PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 208

PH et un de ses profs, Maison, Second et Julien + agrandissement de l’écurie

PH de son coté a donné suite à la proposition du plus mignon des profs qui lui avaient proposé des « cours particulier ».
Effectivement, comme il l’a pris en photo pendant un de ses cours, j’ai pu convenir qu’il était effectivement pas mal, dans les 35 ans avec une belle gueule.

Il est revenu assez déçu de son rendez vous. Sous un dehors avenant, le mec, ça l’a pas fait question hygiène. PH lui a dit qu’il lui fallait un minimum de ce coté là et il l’a planté gentiment.   

Je suis complètement d’accord, on est pas du tout, mais alors pas du tout branchés « odeurs de négligé ». La sueur fraiche ok, mais celle qui pue la chaussette de footeux après match, ce n’est pas pour nous.

Coté maison, Olivier (l’architecte et néanmoins amant de Pierre) m’a fait une nouvelle proposition qui nous fera gagner les m² que nous avions prévus d’abandonner à l’emprise des deux piscines.
L’organisme de contrôle nous oblige à ajouter des poteaux bétons de la cave à la terrasse pour soutenir les deux bassins, et comme nous n’avons pas besoin d’une profondeur de 3m, nous décidons de les limiter à 1m50 ce qui, au 4ème nous permettra d’installer dessous une grande cuisine / salle à manger (les plateaux font 4m de haut chaque, c’était un gros entrepôt).
Ces grandes hauteurs nous obligerons à faire des faux plafonds au 3ème pour les chambres si on ne veut pas avoir des pièces ridiculement hautes.  Je pense que pour le fun nous en garderons un « dortoir » avec au moins trois niveaux de couchages type refuge de montagne, superposition de grands châlits de plusieurs mètres de large.
Je pense que la pendaison de crémaillère risque d’attirer un bon nombre de nos amis ! Il faudra bien les loger sur place.

Maçon et Second ont embauché pour le chantier et cela avance bien. Je pense que pour noël, l’étage de vie et celui des chambres seront vivables.

Olivier me propose de couvrir la terrasse d’une verrière assurant l’hiver un appoint de chaleur par effet loupe et ouvrant par coulissement sur rail pour l’été ne gardant couvert que l’arrivée de l’escalier. Je suis d’accord, l’idée de traverser la terrasse nu en plein hiver ne me tentait pas trop !

Second passe nous voir PH et moi au moins une fois par semaine pour nous mettre au courant de l’avancée des travaux. En général, il ne repart pas avant de s’être vidé les couilles avec nous.
Mes deux « passifs » sont en train de devenir de bons actifs aussi. PH  à découvert avec moi qu’il pouvait aussi bien se faire sauter qu’enculer un mec, ce que son prof ne lui avait pas appris, pur actif qu’il était. Quand à Second, d’enculer les parents d’Ed ça l’a mis sur la voie.

Maçon est au courant et il sait que ces soirs là, il ne doit pas l’attendre trop tôt. PH m’a bien cerné et il entre dans mon jeu, me laissant attirer qui je veux dans notre lit.

Second me propose de sa propre initiative des aménagements pour ma cave/donjon, notamment pour toute la partie sanitaire.

Second nous dit qu’avec Julien (le charcutier traiteur) ça se passe super bien. Au point que ce dernier passe souvent les voir lui et Maçon. Et pour Maçon, avoir deux beaux  jeunes culs à tirer ne l’effarouche pas !

Mon écurie d’Escort-boys s’agrandie. PH m’a ramené deux de ses collègues de fac. Un peu dans la même situation que Morgan, boursiers, parents peu aisés mais bien éduqués et surtout avec le physique de l’emploi.
Je ne propose que du jeune mec au physique quasi irréprochable. Belle gueule obligatoire, corps de sportif, il me faut des pecs bien saillants, des abdos en 6 pack de belles cuisses et des bras équilibrés et peu importe le sport, ils doivent pratiquer régulièrement. S’ils ne sont pas imberbes naturellement, je me charge de les convaincre de passer à l’épilation et nous décidons ensemble (avec de bons conseils de ma part) de la forme de leur toison intime, qui en ressort en général bien réduite !

