NEWS :
23 Mai

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

90 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode | Épisode précedent

Journal d’un Cul jouissif

19 | Le deal imprudent

J'avais 24 ans quand ce qui va suivre arriva.

Toujours en proie à mes désirs brûlants de me faire défoncer le cul, ce jour-là, je me suis mis en chasse sur mon site de drague préféré.

Je n'ai pas eu à attendre longtemps. Un mec de mon âge me contacta.

"Salut. Ton profil me plaît. T'as une belle petite gueule. Tu as un superbe cul que je me ferai un plaisir de bouffer. Ton côté hyper passif accroc à la bite dans le cul me fait déjà bander. Si t'es ok, je suis dispo de suite pour te remplir le cul."

Avec excitation, à mon tour, je me suis empressé de visiter son profil. Comme le présageait sa photo de profil, il était très beau mec et ses autres photos me firent défaillir. Il était en tout point le reflet exact de mon homme idéal.
Un italien au regard profond. Bronzé, les cheveux noirs, les yeux noisettes, un corps de rêve, un torse velu juste ce qu'il faut, des biceps, des pectoraux et des abdominaux parfaitement dessinés, une queue de 23 cm et un cul poilu, rebondi et musclé.
Il se dit exclusivement actif mais adorant se faire bouffer le cul. Il dit se mettre un point d'honneur à bouffer tous les culs qu'il défonce et ajoute ne baiser que les beaux gosses.

Après avoir lu son profil et vu ses photos, je ne pus qu'accepter sa proposition de venir immédiatement chez moi prendre mon cul.

"Ok. Je viens te remplir seulement, et uniquement, si tu me promets de me donner en retour un jeu de clés de ton appartement pour que je vienne te baiser régulièrement sans même te demander l'autorisation la nuit." Répondit-il à mon "oui" sans doute un peu trop enthousiaste.

"C'est bizarre, non ? On ne se connait pas. C'est risqué de donné comme ça un double de ses clé. Je ne sais pas si c'est raisonnable d'accepter cette demande." Dis-je décontenancé.

"Si ça peut te rassurer, je te laisserai une copie de ma pièce d'identité ainsi qu'une preuve de domiciliation que tu pourras donner à une personne de confiance. Comme une sorte garantie. On peut même convenir de règles afin de poser des limites. Moi, il n'y que ton cul qui m'intéresse. T'aimes te faire remplir et moi je me cherche un cul à utiliser quand je veux sans attache." Ajouta-t-il.

"Dis-moi, t'as tout prévu je vois. Ça t'arrive souvent de demander ce genre de truc ?" Demandai-je intrigué.

"Oui, c'est un trip que j'aimerais pouvoir réaliser. Je demande mais jamais les mecs acceptent. Alors, au fil du temps, je cherche des garanties pour que le prochain mec à qui je demande, accepte. Tu serais le premier si, toutefois, tu dis oui."

"Ok. Viens me baiser et après ça, mon cul sera à toi quand tu veux."

Après lui avoir donné mon adresse et le code d'accès à l'immeuble, j'enfilais mon plus beau jockstrap en préparant poppers et gel s'il voulait s'en servir sur mon canapé.

Il sonna. Comme toujours, je m'installais à quatre pattes, cul tendu sur le canapé.

Il rentra dans mon appartement et me vit offert en mode bâtard.

"Ça, c'est de l'accueil." Dit-il en claquant la porte.

Il s'approcha tout en se déshabillant et me posa une main glacée sur l'une de mes fesses rebondies et lisses. Ce qui a eu pour effet de me faire légèrement sursauter.

"Désolé. Il fait un froid de canard dehors. Mais je vais vite me faire pardonner en te réchauffant le cul."

Il s'accroupit face à mon cul et commença à le humer avant de le couvrir de baisers.
Par instinct, je cambrais et tendais mon cul comme pour l'inviter à prendre possession de mon trou. Ce qu'il fit en déposant ses lèvres dessus.
Vint, très rapidement, un mouvement de succion. Il ne commença pas par me bouffer le cul mais bien à aspirer ma rondelle entre ses lèvres humides et fraîches. Il me suçait ainsi mon oignon longuement et consciencieusement en m'écartant les fesses.
Pendant ce temps-là, je m'étais saisi de mon flacon de poppers afin d'en inhaler son contenu. Je ne comprenais pas réellement ce qu'il me faisait. Jamais personne, avant lui, si ce n'est le Fantom timidement, ne m'avait sucer ainsi l'anus. Je kiffais au-delà de toutes attentes.
Je sentais mon trou gonfler entre les lèvres expertes de mon baiseur de cul. Puis, tout en continuant à me sucer la rondelle, il tenta une première lèche. Ce qui me fit gémir de plaisir. Encouragé, il plongea sa langue dans mon trou gonflé et béant par le plaisir qu'il m'avait offert pendant de longues minutes en me le suçant.
Il cessa sa fouille pour observer ma rondelle humide et demandeuse.

