PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Il suffit d'une bousculade -02

Premier Rendez-vous

Ce matin en me réveillant, j'étais très joyeux malgré la fatigue de la veille. Il est bien beau de faire la fête la nuit mais il faut aussi assurer le lendemain pour aller en cours et il faut dire que ce matin j'avais une toute nouvelle motivation pour être en forme. La journée est passée plutôt rapidement malgré les cours qui ont été pour ma part très ennuyants. Mais, pour combler l'ennui, je repensais à la soirée d'hier qui me rendait encore plus heureux que je ne l'étais avant. D'ailleurs, cela n'est pas passé inaperçu auprès de mes potes qui m'ont demandé ce que j'avais pour être si joyeux… Je ne pense pas avoir fait de gaffe et mon secret devrait être plutôt bien gardé car personne ne m'a posé de questions sur Romain. En parlant de Romain, je ne lui ai toujours pas envoyé de messages aujourd'hui… Il faut dire que je me pose encore pleins de questions et comme à mon habitude, les soupçons m'envahissent. Et s'il simulait tout ça pour prouver à mon entourage que j'avais de l'attirance pour les gars ? Mais après m'être posé tout ce genre de questions, j'ai réalisé l'absurdité de celles-ci. Je devais lui faire confiance et arrêter de me poser pleins de questions. De toute manière, il ne m'a pas envoyé non plus de messages donc peut-être qu'il est passé à autre chose… C'est sur cette pensée que je suis passé à autre chose pour revenir un peu à la réalité et rigoler avec mes potes en cours.

Mais de retour à mon appartement, Romain revint dans mon esprit. Je devais lui envoyer un message ! Et même s'il ne me répond pas, j'aurai tenté ma chance. Je pris mon portable et fouilla dans mon répertoire pour trouver son prénom. A la vue de son message d'hier, je sens mon cœur se soulever encore un fois.

« Salut Romain, ça va ? »

Je ne savais pas vraiment quoi lui dire et j'ai donc fait le choix d'écrire un message basique pour lui faire comprendre que je pense à lui mais que je ne sais pas trop quoi dire. Et de toute façon, je ne voulais pas m'emballer en envoyant un long message et risquer une réponse de Romain qui pourrait me faire déchanter. J'eus à peine le temps de reposer mon portable qu'il se mit à vibrer. C'était lui… Et vu la vitesse à laquelle il a répondu, je savais que son message pouvait que me faire sourire.

« Salut Matt ! T'en as mis du temps pour m'envoyer un message ! J'ai attendu toute la journée ce moment ! Moi tout va bien même si j'attends avec impatience de te revoir… T'es dispo quand ? :) »

Je pense qu'à la lecture de ce message je suis devenu incontrôlable tellement j'étais heureux ! Il a pensé à moi toute la journée !!! J'étais d'ailleurs tellement excité que j'en ai oublié de répondre. C'est donc au bout de 15 minutes que je prends conscience qu'il faut que je lui donne une date pour un rendez-vous et tout ce que je savais c'était que je voulais le revoir le plus tôt possible ! Je lui répondis donc que moi aussi j'ai beaucoup pensé à lui aujourd'hui mais que je n'osais pas lui envoyer de messages. Ensuite, je lui ai dit que pour le repas, j'étais libre à partir de demain et insistant bien sur le fait que je veuille le revoir rapidement. Sa réponse fut aussi rapide que son premier message et il contenait encore une bonne nouvelle. En effet, lui aussi étais impatient de me revoir et qu'il était donc préférable pour nous de manger ensemble demain. On a ensuite discuter du restaurant et il m'a dit qu'il savait où m'emmener mais que c'était une surprise. Je me suis bien-sûr assuré que ce n'était pas un restaurant trop connu car je ne souhaitais pas rencontrer quelqu'un que je connaissais. On a continué à discuter toute la soirée de tout et de rien bien que le sujet principal tournait autour de notre soirée à venir.

« Tu m'excuseras Matt mais il se fait tard et je suis crevé de ma journée ! On se voit demain et surtout n'hésites pas à m'envoyer un message dès que tu penses à moi… Bisous, bonne nuit ! »

En lisant son message je regarde instinctivement l'heure et je vis qu'il était déjà 1h du matin ! La soirée est passée tellement vite ! Après lui avoir répondu, c'est avec le sourire aux lèvres que je m'endormis.

En me réveillant ce matin, mon premier réflexe fut de relire notre conversation d'hier pour ensuite lui envoyer un petit sms matinal. La journée fut comme toutes les autres, c'est-à-dire ennuyante à souhaits. Mais heureusement, Romain était plutôt disponible et nous avons conversé toute la journée en finalisant les préparatifs pour ce soir. En effet, on voulait que tout se passe au mieux et il était donc impératif d'être ponctuel en ce qui concerne l'heure du repas.

