PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Le chalet -22

Théo revint en milieu d’après-midi. Lorsque je le vis descendre les escaliers, je me mis à couiner dans mon bâillon et immédiatement à genoux, ce qui lui fit afficher un sourire très satisfait. Il s’approcha de moi pour me libérer.

- Ta sœur est ravie de ce qu’elle a vu, j’ai carte blanche pour faire ce que je veux de toi. En revenant, je suis passé au sex-shop et je t’ai acheté un petit cadeau…

Théo me tend un paquet que j’ouvre et je découvre un bâillon en forme d’urinoir.

- Plus besoin de te l’enlever pour pisser maintenant. Installe-le, on va le tester.

J’enlève le premier et installe le second, Théo sort sa queue et pisse en visant l’urinoir, je bois…

- Parfait, suis-moi.

J’obéis et nous remontons pour nous diriger vers la grange. On y entend Hervé crier, il est en salle de torture, lui qui avait déclaré aimer ça doit prendre son pied. Maxime est en train de se faire tringler sur le dos, les jambes en l’air par un gros mec, il évite de trop gémir et je constate que le sperme a bien séché dans sa superbe barbe… Théo me fait mettre à genoux et m’enchaîne les bras tendus au dessus de la tête. Mes chevilles sont rivées au sol via 2 anneaux. Le gros mec qui encule Maxime râle de plaisir, il se retire, jette la capote et me voit, il sourit et se dirige vers moi, il pisse en ne me quittant pas des yeux, j’avale… Il sort.

Théo revient avec Paul qu’il enchaîne à un lit.

- J’ai niqué ta femme avant de revenir, elle a autre un amant maintenant qui va passer te baiser, elle veut aussi te récupérer d’ici une ou deux semaines. Elle a fait aménager la cave pour que ça devienne ta chambre, tu seras son larbin et sa pute.

Je vois Paul se tétaniser.

- Alors ici c’est fini ? Demande-t-il en avalant lourdement sa salive.

- Tu savais que c’était temporaire, le temps de t’éduquer, de faire de toi ce que tu es aujourd’hui. Et d’après ce que j’ai compris, ton retour ne sera pas dépaysant, tu feras la même chose qu’ici, tu seras le vide-couilles de son amant et elle te louera. On a même envisagé qu’elle te loue ici.

Théo sort en ricanant, laissant la place à 2 jeunes maghrébins d’environ 25 ans, ils se dirigent directement vers moi, pissent ensemble dans mon bâillon en lâchant en plus un peu de salive dedans puis, sans se déshabiller, ils vont défoncer Paul et Maxime. Les mecs défilent pour le reste de l’après-midi.

A 19h, Théo vient fermer la grange, nous sommes rassemblés et nous avons les félicitations du boss pour avoir fourni une bonne prestation. Hervé et Dimitri annoncent qu’ils doivent partir, ils s’habillent prennent leurs affaires et confirment qu’ils seront là vendredi soir dès 20h pour tout le weekend. Ils adorent leur nouveau job. Hervé reprend sa voiture et emmène Dimitri. Théo, Paul, Maxime et moi rentrons au chalet, mon bâillon et ma cage me sont enlevés. Je descends me doucher puis remonte pour préparer le repas du soir, Maxime descend se doucher, Théo et Paul parlent de la fin du stage. Notre boss le félicite pour son implication, Paul semble triste mais au fur et à mesure de la discussion, il comprend et demande 2 semaines. Théo lui en accorde une seule avec interdiction de me toucher, lui expliquant que c’est mieux pour lui car Théo a bien vu que Paul avait des sentiments pour moi. Paul comprend de nouveau. Il dormira au premier, il doit dès ce soir commencer à prendre de la distance avec nous. Pour la semaine à venir, il travaillera principalement à la construction de l’enclos aux bâtards.

Nous dînons en silence, assez fatigués de la journée puis allons nous coucher assez tôt. Je me retrouve seul pour la première fois avec Maxime. Il se dirige vers le canapé alors que je m’installe dans le lit. Je suis assez étonné qu’il ne se propose pas de venir avec moi.

- Tu gardes le canapé ? Dis-je bêtement.

- Pas trop le choix…

- Pourquoi ?

- T’es dans le lit.

- Oui mais y a de la place pour 2…

- Si je viens dans le lit, je te viole boss…

J’émets un couinement d’envie, Maxime se relève, vient dans le lit, il me roule une pelle à peine installé et les doigts de sa main droite fouillent déjà mon cul alors que mes mains ne se lassent pas de caresser ce corps intégralement velu. Il ne lui faut pas longtemps pour enfiler une capote et m’enculer avec violence, force et sauvagerie après m’avoir bien installé sur le dos. Il est au dessus de moi et me besogne en me regardant.

Il me démonte totalement et je gémis de plaisir alors qu’il me crache à la gueule et me couvre d’un flot d’insultes.

Il s’agrippe à moi encore plus fermement, il accélère ses mouvements ce que je n’aurais pas cru possible, il pousse pour entrer en moi le plus loin possible et sa tête part en arrière, il ouvre la bouche pour lâcher un râle puissant et masculin, j’admire son torse velu, je le caresse, ce mec est un gorille mais ses poils sont soyeux, doux, j’adore…

Il s’affale sur moi en respirant fort, je lui caresse le dos tout aussi poilu que le torse. Une minute plus tard, il sort de mon cul et retire sa capote, il déverse son sperme dans sa bouche et me roule une pelle d’enfer avant de descendre me pomper avec une ferveur qui me fait couiner. J’agrippe fermement les barreaux du lit et souffle comme un bœuf avant de libérer mon foutre dans sa bouche. Il grogne de plaisir, se redresse et approche son visage du mien, il me crache alors tout mon foutre à la gueule et frotte son visage dessus, il termine en me léchant la gueule puis s’allonge et se tourne pour dormir. Je m’endors aussi rapidement, crevé de cette journée.

