PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Triangle à géométrie variable -06

– Allez, dis-moi bâtard....

– Vous le saurez dès que j’aurais signé Monsieur...

L’attente est longue, Nadine revient enfin avec le contrat. Elle l’a signé et le donne à son mari qui commence à lire...

– Non Erwan, tu signes...

– Mais je veux connaître cette clause !

– Signe ! Mon amour, si tu me fais confiance, signe, tu ne le regretteras pas...

Frustré, il signe et me tend le contrat. Je prends le soin de le relire, ligne par ligne. Je sens leur agacement...

– Madame, Monsieur, je m’apprête à m’offrir à vous, à vous appartenir pour une durée minimum d’un an... Pouvez-vous comprendre que je prends cela très au sérieux et que je compte tenir mes engagements, de ce fait, pouvez-vous comprendre que je relise consciencieusement ce contrat ?

Ils réalisent soudain que même si c’est un jeu, cela va avoir des conséquences, la portée de mon acte les frappe de plein fouet, ils n’avaient pas réalisé les bouleversements que cela allait engendrer dans MA vie et les sacrifices que j’allais consentir à faire en signant.

Je finis de lire le contrat, je prends un stylo et les regarde en souriant. Ils sont fébriles, émouvants...

Je signe les 2 exemplaires, je me mets alors à genoux devant eux en leur présentant l’un des deux.

– Maîtresse Nadine, Maître Erwan, je suis à présent à votre service pour une durée minimale d’un an. Je souhaiterais que nous allions chercher ma voiture dès à présent puisque demain je dois partir travailler. Passez également chercher quelques affaires et je m’occuperais plus tard de faire rapatrier le reste chez vous pour libérer mon appartement.

Ils acceptent...

– Mais c’est quoi la clause que je ne connais pas ? Demande Erwan comme un enfant...

Je relève la tête et le regarde intensément...

– Cette nuit Maître Erwan, vous êtes à moi et rien qu’à moi pour toute la nuit... Et ce, une nuit par mois...

Mon regard est perçant, je le bouffe littéralement des yeux. J’ai beau ne pas être un dominant, ce simple regard lui donne envie de se mettre à genoux et de ramper vers moi. Ce n’est même plus de l’envie, c’est du désir qui transpire de tout mon corps...

Nous nous habillons pour aller chercher ma voiture et quelques affaires, je leur fais faire un retour dans la réalité. De nouveau ils perçoivent la portée de mes actes et se sentent un peu gênés par tout ça... Je veux qu’ils le ressentent... Pour ce qui est de la gêne, je la ferai disparaître une fois de retour chez eux... Chez nous...

Qui a dit que les soumis n’avaient pas le pouvoir ?...

La route est longue jusque chez moi, au moins 45 bonnes minutes... Erwan évalue le temps qu’il faudra pour rentrer chez nous, le temps que je regroupe quelques affaires, le trajet du retour, il sera au moins 20 h 30...

– Quand commence la nuit selon le contrat ? Demande-t-il.

– On va dire 20h00 mon chéri...

– Alors en rentrant, je suis à Yan, c’est ça ?

– Oui mon chéri, répond Nadine très sensuellement, très aguicheuse... Elle gémit, Erwan jette un œil rapide pour s’apercevoir qu’elle se masturbe dans la voiture à l’arrière... Il bande...

Nous arrivons devant chez moi, Nadine descend avec moi et me parle, j’acquiesce à ses paroles qu’Erwan n’entend pas et rentre dans l’immeuble seul.

Nadine remonte dans la voiture et continue de se masturber, de gémir, Erwan a envie de sortir et la rejoindre à l’arrière, il regarde aussi la porte de l’immeuble, n’attendant qu’une chose, que je sorte, qu’on redémarre, qu’on rentre chez nous, qu’il soit à moi...

30 bonnes minutes passent, j’apparais enfin avec 3 sacs, je les charge dans le coffre, je les regarde dans la voiture en souriant, je monte, direction le restaurant pour récupérer ma voiture.

