PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Première avec un homme mûr

Cette histoire s’est passée alors que j’avais 19 ans. Hétéro, j’ai malgré ça toujours eu des fantasmes homosexuels sans jamais envisager un passage à l’acte. J’ai un physique athlétique, 1m75 pour 70kg, les cheveux bruns longs et bouclés, le teint mat.

J’ai passé cette année en stage près de Bordeaux, où j’ai été accueilli par ma tante, qui vit avec son mari dans une grande Villa à l’extérieur de la ville. Tous deux ont accepté avec plaisir de mettre à ma disposition une chambre d’hôtes privée éloignée de la maison principale, pour garder une certaine intimité au quotidien.
Invité à la soirée organisée par mes hôtes pour célébrer le début des vacances en compagnie des leurs amis, je m’y rendais sans grand enthousiasme, ne connaissant que peu des invités.

21h, les premiers invités arrivent et l’ambiance se réchauffe doucement, je ne connais personne pour le moment, mais leurs amis sont sympas et chaleureux, je bois déjà quelques verres pour être dans le ton de la soirée.
Je reconnais alors Louis, un homme de 50 ans, accompagné de sa femme Nadine, tous deux des amis proches de ma tante. J’ai eu plusieurs fois l’occasion de jouer au Tennis avec Louis, et déjeuner avec eux, nous nous entendions très bien et j’appréciais passer du temps avec eux.
Nadine, sa femme, est une femme raffinée qui faisait ma taille avec les bonnes rondeurs aux bons endroits, une forte poitrine et des fesses rebondies. Elle m’avait toujours paru assez dévergondée, souvent habillée de manière sexy, ce qui n’avait pas l’air de déranger son Mari.
Lui est un homme sportif, très athlétique, plus grand que moi, très viril. Un visage encore jeune avec des cheveux courts qui commencent à être gris, rasé de près, quelqu’un d’assez soigneux. Jusqu’à ce soir, je n’avais jamais vraiment fait attention à son physique, c’est à partir de là que j’ai commencé à m’y intéresser.

Je les salue et les invite à prendre un verre, puis nous rejoignons les invités.

23h, la soirée bat son plein, la plupart des gens sont assez éméchés et j’aide ma tante à réapprovisionner les bacs à glace ainsi que les petits fours. À la cuisine, je croise Louis, qui repart pour le salon. Il me propose de l’aide pour les bouteilles vides que je tiens en main et nous allons les jeter dans la pièce qui est en bas de la cuisine.
En remontant devant lui, je perds légèrement l’équilibre vers l’arrière et penche vers lui, qui m’attrape pour me retenir en mettant son bras dans le bas de mon dos. Il me tient encore et monte sur la même marche que moi et me dis.
– Ben alors il va falloir penser à ralentir sur l’alcool

– Mais non, mais non c’est l’obscurité je n’ai pas vu la marche.

Il rigole et pose sa main libre sur mon épaule en me demandant si je vais réussir à remonter jusqu’en haut. C’est à ce moment que je me rends compte que son bras est toujours dans mon dos, sa main autour de ma hanche pour me maintenir droit. Je reprends ma marche et je sens qu’il laisse seulement sa main sur le bas de mon dos qu’il enlèvera en dernier. Nous repartons tous deux vers le salon et la soirée continue.
Peu de temps après, je retourne à nouveau à la cuisine, les mains chargées, et j’entends derrière moi Louis qui me rattrape pour me proposer son aide. On dirait qu’il attendait ce moment... Alors je commence à faire plus attention à son comportement vis-à-vis de moi. Je pense que j’avais raison, car au moment de remonter il ouvre la porte et me dit avec un léger sourire :

– À toi l’honneur et puis c’est peut être mieux que je sois derrière toi pour te rattraper, juste au cas ou

Je m’exécute et je sens sa main se poser à nouveau sur ma hanche au moment ou je passe à côté de lui. Je sens de la tension s’installer, mais je ne dis rien, je marche doucement et je commence à m’amuser de cette situation. J’ai envie de jouer moi aussi, alors je fais semblant de perdre à nouveau l’équilibre. Louis me rattrape à nouveau, mais cette fois je fais en sorte de rester plus longtemps collé à lui. Cette fois ses deux mains sont sur moi. En essayant de me tenir, sa main est passée sous mon t-shirt et je la sens sur le bas de ma hanche à la limite de mon pantalon.

– Même avec la lumière c’est pas beaucoup mieux, je crois que tu as besoin d’aide !