Son premier « poisson » est un Simon, basketteur de 18 ans châtain clair mi long, parents ouvriers, un peu timide et passionné de voiture.
C’est par cette passion qu’il a approché PH. De le voir souvent se faire prendre devant la fac en Mercedes SLS l’a fait sortir de son coin pour venir lui demander s’il pourrait lui faire connaitre le proprio. Après avoir un peu discuté avec lui pour le mieux le cerner (détails ci-dessus), il m’a transmis sa demande en me précisant qu’il était très mignon.

Deux jours plus tard, comme je me plaçais devant les marches de la fac de droit, PH est descendu, accompagné de Simon pour me le présenter. Son visage, un Botticelli ! Encadré  de grosses boucles, de beaux yeux bleus et une bouche pulpeuse  à y enfoncer sa queue sur une peau blanche sans points de rousseur. D’ailleurs la mienne n’a pas tardé à gonfler de façon fort impudique dans mes jeans.
PH de m’expliquer qu’il lui reste un cours en option et que si je veux bien faire faire un tour de voiture à son ami Simon, je serais un  « choux », car ce dernier bave sur ma voiture depuis la première fois qu’il l’a vue.

Derrière lui, je vois Simon rougir. Je dis OK à PH et invite Simon à monter. Dans la voiture, il me tend la main, poigne ferme mais pas trop. Je me penche sur lui pour l’attacher (avec la ceinture de sécurité ! Qu’alliez vous imaginer… des menottes ?). Il est un peu surpris et se colle au dossier. J’ai le temps de sentir que c’est un garçon propre.
Au départ il est un peu coincé. Je me présente sans omettre le fait que je suis le petit ami de PH, pas de réaction négative.

Je démarre. Il est béat au son du moteur. J’en rajoute un peu et monte dans les tours. Il me demande si on peut rouler.
Je décolle du trottoir et lui demande si c’est par ce qu’il a peur que ses copains le voient en ma compagnie ?
Il rougit de nouveau et me dit « un peu » tout le monde sait à sa fac que je suis le petit ami de PH. Rapidement je suis sur le périphérique, direction l’autoroute.
Je le laisse apprécier les passages de vitesse et les accélérations du bolide.
Quand je réengage la conversation, c’est pour lui demander s’il a quelque chose contre les homos.
Sa réponse me laisse entrevoir que ce n’est pas une oie blanche. Il me dit qu’il n’est quand même pas ignare et que s’il est plutôt hétéro (pour avoir baisé quelques copines), il n’est pas sans connaitre le corps des mecs, son entraineur n’ayant pas hésité à lui apprendre les différentes utilisations possibles d’un sexe, d’une bouche et d’un cul.

Tout cela dit assez crument, d’une voix calme, limite choquant de décalage avec son visage d’ange.

Après quelques 10aines de km à surveiller la voie de retour pour y dénicher des radars, je fais demi-tour et enfonce l’accélérateur. Collé au siège, il apprécie les sensations. Je lui demande s’il a 5mn devant lui. A sa réponse positive, je m’arrête faire le plein et nous allons prendre un café.

Assis à une table isolée, il finit par me demander comment j’ai fait pour avoir une voiture pareille à mon âge (persuadé que nous avons le même, d’âge).

Come je le sens bien, malgré ses vêtements bons marchés, je lui dis que j’ai taffé comme Escort-boy et que maintenant j’ai monté ma propre société d’Escort.

Je m’aperçois qu’il ne s’attendait pas à cela mais plutôt à PAPA est très riche. Devant son silence, je lui demande si cela lui pose un problème. Il secoue la tête et avec un sourire à damner un saint me dit que « non, c’était juste la surprise ». Puis il se reprend et ajoute « ça gagne tant que ça ? ».

