PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Soumis de Maître Ethan

Je me présente, je suis un soumis, une lope, un sous homme qui était à la recherche de son supérieur, de son Maitre, de son Boss. Je crois que je peux dire que j'ai trouvé l'homme qui a révélé en moi, ma condition de chose inutile. Mon Maitre m'a contacté par mail, car mon Maitre habite loin de chez moi. J'ai tout de suite accepté de discuter avec lui, mais très rapidement Mon Maitre m'a fait comprendre que je n'étais pas là pour discuter mais pour lui obéir. Il a voulu me tester, savoir si j'étais vraiment une lope obéissante. Mon Maitre m'a ordonné de m'arrêter dans une station d'autoroute pour ma première mission de bizut soumis. Bien sur, pas une aire d'autoroute avec station essence et toilettes propres, non, une aire qui est peu nettoyée. Je me suis donc exécuté, je me suis arrêté sur cette aire, j'ai filmé mon trajet jusqu'aux toilettes. Je suis entré, franchement les chiottes était plutôt crado, en bon soumis je me suis mis nu, ne fermant pas la porte au verrou derrière moi. Une fois totalement à poil, j'ai voulu pisser comme un homme debout, mais une lope dans mon genre, ne sais pas pisser comme un homme alors mon jet de pisse est allé partout sur la cuvette. Ensuite, comme une lope, je me suis mis à quatre pattes, et j'ai léché ma pisse, la pisse de tous les vrais hommes qui étaient passé avant moi. Une fois terminé, les toilettes étaient enfin propres et les vrais hommes pouvaient enfin y venir sans risquer de trouver des toilettes sales. J'ai bien évidemment envoyé cette vidéo à Mon Maitre et bien évidemment il a pu me dire ce qu'il pensait de moi.

 

Maitre : "T'as vraiment aucune dignité ! Tu t'abaisses lamentablement à lécher des chiottes publics... T'es méprisable ! Tu viens de me prouver que tu n'es pas digne de te considérer comme un homme, t'es pitoyable !"

 

J'ai bandé de suite à la lecture de son commentaire, mon Maitre m'avait bien cerné et voyais en moi ce que j'étais vraiment. J'ai donc immédiatement reçu un nouvel ordre. Je devais boire au moins 2 litre d'eau et ensuite me pisser dessus en suppliant Mon Maitre de m'autoriser à faire mon pipi. je devais être en jeans, me pisser dessus, au milieu de mon salon, et pour terminer je devais lécher et aspirer la pisse qui finirait sur mon sol, pour me punir d'avoir souiller le sol. Le soumis que je suis a donc obéis à son Maitre. J'ai supplié mon Maitre, j'ai imploré son autorisation de faire pipi dans mon jeans. Et mon pipi a coulé, mouillant mon jeans. Je voulais vraiment plaire à mon Maitre et pour que Mon Maitre voit bien mon pipi couler sur mon jeans et mon sol, j'ai sorti mon zizi ridicule pour pisse sur mon jeans. Mais ce n'était pas ce que mon Maitre m'avait demandé, un soumis ne dois pas prendre d'initiative quand son Maitre lui donne un ordre. Mon Maitre à été très mécontent, j'ai donc proposé à mon Maitre de me punir. Mon Maitre à trouver que l'idée était bonne.

 

Maitre : "C'est une bonne idée de te punir ! 'y a vraiment que les bons-à-rien de ton espèce pour y penser ! Tu prends une règle plate (ou n'importe quel objet du genre), tu te remets dans la même position et tu t'infliges 30 coups bien secs sur l'intérieur des cuisses ! Je veux que ça claque bien fort ! Tu comptes et tu me remercies pour chaque coup !"

 

J'avoue que les coups sur l'intérieur des cuisses me faisait peur, alors de manière totalement inconsciente j'ai voulu demander à mon Maitre si je pouvais plutôt le faire sur mes fesses. Cela à vraiment énerver Mon Maitre. J'ai aggravé mon cas, de quel droit une sous merde comme moi peut-elle discuter un ordre.

 

Maitre : "J'AI DIT SUR LES CUISSES !!!! Espèce de bâtard bon a rien ! Depuis quand tu discutes les ordre d'un Etre Supérieur !!!?!!! Ta p'tite bite molle et tes noisette, je veux pas les voir ! Tu les camoufles avec du scotch entièrement, ça t'apprendras à discuter !"

 

Je me suis nu, a genoux dans ma salle de bain, j'ai pris avec moi un spatule plate, genre pour retourner des crêpes, une fois a genoux, j'ai pris mon scotch, et j'ai fait le tour de mes couilles et de mon zizi de soumis. J'ai vraiment serré, et fait totalement le tour, on ne voyait plus rien de mes attributs de sous homme. Juste une boule de scotch. Une fois cette partie terminé, j'ai écarté le plus possible mes cuisses et j'ai commencé à me punir. Je devais me donner 30 coups, je comptais, 1 merci Maitre, 2 merci Maitre.... 26 merci Maitre, 28 merci Maitre... 30 merci Maitre.

