PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Confidences d'un mec sur Malec

Wesh les gars,

Je me suis toujours demandé ce qu'une chienne qui jouit du cul ressentait quand je la défonçais... Pas de secrets tu vois, pour bien doser une bonne chatte au foutre, faut savoir ce qui est bon. Alors j'ai demandé à ma pute que j'avais sous la main de me décrire en temps réel ses sensations, ses émotions… Putain je t'avoue que sur le coup, ça m'a grave excité… J'avais envie de la gicler au septième ciel, qu'elle soit pleine comme une pute, la gueule bien mollardée.

J'vais te lâcher les infos d'après ce qu'il m'a écrit après notre petite affaire. Je te décris mon bâtard de passif de l'époque : il était charmant t'as vu, athlétique sans plus, viril avec une putain de gueule de soumise affamée mais un peu rebelle et qui semble adorer le jus et la queue épaisse… Après une discussion appétissante et une fois que ma grosse queue commençait à se réveiller, j'ai voulu commencer mon repas…
Il m'a écrit après par mail pour me décrire exactement ses pensées sur le moment, depuis le bar de la salle où j'prends ma dose de protéines juste après ma séance jusqu'à ma casbah…

(son mail)

« Je sentais ton regard insistant sur moi… Tu suais encore… Tu sirotais ton shaker de protéines. Je ne savais plus trop quoi faire. J'étais intimidé par ta virilité,  je ressentais une douce crainte m'envahir face à ta carrure… ta musculature. Tu étais habillé d'une façon qui me gênait rien qu'à t'observer. Tes habits semblaient taillés sur mesure pour toi mec. Tu étais fier de montrer que tu avais tout là où il faut tout en suggérant.
Mmmh… tu dégageais une brutalité masculine en demande de chairs… de désirs… de luxures inavouables.

Ooh… putain j'en avais quelques sueurs je t'assure, je commençais à avoir chaud, à me faire des films. Je ne m'étais pas rendu compte que ma bouche était entre-ouverte et que mes mains me caressaient légèrement. Toi tu ne m'avais pas raté. Je voyais une belle forme se dessinait sous ton survêt de queutard des cités. Tu entamais les hostilités en t'approchant de moi, toujours avec ton regard de serial baiseur… Ton odeur commençait à s'immiscer en moi… Cette senteur m'émoustillait fortement, j'avais de plus en plus de bouffées de chaleur. Je ne saurais pas te décrire exactement mais ton approche me procurait des sensations folles, j'avais l'impression de m'abandonner complètement, de m'ouvrir inconsciemment à toi, je me relâchais à petit feu, limite comme quand je me pisse dessus.

Pourtant, ce n'était rien comparé à ton autre charme… Mama Mia…dès que t'a commencé à me parler, je suis tombé en extase de ta putain de voix… une sonorité comme je les aime…Grave et suave… Pouvant t'intimider tout en pouvant te rassurer… Quand tu m'as dit que tu t'appelais Malec, j'ai gravé l'info direct. J'anticipais que Malec allait être pour moi un prénom mémorable…inoubliable. Notre conversation fut assez brève mais ça m'avait bien allumé…Tu me dévisageais… Moi j'étais prêt à accueillir mon bel étalon pour une chevauché des plus torrides…Tu m'as dit que tu me kiffais et tu m'as invité chez toi, c'était à 2 min…

J'étais en extase face à toi je n'ai pu m'empêcher de rougir tout en minaudant… Je t'ai dit ok… Nous sommes passés par les vestiaires chercher nos sacs… Dans un court instant où personne n'y était, tu m'as coincé ventre contre le mur… Tu m'as effleuré vers le cou avec ta barbe piquante de mâle… J'ai senti ton souffle chaud me faisant frissonner…Ta main ferme me caressait la croupe que je commençais à cambrer… ce fut bref quand un mec est rentré, mais ça m'a bien fait mouillé. Nous sommes ensuite sortis, en mode scred tu m'as guidé jusqu'à chez toi…
Et là putain ton regard est devenu plus sauvage, ta voix plus brutale, tes gestes plus assurés…Tu m'as de me foutre à poil, tu as fait de même…Mon dieu mais que tu étais beau… J'aurais jamais pensé plaire à un corps pareil…Tu m'as plaqué dos au mur les bras levés…Tu m'as pris la bouche comme jamais… mmhhh tu mordais mes lèvres, ta langue me titillait le reste…Parfois tu te baladais vers mon cou, ta barbe me raflait, ta langue m'humidifiait, j'étais en trans…putain j'adore ça… Tu m'as parfois aussi titillé les lobes…Tu t'es remis dans ma bouche… Tu t'es retiré… Tu m'as mollardé légèrement pour me signifier que j'étais bien ta pute…

