14 Déc.
+ 43 histoires en accès privilège.
14 Déc. : +30 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précedent

6 - Le retour de boss

La pute, le retour

Après plusieurs mois d'absence, car je manquais cruellement de disponibilités, et que je ne voulais pas imposer ça à Boss. Mais Il me manque trop : Son odeur, Sa voix, Son corps superbe, Ses cuisses puissantes et poilues, Sa gueule de beau mâle, Sa queue majestueuse, Ses couilles rondes et lourdes, Son délicieux jus, nos échanges de textos,… tout en Lui me manque.
Sans conviction, je décide donc de Le recontacter. Et surprise : il me répond, comme si on s'était vus la veille ! Ce mec est vraiment top !
Habituellement, je suis à 90% le « chasseur », celui qui drague, qui provoque, qui sollicite les plans, et qui cherche à maintenir la relation dans le temps. Et j'ai toujours rêvé qu'un mec prenne la relève, qu'il sache me montrer qu'il tient à moi, qu'il souhaite me revoir, simplement qu'il m'apprécie. Mais les mecs manquent de constance, de motivation, ou simplement… de couilles ! Là, avec Boss, j'ai trouvé mon Maître : Lui sait me montrer qu'Il a envie de moi.
Et contrairement à mes relations avec les meufs, Il fait ça sans me harceler, de façon simple et directe : les relations sont clairement définies, Il veut juste une salope qui lui vide les couilles, dévouée et loyale. Et c'est ce dont j'ai envie aussi.

Nous reprenons vite nos échanges de textos. Putain ce que ça m'avait manqué ! Boss me dit qu'il n'a que 3 salopes à son service… et j'en fais partie ! A la lecture de son message, je suis très surpris : comment un mec comme Lui, aussi sexy, aussi beau, aussi viril, sur lequel n'importe qui, femme, mec bi ou gay, se retourne certainement dans la rue, peut ne s'abandonner qu'à 3 personnes ? Il pourrait facilement se faire n'importe quel plan, partout, tout le temps. Pourtant, il ne se « disperse pas », et là je dis : respect !
Et je suis l'une de ces 3-là ! Moi qui suis plus âgé que Lui, et certainement aussi plus âgé que Ses 2 autres salopes, certainement moins canon aussi… je suis envahi par un sentiment de fierté. Et par la pression aussi : comment rester à la hauteur ?

Boss veut savoir si je connais des actifs aussi exceptionnels que Lui. Je lui précise que jusqu'à présent, un seul mec a su me faire décoller à ce point. Arriver à me dominer totalement, faire de moi un pur objet au service du plaisir d'un mec, et parvenir en même temps à me filer des vrais orgasmes de feu, un seul y était parvenu : Laurent. Avec lui, c'était 3 heures non-stop de pure baise intense, mais c'était différent. Nous nous roulions des pelles viriles et ultra puissantes pendant presque tout le plan, et, avec ses « petits » 15 cms, Laurent me limait plus la chatte qu'il ne se faisait sucer, mais il savait tellement bien s'y prendre ! Il me baisait sauvagement et fougueusement en me mordillant le cou, comme un loup. De très loin le meilleur baiseur que j'ai connu. Mais il était 100% gay, donc aucune féminisation, et les sentiments avaient commencé à s'en mêler, ce qui avait fini par devenir plus compliqué, car nous étions en couple tous les 2. Nous en étions arrivés à la conclusion qu'il fallait arrêter les plans Q, et nous sommes restés potes. Boss me confirme qu'avec Lui, pas de risque de débordement, Il veut juste une salope au service de Sa queue et basta. Et ça, c'est exactement ce que je veux aussi. Mon cœur est pris, le reste est à Lui.

