PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Le serveur ivre

Suite à vos messages, voici une nouvelle histoire véridique qui s'est déroulée en octobre dernier...

J'ai été invité en Normandie pour une fiesta à l'occasion des 50 ans d'un ami. Arrivé sur place samedi, je retrouve des potes (hommes et femmes) et fais connaissance avec une grosse partie de la famille du cinquantenaire. Je dis grosse famille car énormément de cousins et cousines, neveux et nièces. Au total nous étions 100 personnes de 8 à 80 ans...
Les choses étaient bien faites. Deux grands chapiteaux chauffés montés dans le parc, bonne bouffe et aussi bar bien garni. Heureusement que nous étions abrités car vu les trombes d'eau et la tempête que nous avons essuyé cela aurait été un carnage!
Après un apéro fortement arrosé pour ma part (ah le punch, un grand kiffe lol), nous étions servis à table par les jeunes de la famille. Inutile de préciser que plusieurs invités étaient à mon goût! Mais bon, je n'étais là que pour faire la fête et n'envisageais rien de plus. Malgré tout je remarquais un jeune mec qui ne semblait pas rester insensible à mes regards insistants... Nous avons sympathisé mais en tout bien tout honneur. Le jeune garçon de 24 ans et d'Aix en Provence était bien tactile en tout cas et n'hésitait pas à poser sa main sur ma cuisse, entourer mes épaules de son bras ou encore, s'amuser à déboutonner ma chemise sur le ton de la plaisanterie. Mais je sentais bien que son petit jeu n'était pas du tout innocent. Malheureusement, les conditions ont fait que nous n'avons pas eu l'occasion de nous isoler et d'approfondir la situation. Que voulez-vous, on ne gagne pas à chaque fois... Malgré tout il a mes coordonnées mais je doute d'avoir un jour de ses nouvelles.
Je remarquais aussi un jeune serveur de 22 ans membre de la famille. Un métis rebeu aux cheveux bruns et yeux marrons. Son attitude me faisait sourire. Il se donnait un genre parfois un peu racailleux mais c'était je pense une façon de s'imposer face aux autres. Un genre de racaille de bonne famille des quartiers chics de la capitale. Malgré tout il restait très poli et prévenant avec l'ensemble des invités.
Après le repas, le chapiteau principal s'est transformé en piste de danse. Punch à volonté, bonne musique et super ambiance où les différentes générations s'éclataient sans artifice (contrairement à certaine boites...). Vers les 4h30 du matin, la fatigue et l'alcool avait eu raison de nombreux invités. Nous n'étions plus qu'une vingtaine à nous trémousser sur la piste. Je décidais moi aussi de m'éclipser afin de retrouver mon lit en rêvant aux beaux apollons croisés durant la soirée.
Je traversais la cuisine du bâtiment principal et montais l'escalier jusqu'au premier étage où se situait ma chambre. Arrivé en haut de l'escalier, je tombe nez à nez avec le jeune serveur rebeu, affalé sur la dernière marche, la tête enfouies dans ses genoux.
Je lui demande si tout va bien et lui propose mon aide si nécessaire.
Il me dit qu'il est trop bourré pour monter au deuxième étage se coucher. En effet, l'accès à celui-ce se fait par un escalier métallique en colimaçon, très peu pratique quand on est à 4gr!!!
Je lui propose de l'aider à monter, chose qu'il accepte avec plaisir. Il sent l'alcool à plein nez et a du mal à tenir sur ses jambes. Je le soutien et non sans mal nous arrivons au deuxième étage. Le grenier a été aménagé en une sorte de dortoir avec 5 ou 6 couchages. Je distingue dans la pénombre le seul lit simple encore disponible et l'assoie dessus. Les ronflements emplissent la pièce et une odeur forte de transpiration et d'alcool y règne.
Je demande à mon beau métisse si tout va bien et s'il a encore besoin de moi avant que j'aille me coucher.
Il me répond en grognant:
"Putain fait chier, j'arrive pas à retirer mes pompes! En plus avec cette flotte mes pieds sont trempés et frigorifiés!"
"Ok, laisse moi faire..."
Bah tu m'étonnes, même si je ne suis pas là pour ça, l'occaz est trop belle...
Je pose un genou à terre et enlève sa paire de sket. J'en profite pour effleurer discrètement ses pieds et cho7 humides et respirer subtilement l'odeur qui s'en dégage. Odeur si caractéristique de pieds qui ont macéré dans une paire de basket trempée toute une soirée!
Il s'allonge sur le dos.
"Tu vas dormir tout habillé? Ton jean est trempé et ta chemise est pleine de sueur."
Malgré ses contorsions, impossible pour lui de se dévêtir.
"Lève ton cul du lit que je retire ton jean"
Il soulève le bassin, j'attrape la ceinture de son pantalon et le fait glisser le long de ses jambes.
Je me retrouve face à un superbe rebeu en boxer et cho7 blanche!
Inutile de préciser que ça fait déjà un moment que mon sexe est tendu au maximum dans mon futal!!!!
"J'ai froid aux pieds me dit-il"
"Laisse moi faire..."
Je m'assoie sur son lit au niveau de ses jambes et saisi un de ses pieds que je commence à masser délicatement. Je fais attention quand même car qu'elle sera sa réaction si mes massages se transforment en caresses? Mon côté sadique et égoïste fait que je ne lui retire pas de suite ses cho7 humides. Je masse chaque pied l'un après l'autre. Je porte souvent mes mains à mon nez discrètement afin de profiter de ses odeurs corporelles. Je sent mon métisse se détendre.
"Ça va? Ça te plait? Tu te réchauffes?"
"Trop bien! C'est trop bon..."
Est-ce une invitation à aller plus loin? Ses soupirs me donnent des ailes. Mes massages se font plus doux et sensuels. Au pire qu'est-ce que je risque? Qu'il me dise d'arrêter et qu'il veut dormir?
Il a les yeux fermés. Je distingue une bosse imposante au niveau de son boxer...
"Si tu n'aimes pas tu me le dis et je te laisse dormir"
Pas un mot, juste un signe de tête pour acquiescer.
Une de mes mains remonte très lentement le long de sa jambe. Je le sent frissonner.
Arrivé au niveau de son boxer, mes doigts caressent délicatement le tissus tout en continuant leur ascension.
Ils viennent à la rencontre d'un membre de bonne taille et parfaitement tendu. Un petit mouvement de masturbation à travers le tissus et un soupir de la part de mon nouvel ami me laissent serein.
Je me penche vers un de ses pieds, embrasse sa cho7, la lèche et m'enivre de son odeur légère mais musquée. Mon autre main continue à flatter son membre.
Je retire sa cho7 et suce un à un ses orteils. Discrètement je sors mon sexe de mon pantalon afin d'attaquer une branlette bien méritée.
Je me sers de sa cho7 comme d'une capote. Je sais que si je ne me calme pas la jouissance va venir vite!!!
"Ça va?"
Pas de réponse.
"Hey, ça va? Tu dors?"
Hélas oui. Mon beau métisse a fini par sombrer dans les vapeurs d'alcool...
N'étant pas du genre à abuser de la situation (je crois que j'en ai déjà bien profité jusque là), quelques mouvements de poignée finissent à atteindre mon plaisir et à me répandre dans la cho7 humide du beau gosse de 22 ans.
J'embrasse délicatement son membre toujours raide comme pour le remercier. J'attrape un duvet qui traine à proximité, le recouvre avec et redescend me coucher. Il est 5h40!