"T'as vraiment un cul magnifique. J'adore te le bouffer. Ta rondelle est toute rose et, oh putain, prête à recevoir ma grosse queue."

Il se redressa après avoir cracher un énorme mollart sur mon trou. Son gland s'y logea et força lentement l'entrée qui n'était plus réellement clos. A peine entré, il le ressorta aussitôt pour, à nouveau, le remettre. Il me fessa les fesses et violemment enfonça entièrement son énorme bite bien bandée.
Je gémis.

"Je sens que l'on va bien s'amuser tous les deux. Moi, j'adore les bons petits culs comme le tien et toi, tu adores te faire défoncer." Me dit-il en commençant des va-et-vient délicats.

J'appréciais son déhanché qui faisait danser sa bonne bite en moi. Je ne savais pas comment il s'y prenait mais ma prostate était sans cesse sollicitée par ses va-et-vient qui se faisaient de plus en plus rapide. Je ne pu retenir mes grognements de plaisir. Le nez plongeait dans le poppers.

Il sorta sa queue et s'accroupit à nouveau devant mon cul.

"Putain, ce trou." Dit-il les mains écartant mes fesses. "Béant. Je kiffe. Il forme un o parfaitement rond. Il semble respirer et me supplier d'y refoutre ma queue." Ajouta-t-il avant de me le lécher tout en maintenant mes fesses bien écartées. "Ouvre moi cette rondelle, montre moi que tu en veux, que tu as le cul de bâtard que tu dis avoir."

Sur ces mots, je poussais sur mon trou et le resserrait.

"Continue comme ça." Dit-il en me léchant la rondelle. "Surtout, ne t'arrête pas."

De mes mouvements anaux, il semblait s'en délecter. Il me bouffa le cul avant de, dans une dernière poussée, aspirer ma rondelle qui lui entourait la langue pour me la sucer goulûment comme il l'avait fait au début.
Et, à nouveau, après m'avoir sucer longuement l'anus, il se redresser pour reloger sa queue au fond de mon cul, pour la resortir après quelques va-et-vient. Puis il me la remit, ressortit, remit, ressortit... Tout en gardant ses mains sur mes fesses pour s'assurer qu'elles restent bien écartées. Il prenait son pied en observant mon cul accueillir sa bite avec un trou béant et bien rond, comme il aimait me dire.
Je jouissais littéralement du cul. Je ne sentais plus que mon trou ravagé par sa grosse queue. Il me limait le cul comme le parfait actif qu'il était. Je mouillais du cul et il adorait ça.
Après dix bonnes minutes, il se saisissa de l'élastique de mon jockstrap qui m'entourait la taille et donna de larges et profonds coups de bite dans mon cul. Sa défonce s'acheva dans un râle bestial lorsque son jus m'innonda les entrailles.

Après cette baise mémorable, nous nous étions assis et aions parlé de sa demande de lui laisser un double de clé de mon appartement pour qu'il puisse utiliser mon cul quand il le voulait.
Comme convenu, il m'avait apporté une copie de sa pièce d'identité et un justificatif de domicile.

"Donc, pour résumer : Je te donne tout ceci comme gage de ma bonne foi. Ton cul est la seule chose que j'utiliserai chez toi. Je m'engage à ne jamais venir chez toi, sans ton accord, comme tu me l'as demandé, et, encore moins, si tu n'es pas là. Je t'enverrai un message une heure avant ma visite pour que tu puisses refuser si, un jour, tu n'en as pas envie. Tu peux également m'envoyer un texto quand toi, tu en as envie. Je suis prêt à mettre tout ça par écrit et le signer." Ce qu'il fit sans même me laisser le temps de répondre à sa tirade.

"Eh bah dis donc, tu la veux cette clé." Disais-je sur le ton de la plaisanterie.

"Ton cul surtout." Répondit-il en levant la tête avant de reprendre son écriture.

"Ok. Moi aussi je vais t'écrire un petit mot que je vais signer : < Moi, (mon prénom), t'offre mon cul à toi, Alessandro (pas son vrai prénom), pour que tu puisses en faire ce que tu veux à toutes heures du jour ou de la nuit. >"

Il reparta chez lui en me promettant de revenir pendant la nuit se resservir de me cul. Cette nuit là, j'ai pu, encore une fois apprécier sa langue experte et sa queue perforatrice.

Notre petit deal a duré un an. N'importe quand, après m'avoir prévenue, il venait se servir de mon cul. Parfois, il me demandait de lui bouffer le cul. Ce que je faisais avec plaisir.
Plus les mois passés, plus notre deal avait évolué en une sorte d'amitiés. Il est même arrivé que nous mangions ou dormions ensemble. Jamais il n'a eu l'air de se lasser de mon cul. Des sentiments commençaient à naître en moi. Alors, bien-sûr, mon pote DJ, ou même le Fantom, continuaient à me baiser régulièrement, mais, durant cette période, je n'avais plus besoin de me trouver d'autres baiseurs de cul.

