PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Il suffit d'une bousculade -03

Merci pour tous vos messages ça me fait plaisir. N'hésitez pas à relire les épisodes précédents et à suivre les prochains. Envoyez moi aussi des mails afin de me faire parvenir vos impressions. Merci et bonne lecture. Ninemark.\

Retour à la réalité

Je dormais paisiblement quand soudain je sentais que quelque chose se passait dans la réalité. J'ouvris donc les yeux pour découvrir que Romain était en train de me caresser tout en se blottissant contre moi. Lorsqu'il prit conscience de mon réveil, il sourit et vint m'embrasser. Puis il descendit rapidement au niveau de mon pénis déjà bandé à cause de la « gaule matinale » et se mit à me sucer. C'était tellement bon de se faire sucer dès le réveil que je retrouvai de l'énergie rapidement pour pouvoir à mon tour lui proposer une petite fellation. Nous étions en plein préliminaire quand l'interphone se mit à sonner. D'abord surpris, j'en vins ensuite à le convaincre de ne pas répondre pour pouvoir terminer notre partie de jambes en l'air. Mais alors que je recommençais à le sucer, le portable de Romain se mit à vibrer. Il regarda brièvement son portable pour voir qui ça pouvait être et d'un coup il se releva, manquant de m'étouffer avec sa bite encore dans ma bouche.

« Merde, merde ! Je croyais qu'elle ne rentrait que la semaine prochaine ! »

« Qui ça elle ? »

« Euh… Laisse-moi t'expliquer tout ça plus tard mais pour le moment habille toi vite ! Si elle te pose des questions tu es juste un pote ! »

« Mais putain, qu'est-ce qui se passe Romain ?? »

Je n'avais pas encore fini ma phrase qu'il était en train d'ouvrir la porte d'entrée à l'aide de l'interphone. Je ne comprends pas ce qu'il se passe mais je m'habille comme Romain me l'avait demandé. J'allai ensuite dans le salon tout en me posant des centaines de questions. Etait-ce sa mère qui débarquait ? Alors que je réfléchissais aux possibles scénarii, la porte s'ouvrit laissant place à une fille de notre âge plutôt mignonne. Mais ce qu'il se passa ensuite me glaça le sang. La fille vint embrasser Romain sur la bouche puis les deux se murmurèrent quelque chose d'inaudible. Enfin, elle tourna le regard vers moi pour me saluer et me demanda si j'étais un pote de Romain. J'étais encore sous le choc de la scène et mit un long moment à répondre que oui. Je me sentais trahi par quelqu'un que je croyais bon. Je sentais les larmes me monter aux yeux et savais que je devais partir au plus vite avant de tout foutre en l'air. Je prétextai une excuse pour partir avec beaucoup de mal tellement je sentais le craquage proche. Je n'osais même plus regarder Romain en face tellement ce que je venais de voir me perturbais. Je ne réalisais pas vraiment ce qu'il se passait et alors que j'allais partir, Romain me retint par le bras. Je dû alors lui faire face et l'expression sur son visage était de la gêne mêlé à une sorte de tristesse.

« Laisse-moi t'expliquer tout ça plus tard s'il te plaît »

Je n'arrivais même plus à ouvrir la bouche et la seule chose que je pouvais lui montrer était ma colère. Je tirai sèchement mon bras vers moi et parti sans dire un mot.

Le trajet de chez lui à chez moi se fit dans un lourd silence, dans ma tête tout se bousculait et j'essayais de ne penser à rien. Du moins, jusqu'à mon appartement où je pourrai laisser place à ma colère et à mes pensées. Lorsque j'eus passé le palier de chez moi, je m'effondrai au sol et pleurai durant une vingtaine de minutes. Je ne comprenais plus rien à ce qu'il se passait. Que voulait-il dire par « laisse-moi t'expliquer » ? Je pense que c'était clair pourtant. Il s'est fait passer pour célibataire pendant que sa meuf n'était pas là juste pour coucher avec tout ce qu'il voulait. Bien-sûr en tant que con de première je suis sauté dans la gueule du loup juste parce qu'il semblait parfait. Quel con je suis !!

Après m'être relevé pour aller me reposer sur le sofa, je repensai à ces derniers jours pour me rappeler que tout semblait trop parfait pour que cela soit vrai. La rencontre, la drague, le baiser, les messages, le resto et enfin notre partie de jambes en l'air. Mais pourquoi je ne me suis pas fait confiance au début quand j'émettais des soupçons sur ce qu'il se passait. Je savais que ce n'était pas normal et qu'il allait forcément se passer quelque chose. Bon je pensais plus à quelque chose du genre il me lâche pour aucune raison mais bon pas au point où le gars est en couple, avec une meuf, et qu'il baise à tout va quand elle n'est pas là. Je décidai de ne plus y penser mais cela m'a fait tellement mal qu'il en était difficile. J'essayais de relativiser les choses en me disant qu'au final je ne le connais que depuis quelques jours et que mon enthousiasme était dû en partie par le fantasme qui s'est immiscé en moi depuis que je l'ai croisé. Et puis, vaut mieux que cela se passe maintenant que plus tard où d'autres sentiments seraient nés. Dans tous les cas je devais me changer les idées et j'appelai un pote, Julien, pour savoir ce qu'il faisait ce soir histoire de jouer un coup à la console et regarder des films. Durant la soirée, mon pote se doutait bien que je n'allais pas aussi bien que je le prétendais mais il n'a pas insisté à savoir ce que j'avais. Il m'a juste dit qu'il était là si j'avais besoin et bien que j'aie refusé son aide, je savais que je devais en parler à quelqu'un.