Boss décide de me convoquer chez lui ce samedi (hier). Une de mes trop rares disponibilités. Pour me faire patienter, Il m'envoie une photo de Sa queue… cadeau inestimable que je n'osais même pas Lui demander. Si j'étais seul, je la mettrais certainement en fond d'écran. J'avais presque oublié combien elle était belle sa queue. Et ses cuisses poilues… Il m'informe également qu'après mon passage, une autre salope viendra chez Lui… pression supplémentaire, la comparaison sera inévitable ! Et bien entendu, ça titille ma jalousie. Sans même la connaître, je déteste cette salope qui va prendre MA place, sous la table, et profiter de la queue de MON Boss !

Je me suis bien préparé : fesses et chatte rasée de près, je suis bien propre, prête à exaucer tous les désirs de mon mâle. J'ai enfilé un jock-strap qui laisse bien apparaître mes fesses lisses, et un survêt par-dessus. Pantalon choisi pas au hasard : c'est celui que je porte chez moi. Je compte bien l'imprégner de l'odeur de Boss, pour faire perdurer mon appartenance même en Son absence. Car malgré les plans (la plupart du temps décevants) que je fais sans Boss, Il reste mon seul maître, mon seul mâle, le seul à qui je souhaite appartenir totalement. Le seul pour lequel je serai prête à faire n'importe quoi, tellement j'ai confiance en Lui, et tellement je le kiff.

Samedi 15h30, je suis déjà en chemin pour aller chez Boss. Texto : il sera en retard. Je ronge mon frein, surtout que je suis pris de doutes : est-ce que j'y vais vraiment ? Je suis tenaillé entre le désir bestial de me soumettre à Lui et ma conscience, vis-à-vis de mon couple, de ce que j'aurai à offrir à Boss dans le temps,… Mais mon mental de pute prend le dessus. Je suis à Sa dispo, trop heureuse qu'Il m'accorde ce privilège. Je patiente donc, en bas de chez Lui. Le message tombe enfin à 16h30, je peux monter. Il ne me reste plus qu'une heure… mais 1h avec Boss, c'est déjà un cadeau inestimable.

Il m'ouvre sa porte. Toujours le même sentiment qui m'envahit : putain ce qu'il est beau ! Il a ce sourire ravageur, tout en Lui exprime sa virilité incontestable, Sa confiance en Lui, Sa parfaite maîtrise. Je me sens en sécurité, et sa simplicité rend tout le plan facile, fluide, clair. Aucune question à se poser : je sais pour Qui et pourquoi je suis là.

J'enlève ma veste, mes skets, je donne à Boss le poppers qu'il m'avait demandé de lui prendre (et qui, sans qu'Il n'en ait conscience, m'avait donné un sentiment de satisfaction quand je l'avais acheté : un moyen d'équilibrer ma propre propension naturelle à la domination, pour le coup, c'est moi qui L'achète un peu…) et je me mets à ma place, sous la table.

Boss baisse son fute et son boxer… bon sang ce que ce corps m'avait manqué ! Sa queue est déjà à semi dressée, j'avais presque oublié à quel point elle est large, superbement veinée, parfaitement équilibrée. Sans attendre, j'approche ma bouche de sa queue. J'en profite pour prendre une profonde inspiration. Je profite un très court instant de l'odeur de la bite de mon Boss : une très légère odeur de transpiration de couilles… je suis aux anges ! C'est l'odeur de MON Boss, même si je kifferai trop qu'elle soit plus prononcée, mais c'est déjà le top.

Je me rappelle de l'éducation qu'Il m'a donnée. Tout en douceur, jamais avec les dents, jamais en serrant les lèvres, jamais trop vite. Je mets tout mon cœur, toute mon âme à l'ouvrage. Je veille à planquer mes mains, mes bras, mes jambes, qu'Il ne me voie pas. Je fais attention à ne pas trop gémir, qu'Il ne m'entende pas. Je caresse Ses couilles, je sais qu'Il adore ça, elles me paraissent énormes, chargées. Boss m'avoue qu'Il ne s'est pas branlé hier… prometteur pour la dose que je vais recevoir… je jubile intérieurement.

