PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Le chalet -07

Lorsque le réveil sonne, je suis toujours dans les bras de Paul, il ouvre un œil puis un second, je me dégage un peu, me tourne vers lui, il me sourit, il s'étire puis me roule une pelle. L'haleine du matin n'est pas la meilleure qui soit surtout quand on a picolé la veille… Je me lève et fonce sous la douche, je me lave de façon impeccable comme j'aime le faire. Lorsque je reviens dans ma geôle (notre geôle ?), Paul est allongé sur le lit, la queue dressée, un préservatif enfilé.

- Aller pédale, viens faire cracher ma queue pour prendre ton petit dej !

Je m'approche, monte sur le lit et m'empale sur cette queue si fièrement dressée. Paul me choppe les tétons, je commence à couiner tout en m'attelant à faire entrer et sortir sa bite de mon cul. Je suis assis sur lui, la vue sur son torse, je m'active, il est déjà 7h30, j'ai un maître à recevoir aussi. J'avoue que j'expédie la chose finalement. Je fais jouir Paul, choppe sa capote et avale son sperme pendant qu'il me regarde comme s'il n'était pas descendu de son nuage d'hier.

J'enfile mon jean et monte en cuisine préparer petit déjeuner et café. A 7h57 je suis à genoux devant la porte de la chambre de Théo, les délais sont respectés, je suis rassuré.

8h pétantes, la porte s'ouvre, Théo ne cache pas sa satisfaction de me voir. Il est nu, j'avance à 4 pattes pour gober sa queue et il pisse. Paul arrive dans la cuisine au même moment, la chemise encore ouverte. Théo le regarde, Paul me regarde en grognant de plaisir.

Théo montre alors le sol du doigt en regardant Paul, celui-ci semble comprendre immédiatement et se met à genoux. L'alcool n'y était donc pour rien hier, il s'est totalement révélé cette nuit ce mec !

Théo arrête de pisser et viens devant Paul.

- J'ai jamais fait Théo, je sais pas si je vais pouvoir…

- Un bâtard obéit.

Ces 3 mots suffisent à faire ouvrir la bouche à Paul, Théo y fourre sa queue et pisse. Paul me regarde, je l'encourage du regard, je le vois avaler, je souris.

- En ma présence vous êtes 2 bâtards dont l'un est inférieur à l'autre mais je pisse dans la gueule de l'un ou de l'autre si je le veux, je baise celui que je veux et je fais baiser celui que je veux. Mes ordres sont exécutés sans refus. Est-ce clair ?

Paul et moi répondirent en cœur « Oui Maître » en baissant la tête.

Toujours nu, mon ours de beau-frère alla s'installer à la table de la cuisine pour prendre son petit déjeuner. Paul et moi restâmes un long moment à genoux à attendre ses ordres qui n'arrivèrent pas. Petit déjeuner terminé, il se leva pour aller prendre sa douche.

- Partagez-vous les restes.

Paul et moi nous levâmes et nous installâmes à table. Théo avait mordu dans toutes les tartines sans les finir, cela me fit sourire, Paul avait un air dégoûté.

- T'as bu sa pisse, tu peux bien bouffer ses restes de tartines dis-je en riant puis mordant dans une tartine.

- Je veux bien te baiser et apprendre à me faire baiser mais je suis pas un esclave comme toi ! déclare alors Paul.

- Moins fort si tu veux un conseil, le matin Théo ne doit jamais être contrarié…

En faisant la moue, Paul mordit dans une tartine, j'allais chercher 2 tasses de café et nous finîmes en silence le petit déjeuner.

Paul descendit se laver pendant que je faisais la vaisselle. Théo arriva tout habillé dans la cuisine.

- Il t'a baisé combien de fois ?

- 3 fois Maître dont une fois ce matin.

Théo grogne de satisfaction.

- Tu en penses quoi ?

Je suis étonné par cette question et un peu pris au dépourvu.

- Il n'est pas comme moi, ce n'est pas un esclave. Il aime me baiser, il veut bien apprendre à se faire baiser mais je doute que des conditions de traitement comme les miennes soient appropriées pour lui. Sans compter qu'il s'est découvert hier soir, tout ceci est… Frais pour lui.

