PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Mon beau black à moi !

Chapitre 5

Quelques jours seulement ont passés avant que je reçoive des nouvelles d'Abdou. En réalité je redoutais cet instant. Sans doute une petite baisse de moral, mais surtout la crainte de devoir accepter pire que la dernière fois. En effet, autant j'avais été très excité par ma dernière mise à dispo, dépassant bien des limites que je n'avais pas anticipées, autant un peu de recul et de raison me faisait douter de mon envie de poursuivre sur cette voie…

Ceci étant dit, pas moyen de me maîtriser, rien qu'à l'apparition du nom de l'expéditeur du sms ma queue s'est immédiatement mise au garde à vous : j'enrage, et j'hésite quelques minutes avant d'ouvrir :

« Prépare toi salope, à poil à genoux dans ta baignoire yeux bandés, met la clef sous ton paillasson, tu vas avoir de la visite alors obéis sinon tu seras sévèrement punis ! »

J'attends quelques minutes et je tente

« Vraiment désolé je ne suis pas tout seul excuse moi, une prochaine fois promis »

Il me répond immédiatement :

« T'as gagné ta raclée sale pute, d'abord tu m'as fait attendre ta réponse, ensuite suis devant ta piaule sale menteuse, il te reste 5 minutes avant d'avoir de la visite alors fait gaffe à ta gueule et obéis »

Je suis terrorisé, je mets vite la clef sous le paillasson, je me dépêche de me dessaper, je saute dans la baignoire et me bande les yeux et j'attends. Je me mets à trembler, suis plus du tout excité, suis sur de me prendre des coups par Abdou, quel con dans quoi je me suis lancé…     Pas le temps de me morfondre trop longtemps j'entends la clef dans la serrure, la porte, des pas…   je ne reconnaît pas l'odeur d'Abdou, le mec qui vient de rentrer souffle il doit être gros, putain mon maître m'a vendu à un gros porc suis vert. J'entends le mec se déshabiller puis rentrer dans la salle de bain, sans rien dire, le temps qui passe me paraît une éternité. Je fini par tendre la tête en avant la bouche ouverte comme pour attendre sa pisse (suis pas idiot, sinon pourquoi la baignoire…) je suis incorrigible sans même m'en rendre compte la salope qui est en moi prends le dessus. Le mec vient de s'allumer une cigarette et enfin il s'adresse à moi :
« t'inquiète pétasse tu sera servie pour le moment mets toi à 4 pattes dans ta baignoire et laisse toi faire sinon je te corrige, j'ai payé pour la totale ! »
J'avais raison, Abdou me prostitue. Ce mec a une voix grave, sur de lui, j'imagine bien un mec gras brun genre biker plein de tatouages. Je me mets à quatre pattes. Il me caresse les fesses, passe ses doigts dans ma raie puis je l'entends manipuler un aérosol. Il m'ordonne d'écarter mes fesses avec mes mains, je me retrouve les épaules contre le bord de la baignoire c'est super inconfortable.  Il m'étale de la crème sur mon cul, j'ai compris, il va me raser. Dès que j'ai deviné je lui dit

«  Non non pas ça s'il te plait non tu vas me couper ! »

C'est idiot mais comme je me le suis jamais fais j'imagine le pire. Mais il me rassure en me disant qu'il a l'habitude et que de toute façon je dois obéir sinon il me cognera les couilles ! Il va me raser autour de l'anus, puis les fesses, les jambes, le dos, puis il me demande de me retourner, je l'entends parfois se branler excité de me faire ça. Alors qu'il est en train de me raser autour des tétons, il fait à nouveau une pause. Je l'entends se branler, puis grogner et tout d'un coup je sens son jus m'inonder la gueule pendant qu'il pousse un énorme cris de jouissance…    puis calmement il m'étale son sperme sur le visage en me disant…

« putain c'est bon salope, j'adore transformer les mecs en femelle, quand je vais partir tu seras aussi lisse qu'une petite pucelle pré pubère. »