Je lui explique que cela dépend de ce que l’on est prêt à investir. Il se méprend et me dit qu’il n’a pas d’argent pour cela. Je ris et lui précise « physiquement ».
Il est soulagé avant de percuter. Il me regarde dans les yeux et me demande, faut coucher ?
Je lui dis que ça augmente le tarif pour gagner correctement sa vie en 4 à 8 prestations par mois, mais cela n’oblitère pas le fait qu’il faille assurer, coté culture et connaissances de l’actualité.

Silence, je le vois cogiter. Puis le questionnement reprend.

Q(uestion) Simon:  Femmes, hommes ? 
R(éponse) moi : Les deux.
Nouveau silence de réflexion.
 
Q : avec les mecs je devrais être passif ?
R : pas exclusivement mais principalement passif.
Q : ça te pose un problème ?
R : non pas spécialement, mon coach est actif et pas mal monté.
Q : c’est combien gagner sa vie correctement ?
R : entre 2 000 et 8 000 net selon le nombre de prestation.
Rq : waouh ! Plus que mes parents à eux deux !
Q : au fait tu parles des langues étrangères ?
R : English fluently et allemand basique.
Q : cela va servir ?

R : qu’on s’entende bien, ok tu as des chances de finir au pieu avec le client, si tu as le physique qui va avec cette belle gueule, mais avant tout, les clients louent un faire valoir de qualité, Bo-mec, intelligent et pouvant aligner plus de deux mots sur tous les sujets d’actualité. Mes Escort doivent pouvoir passer, hypocritement j’en suis conscient, pour des collaborateurs.

Nouveau temps mort ou j’ai vu que Simon réfléchissait bien aux diverses facettes de la profession.

Q : et comment fais tu le recrutement ?
R : sur le tas (lol), question intellect, je fais confiance à ses études et au sérieux de mes interlocuteurs, bons avec quelques questions quand même et surtout un test auprès d’un de mes clients, privilégié (qui à le plaisir et la bonne fortune ou fortune bonne d’être le premier client d’un nouvel Escort). Pour le physique je me dévoue et fait subir les tests moi-même.

Quand je lui demande comment il se débrouille financièrement, il me dit que ses parents se saignent pour qu’il puisse poursuivre ses études et qu’il loge dans une chambre chez une petite vieille en échange de faire ses courses, plus un temps partiel chez Quick. D’où une tenue aussi ringarde et usée sur son dos. Ses seules choses neuves se limitant à ses baskets et sa tenue de sport.

Il me demande, pour le test, que PH ne soit pas mis dans le coup. Quelque part, ça le gène un peu que nous soyons ensemble PH et moi.

Je l’assure que PH est parfaitement au courant de mes activités et sait bien que j’essaye personnellement mes « employés ». Il me demande quand même si possible de le tester hors de chez nous. Je lui propose un hôtel à carte mais le lendemain car là nous devons revenir à la fac.
Retour détendu. Simon me semble avoir fait  le pas et s’être décidé. Je n’ai pas trop peur qu’il ne corresponde pas à mes critères à part les poils comme toujours, c’est un sportif depuis plusieurs années et sa musculature apparait correctement développée sous ses vêtements.

Il me demande de le reconduire directement chez sa logeuse.

Le soir même j’en discutais avec PH. D’après lui c’est une bonne recrue potentielle. Il à une belle gueule, fort probablement un corps plus que correct et vu ses questions et réflexions il ne semble pas con non plus.

Je passe la journée du lendemain à attendre mon rendez vous avec Simon et les cours me passent au dessus de la tête. Par précaution, j’enregistre les profs sur un dictaphone.

