NEWS :
23 Mai

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

90 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Maître-nageur en eaux troubles

1 | La poutre

Je m'appelle Yohan. Yohan Essel. Je suis hétérosexuel, marié depuis près de douze ans avec Marion, de trois ans ma cadette. Nous avons un petit Lucas.

Je suis maître-nageur sauveteur dans une grande ville des Alpes Maritimes. L'histoire que je vais vous conter dépasse tout entendement. Parfois, j'ai du mal à y croire, au point de me demander si je n'ai pas rêvé tout ce qui m'est arrivé...

Mais laissez-moi d'abord me décrire. Je mesure 1m83. Cheveux blonds coupés courts, de jolis yeux bleu qui font des ravages auprès de ces dames et une légère barbe ambrée, histoire d'accentuer mon côté macho. (un peu le même look que le regretté Paul Walker)

Côté physique, je suis de constitution solide avec 88 kg sur la balance. J'ai la chance de posséder un torse long et nerveux avec des pectoraux bien larges et des abdominaux en béton. À trente-cinq ans, il me reste encore de beaux restes. Ancien champion de natation, je continue d'aligner les bassins, ce qui me confère une condition physique irréprochable.

Mais trêve de bavardages... Retournons là où tout a commencé.

...

Chaque jeudi nous accueillons les classes de terminale du lycée de la ville. Des jeunes entre 18 et

20 ans.

Perché au sommet de ma chaise de surveillance, je les observe s'agiter dans l'eau. Je suis obligé de rappeler à l'ordre les plus turbulents.

Justement, l'un deux vient de chuter sur le carrelage. Il se tient le haut de la cuisse. Il me faut

l'emmener à l'infirmerie. C'est une pièce exiguë, un peu sombre avec une table de soin et une armoire à pharmacie.

Je demande au jeune homme de s'asseoir sur la table. Ses pieds pendent dans le vide. Il se tient la cuisse droite, juste en dessous de l'aine. J'analyse tout de suite les symptômes: une tendinite au niveau des adducteurs.

Je m'accroupis au niveau de son entrejambe. Je lui palpe la zone endolorie. Il grimace de douleur. Dès que j'appuie un peu fort, il écarte les cuisses par réflexe. Sans m'en rendre compte, je me retrouve le nez à quelques centimètres de la naissance de son sexe. J'ai sous les yeux, ses grosses boules emprisonnées dans son maillot de bain bleu et surtout une barre de chair impressionnante pour son âge. Elle repose tout en longueur sur le côté droit.

Je m'arrête de le masser, ahuri par la taille de son membre. Il est si gros qu'il étire un maximum le tissus de nylon. Le gland menace à tout instant de franchir la mince barrière de l'élastique. Comment un jeune aussi fluet peut-il être pourvu d'une telle protubérance?

- Heu!!!... Quelque chose ne va pas, monsieur?

Je reprends vite une attitude professionnelle.

- Tu as une inflammation au niveau de la cuisse droite. Rien de bien grave, rassure-toi. Allonge-toi, je vais te masser la zone endolorie avec une pommade anti-inflammatoire.

Il s'exécute docilement. Je vais chercher la pommade dans la pharmacie. Lorsque je reviens, il se retrouve sur le dos, les bras le long du corps, jambes écartées... et ce tube monstrueux sous le maillot.

Je ne suis pas gay, je n'ai jamais regardé un autre homme, encore moins un jeune de dix-huit ans qui pourrait être mon fils, mais là, je perds toute contenance. Je suis obnubilé par ce que je vois.

Je commence un massage léger. Mon jeune patient a fermé les yeux. J'appose mes mains sur sa cuisse. Malgré sa maigreur, il est très finement musclé. Ses jambes sont recouvertes d'un duvet foncé qui commence à bien s'épaissir. Une fine ligne de poils noirs sort du maillot par le haut pour finir sous le nombril.

Je ne peux détacher le regard de son sexe. J'ai tout le loisir de l'examiner puisqu'il semble somnoler sous l'effet de mes mains expertes. Je fais des cercles concentriques, de plus en plus proches de son tuyau. De temps en temps, je l'effleure. Je masse sous la naissance de ses couilles. Je m'attarde quelques secondes. J'essaie d'être discret... Je ne voudrais pas qu'il se doute de quelque chose.

Maintenant, pendant que je masse son entrejambe endolorie, je rentre régulièrement en contact avec sa queue. Le dos de ma main entreprend un discret va-et-vient sur toute la longueur de sa tige. Je peux sentir cette zone renflée et plus ferme. Je n'ose aller jusqu'au gland, qui pointe loin, hors des hanches.

Ma manœuvre commence à porter ses fruits. Je jurerais que sa colonne de chair a pris du volume. Putain, c'est un bazooka qu'il a entre les jambes, ce lycéen. Ma femme me dit souvent que je suis bien monté (19cmX5) mais là, je suis largement battu.

Je la regarde avec gourmandise. Je ne me reconnais plus. Ce mec est tout juste majeur. Je suis sur mon lieu de travail. Je risque le renvoi...

Pourtant, je me surprends à passer ma langue sur mes lèvres. Elle me fait envie. Mon cerveau me dit d'arrêter alors que ma bite et ma bouche me crient le contraire.

Tout en continuant à masser, je me penche encore un peu plus. Je suis à présent à quelques millimètres de son gigantesque pieu. Je prie intérieurement pour qu'il continue à somnoler. Je respire son odeur de chlore. Je sors le bout de ma langue malgré moi. Elle entre en contact avec le tissus. D'abord timide, elle s'enhardit. Elle part des boules, qu'elle humecte tour à tour, puis remonte lentement les 24cm de chair à demi bandés. Je ne sais plus ce que je fais, mais ce qui est sûr c'est que mon esprit, mes lèvres, mes reins veulent prendre possession de cette chose merveilleuse.