Il continue à me raser, après le torse, le ventre et le pubis. Je bande comme un taureau. Puis il me rase le pénis et les couilles. Quand c'est enfin terminé il me couvre tout le corps avec une crème apaisante en m'interdisant de l'aider je dois me laisser faire. Au moment de passer la crème sur mon pénis, il commence à me branler, doucement, délicatement, puis en accélérant, je ne vais pas tarder à jouir. Il s'en rend compte et s'arrête : suis vert, le salop ! Alors il prend la douche et me rince abondamment…  

« C'est bien t'es une bonne salope docile, il vaut mieux, à très vite ! »

Et je l'entends se rhabiller très vite et partir. Sans doute un fétichiste, même pas de relation sexuelle. J'enlève le bandeau qui me bouche les yeux et me regarde : plus un poil, je me trouve laid cela fait encore plus ressortir mon embonpoint. Puis j'entends mon téléphone. Je vais vite voir, c'est un sms de Abdou :

« Alors ma salope, t'es prête à servir de pute, tu dois ressembler à une grosse fillette qui attends sa sucette maintenant ? » Puis un autre sms « J'espère que tu t'es pas rhabillé j'arrive avec deux nouveaux clients alors ne me déçoit pas : ouvre grand ta porte d'entrée et va vite te mettre sur ton lit le cul en l'air et les épaules contre le matelas, et n'oublie de sortir tous tes jouets, tu as 5 minutes »

 Je sors vite le carton ou sont mes gods, menottes, chaînes à seins etc…   et le vide par terre au pied de mon lit. Plus d'état d'âme, pas le temps de réfléchir, je me précipite ouvrir ma porte et retourne me mettre sur mon lit. Puis j'attends, pas longtemps. J'entends l'ascenseur arriver et les mecs en sortir. Leur conversation me parvient

« Et t'es sur qu'elle se laissera faire »

Dit une voix style jeune de banlieue

« T'inquiète je te l'ai dit puis si elle pose problème j'te la corrige de toute façon c'est moi qui décide tu vas voir »

Et le troisième ajoute, avec cette même façon si particulière de parler des loubards de banlieue

« De toute façon moi j'en ai rien à foutre du moment que je me vide les couilles comme j'ai envie, juste qu'elle me fasse pas chier »

« Salut sale pute » me dit Abdou « tu fermes ta gueule et tu te laisses faire jusqu'à notre départ sinon on te laisse pas intacte pigé ? »

Je lui réponds vite afin de ne pas me faire corriger

« Oui mon maître tout ce que tu veux »

Et immédiatement je me prends une fessée super violente et qui me fait super mal. Je ne peux pas m'empêcher de m'écarter pour éviter une seconde fessée, ce qui a le don de mettre Abdou en colère. Il saute sur le lit en criant aux deux autres de me bloquer, je sens immédiatement des mains attraper mes cuisses pour me plaquer contre le matelas, un autre m'a sauté sur la tête et me la bloque contre le matelas, et en un rien de temps je sens Abdou m'attraper et me menotter les mains derrière le dos, j'ai super mal aux épaules, à la tête et aux mollets sur les quels s'est assis l'un des deux mecs. Je crie tellement j'ai mal :

« Lâchez moi je vous jure je fais tout ce que vous voulez j'ai trop mal »

Abdou :

« Surtout tu fermes définitivement ta grande gueule de suceuse, pas besoin d'entendre ta voix, et tu me fais plus honte, je vais te corriger je t'avais prévenu tu n'avais qu'as répondre plus vite à mon sms sans ma balader ! »

Le mec se relève de ma tête et l'autre me lâche les jambes pendant que Abdou me remet une fessée, puis une autre et une autre et une autre, j'ai super mal et je me retiens pour pas crier. Je commence à pleurer. J'entend les deux autres se déshabiller puis remonter avec Abdou sur le lit. L'un d'eux s'adresse à mon maître :

« Putain ce cul, incroyable tu lui as chauffer les fesse j'avais jamais vu ça on dirait qu'il vient de s'asseoir dans le feu »

