PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 191

PH, Vacances à la maison-7 Marc 1

J’attends Marc avec impatience. Pour PH c’est plutôt avec angoisse, alors même que je n’ai eu de cesse de le rassurer.

La veille de son arrivée, Maçon et second sont venus installer la barre d’échauffement pour PH.
Sur ses conseils, elle à été fixée à la bonne hauteur contre la paroi en glace. Le plus délicat à été le percement du verre (en fait ils ont enlevé la surface totale de la patère de fixation pour trouver le mur derrière).

Dès qu’elle a été fixée, PH nous a fait une démonstration de son utilité. Comme nous n’étions qu’en jock (PH et moi) et que nos artisans était, comme d’habitude
, sexys dans leurs shorts en jeans bien pleins et déjà torse nu, l’affaire a vite dégénérée !

C’est surtout le grand écart de PH un pied au sol et l’autre sur la barre qui a mis le feu aux poudres.
Maçon a attrapé Second et l’a placé entre ses jambes le visage sur son paquet. Evidement quelques secondes plus tard, sa queue était dans la bouche de son employé.
Moi j’étais collé au cul  de PH la bite glissant sur son périnée, de l’anus à ses couilles, regardant dans le miroir les deux autres se chauffer.

Maçon a relevé Second et l’a mis à coté de PH non sans lui avoir ôté son short en jeans coupé.
Les deux futurs enculés se sont placé cote à cote, plié à 90° les bras tendus, mains accrochées à la barre.
Ça lui fera un bon test de résistance à une utilisation moins conventionnelle.

Maçon a mes coté, j’enfile une Kpote et en même temps nous prenons possessions des culs présentés.
Second n’hésite pas à exprimer tout haut son plaisir. Il entraine PH qui devient moins discret et nous pouvons entendre nos deux enculés gémir de plaisir, nous demander d’y aller plus fort… jusqu'à ce qu’ils se roulent un patin, assourdissant ainsi leurs cris de plaisir.
Je m’avise qu’ils (les deux enculés) seraient pas mal en 69. J’en fait part à Maçon qui est d’accord.
Nous déculons et je leur indique un banc de muscu adapté à cette position.
Second se couche sur le dos et PH le recouvre inversé. Nous attendons qu’ils se soient bien placés en 69 pour revenir les enculer. Mes couilles aveuglent régulièrement Second alors que celle de Maçon tapent les siennes à chaque va et vient. 
L’ensemble fonctionne plutôt pas mal, jusqu’à ce que PH me recule pour s’extraire de la bouche de Second et lui juter dessus. Ce faisant, il s’est profondément enfoncé ma queue en lui et les spasmes de son anus ont fait le reste. Première giclée dans la kpote mais les autres j’ai réussi à les lui mettre sur le dos.

Second n’a pas tardé à venir lui aussi ajoutant son sperme à celui de PH, Maçon quand à lui préférant doser profond son poulain.
Les douches de note salle de sport son suffisamment grandes et nous nous sommes lavés tous ensemble. Maçon de rendre Second un peu jaloux des compliments qu’il a fait sur la souplesse de PH.

Je les retiens à diner et cette fois c’est Samir et Ammed qui s’attirent des félicitations pour leur cuisine.

 

Le lendemain Marc rentrait. J’ai hésité à aller le chercher à l’avion mais il nous a dit qu’il voulait nous trouver en train de suer sous les barres de la salle de muscu.
 
Une bonne heure avant son arrivée prévue, nous nous sommes installés au sous sol.
En jock (tenu obligatoire en ces lieux), nos avons commencé par nous échauffer, PH à la barre et moi au rameur. Une demi-heure plus tard nous passions au développé couché. Développé incliné et biceps plus tard, nous avons vu Marc arriver en costume au seuil de la pièce.
Je me suis précipité dans ses bras pour lui rouler un patin. Qu’il m’a manqué ce con !!
Après une pelle interminable, ce sont les toussotements derrière moi qui m’ont fait souvenir de PH.
Je me décolle et présente mon nouvel ami. Ce dernier est un peu intimidé et il regarde plutôt les chaussures de Marc.
Je lui mets la main sous le menton et lui relève la tête. Marc peut voir ainsi autre chose que ses cheveux.
Il lui dit de tourner sur lui. La vue de son dos lui vaut un sifflement approbateur et surtout une main aux fesses. Petit sursaut de PH.

