PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 246

Récit de Jona-2, François

La deuxième partie de la semaine s’est passée dans une meilleure ambiance.
Les « vieux » nous ont foutu la paix quand à nos câlins à François et moi. Une nuit j’ai  même eu le plaisir de me faire réveiller par Pierre qui voulait remettre le couvert pour savoir, soit disant, si ce genre de relation lui faisait de l’effet.

Nous nous sommes isolés dans les douches et là, il m’a sucé. A voix basse je lui indiquais les meilleures façons de s’y prendre et après quelques minutes il me pompait correctement à défait de le faire parfaitement comme François.
 Je l’ai redressé et plaqué contre la faïence, je lui ai mis un puis deux doigts dans le cul. Ça l’a fait durcir encre plus.
Je lui ai demandé s’il appréciait. Entre deux halètements il me dit que cela le faisait méchamment bander.
J’ai vite remplacé mes doigts par ma bite enkpotée. Trois coups de rein et j’étais au plus profond de son cul. Il a laissé échapper un râle qui comme l’autre fois à réveillé François qui est venu voir.
Je l’ai alors décollé du mur et penché en avant pour aller sucer mon copain.
François à demi réveillé a été surpris de se faire avaler direct. J’ai dis à Pierre de bien le faire durcir car il me remplacerait dès que j’aurai jouit.

Sa rondelle quasi vierge était bien nerveuse et serrée. Je me suis déchainé à lui labourer le cul jusqu’à remplir ma kpote. J’ai vite cédé ma place et j’ai tendu une kpote à François pour qu’il l’enfile.
Puis je l’ai poussé pour qu’il encule à son tour notre « hétéro » de Pierre.
Encore dans le plaisir de se faire mettre, il a accepté cette nouvelle bite. J’ai partagé avec François nos impressions jusqu’à ce qu’il se concentre pour juter à son tour. C’est alors que Pierre a éclaboussé le carrelage.

Sous les jets d’eaux des douches, il a convenu qu’effectivement il ne fallait pas se contenter d’un seul sexe et qu’il y avait aussi du plaisir à prendre avec les mecs.

La nuit fut courte ! Les potes se sont chargés de nous charrier au petit dèj. Surtout Pierre, bien qu’ils n’aient pas su ce qui lui était arrivé.

Encore des parcours du combattant, mais là, ça y est, François et moi sommes au top. 
Les combats sont toujours aussi acharnés mais n’ont plus l’aspect règlements de compte du début de semaine. L’instructeur en fait même la remarque.

Avec les armes, nous nous améliorons aussi et l’instructeur nous fait savoir à François et moi que nous serons inscrits dans un club de tir avec armes et permis adéquates.
Quand je fais la remarque que nous ne savons toujours pas si nous sommes sélectionné et encore moins ce que cela sous entendrait, il nous dit que nous devrions être convoqués aujourd’hui pour les détails.

Dans l’après midi, François et moi sommes introduits ensemble dans le bureau du responsable qui nous avait accueilli.

Il nous dit que nous avions passés avec succès les différents tests, que nous sommes dès à présent aptes à subir d’autres formations plus spécifiques. Il nous explique plus en détail le but de ces dernières.
Ici vous n’en saurez pas plus !
Il nous confirme les dires de notre instructeur de tir et nous dit que nous aurons quand même à finir chacun notre cursus universitaire.

Il nous dit qu’il a su pour nos « particularités » et nous demande si cela poserait un problème si un jour ils avaient besoin de ces « compétences » spécifiques.

Je lui dis que pour moi, étant déjà Escort (ce en quoi, j’en étais sûr, il était déjà au courant), cela ne posait aucun problème.
A mes cotés François à ouvert de grands yeux, surpris par mon propos. Du coup il a accepté tout en précisant qu’il n’avait jamais fait cela.
Je lui dis que je pouvais lui faire connaitre si c’était nécessaire.

Notre responsable saute sur l’occasion et me dit qu’ils prendront contact avec mon patron pour cela. Alors qu’il me voit gêné, il m’assure que je n’ai pas à m’en faire qu’ils connaissaient la société pour laquelle je bosse, me donnant quelques précisions propres à m’assurer de la chose.