Le second ajoute en s'approchant de ma tête

« Ouais putain t'avais raison elle est résistante ta femelle je vais me régaler »

Abdou :

« T'inquiète en faite elle adore, une vraie fillette toujours en manque, lâchez vous les mecs »

Je l'entends descendre du lit pendant que l'un des deux mecs me lève la tête pour me foutre sa queue au fond de la gorge. Je suis obligé de me mettre un peu sur le coté pour ne pas me briser la nuque. Je le vois pour la première fois. Hyper mince, musclé, il a gardé sa casquette sur la tête au dessus d'un visage sévère, super maigre. Il me regarde avec son regard pervers et commence à me baiser la bouche tranquillement, en fumant une clope. Pendant ce temps là son pote s'est placé à genoux derrière moi. Il n'a même pas préparer mon cul, trop pressé de me baiser je sens déjà son gland et sa queue entre mes fesses.

« Putain que c'est bon » dit il « c'est encore plus doux qu'avec ma meuf trop génial man, tu nous à gâter » dit il a Abdou que je vois en train de filmer la scène.

« Je vais t'engrosser ma salope, t'as pas intérêt à mordre mon pote je vais te violer d'un coup j'ai trop envie »

A ce moment là son pote m'attrape le menton et la nuque pour me baiser encore plus vigoureusement en me bloquant sa queue dans la bouche et je sens une douleur aigue au cul, je viens de me faire pénétrer par une queue bien plus grosse que je n'imaginais. J'ai mal a un point que j'ai la respiration coupée, j'étouffe, je souffre, le mec se retire d'un coup et me replante sa queue d'un coup jusqu'aux couilles en poussant un cri de contentement pendant que son pote me baise la bouche. C'est aussi bon que douloureux. Ils se rendent compte que je suis en sueur et plein de larmes dans les yeux je pense car ils font une toute petite pause. Le premier sort sa queue de ma bouche pour me faire lécher ses couilles pendant qu'il se branle. Le second commence à bouger en moi doucement. Mon cul s'habitue.

« Putain c'est bon t'as une bonne chatte c'est le pied »

« Allez suce moi je vais te gaver »

Le second s'affale sur moi et commence à se déchaîner dans mon cul en m'insultant

« humm oui prends ma queue vas-y tu la sens bien au fond ta chatte de salope ! »

Et le premier commence à accélérer le mouvement dans ma bouche, sa queue devient très dure

« Putain ça vient tu suce trop bien, oui ouiiiiii prends ça avale grosse pute avaaaaaale tout hummmmmmm »

Et il m'inonde la gorge avec une quantité de foutre épais chaud et amère impressionnante. En même temps je sens son collègue me donne des coups de queue hyper violents en gueulant

« Han han han !! ouiiiiiii ! Oh putain c'est bon quel pied sale pute »

Et je sens sa queue se vider au fond de mes entrailles en longues saccades. Il s'effondre sur moi.

Je me retrouve tout transpirant, menotté, une queue pleine de jus dans la bouche et mon enculeur entièrement couché sur moi, repus et comblé. Il me dit doucement à l'oreille

« T'es trop bonne t'inquiète pas, c'était que la première fois, vu ton prix on va revenir souvent, tu feras tout ce qu'on veut, aujourd'hui c'était rien ma petite chatte »

Puis rapidement ils se retirent tous les deux et vont se rhabiller.

Abdou me félicite et me préviens

« C'est bien grosse pute, tu bouges surtout pas t'es trop belle comme ça prête à servir, je les raccompagne et la fête continue t'inquiète aujourd'hui je rentabilise ! »

Et ils quittent tous les trois l'appartement. Abdou n'a pas fermé la porte. Je reste là couché, menotté, plein de jus sur la tronche et dans mon cul à attendre, inquiet de ce qui va suivre….

pourtonplaisir

pour.tonservice@laposte.net

Autres histoires de l'auteur : La nouvelle vie d'Arnaud - Mon beau black à moi

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"