J'ai envoyé la vidéo à Mon Maitre, qui tout de suite à noter que j'avais oublié le coup numéro 27. De mon coté, avec mon cerveau de chose inutile, je n'avais rien vu. La douleur sur mes cuisses m'avait empêché de me concentrer sur le comptage. La réponse de Mon Maitre ne s'est pas fait attendre.

 

Maitre : "Bon bah même un ordre simple n'est pas à ton niveau ! Même un enfant de 6 ans sait compter jusqu'à 30 ! En même temps, avec ton zizi de gamin pas étonnant que tu sois un incapable ! Je n'ai plus la moindre forme de respect pour toi ! Tu mériterais que je t abandonne ! Tu imagines bien que tu vas être puni pour cette inattention qui ne fait vraiment pas honneur à ton Maître ! Je double donc la punition : je veux 60 coups dans la même position, inutile de cacher ta p'tite bite molle cette fois, je veux que ça claque bien fort pour te passer l'envie de te foutre de ma gueule !!! Pauvre merde, tu croyais m'entuber sans que je m'en rende compte !?! Et magne-toi car j'ajoute un coup par heure à compter de l'envoi de ce mail et jusqu'à réception des vidéos ! Ça va être compliqué pour un sous homme comme toi vu que tu sais pas compter mais je m'en fous, t'avais qu'à avoir un cerveau (et ça me donnera une occas supplémentaire de te punir"

 

J'avais vraiment souffert avec les 30 coups, mais là c'était 60. J'avais failli abandonner. Dès le début, mon Maitre m'a autorisé à donner mes limites dans cette relation. J'ai rapidement annoncé que je n'aimais pas la violence, les coups. Je ne me voyais pas en train de me punir à nouveau. Dans ma tête de sale petit trou du cul, les choses se bousculaient. Mon Maitre m'a laissé le choix.

Maitre : « Dommage, j'avais plein de projets d'humiliation pour toi (dont un grand ou tu aurais été servi niveau rabaissement) mais je ne reviens jamais sur mes punitions sinon je perdrais toute crédibilité ! Tu fais ton choix (c'est d'ailleurs le seul que je t'accorde) »

Ce n'est pas mon Maitre qui faisait que la situation devenait violente, mais bien moi, qui était incapable d'obéir correctement. Mon Maitre est vraiment un homme fort et intelligent. Bien plus que moi c'est évident. Je savais que je ne voulais pas perdre mon Maitre, chaque jour sans mail de lui est un manque terrible. Plus je réfléchissais plus le nombre de coups à infliger à mes cuisses serait important. Mon Maitre sait me faire obéir. Mon Maitre savait attiser ma soumission.

Maitre : « Sois entièrement dispo samedi aprem' pour servir ton Maître ! J'ai des projets pour la sous race que tu es ! ... sous réserve, évidemment, que tu m'aies envoyé ta punition ! Rappelle toi que tu n'es rien, tu es insignifiant ! Je te jetterai plus vite qu'un mouchoir plein de morve si tu n'es pas pas l inférieur que je souhaite ! Je n'aurai ni état d'âme, ni remord ! »

Je n'ai pas pu réaliser la vidéo aussitôt, j'ai du attendre le lendemain pour la faire, mais il s'était écoulé 28h depuis le mail de mon Maitre. C'était donc 88 coups sur l'intérieur des cuisses. J'ai cru que je ne pourrai jamais le faire, mais j'ai obéis, j'ai tout filmé pour mon Maitre et j'ai fait quelques photos de mes cuisses après cette séance de punition. Mes cuisses étaient bien rouges, bien marquée, les larmes me montaient aux yeux. Mais j'avais désobéis à Mon Maitre et une raclure de mon genre méritait cette punition. Pour me féliciter mon Maitre, m'a donné un nouvel ordre. J'ai du à nouveau me remplir la vessie au maximum. Dès le matin, avec l'interdiction d'aller aux toilettes, je devais boire des litres et des litres d'eau. Quand je suis rentré chez moi, j'avais le ventre totalement gonflé, une très forte douleur dans le ventre qui allait jusque dans mon zizi. Je me suis mis en jogging, et à genoux, à quatre pattes, j'ai supplié mon Maitre pendant plus de 2 min pour qu'il me laisse faire pipi. Dès que j'ai eu l'autorisation, j'ai laissé la pisse me couler dessus, m'inonder. Je me suis senti heureux d'être aussi minable, comblé de n'être qu'un sous homme qui a besoin de son Maitre pour pouvoir faire son pipi. Satisfait de me souiller pour un Homme, un Vrai, un Maitre, un Boss. Moi je ne suis qu'une petite pute soumis qui essaie d'être obéissant pour le confort et le plaisir des vrai Homme qui se moque de moi car je suis minable et risible. Mais tout au long de l'après midi j'ai continué à avoir envie de faire pipi alors à deux reprise j'ai recyclé mon pipi en buvant de grand verre et pour finir je me suis douché avec ma pisse, un soumis ne mérite pas d'eau pour se laver. La pisse c'est déjà très bien et même un luxe car c'est chaud.

