PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Mon cher collègue hétéro -02

Vous vous souvenez de mon collègue Pierre, ce connard de deux mètres qui m’a limé le cul et a tout filmé pour l’envoyer à mon mec ? Figurez-vous qu’il est revenu à la charge, comme il me l’avait promis. Et ce, dès le lendemain. Je ne vous décris pas Pierre une seconde fois, en gros, c’est un molosse de muscles avec une queue si grosse que toute la nuit, j’ai eu l’impression que mon trou n’arriverait jamais à se refermer.

Et quelle nuit d’ailleurs… j’avais du sperme qui en coulait à chaque fois, et je n’arrêtais pas de penser tantôt au titan de muscles qui dormait à côté, et qui ronflait, mais aussi à mon mec, qui m’avait tout bonnement supprimé de ses contacts. J’avais, évidemment, essayé de l’appeler, je lui avais envoyé cent messages, sans aucune réponse. En même temps, il m’avait vu me faire sauter et hurler comme une chienne pendant une bonne heure, par une queue bien plus large que toutes celles qu’il avait pu imaginer.

Bref, la nuit passe, et le lendemain matin, Pierre me réveille en me biflant comme une salope. J’ouvre les yeux difficilement, n’ayant pas bien dormi, et sitôt fait, je me reçois son gland énorme dans la bouche. Surpris, j’écarquille les yeux, mais je me fais aussitôt bloquer la tête. Pierre me baise la bouche comme une chienne pendant dix ou quinze minutes, avant de se finir dans ma gorge, à grandes rasades de foutre chaud. Moi, pendant ce temps, j’ai eu le temps de me branler et de jouir sur mes abdos. Au début, je n’étais pas trop pour qu’il me viole la bouche comme ça, mais j’y ai vite trouvé mon compte. Surtout quand j’ai pu admirer ses deux énormes cuisses qui m’enserraient presque la tête, et surtout après avoir goûté au gout de sa grosse pine et de son foutre séché de la veille. C’est dégueulasse, mais putain ce que ça fait viril ! Moi qui aie toujours été actif, je me surprends à être une vraie salope à son contact. Faut dire qu’il a tout pour rendre le plus actif des actifs chienne… .

La journée se passe normalement après ça, on ne se croise pas beaucoup à vrai dire. Et puis, moi j’essaye désespérément d’appeler mon mec. Ce n’est que vers 22 heures, alors que je sirote un cocktail au bord de la piscine, qu’il m’envoie enfin un texto : «isole-toi dans ta chambre pour m’appeler, on va mettre les choses au clair». Je tremble légèrement, je me lève et, sans le vouloir, je bouscule Matthieu, l’un des collègues de Pierre. Ils bossent ensemble et font de la MMA ensemble. Matthieu, ce n’est pas Pierre, enfin, il est extrêmement beau, mais un peu moins grand, et musclé plus «sec». Mais qu’est-ce qu’il est sympa. Je m’excuse, lui sourit, et file dans ma chambre avec mon portable à la main. À peine suis-je arrivé devant la porte que je compose déjà le numéro de mon mec. Je l’appelle et suis surpris d’entendre sa sonnerie… dans ma chambre. Il est là ? Il est venu ? Je suis ravi, je rentre, un léger sourire aux lèvres, bien que j’ai peur de sa réaction.

Mais dès que je passe la porte, je laisse tomber mon portable, reste bouche bée, devant la scène. Pierre, titanesque, écrase mon mec la gueule par terre. Il est derrière lui, à poil évidemment, et il lui redore le cul. Johan, mon mec, couine comme une salope, il a les larmes aux yeux et ferme les poings. Mais il ne chiale pas, non, il est juste trop heureux. Il me lance un sourire narquois. Je suis choqué, voir mon mec se faire baiser comme ça… . Je serre les poings, la mâchoire, et commence à m’avancer. Mais que faire contre Pierre ? Un coup de sa part et je me retrouve à l’hosto. Johan est complètement écrasé. Il fait à peu près ma taille, mais est un peu plus mince, il est beau, avec ses yeux bleus remplis de larmes et ses cheveux châtains en bataille. Il couine, de plus en plus fort, et tout en me regardant, il se mit à gémir.
Je n’ai jamais autant pris mon pied !

Pierre lève la tête, conquérant, souriant, et donne un coup plus féroce au fond du cul de Johan, qui hurle de plaisir. Il se retira, son énorme pine dégoulinante de pré sperme, et la claque virilement sur le fion de mon mec.

– J’avais oublié de te dire que j’avais invité ton keum… et figure toi qu’il s’est jeté sur ma pine comme un affamé ! Faut le nourrir un peu.

Pierre sourit, et se lève, gigantesque, il agite sa grosse pine, claque des doigts et désigne la place à côté de Johan.

– À quatre pattes, ici. J’vais m’faire un plaisir de sauter le petit couple.

Il se met à rire, moi, je refuse. Pierre enjambe mon mec (je crains pour sa tête), me chope par les cheveux et me force à me mettre à quatre pattes. Il baisse mon short, caresse ma rondelle et s’exalte devant ces deux culs à sa disposition.

– Bordel, deux bons culs forgés par ma pine… .