Marc nous demande de le déshabiller. Avec PH nous ne mettons pas de temps à déboutonner chemise et pantalon et à le mettre nu.
Pendant l’opération, PH s’est rincé l’œil sur chaque parcelle de peau découverte au fur et à mesure. La partie médiane a suscité chez lui un grand intérêt d’autant plus que sa bite commençait sérieusement à se gonfler de sang !

Une fois débarrassé de tout ses vêtements, il nous a poussé sous les douches.

Les savonnages se sont doublés de caresses et avant le rinçage nous bandions tous les trois pareillement. PH s’est vite retrouvé à genoux avec instruction de sucer Marc. il n’avait pas menti (PH) et les 22 cm de mon mec se sont frayés un chemin dans sa gorge sans trop de difficultés.
Marc de me félicité de ma recrue, alors que ses deux mains sur son crane donnaient le rythme de la pipe.

Je me colle à son coté et nous reprenons la pelle interrompue. Sa bouche, ses lèves, tout en lui m’a manqué, même si je ne suis pas resté moine pendant son absence.

Marc appui sur mon cou. Je comprends que je dois rejoindre PH à ses pieds.
A genoux l’un à coté de l’autre, nous nous passons la bite d’une bouche à l’autre.  Par moment nous l’attaquons simultanément et alors, quand nos bouches atteignent le gland en même temps, nous nous roulons un patin avec.

Marc bande comme un taureau. Ses 22cm épais sont au rendez vous. Ils m’ont manqué, surtout à ma rondelle.
Je me relève à 4 pattes et tortille du cul pour le faire comprendre à Marc.
Le message est passé correctement et il nous pousse dans la salle d’exercices. Je reste à genoux sur un tatami alors que Marc se place entre mes cuisses et sans kpote ni plus de lubrifiant qu’un peu de salive, il m’encule jusqu’à la garde !
PH regarde avec des yeux ronds. Il faut dire que depuis que nous sommes ensemble il ne m’a jamais vu qu’actif (avec lui comme avec les autres que nous avons rencontrés).

Il se coule sous moi et sur le dos atteint sans peine ma bite. Je sens sa bouche recouvrir d’une chaleur moite mon gland puis le reste de ma queue.

Marc me demande alors de prépare PH. Je lui relève les jambes et tire son cul vers moi. Il dégage sa rosette avec ses mains découvrant son anus. Je plonge et ma bouche vient se poser sur le futur endroit de plaisir de mon mec.

Bien que secoué par les coups de reins de Marc, j’arrive à détendre et à couvrir de salive les premiers cm du trou de PH.
Quand Marc l’estime prêt, il me libère (j’ai vraiment comme une impression de vide en moi) et se kpote.
PH et moi restons en position. Je vois Marc approcher son gland de la rondelle de PH et appuyer fortement dessus. Mon PH s’ouvre et je vois disparaitre dans son trou les 22 cm qui me remplissaient précédemment. Entre mes cuisses, je le sens relâcher un peu ma queue. Je recule un peu pour extraire ma bite de sa bouche jusqu’à mettre mon visage au dessus du sien.
Je l’embrasse, le remercie d’accepter Marc et là, je l’entends distinctement me dire « je t’aime ».
Il m’a cueilli ce con et j’ai senti des larmes couler sur mes joues et tomber sur son visage. Sa langue est sortie pour en lécher quelques unes.  Avant qu’il ne dise quoi que ce soit, j’ai camouflé cela sous une argumentation « chaleur, excuse pour la sueur qui te coule dessus ».  Il a compris et s’est tu.
Je me suis penché plus et lui ai cloué le bec en fourrant ma langue dans sa bouche.

Pendant ce temps Marc se donnait et lui procurait du plaisir.
PH réclame ma bite. Je m’avance et mes genoux encadrant sa tête lui donne ce qu’il veut.
Je ferme le triangle en roulant une pelle à mon homme.