Vers minuit, je suis réveillé par le poids de Maxime sur moi, j’ai à peine le temps d’émerger que je sens déjà sa bite dans mon cul, il me pilonne avec force et je prends un flot d’insultes. Il me baise puis se remet en position pour dormir sans rien ajouter après avoir vidé sa capote dans sa bouche.

Lorsque le réveil sonne à 6h30, je n’ai pas beaucoup récupéré, j’émerge doucement mais Maxime me choppe par les cheveux et me guide vers sa bite que j’avale, il pisse en soupirant d’aise. A peine fini, il se retire et me demande de lui donner sa dose, il m’attrape la queue et l’engloutit. Je pisse, il gémit de plaisir en avalant. Nous nous levons, allons nous laver. Je termine mon lavement, il me plaque contre le mur, m’encule avec violence après avoir enfilé une capote et un flot d’insultes accompagne l’action. Lorsqu’il jouit, il devient plus doux et me caresse, il m’embrasse sur l’épaule, sa bouche arrive à hauteur de mon oreille, il semble vouloir dire quelque chose mais rien ne sort, sauf sa queue de mon cul. Il retire sa capote et aspire tout son jus dans sa bouche en me regardant, puis il se sèche, met son jean et monte, je le suis quelques minutes plus tard.

Paul est déjà là et a préparé le petit déjeuner, Théo est déjà levé aussi. Nous attendons en silence qu’il termine de manger. Les consignes tombent.

- Paul et Maxime, ce matin vous allez travailler à la construction de l’enclos aux bâtards, yan tu vas aller à la chasse, il me faut au moins un bâtard à temps plein pour remplacer Paul à partir de la semaine prochaine. Pour l’après-midi, Maxime tu seras en libre service, Paul tu es loué par Christophe, le nouvel amant de ta femme, tu seras en salle de torture car il veut te dresser immédiatement comme il en a envie. Yan, tu ne fais rien d’autre jusqu’à 16h et je veux au moins 3 candidatures à étudier, tu ne sors donc pas du bureau avant. Ensuite, tu te prépareras, je t’offre à Cyril et Grégory qui viennent passer la semaine pour aider les 2 autres bâtards à la construction.

Sans dire un mot, nous hochons la tête en signe d’accord, comme si en soi notre accord était nécessaire…

- Théo, pourquoi vouloir construire un enclos alors que tu peux loger 4 bâtards dans les chambres de la grange, 2 au premier étage du chalet et quelques-uns au sous-sol ? Demande Maxime.

- Et leur donner du confort ? Un bâtard n’a pas besoin de ça…

- Avec tout le respect que je te dois mon Maître, ce confort tu nous le donnes et je tiens à t’en remercier, poursuit Maxime.

- Toi et yan, vous êtes mes putes perso, tant que vous rapportez assez, je vous donne ce confort.

- J’entends bien mais je ne comprends pas pourquoi dépenser de l’argent pour construire quelque chose qui n’est pas prioritaire puisqu’il y a déjà de la place. Ce qui me semblerait plus judicieux c’est d’agrandir la grange avec quelques salles en plus ainsi que des chambres. De ce fait, le jour elles sont utilisées pour les clients et la nuit, les bâtards y dorment enchaînés pour plus de sécurité. Je dis ça pour toi et ton business, si tu préfères que l’enclos soit construit, il le sera Maître.

Maxime a ciblé là où Théo est en mesure de prêter attention : l’argent. Il a toujours été porté dessus, en plus du sexe… Théo reste silencieux, sa mâchoire se contracte un peu, je le sens énervé. Maxime semble le sentir aussi et se met immédiatement à genoux, mains dans le dos, tête baissée et lâche un « pardon, je ferme ma gueule, tu es le seul Maître et décideur ». Théo se détend et termine son petit-déjeuner. Il se lève et déclare que nous sommes tous privés de petit-déjeuner et qu’il nous faut remercier Maxime. Le Maître monte se doucher, je le suis mais bifurque dans le bureau pour commencer ma recherche de bâtards. J’y passe le temps qu’il faut pour trouver des candidatures sérieuses et à 15h30, j’en ai 4 à présenter. Je n’ai pas vu le temps passer, je n’ai pas mangé. Je descends déposer dans la chambre de Théo un papier avec les coordonnées des candidats, ils m’ont envoyé des photos par mail que je dépose également et j’y ai ajouté mes impressions puis je descends me laver. Je sors de la douche, me sèche, enfile mon jean et j’entends du bruit dans la « chambre ».

Théo descend avec Cyril et Grégory qui viennent d’arriver, il leur explique que Paul morfle actuellement en salle de torture et que Maxime, qu’ils ne connaissent pas est en train de se faire démonter.

Puis il remonte en lâchant un « il est à vous, c’est cadeau pour votre aide, faites-vous plaisir les gars mais ne l’abîmez pas… ». Il ferme la porte alors que les 2 mâles me regardent avec un sourire carnassier, je tombe à genoux en déclarant : « messieurs, votre tarlouze est à votre disposition… ».

Yan

ftasm@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mariage pour tous - Pisse and Love - Déclaration de dépendance - Faites vos jeux - Triangle à géométrie variable… - Mon Maître - Le chalet

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)