PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Ma première histoire 3

Manuel avait posé son gland sur mon anus,et,tenant sa verge d'une main, le passait inlassablement sur mon intimité . Sa chaleur irradiait . Il se retira, et déjà je me sentais perdu. Il ouvrit le tiroir d'une table et je le regardais prendre un flacon en plastique et des préservatifs.

Il fit couler le liquide incolore du flacon, et doucement m'en badigeonna la raie, insistant sur mon petit trou. La douceur de ses caresse me rendait complétement dingue, je poussais mes fesses vers sa main a chaque fois qu'il passait sur ma rosette . Délicatement, il rentra un doigt. Ca n'était désagréable du tout, son doigt allait et venait entre mes fesses, il rajoutait réguliérement du gel . Il enfonça son doigt jusqu'au bout et j'ai gémi de plaisir . C'était un plaisir inconnu pour moi, et son doigt épais écartait mes chairs. Il alternait les rythmes, allant doucement ou alors me branlant le conduit rectal très vite. J'étais haletant et pantois de plaisir... Mon dieu que c'était divin ...Il me regardait tendrement, avec un sourire en coin qui le rendait encore plus séduisant a mes yeux.

Il m'a dit de me détendre et de pousser fort lorsqu'il présenterait sa verge au moment de me pénétrer.

J'avais trop hâte....

Puis, le moment crucial arriva. Il murmura, maintenant, pousse fort mon bébé ...

Ce que je fis. J'ai ressentis comme une brulure quand son gland a passé le sphincter, je me contractais ce qui le fit sortir de moi.

-" Excuse moi, je t'ai fait mal.... Tu veux qu'on arrête?"

Oh non, je ne voulais pas qu'on arrête.... J'avais trop envie de lui... C'était enivrant comme sensation... Avoir tellement envie de le sentir en moi que je me fichais presque de souffrir.

Je lui ai dit de recommencer. La douleur était toujours aussi vive, peut être plus même, Il avait remis du gel, et la sensation de froid avait atténué pour un instant la cuisante douleur...

Je serrais les dents quand il me pénétra a nouveau. Je me suis dit qu'il fallait que j'encaisse, on allait pas s'y reprendre en plusieurs fois, je savais ce que je voulais, alors, je serrais les dents plus fort , et le laissais progresser doucement en moi.

Quand j'ai senti ses poils pubiens toucher mes fesses, j'ai su que c'était bon....

Bien que son sexe soit d'une taille normale, j'avais trouvé le temps de l'intromission vraiment long...

Il restait sans bouger, pour que je m'habitue me disait -il. Ses mains ne restaient pas inactives, elles parcouraient mon dos, mes côtes, mon ventre en de douces caresses, plus il commença a bouger en moi, doucement , lentement, continuant ses caresses, me disant que j'avais un cul magnifique, et qu'il avait rêvé de ce moment toute sa vie....

Il m'avoua que déjà lors de nos jeux presque innocents, il avait envie de me prendre, mais il n'avait pas osé, il ne voulait pas me choquer tellement il m'aimait.

Doucement, sans que j'ai pu me rendre compte a quel moment ça s'est produit, la douleur s'est effacée, pas totalement, parce qu'a chaque fois qu'il sortait je ressentais une légère brulure, mais lorsqu'il me pénétrait a nouveau, j'avais du plaisir.... De mon gland de la mouille coulait abondamment que sa main venait cueillir , et dont il se délectait en se léchant les doigts.

Et puis tout s'est accéléré, je me suis mis a haleter, le plaisir montait, incontrolable, pas comme quand je jouissait en faisant l'amour avec ma femme, mais du plus profond de mon cul ( puisqu'il n'y a pas d'autre façon de la dire) oui, sa queue au fond de moi me donnait des décharges électriques, j'avais la sensation que j'allais jouir a tout moment, mais ça montait crescendo , je ne pouvais plus rien contrôler.