Quand nous sortons du bureau, François me pose mille questions sur mon taf d’Escort.
Je lui brosse en quelques phrases le contenu du travail en question, le coté accompagnateur et le coté sexuel.
C’est ça qui l’inquiète un peu. Ok, il aime le sexe des deux cotés, mais de la à le faire sur commande, il ne sait pas s’il saura faire.
Je le rassure et lui dit que s’il a vraiment à faire avec mon boss, il y arrivera très facilement. Quand il veut en savoir plus sur la boite qui m’emploi, je coupe court tant que « l’affaire » n’est pas conclue.

En attendant, quand nous retrouvons nos collègues, ils veulent savoir ce qu’on nous a dit.
Je leur retourne la question. Ils nous disent être intégrés au service qui nous a entrainés. Je leur dis alors que pour nous deux, nous devons continuer nos formations.

Quand nous séparons, ils nous souhaitent bonne chance et Pierre me glisse même un « J’espère qu’on aura à bosser ensemble ».

Je quitte François sur le quai de la gare après avoir échangé nos adresses et nos numéros de téléphone, non sans lui avoir dit que si cela se faisait pour l’entrainement d’Escort, je pourrais le loger.

Quand je rentre à la maison, je passe direct voir Sasha. Il est 19h et il me garde à diner.
Je découvre le 4ème étage. C’est démentiel. Je ne sais plus où regarder. De l’eau de la piscine qui éclaire d’une lumière spéciale par dessus la cuisine, au tableau gigantesque avec des mecs à poil, de la cheminée projetée sur le mur d’en face aux palmiers que l’on aperçoit par les fenêtres, tout est démesuré ! Je retrouve PH qui fait du Krav Maga avec nous et dans le fond, à la cuisine, j’aperçois deux beurs. Quand ils nous servent l’apéro j’hallucine, ils ne portent qu’un shorty en cuir noir et semblent bien outillés.

Je résume la semaine passée et dit à Sasha que j’ai comme l’impression d’avoir trouvé un nouveau job.
Il me regarde sans parler. J’ai l’impression que cela dure une éternité. Puis il me dit qu’il a reçu un appel de mes supérieurs (puisque je suis embauché) avec qui il a trouvé un arrangement.
Nous dinons tous les trois. Je suis au départ un peu gêné de me faire servir mais cela est fait si naturellement que j’en oubli le coté « servile » de la chose.

Il me fait parler de François. Mon « chef » l’ayant persuadé de le former, il voulait en savoir plus coté physique.
Je le décris minutieusement. Arrivé à ses poils, Sasha me coupe en me disant qu’il devra se mettre au diapason.
Je lui dis qu’il a l’air d’avoir une bonne expérience sexuelle de base (rapports homme-femme, homme-homme) mais pas plus. Je lui précise que je lui avais proposé de le loger au cas où il aurait besoin.
Sasha me dit qu’il s’était arrangé avec mon autre employeur (puisque j’étais autorisé à rester Escort chez Sasha) et qu’il logera dans une des chambres du premier quand il sera là.
J’ai du avoir un air particulier car après il m’a dit que je pourrais avoir la chambre d’à coté ces WE là.

Quand je sors de chez eux, je suis un peu chaud ! Mais demain je recommence la fac !

Je (Sasha) reprends la main.

J’ai été étonné de recevoir, le samedi précédent, un appel du supérieur de Jona. Il m’explique qui il est et ce qu’est son service. Il me dit avoir embauché en « apprentissage » mon Jona et un certain François. Il me demande si je pourrais lui rendre le service de former François à l’Escort notamment sexuelle. Avant que je donne une réponse il me dit que bien sur je serais rémunéré pour ce service et que cela ne m’empêchait nullement de percevoir mes prestations habituelles.
Nous finissons par trouver un accord, il est toujours bon d’avoir dans sa poche ce genre de relation !

Il me dit que j’aurais ce jeune à ma disposition dès le vendredi soir prochain, si cela me convenait.

Je prenais alors les coordonnées de François et le code à lui donner pour prouver que j’étais bien en charge de sa formation.
Le soir même je lui téléphone. Il décroche. Je lui donne le code convenu. Il  me dit alors qu’il est à ma disposition. Je lui dis que je viendrais le chercher à la gare le vendredi soir suivant.