11h, je me lève la tête dans le cul. Je repense à ma fin de soirée non sans une certaine appréhension...
Vais-je le croiser ce matin? Va-t-il se souvenir de quelque chose? Va-t-il m'accuser d'avoir profiter de sa faiblesse?
Beaucoup dorment encore. Je rejoins quelques amis à la table du petit-dej, un café un croissant et je remonte pour me doucher.
"Salut!"
C'est mon rebeu qui vient de descendre les yeux encore gonflés de sommeil!
"Hey, salut! Alors bien dormi? Pas trop la tête dans le cul?" Que dire d'autre???? Je dois être rouge comme une pivoine.
Il s'approche, me claque la bise avec une sensualité incroyable et me glisse à l'oreille:
"Merci de m'avoir aidé hier soir. Et puis aussi pour tout le reste. Tu te débrouilles très très bien, c'était kiffant..."

Lui aussi a mes coordonnées, aurais-je de ses nouvelles un jour? Il est sur Paris, c'est vraiment pas loin....

Voilà, dites moi si celle-ci aussi vous a plû et si vous en voulez d'autres! Et s'il y a des kiffeurs qu'ils m'écrivent, on peut toujours discuter...

Oliperv78

oliperv78@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Le jeune hétéro - Le serveur ivre - Mon collègue hétéro... - En forêt avec le jeune timide

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)