Mon Maitre avait des projets pour son soumis, une exhib en publique. Sur un site. Chaturbate. Mon Maitre m'a créé un profil. "HumiliezMoi". Je devais me présenter à 13h. A genoux, les mains derrière la tête. Ce que j'ai fait. Nu comme tout bon soumis doit être, je me suis mis à genoux. A chaque fois qu'un Homme se présentait pour me mater je devais l'appeler Monsieur. Je devais expliquer pourquoi j'étais là. Et j'étais là pour obéir à tous les souhaits des vrais Hommes mais uniquement avec l'accord de mon Maitre. C'est ce que j'ai fait. Je suis resté connecté offert et obéissant pendant plus d'une heure. J'ai eu des ordres. Et j'ai obéis dès que mon Maitre avait validé l'ordre. C'est la règle et elle me plait ainsi, c'est mon Maitre qui décide, c'est à lui que j'appartiens.

Pour commencer, pour n'offenser personne avec mon zizi tout mou et mes petites noisettes, j'ai dû a nouveau les scotcher. De tout façon ça ne me sert a rien, un soumis n'a pas besoin de couilles et de zizi pour obéir. J'ai dû me goder le cul, me pisser dessus, boire ma pisse. Et mon cul a été bien rempli. Un Homme m'a donné l'ordre de m'enfoncer au fond du cul 2 bananes. Ce que j'ai fait, mon cul c'est refermé sur les bananes les faisant disparaitre. Mon Maitre, a voulu me faire aller plus loin, j'ai du en entrer une troisième. J'avais 3 bananes au fond de mon cul de salope. Tout est entré mais au bout d'un moment j'ai senti que j'étais trop rempli alors j'ai supplié mon maitre de me laisser me soulager, me laisser sortir ces 3 bananes. Mon Maitre a voulu faire durer un peu les choses. J'ai donc reçu l'ordre de me lever et de sauter sur place faisant ainsi bouger les bananes au fond de moi et rendant mon inconfort encore plus grand, et je pense que la honte, le ridicule, et la douleur pouvait se lire sur mon visage. Cela m'a paru une éternité et pendant que je sautillais sur place comme un kangourou avec la poche de son cul rempli de banane je suppliais mon Maitre. S'il vous plait Maitre, je vous en supplie, Maitre s'il vous plait. J'ai vraiment cru que j'allais tout lâcher comme ça sur le sol de mon salon ce qui aurait été encore plus honteux et dégradant pour moi. Apres un bon moment mon Maitre m'a autorisé. Alors j'ai pris une assiette, et j'ai laissé sortir les trois bananes. J'ai cru que mon Maitre ou Monsieur (celui qui avait fait cette demande) me demanderaient de les manger. Mais cela n'a pas été le cas. Sans doute une prochaine fois. Je ne sais pas si mon Maitre le souhaitera et voudra cela de moi. Mais les Messieurs présent et mon Maitre, n'en avait pas finit avec mon cul, je pense qu'ils voulaient savoir ce que pouvait contenir un cul de soumis comme le miens. Alors nous sommes passés aux saucisses Herta. 4 saucisses au fond de mon cul, et mon cul qui se referme et qui fait glisser les saucisses à l'intérieur de moi. J'ai du à nouveau supplier pour me libérer des saucisses. Mon Maitre à été bon il m'a autorisé a laisser sortir tout cela de moi. Je ne les ai pas mangés non plus. L'ordre ne m'a pas été donné.

J'aime mon Maitre car il me le rend bien, il est dur avec moi et m'aide à comprendre à quoi je sers, ce que je suis. Mon Maitre est un Homme qui sais se faire obéir et que je vénère chaque jour. Sans cesse j'attends ces messages, je suis un accro à mon Maitre. Il est ma drogue, ma condition de vie, il est ce pour quoi j'existe. J'existe pour le servir, lui obéir, lui appartenir, être ce qu'il voudra de moi.

Un sous homme, une salope, un soumis, un bizut, une merde, une chose, un objet, un jouet....

Mon Maitre m'a demandé de vous parler de ce que je vis avec lui, et je le fais avec un très grand plaisir, une infinie soumission et un grand honneur de pouvoir vous montrer la Grandeur de Mon Maitre.

Merci Maitre.

Bizut76

tompouss@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Soumis de Maître Ethan - Patron à humilier

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"