Il se met à rire comme un diable, chope du lubrifiant à côté de lui et m’en tartine le fion. Je me tourne, en serrant la mâchoire, et je remarque qu’il a une capote. Le genre de capote qui s’arrête à la moitié de sa pine, tant elle est grosse. Il n’en avait pas mis avec moi ! Exploit, au moins je n’aurai pas son jus qui coulera toute la nuit de mon trou, et mon mec, lui, ne connaîtra que le mien. D’ailleurs, Johan me connait bien, puisqu’il se met à me dire.

– Tu me connais, jamais sans capote… .

En effet, depuis qu’on est ensemble, je n’ai jamais eu le droit d’écarter ses chairs sans ça, malgré tous les tests qu’on a pu faire. Mais bon, c’est tant mieux, et puis, il a réussi à faire en sorte que Pierre l’écoute !

Une fois qu’il m’a bien tartiné le fion de lubrifiant, il s’en fout une bonne dose sur la pine et, en un coup, il m’envahit. Je me crispe, je tends mon cul, je serre les poings, et je hurle à la mort. Pierre sourit, me claque les fesses et se met à m’enculer avec force, jusqu’à la garde en allant enfoncer en même temps trois doigts dans le fion de mon mec. Johan couine, me regarde, et remue bien son gros cul sur les doigts de mon collègue.

Pierre me saute comme ça pendant presque trente minutes, en me forçant par moment à lever les jambes en arrière, à bien les écarter, à un moment il me prend en doggy style et manque de me péter les hanches. Puis, il se redressa et choppe Johan. Il le force à se foutre derrière moi, lui ordonne de me laper le cul, ce que mon mec fait. Je grogne, je couine, il fouille mon derrière avec sa langue. Puis Pierre le redresse, cogne son gland à sa rondelle et l’encule avec force. Bien sûr, Johan hurle de plaisir, mais en bon passif qu’il est, il accueille toute sa grosse verge. Pierre l’encule avec violence, et moi je reste à quatre pattes, à me faire doigter par lui et ses gros doigts.

À un moment, il les retire, alors je me retourne, pour le regarder. Et je le vois approcher Johan. Je fronce les sourcils, et je sens, tout à coup, la bite de Johan, d’environ 19 centimètres (et oui le passif a une plus grosse queue que son mec actif) qui m’envahit. Putain, quelle honte pour un actif comme moi ! Je couine, et Johan hurle. Il serre mes hanches, à deux doigts de jouir, mais il se retient. Pierre accélère la cadence, en riant, ayant bien conscience de qu’il me fait. Il se retire et s’enfonce plusieurs fois dans le cul de Johan, en hurlant de plaisir.

– Putain, j’vais jouir bande d’enfoirés !

Il grogne comme un colosse qu’il est, et encule à nouveau Johan d’un geste si sec qu’ils s’effondrent tous les deux sur moi, m’écrasant vulgairement contre le sol. Johan hurle alors, car Pierre a dû cogner sa prostate. Il pousse sur mes hanches pour se retirer, mais je sens son foutre brûlant m’envahir. Il couine contre mon épaule, en n’arrêtant pas de dire «non non non non». Et si enfoiré, tu viens de me repeindre l’intérieur ! Je le regarde mauvais, mais je comprends qu’il n’en a rien à foutre d’avoir joui en moi. Je regarde Pierre, qui se retire, conquérant, sa grosse pine à la main. Sa grosse pine… sans capote, pleine de sperme. Je regarde à côté de ses pieds, et je vois le morceau de plastique qui jonche le sol. Cet enfoiré a retiré sa capote juste avant de s’enfoncer pour l’ultime coup, et a dosé mon mec ! Johan en a plein le cul. Il se retire de moi, se relève et se met à donner des coups dans les énormes pectoraux de Pierre. Moi, assis par terre, le trou suintant de foutre, je vois du sperme bien épais s’écouler de son cul, sur ses grosses cuisses. Il gueule contre Pierre, qui lui chope les poings et le force à s’agenouiller devant lui. Putain, ce mec c’est un gladiateur… comment ne pas lui obéir ou le respecter, quand il peut faire ce qu’il veut des autres avec sa force ?

– Ta gueule grosse pédale, et suce.

– Enfoiré ! Je t’avais expliqué que je ne voulais pas qu’on me baise sans capote ! T’es qu’un connard de merde !

– Je t’ai dit de la fermer et sois honoré un peu, t’as le jus d’un vrai mâle en toi. C’est bien comme première fois sans capote.

Il se met à rire, tapote sa grosse pine de vingt-cinq centimètres sur la gueule de Johan et le force à lui laper le dard, s’abreuvant des gouttes de sperme qu’il reste sur son gland. Si tôt qu’il soit nettoyé, il choppe mes affaires, celles de Johan, nous les balance et on a à peine le temps de se rhabiller qu’il nous jette dehors.

– Allez dégagez, allez vous trouver une chambre. Ici c’est la mienne. Par contre toi petite fiotte, tu viens demain à 10 heures me réveiller avec ta bouche et ton cul.

Il claque la porte, après s’être adressé à moi, me laissant le cul dégoulinant du foutre de mon mec, avec ce dernier qui semble partagé entre extase, colère, tristesse et dégoût.

Angelsmall

angel.small@laposte.net

Autres histoires de l'auteur : Mon cher collègue hétéro

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)