PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 291

Antony chez Emma,
Clément et son copain

Quand Emma voit sur le site de ma société que j'ai rentré un nouvel Escort et que ce dernier est Maître nageur, ça lui fait penser qu'à part le crawl qu'elle maitrise parfaitement, sa brasse et le reste, dos et papillon, ce n'est pas trop bon.

Du coup elle me l'embauche pour ses capacités professionnelles l'après midi de la semaine où il est de repos.
Antony est content de réaliser de l'Escort pur. Il craignait de ne faire que de l'Escort-sexe, même si cela lui rapporte bien déjà.

Je ne lui dis pas qu'Emma est ma mère et demande à cette dernière de ne pas le mentionner. Pour le moment cela suffit que Jona et François le sachent.

Après le premier après midi, elle me téléphone pour me dire tout le bien qu'elle pensait de ma nouvelle recrue. Elle me dit qu'il est parfait question explication, démonstration et gestion de l'effort. Elle s'est déjà bien améliorée coté coordination à la brasse et s'est essayée au papillon.
Les remarques d'Antony à ce sujet l'ont bien fait rire, car il estimait que le physique d'Emma était suffisamment bon pour ne pas nécessiter la prise de carrure qu'entrainerait la pratique du papillon. Pour le crawl, il lui a quand même fait retravailler l'entrée de ses mains dans l'eau, plus « glisser sous l'eau» que « frapper ».
Je conclue pour elle qu'elle en était contente alors. Affirmation et réservation de ces après midi de récupération jusqu'à une date non planifiée.
Comme je lui propose un tarif « abonnement », elle me dit que ce n'est pas nécessaire pour obtenir sa « fidélité » et de ne pas gaspiller mes sous ni les ceux de mes Escorts.

Elle songe même à offrir les services de mon Escort à Pablo et me demande de combien cela augmenterai la prestation. Elle ajoute de ne pas lui faire de fleur car elle connait déjà le tarif pour l'emploi de deux Escorts. Je biaise en lui disant que deux Escorts ou un Escort pour deux ce n'est pas pareil.
C'est terrible de devoir discuter un tarif avec un client qui veut payer plus !

Enfin ! C'est ma « mère » et en bon garçon je cède ! Elle ajoute l'argument qu'en plus, Pablo voudra peut être se le garder après l'entrainement pour un usage plus « intime ». Je la traite de maquerelle, ce qui la fait mourir de rire.
Avant de couper, elle me demande si nous avions pensé aux fêtes de fin d'année. Elle était prête à recevoir tout le monde et avait déjà fait signe à Henri et bien sûr Kev, pour le jour de Noël.
Comme je la préviens qu'Hervé et Ernesto monteront de Barcelone, elle insiste pour nous avoir tous le 25 décembre. Elle se charge même qu'exceptionnellement Pablo sorte de sa cuisine.

Je lui donne alors mon accord et me charge de convaincre les autres.

Le soir même j'allais à la piscine. Pour m'entrainer bien sûr ! Vous pensiez à quoi ?
Bon je l'admets, si Clément est dans le bassin je me ferais un plaisir de freiner sa fringale sexuelle pour qu'Antony puisse se reposer un peu. Puis je passerai chez lui, pour parler de la proposition d'Emma.

17h00 je dépose mes vêtements dans mon casier et m'approche du bassin. Petit signe aux maitres nageurs et je plonge dans la ligne de Clément. Il passe vraiment tout son temps dans l'eau celui là !
Il me reconnait quand on se croise et force l'allure pour me rattraper. Je le laisse faire et dès que je le sens à une longueur de moi, j'accélère. Faut bien lui montrer qu'il a encore à progresser. Comme il a commencé bien plus tôt que moi, il s'essouffle plus vite et, après 500m, m'attend sur le bord en discutant avec un jeune mec. Quand je les rejoints je note que le petit cul de son copain est recouvert d'un Funky Trunk lui aussi. 
Clément me présente comme son cousin préféré (je le laisse mentir) et son copain comme justement un copain de son club de natation. Il me précise, même âge et même niveau mais lycée différent, fils unique de parents tous les deux médecins.