Je suis super excité et ne suis pas tout seul à ce stade. La bouche et la langue de PH ont raison de ma résistance et je n’ai que le temps de sortir de sa bouche avant de lui couvrir le ventre de mon sperme.
 Je lui roule un patin quand à son tour il jouit. Quasiment simultané, je reçois sur mon crane quelques traits de sperme des deux protagonistes, Marc comme j’ai pu le voir quelques instants plus tard avait réussit à s’extraire de l’anus gourmand de PH pour, kpote par terre, nous juter dessus.
Epuisé par la séance, nous reprenons notre souffle allongés les uns contre/sur les autres.

Le premier je reprends contact avec la réalité. Je roule et mon menton posé sur un pec de Marc lui demande si mon PH lui va. Silence, je jette un coup d’œil à PH qui m’a l’air de stresser un peu. 
Je répète ma question.
Réponse de mon homme. « il est ok pour lui ». Ouf ! Je regarde PH, il est radieux. Il se place de l’autre coté de Marc et nous nous roulons un patin sur lui. Je sens alors la main de Marc me pousser vers PH et je sens qu’il fait de même avec la tête de PH. Il nous écrase les lèvres. J’ouvre grand la bouche et nos langues se mêlent. 
Brusquement il nous sépare et ajoute « à la douche ».

Comme il fait chaud à défaut de faire beau, nous ne mettons que des maillots de bain et des tongs pour remonter diner.

Marc nous raconte son voyage. Ph a été surpris du nombre de mecs qu’il s’est fait pendant son déplacement et n’a pas compris comment notre couple marchait avant de s’apercevoir que de mon coté aussi, je n’avais pas cessé de baiser aussi.

Mais c’est surtout Marc qui nous a questionnés et PH plus particulièrement.

Après la présentation civile, prénom, nom, âge, ce que font ses parents, ce qu’il veut faire plus tard, il l’a interrogé sur ses expériences sexuelles avec son prof de danse. Après une bonne heure, nous savions les détails de son apprentissage de jeune homo passif.

Diner calme, toujours aussi bon grâce à Samir et Ammed.

Claqué par le décalage horaire, Marc nous a emmené nous coucher de bonne heure.
 Avant qu’il ne s’endorme nous avons juste eu le temps de le faire juter sur nos visages alors que nous le pipions à deux.

Je me réveille le premier. Comme avec Emma, je suis au milieu avec un bras de chaque sur moi ! Imperceptiblement je glisse vers le pied du lit. Aussitôt les deux corps que je viens de quitter se rapprochent. Marc bande et se plaque contre PH. J’ai juste le temps de placer sa queue contre le cul de PH. Pas de réaction. Je fais couler ma salive pile sur ce point de contact. Puis je me recouche devant PH et commence à l’embrasser pour  le réveiller.
Il émerge lentement du sommeil. Je lui murmure à l’oreille de ne pas bouger et mes mains sur ses fesses, je les tire de coté. Ça a pour effet de déplisser un peu sa rondelle alors qu’il prend conscience du pieu de Marc qui souhaite entrer.

Je me souviens alors que Marc est tout nu (sans kpote). J’en attrape une dans la tale de nuit et arrive à la lui poser sans qu’il ne se réveille, un exploit bien aidé par la fatigue de son voyage !
Puis je repousse PH contre lui non sans en avoir profiter pour lui graisser le trou et l’ouvrir avec deux doigts.
Je lui demande de reculer pour s’enculer lui-même. Tout en nous roulant un patin, je sens son corps s’écarter de moi et donc se rapprocher de Marc. Une légère crispation à l’entrée du gland puis il force pour tout prendre. Marc, inconsciemment, à mis son bras sur le flanc de PH et le serre contre lui.
Ce n’est que quand PH commence les va et vient sur sa queue que Marc émerge de sa torpeur.
Il le plaque alors ventre sur le lit et commence à lui pilonner l’anus.
Comme je bande comme un fou, je me place à leur tête et PH me taille une pipe.
Marc accélère et jute rapidement. Le deviner remplir sa kpote, bien enfoncé dans mon PH, plus le travail de sa langue merveilleusement longue ont raison de ma résistance et j’envoi la purée sur son dos jusque sur les abdos de Marc.