Mes jambes s'étaient mises a trembler, et je n'arrivait plus a rester a 4 pattes. Je m'affaissais sur le ventre. Son corps suivit le mien et il se retrouva couché sur moi.

Je sentais contre mon dos la toison virile de son torse, et je me suis déchainé, je bougeais mes fesses et mes hanches pour le sentir en moi. Il m'a dit que si je continuais comme ça , il ne tarderait pas a jouir.

Et j'ai continué comme ça. Il a poussé un grognement et dans un dernier coup de rein, il a jouit dans la capote. J'ai regretté que ce ne soit pas directement en moi.

Il m'embrassait le cou, me disait qu'il était fou de moi, que dans ses rêves les plus fous, il n'avait jamais osé espérer ce qui venait de se passer.

Il est sortit de moi, et m'a mis sur le dos. Il a avalé mon sexe et m'a sucé . Il ne m'a pas laissé le repousser lorsque j'ai jouit, il a gardé mon sperm en bouche et l'a avalé....

Le plaisir aidant, j'ai trouvé ça très excitant sur le moment, en me disant que moi, je n'étais pas pret pour ce genre de choses.

Nous avons passé l'heure suivant a nous câliner et nous caresser en se racontant ce qu'avait été notre vie durant toutes ses années.

J'ai appris qu'il avait eu un autre fils et que depuis des années il vivait séparé de sa femme.

Elle était catholique et refusait le divorce, mais elle n'était pas opposée a cette séparation.

Il avait pu mener sa vie , rencontrant parfois des hommes et des femmes au grès de ses besoins.

Le soir était tombé, pas une seule fois je n'avais pensé a ma famille, pas une seule fois j'avais eu honte de ce que je faisais...

C'était comme si c'était inéluctable, comme si j'étais destiné a Manuel et lui a moi... Comme si ce moment avait toujours inscrit dans notre destin.

Je n'avais pas envie de rentrer a mon hôtel.... Mais pourtant il le fallait, ma femme m'appelait chaque soir. Avant de me raccompagner, il m'a prit dans ses bras et m'a embrassé fougueusement . J'ai senti sa verge dure contre moi, et il a du sentir la mienne aussi dure. Il m'a dit que les mentalités portugaise n'étaient pas très évoluées en ce qui concernait l'homosexualité, alors, il voulait m'embrasser maintenant, car il ne pourrait pas le faire tout à l'heure devant l'hôtel. Je lui rendis son baiser qui s'est éternisé. Lorsque nous nous somme arrêtés, nous étions essoufflés .

Durant le trajet, sa main libre n'arrêtait pas de me caresser, et moi j'avais posé ma main sur son sexe, j'avais envie de le sortir et de le masturber.

Quand on est arrivé a destination, il est sorti de la voiture m'a serré conventionnellement la main , et m'a dit demain je vous fait visiter d'autres maisons, rendez vous ici même a 10 heures.

Je crois que s'il ne l'avait pas proposé j'aurai été très malheureux.

Une fois dans ma chambre, je me suis déshabillé j'ai pris une longue douche, et j'ai essayé de voir l'état de mon anus... C'est bête, mais après cette séance de baise, j'avais peur qu'il ne se soit pas refermé.

Une fois au lit, je me suis masturbé frénétiquement en pensant a ce qui venait de se passer.

Je me suis endormi comme une buche , rompu par la fatigue et les émotions.A minuit, le téléphone a sonné. C'était Manuel, il m'a avoué ne pas pouvoir s'endormir tellement il pensait a moi,Il voulait venir dormir avec moi.

Quand il est arrivé une demi heure plus tard, je l'ai accueilli entre mes draps, et nous n'avons pas dormi une minute.

J'ai révisé toute la nuit ce que j'avais appris l'après midi, et j'ai été satisfait lorsque mon professeur m'a dit que je faisais des progès a une vitesse vertigineuse.

Franko

frankorusse@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Vacances en Sicile - Tatouages - Dans l'immeuble d'en face - Ma première histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)