Je continue de lui suçoter la queue à travers le maillot. J'honore chaque parcelle de toile tendue. J'arrive enfin à l'énorme dard qui déforme le lycra. Il est bien plus large que la base de sa queue. Je le regarde avec fascination. Ma bouche s'entrouvre, salive de désir... Je sais que c'est le moment de bascule. Rien n'est encore irrémédiablement perdu. Je peux revenir en arrière...

Je fais un effort surhumain pour me ressaisir lorsqu'une main autoritaire me saisit la nuque. Je veux me redresser, mais impossible. Ma bouche s'écrase sur son manche, ce qui a pour effet de faire sortir le gland par l'échancrure du maillot de bain. La pression de sa main fait que je n'ai d'autre choix que de le prendre entre mes lèvres.

A cet instant, j'ai capitulé. Peu importe les conséquences, je veux aller au bout de cette passion dévorante. C'est la première fois que je vais sucer un homme. Peut-être la dernière. Je ne sais pas comment je vais m'y prendre, mais ce que je sais, c'est que j'ai faim de cette bite monstrueuse.

Je descends son slip de bain. Ses 29cm me sautent au visage. Je suis affamé de sa viande. J'en prends autant que je peux, environs dix-huit cm puis, bientôt vingt-deux. Je commence à sucer comme un fou. Je branle ma propre queue à travers mon speedo.

Je sais que je manque d'expérience. Que je ne lui prodigue pas la meilleure pipe de sa vie, mais mon désespoir de le sucer est compensé par ma fougue.

Ma bouche enserre son gland de manière incontrôlable. J'utilise ma langue autant que je peux, mais elle manque de place, tant son dard est énorme. Je descends mes lèvres sous sa crête, titille la fente. C'est une zone sensible, je le sais. Ma femme me le fait souvent...

Je l'entends gémir, je redouble d'ardeur . Je ne veux pas le décevoir. Je le suce aussi fort que je peux. Mais c'est tellement gros que je dois ouvrir ma bouche aussi largement que possible pour enfourner un peu plus de viande à chaque fois. Je la sens glisser contre mon palais, butter sur la luette. Je suis presque bâillonné, mais je continue de le sucer. J'arrive fièrement à avaler les trois quart de son chibre. A chaque fois que son gland tape le fond de ma gorge, je manque m'étouffer.

Soudain, ses deux mains agrippent ma nuque. Je sais trop bien ce qui va advenir. Il me bloque la tête. Pendant cinq secondes, le monde se fige. Je cesse de respirer, anxieux...

Brusquement, une grosse salve épaisse jaillit. Suivie presque aussitôt d'une deuxième. J'ai un mouvement de recul, mais ses mains m'emprisonnent. J'étouffe devant l'abondance de la charge. Il me déverse un véritable tombereau de sperme. Je parviens à en avaler la majeure partie qui inonde mon œsophage. L'autre partie s'échappe de la commissure des lèvres, coule sur mon menton et se déverse en une grosse flaque visqueuse sur le carrelage. Il me nourrit de son jus. Je continue à lui sucer la queue. Elle a à peine dégonflé. Je lape les dernières gouttes de son précieux nectar. Je suis dans un état second. Comme si un autre que moi avait joué la scène.

Trois coups discrets sont frappés à la porte.

- Monsieur le maître-nageur, ma professeur m'envoie vous dire que le cours est fini.

- J'arrive, lance mon jeune lycéen.

Au moment de partir, il me regarde et me sourit. Je lui rends son sourire, avant de lui demander, un peu gêné.

- Tu,... tu ne diras rien?

Il fait non de la tête.

- Je peux savoir comment tu t'appelles?

Il me gratifie d'un clin d'œil complice avant de répondre:

- ''La POUTRE !''

Ceven X

hellocevenx@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Mai | 70 pages

Les nouvelles | 17 Pages

Militaire Meetmemz
Mes aventures Devilinme
Mon Inconnu du lycée Guiome
Location estivale Plume-Gay
Service militaire Meetmemz
Chez le docteur Fesses-Rougies
Soumission, domination. Jackx
Soumission au sauna Sylou69
Initiation Yannick
Bois de Vincennes SalopeAJus
Pris en flag Meetmemz
Plage naturiste Colinot
Camping Paradis DelosFairy
Le club des 4 en colo DelosFairy
Chaleur nocturne DelosFairy
Artisan électricien Meetmemz
Pipe à l'aire de repos Halex27

Les séries : 53 pages

Cousins rebeu | 14 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314
En exterieur | 3 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3
Job à Dubaï | 2 | +2 Dvdstaudt
1 | 2
Abdoul | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Hugo & Ethan | 10 | +4 Hugo_ethan
1 | 2 | 3 | 4 | 5
678910
Sur une île déserte | 6 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Femelle | 3 | +2 RyanSoumis
1 | 2 | 3
Baise dans sa cave | 2 | +1 Djack
1 | 2
Rencontre Twitter | 2 | +1 Shernabog
1 | 2
Chez moi | 2 | +1 Passif17
1 | 2
Hésitation première | 2 | +1 MoietMoietMoi
1 | 2
Le petit pêcheur | 4 | +3 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 90 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Avril 2024 : 3 388 758 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : jeudi 15 décembre 2022 à 20:23 .

Retourner en haut