 

Le jour dit :

Je le trouve dans le hall de la gare seul, une petite valise à ses pieds. Je l’observe quelques instants avant de m’avancer vers lui. Il est assez mignon. Même format que Jona mais plutôt châtain.
Je me fais connaitre de lui par le même code qui nous a servi au téléphone.
Il me serre la main puis me suit jusqu'à ma voiture.
Devant la SLS, il ne peut retenir un sifflement. Je lui dis de monter.
5mn plus tard nous entrons au garage. Il remarque le cabriolet de PH, la 300C de service, la RCZ de Jona et nos motos.
Il me demande si Jona est déjà là. Je lui réponds que sûrement vu que sa voiture est ici.
Nous prenons le monte charge jusqu’au 4ème. Jona nous attend en train de boire une bière avec PH.
Après des « ho » et des « ha », le temps de présenter François à PH et Samir vient nous apporter deux bières à nous aussi.

Nous discutons un peu de ce qui leur arrive à tous les deux. Jona a quand même l’impression qu’ils vont servir leur pays plus souvent dans un lit qu’autrement. François pense la même chose puisqu’il doit se perfectionner dans ses techniques de baise.
A ce propos…

Nous descendons au bureau avec Jona afin que je lui établisse sa fiche.

  • Mensurations :        1,85m, 70 Kg, Châtain court, monté : 18 x 6.5 circoncis
  • Physique :                muscles longs,
  • Sport :                       Karaté, je lui indique que Jona pourra lui donner les bases du Krav Maga dont il a pu, si je ne m’abuse, voir l’intérêt dernièrement dans les douches (cf. SD245).
  • Poil :                          duvet sur les jambes et les avants bras, couilles et pubis très fournis avec une pointe qui remonte sur le nombril, fesses lisse mais rondelle poilue, pecs lisses, barbe rasée.

Je lui dis que nous devions corriger un peu cela.  Jona l’emmène dans la salle d’eau commune de l’étage et je lui indique ce qu’il doit faire disparaitre.
Nous commençons par les couilles : rasage. Au dessus du sexe, Jona tond à 4mm puis je le fais tailler et raser pour ne laisser qu’une barre horizontale de 4mm surmontée d’un axe vertical jusqu’au nombril de même largeur. Pour sa rondelle, et se membres, nous épilons.

Quand il fait la remarque qu’il va se faire foutre de lui à son club de karaté, Jona lui donne les arguments propres à stopper rapidement les commentaires désobligeants.

Nous montons d’un étage pour chauffer nos muscles. Nous y retrouvons PH qui ne compte pas laisser échapper une occasion de baise. En Jock, notre recrue soulève pas mal, même si ses muscles sont moins ronds que les nôtres.

Passage dans la salle d’eau. A 4, ça dégénère vite et nos deux petits jeunes se retrouvent à genoux à sucer nos bites. Je teste les capacités de François et le laisse faire dans un premier temps.
Je vois qu’il s’applique à bien faire. Il écarte bien la mâchoire pour que je ne sente pas ses dents, il utilise sa langue pour tourner sur mon gland et l’exciter en la pointant dans mon méat. Puis il me pompe littéralement. Ses joues se creusent quand il s’écarte et lentement il avale de plus en plus de ma queue. Le premier passage dans sa gorge lui provoque un petit renvoi mais il insiste et arrive à me prendre entier.
Je jette un coup d’œil à coté et je vois Jona avaler les 19 cm de mon PH sans ciller.

Je rode bien le passage et François s’habitue à la présence de mon gland dans sa gorge.
L’étape suivante consiste à le faire déglutir avec ma queue complètement enfoncée.
C’est trop bon, ça masse le gland et c’est très excitant. Il s’étrangle un peu les premières fois mais, en bon petit soldat, persévère et réussi à le faire.

J’ai du mal à sortir ma queue de sa bouche. Une fois fait, je lui demande de faire un 69 avec Jona pour qu’ils se préparent à la sodo.

