PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 287

Piscine municipale, conséquences 1

Quand nous arrivons au blockhaus, il fait nuit et il se demande où je l'ai amené. Les trottoirs désertiques et les éclairages aléatoires lui ont fait craindre que je l'emmène dans un coin louche. Passé la porte, la vue du garage bien rangé le rassure un peu.
Nous prenons le monte charge et déboulons direct au 4ème où PH m'attendait devant un plateau apéritif.
Mon invité regarde partout. Avant de fixer ses yeux sur mon amour. Faut dire que sa séance de danse a fait gonfler ses muscles et qu'il est sacrément bandant en shorty. 
Je le vois avaler sa salive et bander dans ses jeans. Présentation, PH lui serre la main  et va chercher un 3ème verre.

Je me mets aussi à l'aise et lui dis de se mettre à l'aise lui aussi. Il quitte son blouson et son pull. PH siffle devant son torse moulé par un t-shirt qui semble trop petit. Et demande en riant si sous la ceinture c'est du même acabit. Je confirme, ce qui fait rougir notre invité.
Le pire arrive Quand Ammed nous apporte les zakouski chauds. Antony s'étrangle à voir un beur en shorty cuir se mettre à nous servir.
Je lui demande de m'excuser, tellement habitué maintenant à nos deux beurs, je n'avais pas pensé à le prévenir.
PH se saisit de l'occasion. Il s'assoit à ses cotés pour lui taper dans le dos. Profiteur va !
 Je lui explique en deux mots et nous entendons du fond de la pièce (la cuisine) Samir qui nous demande si notre invité restait diner car il en avait fait bien assez. Sans même regarder Antony je réponds oui. Il se demande où il est tombé c'est sur !

PH parle sport et lui explique qu'il fait de la danse classique  en plus de la muscu et du Krav Maga. Antony s'accroche à ce qu'il connait le mieux et nous parle de son taf. PH le fait rougir quand il lui dit qu'à sa place, il ne pourrait pas se retenir de bander devant les beaux nageurs qu'il doit avoir à surveiller.
Je renchéri en lui avouant que je m'étais fait branlé par un petit jeune dans les WC pour handicapé. Il rit et Antony s'en étonne.
Je dois lui expliquer comment ça marche entre nous deux.
PH insiste pour qu'il se mette plus à l'aise encore. Souriant, il joue le jeu et se met comme nous. Lui porte un simple Dim Flex qui lui colle au cul comme une deuxième peau. Le deuxième apéro le détend un peu plus sans le rendre ivre pour autant.

Il a du oublier nos deux hommes de service et se laisse rouler un patin par PH.
Je les rejoints et me place de l'autre coté. Echanges de bouches, caresses respectives de nos pecs et abdos. Je lui tiens la bouche contre la mienne quand PH s'attaque à son Dim et qu'il se met à le sucer. Pas de recul, c'est parti pour un bon moment chaud.
Je sens ses mains descendre mon shorty et tirer mon bassin vers sa bouche. C'est bon, même très bon ! Il n'a rien oublié de ses expériences Clermontoises et sans me prendre en gorge profonde, réussit à rendre mon gland hypersensible rien qu'en tournant sa langue dessus.
   Je le laisse se rassasier un peu avant de me retirer et de le pousser à 4 pattes sur le canapé. PH s'installe dessous en 69 et profite à son tour de sa langue experte alors que j'attaque la face nord. Rondelle nickel, pas un poil (tout comme ses couilles)  bien plissée et serrée. Je salive et travaille de ma langue. J'ai envie de me le faire ce soir !
Occuper à sucer PH et inversement, il se détend lentement. Je peux maintenant alterner langue et doigt, puis langue et doigts. A trois doigts à deux phalanges je me kpote et l'encule d'un coup sec. Petit cri de sa part. PH m'engueule, me traite de barbare et fourrage dans la table basse à la recherche d'un flacon de poppers. Il lui met d'autorité sous le nez et je peux finir de le pénétrer.
Je reste quelques instants sans bouger histoire qu'il se refasse à la sodo passive, avant de lentement me mettre en mouvement. PH ajoute du gel et je coulisse plus facilement pour le plaisir des deux parties.
Alors que PH me gronde encore, Antony lui dit de laisser tomber, que ça faisait longtemps mais que c'était trop bon.
PH décide alors de le kpoter et en se glissant entre ses bras, de s'enfiler sa queue dans le cul.
Antony se redresse et les mains sur les hanches de mon amour, il commence à le baiser virilement. Nous le laissons faire tout le travail. Il s'enfonce dans PH et ma queue décule, il inverse le mouvement et je m'enfonce avec délice dans la chaleur de son ventre.   