15 minutes plus tard, je décharge mes sacs de leur coffre pour mettre mes affaires dans le mien. Je démarre, la voiture du couple me suit. Nadine continue son manège, Erwan la regarde dès qu’il le peut dans le rétro... Il bande à mort, il a envie de s’arrêter et de lui faire l’amour... Il regarde aussi la voiture devant lui, la mienne, sachant que dedans il y a l’homme qu’il convoite, à qui il va s’offrir cette nuit...

Il comprend que nous le chauffons d’une certaine façon, c’est pervers, vicieux, il aime ça...

Le trajet lui semble interminable, il ne se doute pas une seule seconde que je roule doucement volontairement, sur ordres...

Enfin l’allée qui mène à la maison, il fait nuit... Je me gare...

Nadine demande à Erwan de se garer à un endroit précis et de ne pas éteindre les phares, il ne comprend pas pourquoi, mais il le fait.

Elle lui demande une faveur, qu’il ne sorte pas de la voiture tout de suite, qu’il attende qu’elle le lui dise. Il se sent encore frustré, mais accepte malgré le fait que la seule envie qu’il ait, c’est de monter dans la chambre avec moi...

Elle descend... J’apparais devant les phares de la voiture, je me mets en plein milieu, les bras le long du corps, les jambes un peu écartées, Erwan remarque que je suis pieds nus...

Nadine me rejoint, elle me tourne autour en posant ses mains sur mes habits, passant bien lentement sur le devant de mon jean... Il peste, je ne suis pas à elle, c’est lui qui est moi pour cette nuit...

Puis elle se met derrière-moi, continue à passer ses mains sur le devant de mes habits, il la voit alors déboutonner très lentement les boutons de ma chemise... Elle me dénude pour lui très lentement, je reste totalement immobile... Elle défait le papier cadeau sensuellement. Elle enlève ma chemise, passe ses mains sur mon torse, caresse mes tétons, les titille, ma tête part en arrière, ma zone sensible est mise à nu devant les phares...

Ses mains glissent sur mon torse et descendent vers le jean... Lentement, elles attrapent la ceinture, débouclent et l’enlèvent...

Erwan ne perd pas une miette, son pantalon est prêt à exploser...

Nadine fait sauter le premier bouton de mon jean... Ses mains baissent un peu le pantalon. L’œil expert d’Erwan voit tout de suite qu’il n’y a rien en dessous, mes poils pubiens commençant à émerger...

Deuxième bouton... Le jean descend encore un peu...

Troisième et avant-dernier bouton, Erwan distingue ma queue enfermée dans ce jean qui semble vouloir sortir...

Je me retourne, Nadine fait sauter le dernier bouton, le jean tombe, mes fesses apparaissent dans la lumière des phares... J’entre dans la maison sans me retourner.

Nadine vient voir son mari.

– Il est monté dans notre chambre, il va prendre une douche, il souhaite que tu le rejoignes dans 10 minutes, ça te laisse le temps d’aller prendre la tienne en bas... J’espère que cela te fait plaisir mon chéri. Je ne serai pas avec vous, je m’y suis engagée, je dormirai dans la chambre d’amis, mais dès demain, je reviens...

Erwan ne sait pas quoi dire, sa femme lui fait un superbe cadeau.

– Il est donc à moi seul pour la nuit ?

– Non, tu es à lui pour la nuit et ce, une fois par mois... De 20 h à 7 h. Nous avons fixé les horaires... Va te préparer, et passe une bonne nuit, je vais ranger ses affaires et garer la voiture.

Erwan sort, fonce sous la douche du rez-de-chaussée, puis monte dans sa chambre, ouvre la porte. Je suis allongé sur le lit, sur le dos, les mains sur mon torse, une jambe repliée...

– Tu es à moi jusqu’à 7 h Erwan... Je t’annonce tout de suite que tu ne vas pas beaucoup dormir...

Il entre dans la chambre et referme la porte, la nuit ne fait que commencer... Il s’approche tout en enlevant ses vêtements. Il se met à genoux près du lit. Ses mains se promènent sur mon corps, épaules, tétons, cuisses, mollets sans toucher au fruit défendu.

