PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 290

Antony: 1ère prestation

Des qu'il est rentré chez lui, il m'envoi son planning de service à la piscine. Il ne fait que deux fermetures par semaine ce mois ci et finit même assez tôt les autres soirs.
Il a ajouté qu'il était prêt dès que je voudrais.
J'aime les gens volontaires. Ils sont plus impliqués et font mieux le taf.

Comme pour tous mes nouveaux, je vais mettre sa 1ère prestation aux enchères. Cela me permet de leur donner une prime de départ plus ou moins conséquente.

Je passe ma soirée à informatiser sa fiche signalétique et à intégrer les photos.
Je prépare aussi l'annonce à envoyer à mes clients. Pour les photos, c'est sans la tête qu'elles apparaitront. Demande de l'intéressé même si je lui ai assuré que mes clients avaient plus à perdre que lui en cas de médiatisation.
Ce n'est de toute façon pas un problème vu le reste du corps. Il devrait se faire un petit pactole de départ non négligeable.

Le lundi en rentrant des cours, j'envoi un message sibyllin, invitant mes clients fidèles à aller voir l'annonce. Il ne faut pas 10 mn pour que les enchères décollent. PH à coté de moi ne revient toujours pas de l'effet « nouveauté » qui marche à tous les coups.
Il rit de voir André,  mon banquier, être le premier à enchérir. Quand je vois la somme qu'il propose, je sens qu'il essaye de tuer la concurrence directement.
Comme je connais mes lascars, ça risque d'en vexer quelques uns et cela promet une belle bataille.

Xavier m'envoi un message pour me dire qu'il me le demandera plus tard, préférant les plus petits gabarits. DGSE me demande s'il est versé un peu maso à l'image de Ric. Comme ce n'est pas le cas, il n'enchérit pas lui non plus.

Mais mes autres clients s'en donnent à cœur joie et je vois le montant initial, doubler puis tripler en quelques 10aines de minutes. Petit essoufflement ou round d'observation entre les acheteurs, j'en profite pour souligner la toute récente mise à niveau du sujet, qui sans être puceau, n'a eu que très peu de partenaires. Je dévoile alors les photos où il est nu.
Hé ! Je les connais bien. La vue de dos, jambes musclées, petit cul haut perché aux fesses bien rondes, taille étroite et épaules larges, relance l'escalade.

Les enchères cessent enfin après deux heures acharnées. Terminées à x6, cela va lui laisser entre les mains un beau petit paquet !
Quelque part Antony a de la chance, c'est mon plus riche client black mais pas le mieux monté, seulement 24 x 6,5. Tout à fait dans ses cordes.

J'appelle aussitôt Antony. Quand je lui annonce son premier salaire, il n'en revient pas et je dois lui préciser que ça ne marche qu'une fois sauf à assurer en gang bang.

Je sens quand même une légère crainte dans sa voix quant à savoir qui l'a remporté.
Je le sens souffler quand je lui donne les dimensions du gagnant. Je lui donne les coordonnées du rendez vous et comme il s'inquiète de comment récupérer l'argent, je lui dis que ce dernier sera viré d'ici demain sur le compte de la société et que je lui enverrai un SMS de confirmation aussitôt. Sans ce dernier il n'a pas à se déplacer.

Le lendemain j'épluche un bonne 20aine de messages qui me demande d'intégrer au plus tôt Antony dans leurs plannings personnels. Deux clients me le demandent aussi pour son coté professionnel. Ils en profiteront pour améliorer leurs nages. Un petit plus pour Antony avec ces deux là.

Alors que mon client m'appelle pour me remercier d'Antony et j'ai beau lui rappeler qu'il l'avait gagné de haute lutte, il n'en est pas moins ravi pour autant. Je demande à Antony un rapport complet. Cela me permet de bien saisir mon nouvel Escort coté physique et psychologique aussi.

Récit d'Antony :

Je me suis rendu, après mon travail et aussi après avoir bien crawlé pendant une heure pour que mes muscles soient à leur avantage, au lieu de rendez vous.
J'étais pas très à l'aise, même si Sasha m'avait assuré que, dans ce grand hôtel, j'aurai qu'à traverser le hall de façon dégagée pour atteindre les ascenseurs et aller frapper directement à la porte de la chambre.

Ça été plus facile que je pensais. Personne ne m'a rien dit et j'ai pu monter sans me faire remarquer. 

A la porte j'ai une dernière hésitation. Mais le souvenir du montant qui m'attend efface mes dernières craintes et je tape 3 fois.

Pas un bruit et la porte s'ouvre. Je vois le mec pour la première fois. Heureusement que Sasha m'avait prévenu qu'il était noir sinon j'aurais été surpris. Le mec est plutôt grand, dans les 1m90, âge la 50aine mais bien portée (pas de ventre), il est en peignoir.
Il me demande de le suivre et rendu dans le salon de la suite, il s'assoit dans le canapé et me demande de me mettre nu.