Il ne tient pas très longtemps (un bon ¼ d'heure quand même) et explose dans un dernier coup de rein qui soude la rondelle de PH à son corps. Je me retire, me dékpote en un tour de main et en deux branlettes couvre son dos de mon sperme.
Quand il se déboite, je m'aperçois que PH a juté sur le cuir et qu'une quantité impressionnante de sperme rempli la kpote d'Antony.
Il n'est même pas surpris quand Ammed nous apporte des serviettes chaudes et humides  pour nous éponger et qu'il se charge de nos « rejets ».

Ça n'a duré que ¾ d'heure mais c'était bon. Surtout pour Antony qui était au régime sec depuis son arrivée dans notre ville.

Nous dinons assis par terre autour de la table basse et je lui dis que s'il le désirait, il pourrait faire partie de notre « cercle » d'amis. Il interroge PH du regard sur ce que j'entendais par là.

 Mon amour lui explique en quelques mots. Une bande de potes qui place la baise comme une activité importante et surtout ludique. Sans prise de tête, à savoir que les couples sont libres comme nous : lui et moi.
L'idée le séduit mais je le sens gêné par quelque chose. Il finit par m'avouer qu'avec son salaire de maître nageur, il allait pas pouvoir nous suivre très longtemps.
Come il s'insurge à l'idée que nous puissions assurer l'aspect matériel des choses, c'est PH qui lui demande ce qu'il serait prêt à faire pour arrondir ses fins de mois.
Il ne comprend pas la question et nous dit que son taf lui prenait trop de temps pour envisager un deuxième boulot.
 
Je lui demande, pour confirmation, s'il aimait baiser. Il me répond positivement. Je lui dis alors que c'est tout trouvé, il n'a qu'à baiser pour de l'argent, je lui garanti de multiplier au moins par 3 son petit salaire, avec seulement quelques heures par semaine.

Là, je crois bien que l'avoir choqué et j'ai, un moment, cru l'avoir perdu ! Il aurait été vêtu je crois bien qu'il serait parti sur le champ. Mais à poil, la rondelle encore chaude et les couilles pour une fois honorablement vidées, il est resté assis.

Pour détendre l'atmosphère PH lui a expliqué que j'étais passé par là et que ça ne m'avait pas trop mal réussit. Il l'a assuré qu'il ne serait pas le seul qui profiterait de son physique pour se faire un peu d'argent et que donner du plaisir n'était pas à la portée du premier venu.

Après un bon moment de silence, il m'a remercié et m'a dit qu'il y réfléchirait. Je ne pouvais pas demander plus.

Durant la soirée, c'est de lui-même qu'il est revenu sur le sujet, notamment le temps que ça pourrait lui prendre.

Je lui dis qu'avec son physique et ce que nous avions aperçu de ses capacités sexuelles,  avec une prestation par semaine, il pourrait améliorer son ordinaire d'environ 4 à 6 K€ par mois en fonction de ce qu'il accepterait de faire.
J'ai bien vu qu'il ne s'attendait pas à ça.
PH a confirmé que je ne donnais pas dans les pipes à 20€ mais uniquement dans le haut de gamme auquel son physique lui permettait d'accéder.

Quand je l'ai raccompagné chez lui, je l'ai senti moins résolu dans son refus d'accepter notre aide.

 

Trois jours plus tard, retour à la piscine, trop intéressant ce plan là !