Je repars dans mes longueurs et me dis que pour me faire Clément ce soir, c'est un peu râpé. Ils s'amusent à me doubler en battant des pieds très forts alors que je passe en brasse. Ils font demi-tour avant moi et me passent dessous. J'ai bien l'impression que son copain en a profité pour me toucher les couilles en passant. J'en suis sûr quand il remet ça la fois d'après.
Il va falloir que j'éclaircisse ça avec Clément. Je lui fais signe de me suivre à distance et par soulager ma vessie. Je reste aux urinoirs et il vient se placer à mes cotés.
Je lui demande ce qu'il a dit à son copain et lui explique que ce dernier m'a mis la main au panier aux deux derniers demi-tours.
Il m'assure n'avoir rien dit de nous mais ajoute qu'il pensait bien que Max  était Pd lui aussi. Quand je lui demande ce qui lui faisait penser ça, il me dit l'avoir surpris plus d'une fois à mater les collègues du club quand ils se changeaient dans les vestiaires collectifs. Il ajoute que ça devrait me flatter que je sois encore désirable pour des petits mecs comme eux. Je ne peux m'empêcher de lui donner une petite claque derrière la tête avant de ranger le « matériel » et de retourner dans l'eau.
Nous sommes vite rejoints par le Max ne question qui demande à Clément où nous étions. Ce dernier le rembarre un peu en lui disant qu'e nous avions le droit de pisser tranquille.
J'observe un peu mieux  Max. Il est un peu plus grand que Clément et plus musclé aussi. Tout aussi imberbe il arbore un piercing sur l'arcade sourcilière gauche. Il me demande aussitôt après, comme si Clément n'avait pas fait sa remarque désagréable, si au téton, mon piercing avait été douloureux et ajoute qu'il aimerait bien tenter le coup.
Je lui réponds mais j'ai comme l'impression que ça énerve Clément. Nous sortons de l'eau pour éviter de gêner les autres nageurs en monopolisant le fond de la ligne d'eau. Max nous suit et on continue à discuter. Il m'a l'air un peu plus hardi concernant le piercing et les tatouages. Devant le mien qu'il trouve trop « kiffant », il me dit s'en être fait faire un petit. J'ai beau le regarder de partout je ne vois rien. Il me dit que pour pas se faire griller auprès de ses darons, il était sur sa fesse droite un petit requin, les dauphins c'était bon pour les filles !
A nos cotés, Clément fait carrément la gueule. Surtout quand Max propose qu'on aille prendre une bière. J'accepte et Clément ne refuse pas.

On se change chacun de son coté et nous nous retrouvons à la sortie. Quelques 100aines de mètres et nous sommes autour d'une table bistro, les genoux en contact !
Je prends les bières à mon compte et Max se renseigne à son tour. Il cuisine Clément sur le fait que c'est la première fois qu'il ne lui avait jamais dit qu'il avait un cousin aussi mignon etc.
Il me drague c'est sûr maintenant !
Comme clément lui répond brusquement, il lui demande carrément s'il doit me considérer comme une chasse gardée. Mon Clément rougit, bafouille un non alors qu'en même temps je lui demande en quoi je l'intéressais.

C'est bien ce que j'avais senti, il est très direct comme garçon et ne s'embarrasse pas de métaphores. Il me répond que je suis très « sexe » et que je l'excite comme ça fait longtemps que ça ne lui était pas arrivé. 
A nos cotés Clément s'étouffe. Pourtant il y avait été franco avec moi lui aussi !
Sans me laisser le temps de répondre, il me dit qu'il va aux chiottes et me fait un clin d'œil.

J'attends quelques minutes, regarde si quelqu'un repère mon manège et vais le rejoindre malgré Clément qui me dit qu'il sent pas ce coup là.

Je le retrouve devant l'urinoir, la bite sortie et bien bandée. J'estime dans les 18x5 le morceau qu'il s'astique. Sans se reculotter, il me pousse dans les WC et me roule une pelle sitôt la porte refermée d'un coup de pied. J'aime les mecs décidés et il m'a l'air furieusement décidé !
Sa langue est fraîche malgré le goût de bière et sa langue vive et curieuse. Entre deux roulages de palot, il me dit qu'il avait bien espéré que je le rejoindrais. Sa bite sortie se presse contre la mienne encore recouverte. Il ne peut pas ne pas sentir l'effet qu'il me fait. Il glisse à mes pieds et s'empresse de libérer ma queue de sa prison. Il a un « whouaaa » admiratif devant mes 20cm et se les enfile d'une seule traite malgré la position inconfortable. Jolie performance ! Il s'accroche à mes fesses comme s'il avait peur que je me barre. Sa gorge est très accueillante et mon gland frotte bien à chaque entrée.  Alors que je prendrais bien mon temps, il accélère pour me faire jouir vite. Je ne résiste pas à ses aspirations concomitantes à mes entrées dans sa gorge et doit le repousser fort pour pouvoir juter dans la cuvette.
Il se branle deux fois et son jus rejoint le mien à la surface de l'eau bleuâtre.

