes entrelacés dans le fauteuil un bon moment, tout en restant nus. J’ai dû mettre fin au silence en disant :

- « Désolé, mais je sens que ça coule de mon cul ! Faut que j’aille au chiotte »

- « Euh moi aussi du coup, j’viens avec toi Evan ! »

Nous nous sommes tous deux dirigés à l’étage pour gagner la salle de bain de Quentin pour nous nettoyer.

– « On prend une douche ? “Me demanda Gaël.

- ‘Quentin, tu viens nous rejoindre pour une petite douche à trois ?’ Criais-je.

Quentin montait les escaliers pour nous rejoindre. Il fit couler l’eau et nous nous sommes lavés soigneusement et sensuellement. Une fois terminé, nous sommes restés nus et redescendus au salon pour allumer la télévision et commencer un film. Quentin mit en route ‘Le labyrinthe’. J’adore ce film, surtout que l’acteur est plutôt pas mal !

J’étais entre Gaël et Quentin, dans les bras de Quentin et Gaël avait ses jambes sur les miennes.

Pas grand-chose à dire pendant le film, on avait l’impression que personne ne voulait parler de ce que nous avions fait justes avant. Comme si cela était tout à fait normal.

Juste avant la fin, Gaël se rapprocha de mon oreille pour me dire :

- ‘Evan, je t’aime !’

Mon sang n’a fait qu’un tour ! J’ai cru recevoir une grosse gifle. Je regarde Gaël dans les yeux. Des yeux qui avaient l’air tout à fait sérieux, plein d’amour. Je ne sais pas quoi répondre, car ce n’était sur Gaël que j’avais eu des vues, mais sur Quentin. Quentin qui se redressa et dit :

- ‘C’est quoique tu as dit Gaël ? Tu quoi ? Tu l’aimes ? Ça ne va pas chez toi de dire ça comme ça ?’ Quentin avait l’air fâché.

- ‘Ça va Quentin, pourquoi tu t’énerves là ? Je suis moi-même étonné, mais bon, il n’y a pas de quoi s’énerver !’

J’étais encore retourné par la déclaration de Gaël et lui dis :

- ‘Gaël, explique-toi, car là, je suis perdu !’

- ‘Evan, je crois, enfin, c’est sur, ça fait longtemps que j’éprouve des sentiments pour toi. Ça doit remonter à nos études en primaires.’

- ‘Ok Gaël, mais avec Virginie ?’

- ‘C’est justement à cause de toi que l’on à rompu ! Enfin, tu n’y es pour rien, mais, tu sais bien, on est toujours fourré ensemble, je ne parlais que de toi, ne voyait que par toi ! Elle a fini par me dire – ‘Et bien, t’as qu’a te marier avec lui va !’’

Evanaddison

ecrismoiunehistoire01@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Que de changements

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)