PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Supermarché

Le hasard d'une rencontre à 12h30 dans un super- marché d'un quartier un peu chaud de ma ville où j'aime faire mes courses  car grande variété de produits convenant à toutes ethnies ;il m'a tout de suite tapé dans l'œil, petit gabarit comme j'aime(il faudra un jour que je m'interroge sur cette attirance pour les petits gabarits ), un beau sourire et de belles fesses ; algérien tunisien marocain je ne savais pas alors mais attirance peut être liée à ce que j'avais vécu au Maroc et dont le souvenir était très présent.

Qu'est ce qui m'a fait l'attaquer , je ne sais pas si ce n'est d'avoir croisé son regard et le fait que cela a duré un peu plus longtemps que deux regards qui se croisent ; mais j'ai eu un doute quand sa femme l'a rejoint avec le caddie et c'est vrai qu'ils formaient un beau couple, elle entre 50 /55 , lui pas loin de 60 ;1m59/60 assez mince avec un petit ventre.

Dans ma tête je rangeais déjà cela aux oubliettes et c'est lui qui a rallumé le feu alors que nous étions à la caisse (je les avais suivis)et quand il s'est retourné ,j'ai compris que c'était jouable, il était devant avec sa femme et l'aidait à décharger le caddie ,il s'est à nouveau retourné pour placer la barre entre les courses ce qui nous a permis d'échanger deux mots, son accent a ajouté à la séduction ,je me voyais à nouveau au Maroc et aux belles fesses imberbes qui s'étaient offertes à moi.

Mais comment faire, cela allait faire sans doute partie de ces occasions manquées sauf à espérer que le hasard nous fasse nous rencontrer dans de meilleures conditions ; je passais cependant devant mon charriot pour le vider et j appuyais discrètement ma jambe contre ses fesses en me penchant pour récupérer un produit au fond du charriot et là il n'a pas rompu le contact bien au contraire ;je dois dire que cela a eu un effet immédiat en ce qui me concerne ; je crois que je prends un immense plaisir à la séduction et là, je sentais une proie à portée de mains , quand je dis à portée de mains, j'avais bien d'autres idées en tête et là aussi quand je parle de tête , la réflexion n'avait plus beaucoup de place.

Quand je l'ai vu partir avec sa femme et un jeune garçon sans doute son petit- fils ;peut être son fils  que je n'avais d'ailleurs pas remarqué tant j'étais dans cette situation du chat qui chasse et qui traverse la route sans regarder ni à droite ni à gauche; je savais déjà que je serais le lundi suivant dans ce super marché ;espérant qu'il aurait la même idée  et que nous pourrions trouver l'occasion de trouver le moyen d'échanger une adresse , un numéro de téléphone.
Bref je ne pouvais pas laisser mon caddie pour le suivre et partir sans payer ; alors je me faisais raison et me disais que je ne manquerais pas de faire payer très cher à mon petit Pierre qui cependant n'y était pour rien ; mais il faudrait que je fasse passer ma colère sur quelqu'un et je savais qu'il accepterait sans poser de question sauf à me regarder avec son air de chien battu qui ne comprend pas ce qui lui arrive mais qui accepte le principe qu'il doit bien être coupable de quelque chose pour mériter ce qui lui arrive.

Je payais donc mes courses, et un peu abattu ;je prenais la direction du parking
Aussi quelle ne fût pas ma surprise de le voir réapparaître dans la galerie marchande avec un beau sourire bien inutile tant j'étais déjà conquis et de me faire un petit signe pour le rejoindre devant le distributeur de billet ;alors qu'il retirait de l'argent il a eu juste le temps  ,de me dire qu'il voulait de la discrétion ,qu'il était passif et qu'il aimerait se donner à un homme comme moi si je voulais bien et que si je lui donnais un numéro de téléphone il m'appellerait vers 15h.
 je lui donnais mon portable, un peu dubitatif toutefois car il ne notait rien et  partait comme une flèche .

Toutefois un peu ragaillardi je regagnais aussi le parking pour voir partir toute la petite famille dans une très belle Peugeot 3008 flambant neuve
Bien sûr mon téléphone ne m'a pas quitté
14h48, le téléphone sonne, je regarde numéro privé, en principe je ne réponds pas, mais là l'envie était trop forte mais je savais déjà que je réglerais ce problème
Je répondais c'était lui et il me proposait de prendre un verre dans un café de mon choix, comme il me plaisait vraiment beaucoup ,je prenais le risque de lui proposer de le prendre à la maison et que j'allais lui donner mon adresse , que nous pourrions parler un peu et concrétiser si nous étions tous les deux OK
Le sentant hésitant, je faisais marche arrière et lui disais de choisir le café, que nous pourrions échanger et convenir pour chacun d'entre nous si nous allions plus loin
Il revenait sur la discrétion nécessaire, je lui disais souhaiter la même chose et finalement c'était lui qui me déclarait que c'était mieux chez moi ; j'en tombais des nues
Quand je lui demandais quel jour de la semaine et à quelle heure : j'ai vite compris qu'il était chaud chaud car il me proposait 17h30 ,après avoir récupéré son fils à l'école ; et là je me disais  un fils d'environ 8 ans à 60ans,il est peut- être plus jeune que je ne pense ou il l'a eu très tard
Je lui donnais mon adresse , il me dit qu'il serait à l'heure et il raccrochait
Bien sûr, dans l'attente j'ai gambergé mais je me forçais surtout à ne pas trop m'emballer, me répétant sans cesse que je n'avais plus vingt ans pour me conduire comme un gamin devant un joli gâteau.
17h25 coup de sonnette, je reconnais sa voix ouvre et lui indique l'étage.