Etalés sur notre grand lit, Marc nous remercie pour le réveil et nous autorise à le lui refaire quand nous le souhaiterions.

Je claque la cuisse de PH et lui annonce que c’est pas tout ça mais qu’un peu de sport avant le petit déj ne nous ferais pas de mal. Il dévale les escaliers à ma suite et nous plongeons directement dans la piscine. Il me suit en crawl et nous nous agitons dans le contrecourant.
Nous cessons dès que Marc nous a rejoints avec Ammed sur ses talons portant le plateau du petit déjeuner.

Marc me demande ce que nous avions prévus de faire. Je lui dis que PH s’est décidé à passer son permis moto et que bien sur, Eric s’était proposé à le former. Je lui raconte sa déception quand Ph lui a dit qu’il paierait les cours en euros.
Il était mort de rire. Et quand PH arrive avec sa tenue toute neuve, il ne peut s’empêcher de lui demander si ce genre de motif (la tête de mort du blouson) ne risque pas de choquer chez lui.
PH confirme que bien sûr, ça allait choquer et c’est ce qu’il désirait, tout comme de se faire poser le même piercing que moi (Sasha), à la même oreille pour porter le même genre de « caillou ».
Je le regarde interdit, il ne m’avait pas fait part de cette attention.
Ça me fait plaisir qu’il ait eu l’idée et je le prends dans mes bras pour le remercier d’y avoir pensé. Evidement ça fini en roulage de pelle  passionné ! Marc est obligé de nous secouer pour que nous reprenions pied dans la réalité !
Marc se sent obligé de lui rappeler ses origines et que ce genre d’excentricité allait faire tâche.
PH en convient mais il nous dit qu’il saura convaincre sa mère. Déjà elle sera tellement ravie de le voir sorti de sa torpeur dépressive qu’elle lui accordera tout ce qu’il voudra.

Nous passons la fin de matinée à chercher un tatoueur perceur sur internet.

Dans l’après midi, nous allons à sa « boutique ». Après le choix d’un anneau en inox chirurgical, l’artisan se met au travail. Pochette d’outils stérilisé, question pour savoir insensibilisation ou non. Réponse « non » de la part d’un PH soucieux de m’imiter.

Il me demande juste ma main pour pouvoir la serrer. Alors qu’il de fait transpercer le lobe, il me broie la main !
Nous sortons de la boutique avec un paquet de prescriptions quant au nettoyage et à la désinfection de l’oreille. Pour la piscine, il nous demande de poser sur le lobe un pansement étanche à ces moments là.
 Sur le trottoir, il est tout excité et il m’arête pour me rouler un patin.

Un mec qui passe dans notre périmètre en faisant une réflexion homophobe se retrouve agrippé par les épaules et plaqué contre le mur avec une demande d’excuse.
Il se rend compte que même à un contre un il n’aurait aucunes chances et du coup se couche comme un gamin. Je lui prends le paquet et serre un peu, juste suffisamment pour qu’il commence à ressentir la douleur. Je suis surpris par la petitesse de ce j’ai en main. Alors que j’allais le convaincre de ne pas recommencer sous peine de se faire écraser ses bijoux, j’opte plutôt pour la dérision et lui dit qu’il est imbécile de s’en prendre à nous et lui demande avec sollicitude se c’était ses jeunes années passées à se faire enculer par tout un pensionnat qui l’avaient dégouté de la chose. Il rougit , nous dit qu’il n’est pas une « tafiole ». Cela a pour conséquence de me faire fermer la main, simple réflexe à la connerie. Du coup il ne peut retenir un cri qui n’a rien de viril !
Je le relâche en lui disant qu’il ne mérite même pas que je le tape. Il n’attend pas son reste et détale comme un lapin.

Deux types qui s’étaient arrêté près de nous, me disent que j’ai été trop gentil et qu’avec des cons pareil, faut pas hésiter. Je les détaille. Ils sont costaux genre « Bear ». Je regarde PH dans les yeux et nous décidons de filer.

Retour à la maison, félicitation de Marc pour PH et engueulade à mon encontre pour l’altercation ! Faut pourtant bien se défendre non ?

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)