Quand nous remontons il me demande de me débarrasser vite fait de mon cousin et de le retrouver chez lui. Je verrai Antony plus tard finalement.

Je reconduis Clément chez lui. Pendant tout le trajet il me fait la gueule, même si je lui explique que
1) je ne lui appartiens pas,
2) il a son Antony pour se calmer les nerfs.

Je file à toute allure rejoindre Max, je veux creuser et en savoir plus sur ses capacités et comment il les a acquises.
L'adresse m'emmène en périphérie. Il m'ouvre le portail automatique et je rentre ma SLS. Quelques 20m plus loin je me gare devant une belle maison avec piscine sur le coté et grand jardin entouré de hautes haies.
 Il m'attend devant l'entrée. Comme Clément, il m'emmène directement dans sa chambre. Pas de nageurs sur les murs mais plutôt des affiches Métal.
Il se met directement en sous vêtement. Cela me surprend de voir qu'il porte un jockstrap. Puis il s'attaque à mes vêtements. Amusé je le laisse faire alors que je vois enfin son requin qui, s'il est discrètement sur la fesse, n'en fait quand même pas loin de la moitié ! Comme il se penche pour retirer mon jeans, j'entrevois dans la glace de l'armoire un piercing sur son périnée.

Pas si sage que ça le jeune Max ! Surtout pour un fils de bourgeois, ce ne doit pas être le style des parents.

Tout en me mettant à poil, il me demande si je baisais Clément vu la jalousie que ce dernier avait montré quand on était tous les trois.
Je détourne la question en lui demandant où il avait appris à faire des gorges profondes.
Il rit et me dit que ses parents avaient fait entrer le loup dans la bergerie en l'obligeant l'année passée à prendre des cours particuliers de soutient en math.
L'étudiant qu'ils avaient sélectionné ne l'avait pas seulement remis à niveau dans cette matière mais ayant su qu'il était puceau, l'avait aussi initié au sexe.
Depuis, il mourait d'envie d'utiliser ses nouvelles compétences mais ne s'était encore pas jeté à l'eau avant de me rencontrer.

Quand je lui demande ce qui a déclenché une telle envie à mon égard, il me répond : ton piercing en têtes de tigres et ton tatouage géant.

Je l'aime bien ce tatouage et surtout les effets induits !!

Il me pousse sur le lit et se couche sur moi. Nous nous roulons des pelles. Sa technique est bonne et nous ne nous tapons pas trop souvent les dents. Il aspire ma langue très avide, moi ça, ça me fout la gaule à chaque fois !
 
Il s'en rend bien compte et frotte sa queue contre la mienne. Belle petite bête qu'il a entre les jambes. Elle est dure comme de l'acier et son gland sort bien de son prépuce. Je le repousse et mate sa bite moulée comme dans une deuxième peau par le tissu synthétique.
 Il vire le bout de tissu et j'en fais de même.
Il me repousse sur le matelas et se penche pour me reprendre en bouche. Je ne peux m'empêcher de lui demander de combien était monté son professeur particulier. Il relève la tête le temps de m'annoncer un 19x4,5 et replonge entre mes cuisses.
Sa gorge profonde est parfaite, pas de haut le cœur, il va bien chercher ma bite toute entière et alterne avec des agacements de mon gland par sa langue agile.

Je glisse mes doigts dans ses cheveux et impose mon rythme. C'est vraiment jouissif de se faire pomper par un petit mec aussi doué. Je le lui dis. Réponse : mon prof était méchamment vicieux. Ça promet pour la suite !  

Je regarde de plus près son corps. Je n'ai rien à redire. Pas de poils hormis sa tignasse et un rond de poils courts d'environ 1cm de diamètre au dessus de sa bite. Mais vu la douceur de sa peau, c'est qu'il ne devait pas y avoir grand-chose à enlever.
Petite gueule d'ange sur un corps de jeune nageur, ses lèvres sont bien charnues, d'aucun parlerait d'une véritable bouche à pipe, d'autres d'un appel au viol !