Cette fois, je l'ai en face de moi, c'est sûr je le veux mais je veux garder la main je lui propose un verre ou un café pour discuter un peu, en bon maghrébin
Il opte pour le café.
Et là il me dit avoir découvert l'homosexualité et sa passivité il y a  un peu plus d'un an et me demande si je suis actif je le rassure en prenant sa main et en la lui posant sur ma braguette.

Il me dit le faire dans des lieux de drague mais qu'il craint de se faire griller par une rencontre imprévue d'un compatriote ou de l'un de ses étudiants,(il est donc enseignant) en voyant ses mains je savais que ce n'était pas un manuel mais nous en sommes loin ;en fait il est prof à la fac en informatique
il est bien marocain mais de deuxième génération et sa femme française.
Il a trois enfants deux qui terminent des études supérieures âgés de 25  et 23ans quasiment autonomes et un petit dernier de huit ans non désiré mais bienvenu dont il s'occupe beaucoup ayant grande liberté dans son emploi du temps pas notamment ce soir sa femme ne travaillant pas ce jour.

Il ajoute que depuis ce petit dernier sa femme n'est plus intéressée par le sexe
Je lui dis que c'est bien beau de me raconter sa vie mais qu'il est chez moi connaît mon nom , mais qu'il ne m'a même pas donné son prénom et là surprise, il me tend sa carte d'identité et qu'il a envie de me faire confiance et qu'il recherche une réunion régulièredeux fois par semaine  et que si j'accepte il me recevra chez lui un jour où sa femme travaille et où son fils sera à l'école
Je réponds à Karim dont je vois qu'il est franco-marocain que si nous passons aux exercices pratiques ce sera au plus une fois par semaine et que je suis souvent absent.

Alors que je lui dis cela, le voilà qui se fout à poil et je dois dire que je ne suis pas déçu même si je constate qu'il ne bande pas ; ce qui me déstabilise toujours un peu avec un mec lors d'une première rencontre et que le désir est fort
On ne peut  pas dire qu'il soit pudique car je suis toujours habillé, il se laisse palper ne cesse de répéter qu'il veut être ma femme et que je sois son mec, visiblement, même tactilement ; il est nickel , sent très bon même les
pieds sont entretenus (je suis très exigeant niveau hygiène et propreté) ;
Au contact de mon doigt qui effleure sa rosette très sensible au toucher il me dit avoir fait une toilette très intime (les marocains rencontrés au Maroc était aussi impec à ce niveau là, le lavement doit être dans leur tradition je demanderai à Karim) et je lui propose de passer à la chambre où nous serons plus à l'aise et là il me dit qu'il aimerait que je le laisse me déshabiller.

Même si cela me met au supplice tant j'aimerais le baiser de suite je le laisse faire et là je retrouve la sensualité orientale de la petite pute semi professionnelle que m'avait mis entre les mains son mac au Maroc
Il prend son temps le bougre et quand cela m'agace je mets fin à la récré, comprenant, il prend mon sexe en bouche mais à ce niveau il n'est pas top ; il y aura du boulot à faire si cela doit durer.

Quand j'enfile la capote il a compris et quand je lui propose du gel,il me dit que si je le prends doucement il préfère sans
Il se met sur le dos, je glisse un cousin sous ses fesses, je le tiens aux chevilles jambes écartées,  totalement offert et alors même que je ne touche pas encore sa rondelle s'entrouvre spasmodiquement.

Je passe le gland qui est le plus fort chez moi, sa rondelle l'avale et se crispe autour, je ne bouge plus et quand je comprends qu'il est prêt je le pénètre doucement en continu et bien que j'ai vu dans ses yeux que cela ne se fait pas sans douleurs les yeux et crispation des jambes  et sa bitte réduite à la portion congrue, on jugerait l'avoir trempée dans un saut d'eau glacée
sa conclusion c'est un mot Géniallllllll.

Là je ne retiens et prends mon pied sans m'occuper de lui et je remplis la capote
A la différence de Pierre capable de jouir quand je le baise, là rien à ce niveau si ce n'est répéter génial ,
Nous avons un peu câliné, il s'est blotti.

Et comme avec le temps, j'avais retrouvé de la vigueur  il a voulu que je le reprenne à plat ventre et avec ma queue en place il a voulu que je reste en lui en se promenant dans la cuisine puis dans le salon où là j'ai débandé à nouveau mais il était content car il m'a dit « je pourrai repenser à tout quand je suis chez moi et je veux que tu viennes le faire à la maison «
Pas de doute c'est un intello et il intellectualise un max, il doit être top au niveau des fantasmes.
En cela l'opposé de Jean à qui j'avais appris à fantasmer et qui ne savait pas au départ ce que c'était et prenait son plaisir dans le seul acte sexuel.

Cela a eu lieu la semaine dernière, nous nous sommes douchés et quand je lui ai demandé son numéro de tel  il était hésitant ;je lui ai dit que c'était pour identifier son appel car je ne réponds pas aux numéros masqués  et que c'était la condition s'il voulait qu'on se revoit ,il y a consenti me demandant de ne pas l'appeler ni de lui laisser des messages.

Je lui ai bien fait comprendre qu'après ce qui c'était passé et m'avoir donné son adresse, je ne comprenais pas son manque de confiance
Il s'est excusé, en moi j'ai pensé, il y aura du dressage à faire si on se revoit
Il m'a appelé aujourd'hui pour savoir s'il pouvait revenir, Il revient demain matin à 9h30.
Je vais donc au lit pour être en forme.

Telquel

tharaud@neuf.fr

Autres histoires de l'auteur : Supermarché

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)