Comme convenu la veille, il me rejoint à deux rues de sa fac. Je roule jusqu’aux extérieurs de la ville jusqu’à un hôtel premier prix.
La clef en poche, nous entrons dans un « clapier » propre mais petit.
Je m’assois sur le lit et demande à Simon de se mettre à poil. Il est un peu gêné  et me dit qu’il n’est pas excité.
Ce n’est pas grave, je veux juste le voir nu.
Il commence à retirer ses quelques fringues sans marques et je vois apparaitre un torse bien en V avec de belles épaules et des bras solides. Des poils sous les bras et quelques uns sur les pecs entre ses deux tétons roses vif au milieu de deux belles aréoles au bord de pecs épais surmontant de beaux abdos en tablette de chocolat. Sous son nombril, ses poils se font plus denses vers le bas.

Quand il retire son pantalon un peu large, un slip Dim propre bien que pas mal usé qui enferme deux belles fesses bien rondes et un paquet qui s’il est au repos laisse de l’espoir sur sa taille définitive. Deux belles jambes de sauteur (plus fines que celles de footeux) terminent le jeune homme. L’ensemble est harmonieux bien que ses mollets soient trop poilus.

Qaund il enlève le dernier oripeau, sa queue se déplie entre ses cuisses. Sans bander, je dirais dans les 13cm avec deux belles couilles poilues.

Il tourne devant moi deux/trois fois et comme je ne dis rien, me demande, soudain apeuré, s’il peut faire l’affaire.
Je me secoue et le rassure. Il se voyait déjà recalé. Je lui dis qu’avec quelques aménagements pileux, coté physique il est tout à fait dans les critères de mon écurie.

Il s’approche de moi et timidement tend un bras pour déboutonner ma chemise. Je le laisse faire, c’est un bon test pour savoir s’il veut vraiment aller plus loin.
Il me déshabille et me dit que je suis bien foutu. C’est vrai qu’avec la muscu et la natation, plus dernièrement un peu d’apprentissage du combat (sous la houlette de PH), mes muscles se sont bien développés, puis j’ai 4 ans de plus que lui !

Il me fait me lever pour retirer mon pantalon et tombe en arrêt devant mon Aussiebum qui avantage mon paquet. Il me dit qu’il ne connaissait pas cette marque mais que ça me va bien. D’autant plus que sous son regard, ma queue commence à se remplir de sang et à déformer le coton.

Je lui laisse la totalité des initiatives.

Il s’agenouille entre mes jambes et commence à passer se lèvres sur ma bite encore emballée. Mes 20cm prennent toute leur ampleur et mon gland se dessine sur ma hanche gauche.
Il descend mon boxer sous mes couilles et continu son manège. Son souffle chaud et sa langue sur ma hampe me procurent comme des décharges électriques. Trop bon. Il continu jusqu’à ce que je craque et lui enfonce mon gland dans sa bouche. sa tête entre mes mains, je ne peux m’empêcher de lui limer les lèvres. Ces dernières, rouges vif, luisante de salive sont en soit déjà un appel au viol !
Il me suce rapidement jusqu’à la racine. Quand je m’étonne qu’il sache faire une gorge profonde, il me confie que son entraineur est black et bien membré, avant de revenir à ma bite.
Pas à dire, il sait sucer le petit. Je le laisse faire un moment, puis je me penche en avant et ma main droite descend le long de sa colonne vertébrale jusqu’à sa rondelle. Je mouille mes doigt de salive et enfonce un puis sans trop de difficulté un deuxième dans son trou.
En moi même, cela ne m’étonne plus s’il se fait aussi enculer par son coach.

Je lui tends une kpote récupérée dans mon jeans. Il me l’enfile avec sa bouche. Il ne cesse de m’étonner et là, je vois que je n’ai pas à faire à un puceau.

Il me demande du gel et après avoir recouvert mon sexe et sa rondelle, il vient s’asseoir sur mes cuisses tout en se plantant mes 20cm dans le cul.

Je sens bien son anneau serrer ma bite et il descend lentement. Quand je crois être entré entièrement en lui, il place ses pieds de chaque coté de moi sur le lit et j’arrive à rentrer le dernier cm. Je le tiens dans mes bras et naturellement il vient me rouler un patin.  Sa langue est vive et curieuse. Elle virevolte avec la mienne dans un ballet des plus excitant.