A la fin des cours je me dépêchai de rentrer afin d'avoir assez de temps devant moi pour me préparer. Je me douchai puis me coiffai. Je choisis ensuite un de mes parfums préférés puis j'allai mettre une chemise. Je voulais me faire beau pour lui car je savais qu'il allait faire la même chose. Il était enfin l'heure de partir et c'est avec un peu d'appréhension que je partis en direction de mon arrêt de bus.

Lorsque j'arrive à proximité du restaurant, je vis un jeune homme de dos patienter devant l'enseigne. Je savais que c'était lui et lorsqu'il se retourna je fus à nouveau subjuguer par sa beauté. Je pensais que j'avais peut-être exagéré mes souvenirs concernant sa beauté après notre soirée mais en le voyant je vis que ce n'était pas du tout le cas. Il avait coiffé ses cheveux en brosse et ses yeux me regardaient avec pleins d'étincelles. Sa chemise était d'ailleurs assortie à ses yeux avec un bleu foncé très classe. Son sourire me rendait tellement heureux que je faillis perdre pied en trébuchant sur les pavés. Instinctivement, nous nous sommes serrés la main suivit d'une embrassade de manière à ne pas éveiller de soupçons au cas où qu'une de nos connaissances traînait dans la rue à ce moment-là.

Le repas fut merveilleux. Le décor du restaurant était très chaleureux et l'ambiance était très romantique. Bien que j'essayais de ne pas trop révéler mes sentiments en public, il était évident que mes yeux me trahissaient et c'est sans surprise que la serveuse nous fit par du fait qu'elle nous trouvait très mignon ensemble. Ce moment était un peu gênant, d'autant plus que Romain en a profité pour caresser ma jambe de son pied. Lorsque que le dessert fut terminé et que le restaurant s'apprêtait à fermer, l'appréhension qui avait disparu refit son apparition. Je ne savais quoi faire, fallait-il en rester ici ou bien voir s'il était possible d'aller plus loin pour ce soir ? La question ne se posa pas très longtemps car à peine sorti du restaurant que Romain me proposa d'aller boire un coup chez lui pour finir la soirée en beauté. Bien que j'aurais souhaité y réfléchir, mon cœur pris les devants et c'est un « oui » qui sorti de ma bouche.

Arrivé chez lui, il me fit rapidement la visite de son appart. Il faut dire que ce n'est pas très grand et on a vite fait le tour du propriétaire. Il vivait dans un appartement d'une 40 aine de m² composé d'une chambre, d'une salle de bain, de toilettes, et d'une cuisine avec un espace salon. J'aimais beaucoup l'ambiance de la pièce à vivre et je fus rapidement à l'aise. Il me proposa à boire et après avoir sorti les bières on s'installa côte à côte sur la banquette avec un fond de musique. On savait tous les deux ce qui allait se passer mais aucun de nous ne souhaitais trop y penser… Puis au bout d'une demi-heure de discussion je décidai de lancer le sujet :

« Ecoute, je… enfin tu… tu me plais vraiment et j'ai grave envie de toi mais je n'ai jamais couché avec un gars et je ne sais pas comment m'y prendre… »

« J'ai grave envie de toi aussi et je te promets de ne pas brûler toutes les étapes et d'y aller en douceur pour cette première fois… »