Dur de ne pas appliquer les techniques que j'utilise avec d'autres, et qui les rendent dingues : très légère pression des lèvres sur le gland, prise en fond de gorge avec pression des joues sur l'aspiration, pour enserrer délicatement le gland, subtile passage tout en douceur des incisives sur le gland (ce qui a conquis pas mal de mecs)… avec Boss, rien de tout ça. Il veut du simple mais de l'efficace. J'utilise des subterfuges : je m'accroche au barreau du tabouret sur lequel Boss est assis pour maintenir un rythme lent et parfaitement régulier sur Sa queue, ça me permet aussi d'aller plus loin. Je m'accroche au cadre de la table pour mettre ma gorge dans l'alignement de Sa queue, qu'à aucun moment, Il ne sente mes dents.

Au bout d'un 1/4h environ de travail intensif, je sens que je décolle. Je n'existe plus, je suis devenu une bouche humide en accord total avec Sa queue. Sensation intense et délicieuse que nous ne faisons plus qu'un. Boss me dit de Le branler. Je commence doucement, sans serrer ma main sur Sa tige, comme je le faisais avec ma bouche de salope. Erreur… Boss veut que je Le branle vraiment, que je fasse monter la sauce. Je m'en veux de ne pas y avoir pensé tout seul. J'ai encore des choses à apprendre… pardon Boss.

Il me rappelle qu'après moi, Il reçoit une autre salope et qu'il me reste 1/2h si je veux avoir Son jus. Pression max. Je ne compte pas partir sans ma dose de Son nectar de virilité. De façon surprenante, ce rappel ne m'agace pas comme j'aurais pu le penser. Au contraire, il me motive à faire encore mieux et surtout, à bien lécher Sa queue et Ses couilles, à bien me frotter comme une chatte sur Ses cuisses, à bien caresser Ses jambes, Ses cuisses, Son pubis poilus et superbes. J'ai bien l'intention de laisser mon odeur partout où je peux, et d'en laisser le moins possible à l'autre salope. Je ne sais pas comment Boss comprend mes intentions, mais Il les comprend : Il me dit « tu marques ton territoire pour l'autre salope »… et c'est exactement ce que je fais ! Décidément, ce mec a tout compris de mon mode de fonctionnement. Je me sens totalement en phase avec Lui, Il me maîtrise et me domine à la perfection. En plus, au lieu de me rendre jalouse, savoir qu'une autre passera après moi m'excite. Une espèce de connivence avec Boss, certainement parce que je suis la 1ère, je me sens un peu comme l' « officielle », la chienne chef de meute que le maître nourrit en 1er, et qui ne laisse aux autres que les restes, une fois qu'elle est rassasiée. Mon côté dominateur sans doute, que Boss sait aussi flatter.

Pendant tout ce temps, la queue de Boss reste dure, méga raide. Je ne me lasse pas de la regarder en la branlant, tellement elle est magnifique. Ses belles couilles rondes et gonflées roulent entre mes lèvres. Je passe très délicatement ma langue dessous, là où je sais que les sensations sont les meilleures, et j'en profite pour respirer Son odeur à pleins poumons. Là, ça sent encore bien les phéromones, l'odeur de mon Boss. J'alterne ma main et ma bouche sur Sa queue, je cherche à faire monter Sa sève de mâle puis à la faire redescendre, sans la perdre complètement, pour lasser Boss au bord de la jouissance, sans qu'Il l'atteigne encore. Il reste encore du temps, j'entends bien en profiter jusqu'au bout.

Boss me demande si ça me dérange si un de ses potes mate un peu par cam. Ça me fait un peut peur, mais j'ai confiance en Lui. Il me dit que je ne crains rien car le mec est en Suisse. Boss en profite pour exhiber Sa queue majestueuse. Je me place devant pour sortir ma langue, qu'Il puisse se frotter dessus, exciter l'autre. J'essaie quand même de cacher un peu mon visage, mais au final, je m'en fous. Que Boss m'exhibe, ça m'excite, et c'est aussi mon rôle. Je rêve d'un jour où c'est Boss qui me matera en train de sucer un de Ses potes, où il me verra me donner au max pour donner du plaisir à un autre mec, où il entendra le mec gémir de plaisir dans ma bouche de pute et où, rempli de fierté par le travail de SA pute, Il m'honorera pour me féliciter. Malgré tout, j'aurais été plus à l'aise avec un bandeau ou un masque pour garantir mon anonymat. Durant ce court instant, ça m'a déconcentré.