Il me pousse et je me retrouve dos sur le lit. Il passe à la position à genoux et commence à « trotter » sur ma bite. Il maitrise ses va et vient à un point tel que je me demande depuis combien de temps il se fait baiser. Je lui pose la question.

R : mon coach m’encule depuis 4 ans et avec deux potes de l’équipe nous faisons de temps en temps des après match sexes.
Q : quid de ta copine ?
R : en fait j’en ai pas, j’ai juste essayé deux fois et j’ai pas aimé plus que ça et certainement moins que les mecs.

Ceci explique cela et surtout son accès au sexe des mecs.

Je lui dis qu’il s’est bien foutu de moi avec son air de pas y toucher.
Il se récrit et me jure que c’était pas fait exprès mais que je l’impressionnais quand même.

J’en ai assez de cette position. Je me redresse et le porte sur ma bite quelques secondes le temps de le retourner. Sur le dos je peux lui attraper les chevilles et les poser sur mes épaules. Ses cuisses se tendent et ses muscles s’étirent. Je me penche et arrive à le plier jusqu’à ce que nos lèvres se touchent à nouveau. Il est souple et sa  rondelle se fait bien au passages répétés de ma queue (en même temps c’est normal si son coach est bien monté !).

Je le questionne sur le sujet. Il me dit avoir mesuré son initiateur à 24 cm x 6,5 dans sa meilleur forme mais que ses deux potes sont plutôt dans mes dimensions. Je lui demande si avec eux il est seulement passif et il me répond que là, non, ils s’enculent tous les uns les autres.

Je le fait tourner pour le mettre ne levrette et là, mes mains bien accrochées à ses hanches, je lui laboure l’anus avec de grands coups de rein. Il aime et me demande d’y aller fort. Je ne me retiens plus et je nous emmène à la jouissance quelques minutes plus tard.

Allongés l’un a coté de l’autre nous reprenons nos souffles. Il me demande soudain s‘il fera l’affaire.
Je lui confirme son entrée dans ma société et lui confie que du black, il y aura droit autant si non plus que du blanc. Mais dans tous les cas, il sera monté par du lourd.
Je ne lui conseille pas d’abandonner ses relations actuelles mais lui dis qu’il va falloir privilégier le taf. Il comprend mon point de vue.

Nous parlons emploi du temps. Il me dit être libre les soirs de semaine et quelques WE en fonction de ses entrainements et match. Mais il m’assure être prêt à en sacrifier certains s’il s’avère que des clients le demande.

J’aime cet état d’esprit et le lui dis. Nous passons sous la douche. j’en profite pour lui donner les instructions coté poils.
Aisselles, pecs, jambes, lisses, couilles doivent être rasés comme le tour de son anus. Pour le pubis, il me propose de ne laisser qu’une ligne fine entre son nombril et sons sexe, un peu comme moi. Je suis d’accord.

Je le raccompagne chez sa logeuse et rentre relater l’embauche à PH.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

11/03 : 21 Nouvelles

Mariage pour tous Yan
Après L’entrainement Thibo34
L'homme qui m'a rendu heureux Marco
Aire de repos Gandhiilesage
Informaticado Jako
Une histoire de clés Choupiné
Mes deux potes Apptlt
Le beau rebeu du bus Adogaybite
Rolland Glaudoun
Un petit tour très chaud Histofun
Le jeune black et la mariée Femelle
L'inconnu du train Pititgayy
Toi Carolito
Avoir 18 ans dans les vestiaires Libero
Camionnette de pute Adonf
Premier Glory ... Imbra
Valentin Valentin
Jolasuce Jolasuce
Conducteur intéressé Nico
Le rebeu de la cage d’escalier Mecparis75019
Il jouit dans ma bouche Jolie