Toujours les bras levés, tu m'as bouffé les aisselles… tu bifurquais sur mes tétons bandés… Tu m'as pincé avec tes dents…Putain je ne sais pas si tu savais à quel point ça me m'était hors de moi…j'aime qu'on me triture les tétons dans le feu de l'action… mmmh… j'en pouvais plus je commençais à vouloir me retourner… Tu m'as lâché mais tu m'as repris aussitôt par la nuque et m'as jeté par-dessus ton canapé rempli de coussins… J'avais le cul relevé, la tête dans les coussins… Tu étais direct, un vrai fauve bestial…Tu me traitais comme une salope putain j'adorais ça…

En position, tu as commencé  à me masser fermement… C'était limite douloureux…Tu es descendu vers ma chatte déjà bien ouverte, tu commençais à m'écarter…Ton souffle…Ta barbe…. Ta langue mmmmmh putain de mec… que tu étais bandant… Tu me bouffais, m'écartelait…Tu rentrais ta langue dans mon trou à grosse bite… Tu me massais les jambes, tu descendais me mordre les cuisses puis tu remontais….Putain je voulais que tu me prenne direct…Tu l'as compris je crois…En te frottant à moi tu es remonté vers mon cou…

De toute ta masse, tu t'es allongé sur moi…je pouvais rien faire…Tu étais tellement puissant… Dans la remontée, je sentais bien ta grosse queue à travers mes jambes qui avançait… Je cambrais putain j'en pouvais plus et là ahhhhhh tu as ralenti ton mouvement quand ton gland a buté sur ma rondelle… Ahhhh putain tu m'écartes à mesure que tu rentres dans ma chatte… Ta salive comme gel était à peine suffisante….C'était limite à sec… hummmmm je soufflais dans les coussins pour masquer mes petits cris de pucelle….Tu continuais à envahir ma cave…Ahhhh putain mec… j'ai cru que ça n'en finirait plus…Je sentais tes veines, tes nervures… Putain à un moment je sens bien tes grosses burnes sur mon cul…Je me dis ohhhh c'est bon… je vais souffrir demain… Et là mec mais comment tu faisais, t'étais grave doué… je m'attendais pas à ce que tu fasses encore grossir ta queue…Ahhhhhhh putain cette sensation en moi, je sentais chaque centimètre de ta matraque dans ma chatte, tu contrôlais ton érection comme jamais, bien dure et robuste… Tu commençais ton limage comme un maître… crescendo… la douleur s'évanouissait et mon plaisir montait de plus en plus…Parfois tu allais trop loin ça me faisait crier mais tu revenais assez vite…

Putain j'étais à ta merci… Je désirais que ça dure mais je voulais trop t'entendre jouir…juter comme un taureau…m'ensemencer….N'y tenant plus je t'ai susurré que je voulais ton jus…Tu as grogné…Tu voulais plus de temps mais tu m'as bien claqué le cul… J'ai serré ma rondelle pour te faire juter plus vite…Tu t'es un peu relevé et là putain mon lascar tu t'es lâché… tu t'es vidé….Ohhhh oui putain sentir tes jets en moi… Ton gland énorme grossissait et revenait mmmh…le kiff total mec. J'ai joui du cul comme jamais, j'ai même juté aussi dans tes coussins…J'étais mort de crispations….pris de spasmes et toi aussi tu tremblais un peu…Tu t'es rallongé sur moi… m'écrasant de tout ton poids…laissant bien ta queue au chaud… mmmh…

Comment ne pas rester avec toi….mais je n'étais qu'une pute soumise. Tu m'as bien baisé… Un peu plus de gel et cela aurait été le summum… J'aimerais te revoir un jour… »

(fin du mail)

Effectivement, je m'étais bien vidé. Merci pour tes impressions. T'inquiète tu le reverras peut être un jour ton Malec…

Malecazzo

malecazzo@gmx.com

Autres histoires de l'auteur : Unite with Tomorrowland - Comment t'as prié ta mère Jonas - Comment je t'ai défoncé Eder - Lopé dans le quartier par Malec - Confidences d'un mec sur Malec - Fragrance de mec avec Malec - Séance de pecs avec Malec

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)