Je me déshabille lentement en pensant que c'est probablement ce que veut le client. Je manque de tomber alors que je dégage mes pieds de mon jeans mais réussi à me rétablir sans m'étaler sur la moquette. Je reste en maillot de bain comme Sasha m'avait demandé d'être et tourne devant le mec. Quand j'ai fini mon tour, je vois qu'il a ouvert son peignoir et qu'une grosse bite aussi noire que le mec et raide comme un bâton est passée entre les bords. Elle ressort bien sur le blanc du tissu éponge !
J'ai beau avoir été prévenu, c'est quand même un choc.
Le mec s'en aperçoit et me dit de venir le rejoindre en tapant le canapé à sa gauche.

Je me dis que j'ai déjà merdé alors que ça fait pas 10mn que je suis entré !

 Je m'assois à ses cotés. Il passe ses mains sur mon corps. Le modelé de mes muscles a l'air de lui plaire. Mes gros pecs et leurs tétons se font malaxer, pétrir. Il me roule une pelle. Je laisse faire même si je ne sais pas si c'est normal ou autorisé, encore un détail que Sasha a du considéré comme allant de soi.

Il me demande de me relever et d'enlever mon maillot. Ça va, je bande. J'avais eu peur de ne pas pouvoir bander avec le stress. Comme Sasha m'a dit qu'il était actif, pour l'enlever (le maillot) de mes pieds, je me suis tourné et penché en avant afin de bien lui montrer mes fesses.

Je n'ai pas le temps de me redresser que je sens deux mains se poser dessus, les écarter et une langue venir me lécher la rondelle. J'écarte les jambes pour faciliter le passage et profite du moment, les mains en appuis sur la table basse. Il sait bien y faire. De temps en temps, il tire ma bite en arrière en écrasant mes couilles remontées, et donne un coup de langue sur mon gland.
Il fait ça assez longtemps et quand il s'éloigne j'ai mon trou plein de salive. J'ai même senti sa langue entrer dedans.

Il se redresse car je sens ses mains parcourir mon dos, de mes reins à mes épaules. Je sens alors bien sa grosse queue se placer contre ma raie et frotter contre.
C'est très excitant finalement comme position. Il se recule en me demandant de ne pas bouger et je l'entends mettre une capote. Je me crispe un peu lorsqu'il pose à nouveau une main sur mon flanc. Il le sent et me dit de me détendre qu'il va faire attention, qu'il sait qu'il est plutôt bien monté !!   

Je pense à Clément et en même temps sens la pression du gland augmenter contre mon anus. Il ajoute un gel froid et d'un coup de rein sec m'empale sur sa bite.
C'est complètement différent de quand Sasha ma préparé avec ses godes !
Là ce qui me défonce le cul est bien chaud et plus souple finalement.
Je regrette presque d'avoir refusé le poppers. Puis je me dis qu'au moins, sans, je maitrise mieux ce qui se passe, surtout avec des inconnus. Mais j'essayerai surement dans une touze avec Sasha.
En attendant mon black a continué son enculage et je me retrouve avec ses couilles collées aux miennes. Il attend gentiment que je me fasse à son diamètre avant de se retirer complètement.
Le salaud attend que je me sois bien refermé pour recommencer. Quand il me fait ça pour la troisième fois, il me dit qu'il prend trop de plaisir à sentir mon sphincter résister à son passage.
 Heureusement, cela ne dure pas. Il se met alors à me labourer le cul avec une régularité de métronome. Sans sortir de mon cul mais en se retirant jusqu'à la couronne de son gland, il me trie vers lui en insistant bien quand il est au fond de moi.
Pour lui faire plaisir et parce que ça se passe bien, je me penche et passe mes maisn sur mes fesses pour les écarter encore plus et améliorer ses fin de pénétrations. Il me dit merci et accélère ses va et vient.

Il me redresse et ses mains sur mes pecs, maltraite un peu mes tétons. Ils durcissent mais pas de plaisir en plus. Une de ses mains descend sur ma bite et s'accroche à ma hampe bien dure.
Sa langue vient me lécher la nuque puis me mordiller l'oreille droite. Ça c'est vraiment bon !  Il le sent bien aux soubresauts de ma queue dans sa main. Il s'arête de me mordre et me dit de ne pas jouir tout de suite. Que lui, il ne débandera pas après avoir juter et qu'il tient à ce que je sois réceptif à ses autres sollicitations (dans le texte, moi je n'aurai pas di ça comme ça !).
Il accélère et se bloquant bien au fond de mon cul, me secoue à chaque foi qu'il explose.
Quand il se retire, j'ai une brève impression de froid dans mon cul. Il me caresse le flanc en le tapotant comme pour remercier une bonne bête. Ça me fait bizarre !
 Il me dit de me retourner et me montre la capote. Ouf ! Elle est propre. J'avais peur vu jusqu'où il à du s'enfoncer. Mais surtout c'est la quantité de sperme qui est impressionnante. Il me dit que la prochaine fois il y en aura autant. Comme promis, sa bite est toujours bandante.  
Il me demande de l'accompagner dans la salle de bain et me demande de laver moi-même son gland et sa bite pour que je puisse le sucer après.
Je pense qu'il n'a jamais du avoir la bite aussi propre. Le prépuce qu'il a assez long a été nettoyé dans ses moindres plis. Pas question que je prenne un risque avec ses restes de jus.
 Il m'entraine alors jusqu'à la chambre et se couche, dos sur le grand lit. Pas besoin de faire un dessin, je m'agenouille à ses coté et me penche pour le sucer. Malgré un rinçage parfait, il reste un petit goût de savon. Je pompe son gland puis m'évertue à manger le plus possible de son gros manche. Même en étirant le cou, j'en laisse 3/4cm dehors.
Va falloir que je m'améliore là-dessus, même s'il ne dit rien. Au bout d'un moment, il me tire pour me placer en 69 au dessus de lui et tire mes fesses jusqu'à sa bouche.
Heureusement que j'avais profité de notre passage dans la salle d'eau pour me les laver.
Il recommence à me bouffer le cul alors que je continu de le pomper. C'est encore meilleur que la première fois. Sa langue entre plus loin en moi et me fait plus d'effets.