Je souris et sans rien dire je commence à monter. Cette fois, il garde sa main sur ma hanche et me tient jusqu’en haut des escaliers. arrivé à la cuisine, il me retient et se rapproche de mon dos :
En même temps je sens sa main glisser tout doucement sur ma hanche, le contact me fait me cambrer et je sens son jean effleurer mes fesses, je commence à être très excité par la situation et j’ai l’impression que je ne suis pas le seul.
Mais pas le temps de rester là, nous retournons à la soirée retrouver tout le monde. Mais alors je sens que la tension n’est pas retombée, je le regarde dès que j’en ai l’occasion pour essayer de capter un regard vers moi, et je sens que lui aussi me regarde souvent furtivement. Le petit jeu continue et je m’y laisse prendre ; J’attends qu’il me regarde pour me pencher sur la table et prendre une bouteille, je me cambre bien en vérifiant qu’il me regarde toujours ; C’est le cas, je me sers et me repenche de la même manière pour reposer la bouteille. Je croise son regard qui trahit ses sentiments puis je m’éloigne. Ça a duré comme ça tout au long de la soirée.

2h du matin, tout le monde est bourré et certains commencent à danser, je reste debout et je sens la main de Louis effleurer mes fesses alors qu’il passe près de moi. Il se retourne et me jette un regard amusé, puis se dirige vers la cuisine. Je m’éclipse en prenant une bouteille vide pour le rejoindre et je le retrouve en bas quand j’arrive. Tout de suite il vient se coller derrière moi et pose ses mains sur moi.
Il chuchote à mon oreille
– J’espérais que tu allais venir.

– Tu t’es bien fait comprendre en quittant le salon

– J’ai bien aimé ce petit jeu entre nous, surtout de te voir cambré comme ça.
– D’ailleurs...

En disant ça il passe ses mains sous mon t-shirt pour les poser sur ma taille puis il me caresse, ce qui me fait me cambrer à nouveau, je m’appuie contre sa taille

– Il me semblait bien que ça t’avait fait réagir tout à l’heure.

Je ne dis plus un mot, je suis un peu tétanisé à ce moment, c’est nouveau pour moi et je suis assez timide de nature.
Il ne dit rien non plus, mais recommence à me caresser les hanches, je le sens m’attirer légèrement pour me serrer contre lui. Puis il se dégage et va éteindre la lumière.
Cette fois, dans l’obscurité, il vient face à moi et me tire à lui. Je ne dis toujours rien et je pose instinctivement mes mains sur ses hanches. Il prend ma tête pour la relever et je sens ses lèvres au contact des miennes. Il m’embrasse en me serrant contre lui, je le laisse faire et lui rends son baiser, je ne pensai que ça me plairait autant, alors je n’arrête pas l’étreinte.
Pendant ces baisers je sens ses mains passer sous mon t-shirt pour le relever, il me caresser la taille et fais glisser légèrement ses doigts sous l’élastique de mon caleçon. Je suis entrain de craquer et je me cambre d’autant plus pour lui montrer à quel point j’apprécie ses caresses.
À mon tour je passe mes mains sur son corps, son torse musclé, je glisse une main sous sa chemise et caresse sa taille. Puis il m’embrasse dans le cou en me serrant fort contre lui. Il descend ses mains sur mes fesses, je le sens les serrer et les écarter, puis il fait glisser mon pantalon pour les caresser directement à travers mon caleçon.
Voyant que je suis hésitant, il prend ma main et la dirige vers son entrejambe, je sens sa bosse sous son jean

– Tu vois l’effet que tu me fais ? Ça commence même à me faire mal.

Je me surprends à répondre d’une voix suave

– Je peux peut-être aider pour ça

Puis je l’embrasse et je tente de faire glisser ma main sous sa ceinture, qui est trop serrée. Je tire un peu dessus et lui demande.

– Je peux l’enlever ?

– j’attends que ça...

Je tire dessus et déboutonne son jean. Je passe mes mains sur ses hanches en descendant pour faire glisser son pantalon et je remonte avec les mains à l’intérieur de ses cuisses. Je prends bien son paquet en main et je serre son sexe qui commence à durcir. Il parait énorme dans ma main, long et large, alors qu’il n’est pas encore à son maximum, j’ai envie de le voir, j’ai envie de plus.
Lui a passé ses mains sous mon caleçon et caresse librement mes fesses, en venant passer son doigt délicatement sur ma raie. Il les écarte et le tire à lui, je sens ses doigts de plus en plus proches de mon petit trou, mais il les enlève avant d’y être arrivé, c’est dommage, car je n’attendais que ça.

Mais il n’est pas non plus rassasié pour autant. Il enlève mon t-shirt et embrasse mon torse, lèche mes tétons.

– Ça te plait ?

Je chuchote un oui dans son oreille.

– On devrait peut-être accélérer un peu, car ce n’est pas sur qu’on puisse s’absenter toute la soirée quand même ! Tu as envie d’aller plus loin ?

