PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Madrid - Le Loup

Comme tout le monde partage ses histoires, je me permets de faire pareil.

Cette histoire a lieu à Madrid, lors d'un semestre dans le cadre de mes études, quand j'avais 25 ans (actuellement 27). Je parlais en espagnol avec les mecs, mais ça sera en français ici, parce qu'on est là pour le cul quand même.
En terme physique, je suis assez grand, 185 cm, carré d'épaules, ex rugbyman 90 kg, barbu et bien poilu aux bons endroits :p

Bref, j'ai capté un mec sur une application, growlr, qui avait 28 ans. Nos discussions étaient classiques dans la recherche de plans culs, mais un peu décousue. Il changeait souvent de sujet, disait des choses sans liens apparents et il ne tenait pas trop la discussion.
Je décide toute de même d'aller le voir. Il vivait dans un quartier un peu plus social de Madrid, et pas très intéressant, pas loin d'une gare. Je découvrais ce quartier par l'occasion, en cherchant mon chemin vers cet homme au discours incohérent. Nous étions au beau milieu du printemps espagnol, une certaines chaleur se faisait sentir tout en gardant un vent frais afin de rafraichir les corps, mais sûrement pas de les apaiser. Je portais un simple t-shirt et un short rouge avec de grandes poches ultra pratiques pour y mettre capotes et ma bouteille de gel, assez grosse. Il moule ce qu'il faut et s'enlève bien. C'est mon « short à cul », pratique pour les plans culs. Bref !

J'arrive dans le quartier, les rues sales et des vieux profitant du début de soirée pour se rafraichir dans la rue m'accueillent.
Une fois devant l'immeuble, je signale à mon rencard que je suis arrivé, il descend pour venir acheter de la bière (parce qu'il adore ça vraisemblablement). Le voici devant moi. Plus petit, 175 cm, barbu à souhait, musclé sans être sec et des yeux d'un noir brûlant. J'ai l'impression qu'il me dévore comme une proie quand il me voit. Son expression change alors :
- Tu viens, on va acheter de la bière.
- Oui, pas de souci, dis-je quelque peu surpris.

Et nous nous dirigeons vers le chinois pour acheter de la bière (les épiceries « classique » à Madrid sont toutes tenues par des chinois). Nous discutons peu, il reste assez fermé et n'esquisse aucun sourire. J'essaie de rester souriant et chaleureux cependant.

Une fois chez lui, je peux voir son antre. Petit appartement sombre et plutôt bien rangé et propre. Des articles vintages et à la mode décorent son salon, ce qui ne manque pas de me surprendre. Avec mon accent français très prononcé il se met à me parler de la culture française qu'il connait.

- Je connais un peu des artistes français, genre Céline Dion ou Yelle par exemple.
- Ah putain, c'est assez peu connu Yelle. Enfin je pensais pas qu'elle avait une portée internationale.
- Ouais j'aime trop, je suis allé la voir en concert ! J'ai même des CDs.

Et là, il se met à passer un CD de Yelle et se met à danser dessus.
- Putain, t'as de la chance d'être mignon et sexy, pensais-je.
- T'aimes bien ? me demanda-t-il,
- Ouais franchement c'est trop cool ! (heureusement que j'ai fait un peu de théâtre).
- Tu veux boire quelque chose ?
- Ouais, si t'as de l'eau ça me va bien !

Il me sert un verre d'eau et bois directement la bière à la bouteille. Je suis assis sur son canapé et lui sur un acoudoir à coté de moi. Je lui parle de ses revues vintages sur sa table basse en face de moi :
- C'est rare ce genre de magazines, ou les as-tu trouvés ?
- Qu'est ce que c'est ? me dit il en pointant la bouteille de gel qui sort de ma poche,
- Euh, bah une bouteille de gel lubrifiant.
- Pour faire quoi ?
- Hmm je sais pas, c'est utilisé pour du sexe et lubrifier la capote.

Il baisse son jogging et me sort sa bite en pleine érection. Il saisit ma tête et la plaque contre sa queue. J'ai juste le temps d'ouvrir la bouche pour la gober direct en gorge profonde. Il devait avoir 18-19 cm de bite, bien velue avec de bonnes couilles bien pendantes, mais j'ai pas le temps de détailler ça pour l'instant. Il me baise la bouche avec une bonne cadence, une main me tenant les cheveux et l'autre la nuque. Sa bite manque de m'étouffer à chaque fois, ses couilles tapent contre son menton et j'ai mon nez dans ses poils de bite, mais c'est trop bon.