Avec PH, nous les observons se positionner sur le tatami.
Ils commencent par un 69 classique et profite de la bite de l’autre. Jona, le premier s’avance un peu plus et attaque un léchage de rondelle. Aussitôt, François l’imite. Je me place derrière François et PH dans le dos de Jona.
Je vérifie avec mes doigts le degré de préparation de la nouvelle rondelle.
Bien luisante de salive, elle laisse passer mon indexe puis le même additionné du majeur. Je tourne mes doigts dedans alors que la langue de Jona continu à me les lubrifier.
PH, lui, est déjà passé à l’étape d’après et encule Jona tout en se faisant bouffer les boules par François.
A mon tour je me couvre et pose mon gland sur sa rondelle. Un petit coup sec et mon gland entre. François est pris par surprise et serre son cul. Ce n’est pas désagréable d’ailleurs ! Je reprends ma progression et m’enfonce, sans à-coup mais sans arrêt, jusqu’aux couilles.
J’entends François souffler un peu à cette possession. Alors que je me retire, Jona fait couler un filet de salive sur le dessus de ma bite. Du coup je me renfonce direct pour bien utiliser ce lubrifiant.
Comme nous nous déchainons sur leurs petits culs, François et Jona ont repris leur 19 et s’avalent leurs queues bruyamment.

Devant envoyer François au taf dès le lendemain, et sur de gros calibres, j’ajoute progressivement deux doigts en plus de ma queue. Là, j’utilise un bon lubrifiant.
Je l’entends souffler à chaque doigt supplémentaire. Vu la position ils n’entrent pas bien loin. Je demande  à Jona de mettre plutôt les siens (de doigts). Ils sont plus fin et il fait entrer les indexes et majeurs de ses deux mains, de chaque coté de ma hampe.
Je lime encore quelques instants comme cela avant de demander à PH de chercher  les godes.
Il décule de Jona et me rapporte les « monstres ». ce sont ceux qui me permet l’  « alésage » des rondelles neuves.
François est inquiet des dimensions de certains. Jona le rassure et lui dit qu’il est maintenant parfaitement capable de se les prendre dans le cul.
Pour le rassurer, il prend sa tête sur ses genoux et nous laisse faire. Je graisse le gode de taille moyenne (22 x 6.5 quand même !).
Délicatement je l’enfonce dans la rondelle de François qui avait encore le souvenir de ma pénétration. Doucement le gode écarte le sphincter de François, sans douleur.
Quand le gland frotte sa prostate, nous voyons sa bite grossir sous l’excitation provoquée.
Arrivé au fond, je le laisse s’habituer  avant de le labourer avec. Vu qu’il se détend bien (merci aux mots susurrés à ses oreilles par Jona), je passe à la taille au dessus. Ph me passe le gode de 25 x 7 couvert de graisse. Heureusement pour François el est un peu conique avec un gland de 5.5cm de diamètre seulement.  
 Il n’empêche que le dernier tiers fait bien les dimensions maxi. François trouve ça un peu hard mais, après trois va et vient, il se couvre les abdos de son foutre blanc.
Je retire délicatement le gode et le remplace aussitôt par le plug d’exercice avec l’ordre de serrer son anneau dessus.

Il peut alors nous mater prendre plaisir avec Jona. De lui-même ce dernier me chevauche. Puis après quelques galops, il demande à PH de me rejoindre et se colle à mon torse pour lui dégager l’entrée.
Il ne bouge plus le temps que PH enkpoté pousse sa bite à coté de la mienne.
François ne peut s’empêcher de lui demande si cela lui fait mal. Jona l’assure du contraire et c’est même lui qui bouge pour se limer le cul sur nos queues réunies.

Comme nous sommes tous les trois bien excités, l’explosion ne tarde pas et je rempli ma kpote alors qu’il me jute sur les abdos.

¼ plus tard, nous reprenons pied avec la réalité. François me demande s’il devra, lui aussi, subir deux bites dans le cul.  Je lui dis qu’à l’occasion cela pourra lui arriver.
Après une nouvelle douche, nous remontons au 4ème pour diner. Non sans que j’ai vérifié la fermeture de sa rondelle sur le plug spécial.

Les deux jeunes font honneur aux plats de Samir et Ammed. PH et moi ne sommes pas en reste non plus, ils nous ont bien vidés !

Après diner, François nous raconte un peu leur semaine d’entrainement, ne sachant pas que Jona m’en a fait un récit complet.
Je leur cache, de mon coté, ce que m’a dit d’eux leur supérieur. Avec un QI de 132 et 133,  et leurs capacités à savoir se défendre,  ils pourraient aller assez loin dans le renseignement.

Je les envoi se coucher avec la recommandation de dormir !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"