Ce coup ci, maillot bandeau ES. Je saluts de loin les moniteurs, pas la peine de faire jaser et plonge direct.
Je n'ai pas fait 10 longueurs que je sens un des nageurs me toucher régulièrement quand on se croise. Je mate, c'est évidement le jeune de la dernière fois. Je lui fais comprendre que j'ai saisi. Nous nous coursons entre les autres nageurs et il arrive à tenir ¾ d'heure avant de sortir du bassin.
Je laisse passer un peu de temps, histoire d'être discret et de voir s'il m'attendra.
Je finis mon heure de nage puis me dirige vers les douches. Il est là, au milieu à se savonner. Je passe devant lui et m'engouffre dans les WC handicapé. Il me rejoint et me saute au cou. Tout bas il me demande où j'étais passé ces dernier jours. Il était venu à la piscine tous les soirs et m'avait attendu jusqu'à la fermeture.
C'est flatteur !
 Je me fais quasiment violer sur place. Il baisse mon maillot et tombe à genoux pour me pomper. Trop bon sa façon de faire. Je lui demande sur qui il s'est amélioré comme ça. Il laisse échapper un rire et me dit que les carottes du frigo faisaient de bons  godes et qu'internet c'était pas fait pour les chiens. Il reprend sa pipe et effectivement il arrive par moment à sucer mes 20cm entiers.
Je me dis qu'il a peut être essayé l'autre bout et je me penche. Ma main s'insinue sous son maillot suivant la raie de ses fesses et quand mon majeur se pose sur sa rondelle, je sens bien qu'il s'est entrainé aussi de ce coté là. 
De son maillot, il sort une kpote (il avait tout prévu le coquin !) qu'il m'enfile avant de se tourner et, accroché au lavabo, de me dire de l'enculer. Que je pouvais y aller car sous la douche il s'était bien doigté le cul.
Que faire ? Je n'allais pas le décevoir et il faut encourager la prise d'initiative, toujours !
J'ai posé mon gland sur sa rondelle et les mains accrochées à ses hanches je l'ai tiré vers moi. Brève résistance, et je suis allé en buttée d'une seule poussée. Elles devaient être sacrément grosses les carottes en question ! En essayant de faire le moins de bruit possible, j'ai essayé de lui donner un maximum de plaisir pour qu'il soit enclin à remettre ça. 

Il a juté très vite, normal pour une première fois, tellement il était excité. Je me suis retiré et, pas chien, il m'a sucé jusqu'à ce que je jute aussi.

Ce coup ci, personne derrière la porte. Nous sommes allés nous rhabiller rapidement et je l'ai retrouvé à m'attendre sur les marches de l'entrée.
Très détendu, limite comme si tout était normal, il m'a dit que venu en bus, si je le ramenais chez lui, il pourrait m'offrir un Coca. J'ai souri. Ça l'a vexé un peu et il m'a assuré qu'il y avait pas de problèmes, ses parents avaient bridge jusqu'à au moins 23h.

J'hésite un peu, (pas longtemps non plus, j'ai toujours eu du mal avec les mecs un peu chaud) et accepte.
Il kiffe bien ma Mercedes et me dit préférer la mienne au coupé 4 portes de son paternel.
Nous sommes rapidement dans sa rue et je trouve une place quelques maisons plus loin. Soudain l'adresse me dit quelque chose. Du coup  je pense à lui demander son nom.  Guillaume Xxxxxx. Ok le père est un de mes clients ! L'adage populaire qui veut que les chiens ne font pas des chats, se vérifie une nouvelle fois, même si dans ce cas là le gout est inversé, le paternel étant un bon actif d'après les rapports de mes Escorts.
Quelque part ça me rassure, je n'aurai pas de problème si cela venait à se savoir que je baise le fils de la maison.

Grosse maison de ville avec entrée sous porche, mobilier ancien et électronique moderne. Il me fait traverser la maison et monter au premier dans sa chambre. Quelques 25m² avec salle de bain attenante, grand lit deux places et bureau avec PC. Au mur des affiches de champions de natation en maillot de bain attirent mon regard.

Pas farouche le Guillaume se met à poil et me demande de remettre ça. Pas gêné ce petit !
 Il me dit de le laisser faire. Il me déshabille et une fois nu, il me pousse sur le lit. Il m'y rejoint et à 4 pattes passe de ma bouche à mon sexe  tout en s'attardant sur mes tétons. Je lui demande où il a appris ça et me souvient de sa référence à internet. Il se met en 69 et avale ma bite plus facilement ainsi. Son petit cul est juste devant mes yeux et sa rondelle palpite d'impatience.  Je redresse ma tête et vient ventouser le trou que j'avais occupé quelques 10aines de minutes plus tôt. 
Il aime ma langue ce petit mec. A la façon de tortiller du cul, y'a pas photo, il aime qu'on s'occupe de ce coté là de son anatomie.
Sa bouche, elle, s'est bien faite à mes 20cm de bite et je sens régulièrement mon gland frotter contre ses amygdales.
Pas de velléité de renvois, belle performance pour un mec qui n'avait jamais fait de pipe avant son premier essai d'il y a trois jours. Je le félicite pour ça. Il se redresse le temps de me dire que la motivation c'est l'essentiel pour arriver à quelque chose et replonge sur ma queue.
Je suis obligé de l'arrêter sinon il aurait réussi à me faire jouir. Il se retourne et me chevauche les hanches. Sa bouche remplace sa rondelle et réciproquement. Il commence par me rouler une pelle. Je le sens essayer des trucs. Quand  il a fini de faire le tour de mes dents, ma langue s'empare de la sienne et il prend vraiment du plaisir. Je prends une des kpotes qu'il avait posées sur le lit et sans quitter sa bouche en recouvre ma bite. De mes doigts je vérifie l'état d'excitation de son petit trou et positionne mon gland en dessous. Il le sent bien et s'enfonce mon pieux jusqu'aux couilles. Il se redresse et laisse échapper un gémissement révélateur. Moi aussi je ne me retiens pas et le traite de « petite salope ».
Il se déchaine sur mon pieu. Je le laisse faire, deux sodos en moins d'une heure, pour une première, c'est bien une « salope » né !