La suite... 11 épisodes

Frenchies -09 Pititgayy
Troisième jour Curiosity
Kader -08 Cédric T
Kader -09 Cédric T
Mon demi-frère hétéro -04 Oldyano
Mariage pour tous -02 Yan
Mariage pour tous -03 Yan
Mariage pour tous -04 Yan
Frenchies -08 Pititgayy
Julien en famille -13 Marco10e
Dans les vestiaires -3 Libero

Février 2019

Nouvelles

Deux Premiers Jours Curiosity
Mon père Lemout
Sexy Tanguy Valensaint
Un professeur très chaud Rayhan20056
Massage… pas sage Jako
Un mec incroyable Fangsi
En cours Houne66
Cloitrer Étalon
Plan à 3 Passif-Lille
Déclaration de dépendance Yan
Dany Nocte
Mon dermatologue bien chaud Pablo_le_beau
Mon 1er beur Fanbeur
Ma rencontre avec mon Maitre Allan
Pudique violé Belmonde
La sorcière aux dents vertes Jako
Mâle alpha Chopassif
Dressage d’une lope Olive
Il y a 4 ans Nico76500
Une pute dans une cité de rebeu Nico76500
Les Garçons... P'titGayPassif
De nouveaux amis... Raphaël
Les bains Lille Passif-lille
Vendredi voiture Ya-se
Enfermé 30 Heures... James
Mon collègue hétéro Elliot
Vendredi trop arrosé Hombre50
Fantasme d’un couple Couplehom
Fantasme d’un couple -02 Couplehom
Le faux patient D.kine.75
Rendez-vous particulier Pititgayy
Plan snap Noprise2tete
Plan snap -02 Noprise2tete
Piste de danse jouissive Sasha
Fellation improvisée Lemarnais
Visite médicale Tanatos
Un mec grindr, ou plus Gayboyquebec
Mon modèle Houne66
Voisin antillais Hairylegs94
Surprise Virilsalope
Éric Clemsex
Mon meilleur ami et moi Le-sanguin
Grand romantique Celestin
Premier plan à 3 Matt
Sodomie improvisée Lemarnais
Recherche du Travail Jeanmarc
Une détente bien méritée Stéphane
Voyage en train Pierrot
Ma première fois avec un homme Fred 02600
Défoncé par 2 beurs Adonf
La queue de Rachid Chopassif
À la terrasse d’un café Houne66
Folle soirée au sauna Maasquelour
Stage BTS à la ferme Stephane

La suite...

Fantasme d’un couple -03 Couplehom
Fantasme d’un couple -04 Couplehom
Souvenir d’internat -02 BenVart
Avoir 18 ans -2 Libero
Kader -05 Cédric T
Kader -06 Cédric T
Kader -07 Cédric T
Julien en famille -12 Marco10e
Dans la clairière -2 Frank
Chaudes vacances -03 Petit cul 57
Mon pote, l'intello -2 Étalon
Théo et mon père -02 Stephane276
Domination par Stéphane -67 Pattlg
Domination par Stéphane -68 Pattlg
Domination par Stéphane -69 Pattlg
Domination par Stéphane -70 Pattlg
Domination par Stéphane -71 Pattlg
Domination par Stéphane -72 Pattlg
Domination par Stéphane -73 Pattlg
Domination par Stéphane -74 Pattlg
Soumission & Domination -520 Jardinier
Soumission & Domination -521 Jardinier
Soumission & Domination -522 Jardinier
Début avec mon maître -04 Jd18
Début avec mon maître -05 Jd18
Ma vie de lope exhib -06 Lopexhib
Frenchies -05 Pititgayy
Frenchies -06 Pititgayy
Frenchies 07 Pititgayy
Stage BTS à la ferme -02 Stephane
Stage BTS à la ferme -03 Stephane
Stage BTS à la ferme -04 Stéphane
Stage BTS à la ferme -05 Stéphane
Stage BTS à la ferme -06 Stéphane
Stage BTS à la ferme -07 Stéphane
Stage BTS à la ferme -08 Stephane
Chaude soirée -04 Red
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)