Quand il m'estime prêt, il me donne une capote et me dit de lui mettre. Format XXL je dois quand même bien l'étirée pour qu'elle lui recouvre la queue. Par une poussée sur mes reins, je comprends qu'il souhaite que j'aille m'assoir sur lui.
Toujours lui tournant le dos, je me place à genoux et me redresse pour prendre sa bite et la tenir bien droite alors que je redescends mes fesses. Je fais un bref arrêt lorsque je sens son gland contre ma rondelle puis donne un petit coup de rein.
Son gland est passé. Ses grandes mains se posent alors sur mes hanches et appuient dessus. Je sens mon cul s'ouvrir et laisser passer une nouvelle fois ce montre noir. Il ne cesse d'appuyer que quand il sent mes fesses bien écrasées sur ses cuisses. Là, il me relâche et me dit de bosser un peu. Mes mains sur ses genoux, je m'efforce de monter et descendre sur sa barre.
De nouveau, alors que je me lime le cul sur sa grosse bite, il se redresse et vient se coller dans mon dos. Je ne peux alors quasiment plus bouger, surtout qu'il se remet à me mordiller l'oreille.
J'ai beau lui dire qu'il va me faire jouir, cette fois ci il ne s'arrête pas et bientôt j'en mets partout. Mon sperme, retenu depuis pas mal de temps, se repend sur le couvre lit, la moquette et sa main venue recouvrir mon gland. Quand il dessert les bras, je peux me relever et le sortir de mon cul. J'ai la surprise de voir qu'il a rempli une deuxième fois, comme promis, autant sa capote. Il m'explique que mes contractions anales alors que je jouissais l'avaient massé à le faire juter.

Après quelques minutes de récupération, il me dit que c'est fini pour moi et que je peux le laisser. Le temps de me doucher vite fait, de vérifier que mon petit trou s'est refermé et je me suis cassé vite fait, bien « cassé » aussi !

Il est tard et  je meurs de faim. J'avais pas osé manger avant d'y aller de peur de vomir lors d'une pipe. Je prends un maxi best of chez Mac Do et rentre lme manger chez moi.

A chaud comme me l'a demandé Sasha, je raconte cette première expérience et ajoute mon ressenti.

  1. Ça s'est passé mieux que je le craignais,
  2. A part quelques précisions à demander à Sasha, j'ai, je pense, bien assuré,
  3. Ma rondelle a l'air de bien supporter ce genre de pratique (je viens de vérifier dans une glace, elle s'est bien refermée,
  4. J'ai réussi à bien bander malgré le stress, et j'ai même juté, ça j'avais vraiment eu peur de ne pas pouvoir !
  5. J'ai pas honte de m'être fait enculer pour du fric,
  6. D'ici quelques mois je pourrais même m'acheter une voiture neuve,
  7. Question fringues par contre, j'étais un peu limite pour un grand hôtel, à moins de passer pour un coach sportif, c'est peut être la solution, avec un sac de sport ça devrait passer et ça pourrait être mon coté officiel d'Escort.

Quand je reçois ça, je suis assez content. La narration est claire et détachée, pas d'affect à venir perturber mon nouvel Escort.
 Son idée de le présenter comme Coach sportif est plus malin que comme maître nageur simplement. Sa vision à moyen terme me rassure quand à sa volonté de continuer avec moi. Et vu les demandes à son sujet, je pense qu'il va rapidement la changer sa caisse !

Je lui téléphone pour le remercier et lui dire que s'il veut profiter des offres que les constructeurs de voitures font en cette fin d'année, je suis prêt à lui avancer l'argent. Il me remercie et refuse. Il me dit que j'en fais d'ja assez pour lui et qu'il remplacera sa vielle voiture quand il en aura les moyens. J'aime assez cet état d'esprit. Je le lui dis et ajoute qu'il pourra quand même profiter de la puissance d'achat de ma société.
Ça, il l'accepte.

Je lui dis qu'il se repose jusqu'à la semaine prochaine. Il me répond : si Clément lui en laisse le loisir !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)