Je calme un peu ses montées désordonnées et mets du rythme. J'accompagne ses descentes par un petit coup de rein sec qu'il apprécie.  Il se penche sur moi et ses mains derrière ma tête, me roule une pelle. 
En moi-même je me dis que ce petit mec allait faire le bonheur de Marc aussi.

Je sens bientôt une vague de chaleur sur mes abdos. Il a juté sous mes coups de bites et notre pelle enflammée.
Je vais pour le relever et par là même me retirer de son cul, car ce n'est pas évident au début de continuer à se faire enculer après avoir joui. Mais il m'en empêche et continu sa chevauchée jusqu'à me faire exploser à mon tour. Ça vient assez rapidement vu que sa rondelle s'était bien contractée après sa jouissance.

Il s'affale dans mes bras et sans le bouger, je m'assure que ma kpote ressort bien de son trou comme je débande légèrement.

Je caresse son dos et dans l'oreille le remercie de m'avoir donné sa virginité et j'ajoute un « après les carottes bien sûr » qui le fait rire.

Il me demande alors si j'ai bien baisé avec le maître nageur. Je lui demande ce qui a bien pu lui faire penser à ça. Réponse : « j'ai bien vu comment vous vous regardiez à la piscine alors qu'il essayait de m'engueuler de t'avoir embêté ».
Je lui dis que quand bien même nous l'aurions fait, cela ne le regardait pas.
Il se fait encore plus câlin contre moi et sans oser me regarder, il complète sa sortie par « c'est que j'aimerai bien qu'il me baise lui aussi, ça fait depuis son arrivée qu'il m'excite et que j'aimerai connaitre la grosse bite qui déforme son maillot ».

Il ajoute que si j'ai trouvé facile de l'enculer c'est que ça faisait plus de 3 jours qu'il se rodait la rondelle avec des carottes pour être prêt le jour où il aurait osé l'aborder.
Pour l'énerver un peu, je lui dis alors qu'effectivement son phantasme avait une très belle queue bien large et qu'il savait en plus s'en servir comme un dieu.
Il me boxe les pecs mais n'est pas encore bâti pour me faire mal. Il me supplie de lui arranger un plan avec lui, que pour ça, je pourrai lui demander n'importe quoi.

Pour lui faire un peu peur et lui faire comprendre que ce qu'il vient de dire n'est pas anodin,  je lui dis que j'accepte et j'ajoute qu'il ne sait pas dans quoi il vient de s'engager.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

22 aout 2019

Nouvelles (20)

Douche salle de sport Noprise2tete
Sexe à l'armée -01 Martin
Sexe à l'armée -02 Martin
Sexe à l'armée -03 Martin
Sexe à l'armée -04 Martin
Sexe à l'armée -05 Martin
Sexe à l'armée -06 Martin
Sexe à l'armée -07 Martin
Sexe à l'armée -08 Martin
Excitantes retrouvailles Max
Aller en club tout seul Jh30du11
Un boss plus que pervers Private78
Le vigneron Romain
Fratrie « de Wintzt » Calinchaud
Mon voisin hétéro ? Étalon
Un magnifique voyage Passifsensuel
10 ans en arrière Bad boy
Weekend dans le sud Chopassif
La Première Fois de Mon Pote Molgax
Capotes et jus Barn

Aout 2019

Nouvelle

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart
Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
Mariage pour tous -14 Yan
Le cul -02 chuuuut17
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"