Heureusement, j'ai vite repris mon travail sous la table, bien décidé à profiter de Mon Boss jusqu'à la dernière seconde. Boss fait le chrono. Quand Il me dit « il te reste 3 minutes, à 17h30 tu lâches ma queue que tu aies eu mon jus ou pas, et tu te casses, à toi de te débrouiller ». Ok, le moment est venu de faire monter, de ne plus lâcher Sa queue, de Lui donner l'assaut final, comme Il me l'a appris, tout en douceur, sans lâcher Ses couilles sous mes doigts ni Sa queue dans ma bouche. Il est 17h30 pile quand je vois Son jus commencer à jaillir dans ma main. J'attends juste 1 tout petit instant, pour en avoir un peu sur ma main, et je le reprends en bouche pour déguster ce jus que je sais délicieux. Pendant que je savoure le plaisir de mon Boss, j'essuie un peu ma main sur mon survêt. L'idée que je vais pouvoir ainsi profiter encore longtemps de Son odeur et de Sa marque sur le fute que je porte chez moi me rend dingue. Boss m'envoie une bonne quantité de jus, que je garde en bouche un court instant pour bien imprégner chacune de mes papilles, pour m'en gargariser. Je nettoie Sa queue, j'efface toute trace de mon passage tout en prenant soin de bien laisser ma salive partout pour l'autre salope. Bien propre, Boss se lève et va vers la salle de bains. J'en profite pour mater son corps et j'imprègne ma mémoire de l'image de ses fesses absolument magnifiques, de ses cuisses qui me rendent folle. Je me lève, j'enfile ma veste et mes skets et je me casse sans un mot.

Le goût du jus de Boss en bouche, je Lui envoie un texto pour Le remercier. C'était génial, un plan top, comme d'habitude. J'ai gardé ce goût fabuleux jusqu'à 20h30, heure du repas. Mais surtout, je ne me suis lavé ni les mains, ni les bras. Ce matin en me levant, Son odeur était encore là et ça m'a fait plaisir. Je Lui appartiens. Je Le surkiff.

Putedesteph69

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Tellement je kiff mon boss...

Dernière mise à jour publique

14/12 : 21 Nouvelles

Mon directeur de formation Deepth
Une bonne pipe CaptainNemo54
Faites vos jeux Yan
Mon année Erasmus Bryan
Comment j’ai rencontré mon copain TTBM Ethan69
A Young Hetero
Ma nouvelle vie de lope Nico76500
Nicolas et Bobo Nicolas
Maxence Éric
Confessions réelles d’un videcouilles Guillaume
Un hétéro de moins Jean-Baptiste
Baisé au jus par Denis le flic Baisemoi37600
dans les bois.... Pititgayy
Mes potes du lycée Juliencyrillo77
Le timide Frank
Mes 18 ans Titi30
Dans sa toile Ed.Nygma
Découverte Patoche0054
Les toilettes de l’aéroport Hugo974
À trois sur les parkings Couple chaud
Mon demi-frère hétéro Oldyano

La suite... 9 épisodes

Nouvelle expérience -02 Arras62
Le jouet d’un hétéro -05 Franck84
Éric, ma vie Chapitre -17 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -18 Rodrigue
Ma première colocation -06 Pascal
Ma première colocation -07 Pascal
Soumis à Karim -02 Tod
Chambres à louer -13 Jeanmarc
Début avec mon maître -02 Jd18

Décembre 2018

Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première colocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite...

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première colocation -02 Pascal
Ma première colocation -03 Pascal
Ma première colocation -04 Pascal
Ma première colocation -05 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)