Il retire sa bite de ma bouche et me dit de me foutre à poil direct. Je me mets direct nu, il me prend par le bras et me jette sur le lit, et m'attrape le cul. Il commence par me le bouffer comme un fou, j'ai l'impression qu'il me le dévore. Je bande comme un fou. Il me claque le cul et m'insulte de salope, je me sens humilié et utilisé comme un objet sexuel, mais ça m'excite.
Il me place au bord du lit en levrette :

- Cambre toi bien sale pute que je vois ton cul, voilà, c'est bien…

Et il replonge sa barbe vers mes fesses. Il tourne sa langue sur l'entrée de mon cul, me pénètre avec, me mord le cul et me le claque en me disant des trucs en espagnol que j'arrive plus à comprendre tellement il me donne du plaisir. Il passe la pointe, la fait vibrer, rentre, ressors, lèche en entier, mord et grosse claque sur mon cul ! Tout ce que j'aime…

Puis il s'arrête d'un coup, j'arrive à reconnecter avec la réalité, je le regarde. Il est transpirant, les muscles luisants, poilus sur le torse, jambes et bite d'une bonne toison.

- Prépare ton cul parce que je te baise direct là.

Je le vois chercher une capote. J'ai juste le temps de choper le lub ', m'en mettre sur mon cul qu'il me retire déjà la main et entre d'un coup en moi.
Je le sens bien carré au fond de mon cul, sans douleur. Mais il savait y faire. Je me sens complètement à lui. Il reste planté bien au fond et me caresse doucement les fesses et les hanches.
Je me relève un peu et commence à rouler du cul.
- Ah ouais ? Me dit il.

Il me saisit les hanches et commence à me bourriner le cul. Ses couilles claquent contre les miennes, je le sens me posséder. Il me possède de toute sa longueur et me baise virilement. J'ai honte de me faire baiser comme une pute, de me faire insulter comme ça, mais c'est tellement bon de se laisser faire et de sentir ce mec me prendre comme un fou.
J'en peux plus, je gémis comme un fou, ça l'excite encore plus. Il arrête de jouer avec sa longueur et me pilonne ultra rapidement maintenant. Il me fait jouir du cul le con. Je suis dans un autre monde tellement il me baise bien.
Il s'arrête d'un coup, toujours sa bite bien en moi.

- Alors, tu aimes comment je te baise ? Tu l'aimes ma queue ?
- Putain, baise moi…
Il me retourne en missionnaire, s'empare de mes jambes, les cales sur ses épaules. Me regarde de ses yeux brulants. Il rentre d'un coup en moi, ses couilles bien posées contre mon cul. Il commence à me ramoner de toute sa virilité, ses muscles tendus, ton torse velu luisant de transpiration.

Il me donne des coups de reins forts et puissants, je lui donne mon cul comme je peux, complètement à la merci de cet inconnu qui me prend avec tant de vigueur. Comme il me fait gémir comme un fou, il met sa main autour de mon cou et commence à m'étrangler pour me faire taire mais ça ne fonctionne pas, il me fait trop jouir du cul.
Son souffle s'accélère, il me pilonne encore plus, s'enfonçant encore plus dans mon cul, claquant ses couilles violemment contre mon cul, avec un regard de fou me dévorant en entier.

- Je jouis.. Arrghh Je jouis !!

Je sens sa bite pulser dans mon cul et remplir la capote. Il m'hurle dessus en bête de virilité et se plante une dernière fois en moi avant de sortir.
Il me laisse là, dans son lit, humide de transpiration et va se prendre une douche, et retrouve son aspect sympa précédent.

Nous nous sommes revus à quelques occasions, mais ce sera l'occasion d'autres histoires.

Si vous avez aimé ou que vous proposez des axes d'amélioration, n'hésitez pas à m'envoyer un mail : astroport@outlook.fr

Et sinon je suis en Île-de-France, donc si vous voulez me donner du matériel pour de nouvelles histoires ^^

Astro

astroport@outlook.fr

Autres histoires de l'auteur : Madrid - Le Loup

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)