Théo ne répond pas mais je détecte un léger « oui » de la tête comme s'il voulait dire « entendu ».

Paul remonte, chemise fermée cette fois et fraîchement lavé.

- Tu ne portes pas de chemise quand tu es dans le chalet Paul, maintenant baise yan devant moi.

Paul enlève sa chemise, je tourne la tête pour regarder, il a déjà sorti sa queue et bande, il enfile un préservatif et vient derrière-moi. « Ce mec est une bite sur pattes ? Il bande comme il veut ? » Me dis-je alors que je sens sa queue entrer en moi et que j'ai toujours les mains dans la vaisselle.

- Défonce-lui son cul !

Je me cramponne à l'évier car là Paul est très violent, inutile de lui masser la queue, il s'en charge tout seul, je prends des coups de reins d'une rare violence, il est agrippé à mon jean et il se défoule sur moi comme si j'étais une vulgaire poupée gonflable.

15minutes de pilonnage intensif mais il arrive quand même à me faire gémir. Lorsqu'il décharge, il se retire, presse bien sa queue et jette le préservatif par terre.

- Bouffe mon foutre à genoux enculé ! Hurle-t-il.

Je m'agenouille et récupère la capote que je vide dans ma gueule, je regarde Paul, il est essoufflé, le regard presque plein de rage. Sa queue débande lentement, je m'en approche, la prends dans ma gueule, la nettoie et la garde au chaud jusqu'à ce qu'il pisse. Mon regard ne quitte pas le sien, il commence à se calmer, il a vidé sa frustration et sa colère en moi. Si Théo lui a pissé dans la bouche, j'ai l'impression que le fait de pisser dans ma gueule lui confirme son statut de supérieur vis-à-vis de moi. Il se retourne vers Théo.

- On peut parler s'il te plaît Théo ?

Les 2 hommes sortent, Paul a pris sa chemise qu'il enfile, ils s'éloignent, je n'entends pas leur conversation mais ils semblent s'entendre au bout d'un moment même si j'ai entendu des éclats de voix. Paul revient, prend les clés du fourgon.

- On en a pour 3 bonnes heures, je mange ici ce midi, tu feras 3 repas.

Il sort sans que j'aie le temps de répondre, monte dans le fourgon avec Théo et ils partent.

Je fais le tour de ce qu'il y a à faire pour ne pas rester inactif cette matinée, n'ayant pas eu mes ordres de la part de Théo.

Je vais donc devoir décider de ce que je fais de ma matinée, je n'aime pas ça. J'ai fini le ponçage de la rambarde et la terrasse hier mais je ne sais pas où sont les produits de traitement et le vernis. J'opte donc pour du ménage. Arrive 11h, je prépare le déjeuner et descends me laver pendant que ça mijote.

Le fourgon arrive à midi, les 2 hommes en descendent et entrent dans le chalet. Théo entre en premier, Paul le suit, il a un sac à dos qu'il n'avait pas en partant, il enlève sa chemise.

- Encule yan.

« Encore ?! » me dis-je alors que Paul a déjà la bite dehors. Je pose mes mains sur la table en bois massif et présente mon cul, 15 secondes plus tard, Paul s'active en moi, il est moins violent que ce matin mais les coups de reins sont bien appuyés. Théo s'est assis à table et regarde sans dire un moment, son sourire en dit long.

- Nous sommes passés chez Paul, j'ai niqué sa femme devant lui et elle me le prête en stage, il ne savait pas qu'elle et moi on en parlait depuis des mois, raison pour laquelle elle se refusait à lui.

Sur ces mots, les coups de bite de Paul sont plus violents et je ne croyais pas Théo aussi calculateur, tout a été orchestré comme pour moi. La violence de Paul revient, il me défonce le cul et se termine en râlant de plaisir. Il se retire, enlève sa capote, je me retourne, me mets à genoux et nettoie sa queue.

- J'ai faim, dit Théo.

Je le regarde, regarde la capote que Paul serre dans sa main.

- J'ai faim… Dit de nouveau Théo sur un ton plus appuyé.

Je me lève, apporte les 3 assiettes à table. Paul déverse le contenu de sa capote dans l'une qu'il prend et pose par terre. Les 2 hommes s'assoient à table et je comprends où est ma place. Le repas se passe en silence, une fois terminé, j'apporte le café puis les 2 hommes se lèvent et me pissent dans la gueule sans un mot.