En attendant moi j'en profite. Je le laisse me montrer son savoir nouvellement acquis.
Il délaisse ma bite et sans que sa langue ne quitte ma peau, il remonte. Mes pecs l'impressionnent plus que mes abdos et il s'arrête longuement sur mon  téton libre pour le faire durcir. Quand ses lèvres rejoignent ma bouche, je suis très excité et mes mains pétrissent ses petites fesses bien musclées tout en glissant mes doigts vers sa rondelle.
Quand il sent que j'ai atteint le mille, il se cambre de plaisir. Je lui fais sucer mes indexe et majeur droit avant de titiller son trou avec. Il s'ouvre bien sous mes sollicitations et j'enfile facile mes deux doigts.
C'est trop facile. Je lui demande quand est ce qu'il s'était fait enculer la dernière fois. Il me dit que s'il n'a plus son répétiteur, il ne peut s'empêcher d'utiliser une a deux fois par jour le jouet qu'il lui a laissé.  
Il tend le bras vers sa table de nuit et sort un beau gode du tiroir. Il ajoute que grâce à lui, il n'avait pas été obligé de sauter sur le premier mec venu.

Il sort alors une kpote  et me l'enfile avec sa bouche. Il fait vraiment ça bien !
Aussitôt après, il m'enjambe et s'assoit lentement sur moi. Comme je sens mon gland déplisser sa rondelle et progresser dan son boyau, je vois sur son visage, le plaisir monter. Une fois mes 20cm bien à fond, il se penche, me roule une pelle puis se redresse et les mains en appuis sur mes pecs, il commence à se limer le cul sur ma bite. Il serre son anneau alors qu'il remonte et relâche la pression quand il se rassoit sur mes cuisses.
Je ne peux m'empêcher de lui dire qu'il avait été super bien formé. Il me fait rire en me disant qu'en plus des exercices de math qu'il devait faire, son répétiteur lui faisait faire aussi des exercices de musculation de l'anus, qu'il contrôlait aussi le cours suivant.
 
Il continue sa chevauchée et je vois perler à son gland  un filet translucide. Je tends la main, recueille ce jus visqueux sur mes doigts et le lui emmène à la  bouche. Il me suce les doigts et me dit qu'il adore manger son sperme.
Son cul est une véritable pompe massante et j'ai beau me retenir, il arrive à ses fins après 20mn de travail. J'explose en le maintenant bien planté sur ma queue et reçois en remerciement son sperme sur mon torse.
Il décule et s'empresse de me lécher pour avaler sa production.  Une fois propre, je peux me débarrasser de ma kpote et m'essuyer la bite.
Allongés cote à cote, Max, les yeux fixés au plafond, me dit qu'il aimerait bien qu'on remette ça une autre fois et me demande ce que j'en pense.

Je réfléchis quelques minutes. C'est vrai qu'il est mignon, sexuellement très baisable à répétition mais à coté de ça, je suis déjà pas mal pris par mes autres obligations.
Ce n'est pas Marc ou PH qui me retiennent, je pense même que Marc sera assez d'accord pour le baiser aussi. Par contre Clément, va falloir que j'éclaircisse son comportement.

Je lui fais part de mes réflexions. Il balaye mes contraintes, me dis que si mon mec est aussi bon que moi, il veut bien me faire plaisir. Pour Clément, il pense que ce dernier avait du faire une fixation sur lui avant de fixer son attention sur le Maître nageur.
Quand je lui demande s'il y a beaucoup de gens qui avait remarqué cela, Max me dit qu'il ne le pense pas mais que comme lui, n'a pas les yeux dans sa poche, il avait bien remarqué les regards fixes de Clément sur le maillot bien rempli d'Antony.

Il ajoute que lui, il préfère les mecs comme moi, ceux qui lui ressemblent physiquement ne l'attiraient pas plus que ça.

 Quand nous sortons, rhabillés de sa chambre nous tombons sur les parents !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

22 aout 2019

Nouvelles (20)

Douche salle de sport Noprise2tete
Sexe à l'armée -01 Martin
Sexe à l'armée -02 Martin
Sexe à l'armée -03 Martin
Sexe à l'armée -04 Martin
Sexe à l'armée -05 Martin
Sexe à l'armée -06 Martin
Sexe à l'armée -07 Martin
Sexe à l'armée -08 Martin
Excitantes retrouvailles Max
Aller en club tout seul Jh30du11
Un boss plus que pervers Private78
Le vigneron Romain
Fratrie « de Wintzt » Calinchaud
Mon voisin hétéro ? Étalon
Un magnifique voyage Passifsensuel
10 ans en arrière Bad boy
Weekend dans le sud Chopassif
La Première Fois de Mon Pote Molgax
Capotes et jus Barn

Aout 2019

Nouvelle

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart
Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
Mariage pour tous -14 Yan
Le cul -02 chuuuut17
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"