Alors que la soirée continuait par une série de films tous aussi bien que les autres, mon portable se mit à vibrer et je lus mon message. C'était Romain qui encore une fois s'excusait et voulait me parler :

« Ecoute Matthieu, la situation est bien plus compliquée qu'elle ne le paraît. Je sais que tu te sens trahi et que tu ne comprends pas ce qu'il se passe mais je voulais te dire que je n'ai pas couché avec toi juste parce que je voulais coucher avec quelqu'un. Je voudrais tout t'expliquer mais je ne peux pas, et je ne veux pas, le faire par sms. S'il te plaît répond moi ! Même si c'est pour dire que je suis qu'un connard... Répond moi. »

Je sentais les larmes me monter aux yeux car j'étais encore une fois face à un dilemme. Je voulais lui répondre mais une voix intérieure me disait qu'il essayait juste de se rattraper comme il le pouvait de la situation. J'avais complètement oublié que Julien était à côté de moi et lorsqu'il me demanda encore une fois si ça allait, je m'effondrai en pleurs. Julien était ce qui se rapprochait le plus d'un meilleur ami et plusieurs fois déjà j'ai voulu lui parler de mes attirances mais je m'y refusais de peur qu'il me tourne le dos. Malheureusement, aujourd'hui je me sentais obligé de lui révéler cela car je ne pouvais pas lui mentir en lui inventant une histoire en carton alors que je suis effondré.
J'attendis de me calmer avant de le regarder dans les yeux et de lui demander de garder ce secret. Après qu'il ait acquiescé, j'entamai mon histoire et plus les minutes passaient plus je voyais les expressions du visage de Julien changer. Il avait commencé avec un air inquiet puis surpris avant d'adopter un air plus compatissant.

« Tu sais Matthieu, je suis au courant pour tes attirances, du moins j'avais quelques doutes. Tu penses que je n'avais pas remarqué comme t'étais heureux quand tu nous as rejoints au bar après votre soudaine disparition. Tu n'as pas de honte à le dire et sache que je serai toujours vers toi même si ton kiff c'est de mater les gars. D'ailleurs tu me mates souvent ? »

Julien a toujours eu ce don de changer une conversation sérieuse en une conversation drôle. Celle-ci n'échappe pas à la règle puisque sa dernière phrase nous fait rire tous les deux. Il est vrai que je ne m'étais jamais réellement posé la question et après avoir réfléchit je lui dis que oui ça m'étais déjà arrivé, en particulier quand il fait le con en soirée et finit toujours en boxer. Faut dire qu'il n'a pas à avoir de complexes lui non plus car il était aussi bien foutu. Il me confia ensuite que lui aussi ça lui arrivait de mater des gars, en général dans les vestiaires de son club de rugby.

Ça me faisait du bien de pouvoir parler de ça tranquillement sans se prendre la tête. Je me sentais libéré d'un poids et je savais que je pouvais compter sur lui pour garder notre discussion pour lui. Je lui ai demandé si les autres gars du groupe se doutaient de quelque chose et il me répondit qu'il n'y avait que David qui avait des soupçons. Mais je sais qu'il n'en parlera pas pour la simple raison que je connais assez de choses sur lui pour lui faire perdre toute crédibilité auprès de ses potes. En effet, c'est le gars du groupe qui est le premier à se vanter de ses exploits mais je sais qu'il en oublie volontairement certains, en particulier celui où je l'ai retrouvé dans les chiottes avec un gars qu'il nous dit détester depuis son enfance. Je lui ai promis de garder ça pour moi mais il sait que s'il balance quelque chose sur moi je n'hésiterai pas à faire pareil avec lui.

Julien revint ensuite sur ma relation avec Romain pour essayer de mieux la comprendre. Ce que j'aime chez Julien c'est le fait qu'il ne juge jamais sans avoir tous les éléments dans sa main. Je sais donc qu'il ne cherche pas à descendre Romain mais plutôt à comprendre pourquoi il a fait ça avant de déposer son verdict. Après lui avoir refait un topo, je termine par le dernier message qu'il m'a envoyé. Julien restait perplexe et après un long silence il me donne enfin son avis. Pour lui, je devrais écouter ce qu'il a à dire et que si ça n'était pas convainquant, je pourrai toujours l'envoyer bouler. Je pensais aussi à la même chose mais j'avais peur… Peur de retomber dans ses bras sans qu'il ait à énoncer un seul argument. Je me devais donc de réfléchir encore un moment car je ne pouvais pas répondre à ça sur un coup de tête.

Il était déjà bien tard et nous n'avions même pas encore mangé tellement notre discussion nous avait pris du temps. Nous décidâmes de manger rapidement des conneries pour nous remettre le plus vite possible devant notre film. Pendant le film, je m'étais adossé à Julien et je savais dorénavant que je pouvais compter sur lui comme un allié.

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Voyage Initiatique - Mark et Max - Stagiaire dans un restaurant parisien - Père-Noël en chaleur - Il suffit d'une bousculade - Mark Nine - Mathieu et Julien dans une impasse - Léo

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)