- Tu traiteras le bois de la rambarde et de l'escalier cet après midi, Paul va t'apporter les produits, nous on refait une fournée pour la déchetterie.

Paul remet sa chemise et sort accompagné de Théo. Ils vont à la grange. Paul revient avec les produits pour le bois. Je le regarde inquiet, il n'a pas dit un mot depuis qu'il est revenu.

- Tout va bien Paul ?

- Je n'ai jamais été aussi humilié de ma vie…

Il marque une pause.

- Mais je crois que j'aime ça et c'est loin d'être fini… Ajoute-t-il en partant rejoindre Théo.

Chacun s'affaire à sa mission pour l'après-midi. Une fois le fourgon chargé, Théo et Paul partent pour la déchetterie. Ils reviennent au bout d'une heure trente et vident de nouveau une partie de la grange.

18h, arrêt des travaux, ils rentrent, nous passons par la porte arrière pour laisser sécher le produit que j'ai posé sur les escaliers de devant.

Paul se met nu, il s'agenouille ensuite et donne son boxer et ses chaussettes à Théo qu'il jette à la poubelle.

- Tu vas aller te laver avec yan, il va t'apprendre le lavage intégral.

- A tes ordres Théo, répond Paul en me regardant.

Paul prend son jean, ses chaussures, sa chemise et son sac, nous descendons. Je me mets nu, nous déposons nos affaires près du lit et nous allons dans la salle de bains.

A peine sous la douche, Paul bande et m'embrasse langoureusement, il me roule une pelle magistrale et délicieuse.

- J'ai envie de toi yan…

Il me plaque contre le mur de la douche, ses mains agrippent mes tétons et il m'embrasse toujours. Forcément, je commence à bander. Paul s'agenouille et me suce.

- Arrête Paul, on n'est pas là pour ça.

- T'aimes pas ?

- Si mais tu sais bien que Théo n'est pas patient.

- Mais j'ai envie de toi, de ton cul yan… J'aime les mecs plus que les nanas je crois !

- Arrête de dire des conneries, tu découvres, normal que ça t'excite mais si on n'est pas prêts dans 15 minutes, on va morfler alors maintenant on se lave.

Paul boude un peu puis cède. Je me lave intégralement, lui montre comment faire, il grimace un peu, ce n'est pas ce qui est le plus agréable. Nous nous séchons puis allons dans notre prison pour y enfiler notre jean. Celui de Paul n'est pas fendu comme le mien. Théo descend et se dirige vers l'armoire sans dire un mot. Il en sort un plug et du lubrifiant qu'il jette sur le lit.

- Equipe-toi Paul.

C'est un petit plug, ça devrait aller mais je vois Paul avaler lourdement sa salive. Je me propose de l'aider à le mettre, il accepte et baisse son jean. Je l'insère aussi doucement que possible, il grimace puis remonte son pantalon.

Théo vient vers moi en m'enlève ma chaîne qui relie mon collier à mon cockring. Je l'avais presque oubliée elle, comme si c'était un vêtement.

- Tu montes préparer le repas, je dois expliquer à Paul ce que j'attends de lui ce soir.

J'obéis, quelques minutes plus tard ils remontent, Paul a la tête baissée. Le repas se fait en silence, j'ai le droit d'être à table. L'heure tourne, j'ai servi le café, Théo et Paul discutent travaux, je sers un digestif à la demande de mon boss pour seulement les 2 hommes. Ils en prennent 2, Théo veut désinhiber Paul encore une fois visiblement.

22h, une voiture arrive.

- Tu descends yan et tu m'attends en bas, dit Théo.

J'obéis, quelques minutes plus tard Théo arrive, il m'attache les mains dans le dos, me repositionne au dessus de l'anneau au sol qu'il relie à mon cockring. Cette fois la chaîne est plus courte, m'obligeant à être à genoux et non debout. Puis il me pose mon bâillon et remonte sans un mot.

Yan

ftasm@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mariage pour tous - Pisse and Love - Déclaration de dépendance - Faites vos jeux - Triangle à géométrie variable… - Mon Maître - Le chalet

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)