Je ne réponds pas, mais je reviens poser mes mains sur son paquet en le caressant tout doucement.
Je l’embrasse, je fais glisser son caleçon et je prends maintenant sa queue entre mes mains. Ça y’est, je l’ai dans les mains, je le branle doucement et je masse ses couilles avec mon autre main.
Il vient alors me chuchoter à l’oreille

– Mets-toi à genoux ma chérie

Je m’exécute, je suis électrisé par le « ma chérie », quelque chose a changé et je commence à me sentir maintenant comme une femme. Je ne bouge pas et je sens son gland commencer à effleurer mon visage.
Il tourne sur mes joues, mon menton, puis se rapproche doucement de mes lèvres, je les entrouvre et il vient poser son gland et pousser tout doucement entre elles.
Ça y’est, j’ai l’extrémité de sa queue entre mes lèvres, je commence a passer ma langue dessus. Il la ressort et me demande :

– Qu’est-ce que tu en penses ? Elle te plait ?

je réponds avant même de réfléchir
– Oui, j’ai envie de l’avoir dans ma bouche

– Alors, montre-moi ce que tu sais faire ma belle

Je la prends en main et je recommence à lécher son gros gland. Il tire sa tige vers le haut, pose sa main sur ma tête et me dit d’un ton autoritaire.

– Lèche-moi les couilles pour commencer !

Je m’applique à bien les lécher, l’une après l’autre, sa queue massive repose sur mes tempes alors que je suçote sa peau.
Il me tire par les cheveux et revient placer sa queue devant ma bouche. J’ouvre en grand et je me mets à le pomper doucement, je la prends de plus en plus profonde dans ma bouche et je la sens toucher le fond de ma gorge, mes lèvres ont à peine atteint la moitié et je suis déjà presque à mon maximum.
Il pousse un gémissement de satisfaction

– C’est un régal ta bouche !

Je fais des allers-retours en alternant des cadences rapides et lentes, j’essaye d’aller au plus profond, mais je n’arrive toujours pas à me rapprocher de son ventre. J’essaye de garder un ton aigu lorsque je gémis.
Sentant mes difficultés, il me lance

– Petite gourmande, t’en fais pas c’est normal ça va venir avec de l’entrainement, continues à bien me pomper il faut pas qu’on traine

Je reprends ma fellation de plus belle, il prend ma tête et accélère la cadence, ses hanches commencent à bouger et il me baise maintenant la bouche, sans aller trop profond, alors je serre bien la base de sa tige pour qu’il termine vite. Il s’arrête alors et me prévient qu’il va jouir.

– J’ai envie de me vider dans ta bouche je suis trop bien... Tu es OK ?

Je lèche sa queue de haut en bas et je lui réponds

– Moi aussi j’en ai envie.

Il reprend mes cheveux pour maintenir ma tête et se met à me baiser la bouche sans pitié, je peux à peine respirer, mais je suis si excité que ça ne me dérange même pas, puis il sort sa queue et se branle devant mon visage

– Tu la veux ta dose petite salope ?

– Oui

– Alors, montre-le-moi, demande-la-moi !

Je ne me reconnais plus, j’ai qu’une envie, c’est d’avoir son sperme dans ma bouche

– J’ai envie que tu te vides dans ma bouche, je suis prêt à avaler tout ce que tu me donneras

Puis il vient mettre son gland entre mes lèvres et je le sens se contracter avant de sentir un premier jet chaud, puissant, dans ma bouche, puis un deuxième, puissant lui aussi, ma bouche commence à être pleine, il le voit et retire son gland pour me laisser le temps d’avaler, mais un nouveau jet s’écrase sur mes lèvres et coule sur mon menton. Je passe mes doigts pour remonter son sperme vers ma bouche.

– T’as tout compris tu es une bonne petite suceuse toi !

Il replace sa queue dans ma bouche et recommence des allers-retours en douceur pour bien se vider, je le nettoie jusqu’à ce que sa bite soit redevenue molle.

– Merci, ma chérie, j’adore ton attitude de femelle.

Nous nous sommes rhabillés, puis nous sommes remontés à la soirée. En remontant je sens le gout de son sperme encore sur mon palais, et je me rends compte à quel point ça m’a plu de jouer le rôle de vide-couille, et encore plus ses remarques sur mon attitude féminine.

– Alors comment tu te sens ?

Timidement je lui réponds :

– Ça m’a plu oui... j’aurai bien aimé voir ton engin à la lumière.

– T’en fais pas ce sera pas la dernière fois, coquine va !

En disant ça, il me donne une petite tape sur les fesses avant d’entrer dans le salon pour terminer cette soirée surprenante.

Curiosite4000

curiosite40@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Première avec un homme mûr

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)