Puis ses mains quittent ce corps et laissent place à sa bouche. Ses baisers commencent à parcourir toutes les parties de mon corps. Il se lève et vient s’allonger à côté de moi.

Sa bouche est près de ma bite et la mienne de la sienne.

Mais ce sont ses mains qui reprennent les caresses. Elles caressent mon ventre, mes cuisses, mes fesses.

Puis sa bouche vient titiller le bout de mon gland, sa langue tourne autour.

Et il vient me prendre en bouche maniant les va-et-vient avec délectation.

Pour son plus grand plaisir il varie la vitesse et la profondeur.

Soudain il s’arrête, sa main passe derrière ma nuque et attire ma gueule vers sa bouche. Il m’embrasse avec passion et tendresse.

Et dans un calme absolu il me dit :

– Je veux te faire l’amour Yan…

Il se met sur le dos, je viens me mettre sur lui. Son sexe raide pénètre mon petit cul avec douceur, mais entièrement. Je commence des va-et-vient. Il ferme les yeux tout en plaçant ses mains sur mes fesses. Cela dure un moment puis je commence à gémir. Erwan prend ma queue et me branle. À peine saisie je perds le contrôle. Il accélère sa masturbation, soulève son bassin pour jouir au plus profond de moi, et j’explose à la même seconde.

Nous nous allongeons l’un à côté de l’autre, Erwan me caresse lentement le corps.

– Normalement c’est toi qui est à moi Erwan, mais j’ai préféré m’offrir à toi, chaque mois nous aurons une occasion de toute façon...

– Oui, chuchote-t-il, je vois son regard amoureux, j’en suis un peu gêné, ce n’est pas moi qu’il faut aimer, mais ta femme...

– Erwan...

– Oui Yan ?

– Nourris-moi s’il te plaît...

Il me regarde en fronçant les sourcils, ne comprenant pas.

Je vois son incompréhension, je souris, ce sourire ravageur qui vous fait fondre à chaque fois. Je regarde son torse maculé de mon sperme...

– Nourris-moi s’il te plaît...

Il comprend enfin. Délicatement, il récupère un peu de sperme sur ses doigts et les présente devant ma gueule. J’ouvre grand, laisse entrer ses doigts, referme mes lèvres dessus et suce lentement, accompagnant l’action de gémissements de plaisir. Il se demande comment je peux aimer le sperme à ce point, mon état l’excite cependant, il repasse ses mains sur son torse, me les présente, il me nourrit, me voit sourire, j’entre en transe, il finit de ramasser les quelques gouttes sur son torse et me les présente, je les dévore, j’en veux encore..

– Encore Erwan, vas-y s’il te plaît...

– Oui mon chéri, attends...

Il se redresse, mon état l’excite tellement qu’il bande de nouveau, je le vois se masturber au-dessus de moi, au bout de quelques minutes, il me jouit sur le torse, vient de nouveau s’allonger, trempe un doigt dans son foutre et me le présente... Je me régale de son jus et à le regarder.

Il prend un peu plus de sperme qu’il vient déposer sur sa langue et me la propose, je l’engloutis avec force et je lui suce la langue.

Une fois fini, je l’embrasse tendrement.

– Première nuit ensemble rien que toi et moi, dis-je. Je voulais ce corps à corps intense, je voulais que tu me nourrisses, il me reste une chose que je veux, c’est dormir dans tes bras Erwan.

Le bâtard qu’il baise avec sa femme depuis 2 jours semble avoir disparu, il est surpris de ma douceur et même de cette demande qui lui fait très plaisir. Il comprend qu’il reste une part d’humanité en moi, que j’ai aussi besoin de tendresse...

«Il faudra que j’en parle à Nadine», pense-t-il en lui-même.

Il se blottit contre moi, me prend dans ses bras, nous nous endormons rapidement... Le sexe n’est plus nécessaire, pour que la nuit soit merveilleuse.

 

Yan

ftasm@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Mariage pour tous - Pisse and Love - Déclaration de dépendance - Faites vos jeux - Triangle à géométrie variable… - Mon Maître - Le chalet

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)