Un jour, ou plutôt une nuit, alors que nous nous n'étions pas vu durant une quinzaine de jours car il était parti en vacances, l'envie de me faire foutre me prit.

J'ai très facilement trouver un mec pour me défoncer et remplir le cul. Plan habituel, je l'ai reçu a quatre pattes sur mon canapé, cul rendu, le nez dans le poppers, prêt à me faire défoncer.

Il était presque minuit quand, alors que mon nouveau baiseur me déchirait violemment le trou, Alessandro entra.

"Voilà comment tu m'accueilles ? En m'offrant le plaisir de te voir te faire défoncer ?" Dit-il en se plaçant devant moi et en se déshabillant.

Mon nouveau baiseur sembla quelque peu décontenancé mais continuait à me limer le cul.

"Continue à te servir de son cul, je te le prête avec plaisir. Rempli lui bien son boule, il adore ça. Tu le baises, tu le remplis et tu pars. Toi, mon petit bâtard, bouffe moi le cul." M'ordonna-t-il en me présentant son cul.

Excité par la situation, je lui bouffais le cul comme un véritable affamé. Mon nouveau baiseur, lui, avait repris de la vigueur et se remit à me défoncer le cul violemment. En pleine extase, en bouffant le cul d'Alessandro, je vis sa grosse queue pendre entre ses cuisses puissantes et eu envie, pour la première fois, de la prendre en bouche.
C'est ainsi, tout en me faisant baiser le cul par ce nouveau baiseur que je suçais avidement la bonne bite d'Alessandro.
Mon nouveau baiseur dans un gémissement étouffé, m'innonda de foutre les entrailles. Alessandro, sûrement excité par ce rempliçage de mon cul en direct, cracha une quantité incroyable de sperme dans ma bouche. J'avalais avec jouissance ton ce jus que j'étais content de, enfin, goûter, alors que mon nouveau baiseur avait déjà quitté mon cul.
Il partit rapidement sans un mot, Alessandro prit sa place pour me bouffer et sucer le cul avant de me défoncer à son tour.

Il resta dormir chez moi et me troua le cul au réveil.

Ce matin là, je lui ai annoncé que je commençais à avoir de vrais sentiments qui commençait à apparaître pour lui et que j'aurais aimé avoir, avec lui, une vraie relation de couple. Il m'avoua donc être marié à une femme et être père de deux enfants. C'est là que je mis un terme à notre deal à contre cœur. Il me rendit les clés et partit.

Un mois plus tard, il reprit contact pour mon cul. J'acceptais. Je ne suis qu'un homme après tout.

Nous nous sommes revus, après cela, plusieurs fois pour qu'il puisse utiliser mon cul mais il n'a jamais eu mes clés. Il était redevenu un plan cul comme les autres.

En espérant que mon aventure vous aura bien fait bander. À bientôt pour de nouvelles aventures aussi vraies que celle-ci et les précédentes.

Le Cul jouissif

dialogaylille@outlook.fr

Suite de l’histoire

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Mai | 70 pages

Les nouvelles | 17 Pages

Militaire Meetmemz
Mes aventures Devilinme
Mon Inconnu du lycée Guiome
Location estivale Plume-Gay
Service militaire Meetmemz
Chez le docteur Fesses-Rougies
Soumission, domination. Jackx
Soumission au sauna Sylou69
Initiation Yannick
Bois de Vincennes SalopeAJus
Pris en flag Meetmemz
Plage naturiste Colinot
Camping Paradis DelosFairy
Le club des 4 en colo DelosFairy
Chaleur nocturne DelosFairy
Artisan électricien Meetmemz
Pipe à l'aire de repos Halex27

Les séries : 53 pages

Cousins rebeu | 14 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314
En exterieur | 3 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3
Job à Dubaï | 2 | +2 Dvdstaudt
1 | 2
Abdoul | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Hugo & Ethan | 10 | +4 Hugo_ethan
1 | 2 | 3 | 4 | 5
678910
Sur une île déserte | 6 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Femelle | 3 | +2 RyanSoumis
1 | 2 | 3
Baise dans sa cave | 2 | +1 Djack
1 | 2
Rencontre Twitter | 2 | +1 Shernabog
1 | 2
Chez moi | 2 | +1 Passif17
1 | 2
Hésitation première | 2 | +1 MoietMoietMoi
1 | 2
Le petit pêcheur | 4 | +3 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 90 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Avril 2024 : 3 388 758 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 29 novembre 2023 à 07:28 .

Retourner en haut