Sur ces paroles, Romain posa sa main sur cuisse et vint m'embrasser dans le cou pour remonter jusqu'à ma bouche. Sa bouche était douce et ses baisers langoureux. Je me laissais bercer par le rythme de ses caresses et puis je me mis à lui retirer sa chemise. L'ambiance changea brusquement et notre excitation s'emparait de nous de plus en plus et c'était maintenant avec vivacité qu'on s'embrassait et que l'on se déshabillait. Romain, après m'avoir retiré ma chemise, se mit à califourchon sur moi et m'embrassa partout. Il commença par mes lèvres pour descendre jusqu'en dessous de mon nombril en passant par le cou, les pectoraux et mes abdos. Ses mains venaient caresser mes abdos et jouer avec mes tétons ce qui me procurait un intense désir que j'avais du mal à contrôler. Je caressais ses cheveux tout en le poussant vers le bas afin qu'il retire mon jeans. Il comprit mes intentions et retira ma ceinture qui lança à travers la pièce pour ensuite déboutonner mon pantalon à l'aide de ses mains. Il décida de jouer avec moi en descendant au niveau de mes pieds pour y déposer des baisers et pour ensuite remonter jusqu'à mon entrejambe. Ses caresses le long de mes cuisses m'excitaient et j'étais déjà au bord de l'extase, prêt à éjaculer. Je devais faire baisser la température et alors qu'il allait me sucer, je le retournai de manière me retrouver sur lui. Surpris de ma manœuvre aux premiers abords, il se laissa vite bercer par ma bouche sur ses tétons. J'avais enfin la possibilité de le voir sans ses vêtements et je ne fus pas déçu du spectacle. Ses pectoraux étaient présents sans être trop volumineux et ses abdos étaient parfaits. Il avait des tatouages sur son corps qui le rendait encore plus viril. Sur son bras se trouvait un tatouage tribal recouvrant son biceps tandis qu'un autre tatouage surmontait sa clavicule gauche avec écrit un phrase en anglais « Promise me, don't forget » soit « Promet-moi, n'oublie pas ». Je ne savais pas ce que cela signifiait mais je m'en fichais car j'étais bien trop occupé à caresser son corps d'Apollon. Je me délectais donc de ce spectacle et doucement je me mis à lui retirer son pantalon où je découvris un autre tatouage au niveau du mollet. Je voulais moi aussi le faire patienter en parcourant son corps mais à la vue de son pénis, je n'avais qu'une envie : le sucer. Il était d'une taille tout à fait convenable, environ 18 centimètres, et il avait un aspect visuel tout à fait magnifique. Son prépuce peinait à cacher son gland qui grossissait afin de pouvoir respirer. Son pénis était très lisse à défaut d'une veine qui le parcourait sur toute sa longueur rendant son membre encore plus viril. A la base, on retrouve ses bourses pesantes qui n'attendent que le signal pour se vider. Dans son ensemble, cet homme est un chef d'œuvre. Au niveau de sa pilosité, il avait juste ce qu'il faut où il faut et on pouvait remarquer qu'il entretenait son pubis de manière à ne pas être submergé par les poils.

Après avoir détaillé tous les aspects de son sexe, je déposai un baiser sur ce dernier. N'ayant jamais sucé un gars auparavant, je tentai de faire de mon mieux et après deux-trois aller-retour, ma bouche s'emparant de sa bite à l'aide d'une main, j'accélérai mon mouvement autour de sa hampe. Il avait posé sa main dans mes cheveux et commençait à pousser des petits gémissements. Lorsque je relevai mon regard sur son visage, je vis qu'il fermait les yeux et arborait un visage très détendu avec sa bouche légèrement entrouverte afin de laisser passer ces petits gémissements qui me faisaient bander au plus haut point. Au bout d'un certain moment, Romain reprit ses esprits et retira sa bite de ma bouche pour venir se mettre derrière moi.

« A moi de te procurer du plaisir en jouant avec ton joli petit cul »

Il me parlait d'une manière très douce et il m'enlaçait de manière protective. Je savais qu'avec lui je ne craignais rien et qu'il allait tout faire pour que tout se passe au mieux. Il commença par masser mes fesses avant de les écarter pour venir poser sa langue sur mon anus. La sensation était très agréable et plus sa langue forçait mon anus, plus je me sentais partir à mon tour en poussant quelques gémissements. Il faut dire qu'il faisait ça tellement bien car il n'hésitait pas à s'arrêter pour venir déposer un baiser dans mon cou. Soudain, sa langue laissa place à son index qui vint s'enfoncer dans mon cul doucement mais intensément. L'excitation monta encore d'un cran et je ne cessais de mouiller. Romain enfonça un deuxième doigt suivit rapidement d'un troisième. Il retira ensuite ses doigts pour venir se coller contre moi de façon à ce que sa bite se frotte entre mes fesses. Il me susurra alors dans l'oreille :

« Je suis clean, si t'es d'accord, on le fait sans capote »

Ma réaction fut complètement irréfléchie car je n'étais pas dans mon état normal et je ne voulais en aucun cas qu'un évènement vienne interrompre cet état. Je lui demandai alors de me pénétrer tout de suite car je le voulais en moi le plus vite possible. A peine ai-je fini ma phrase que je sentis son gland forcer mon anus. Mais j'arrêtai rapidement sa pénétration pour lui demander de me retourner de façon à ce que je puisse le voir durant l'acte. Il accepta avec joie et repris son exploration dans mon anus. C'est à ce moment précis que je savais que Romain savait ce qu'il faisait car grâce à ses doigts, mon anus était bien dilaté et permettait à son pénis de rentrer sans douleur. Je sentis donc ses 18cm rentrer en moi et lorsqu'il arriva au niveau du pubis il vint m'embrasser. Durant toute la pénétration ses yeux étaient plongés dans les miens et nous étions exactement sur la même longueur d'ondes. Il commença ses allers retours de façon sensuelle et baisait par la même occasion mon cou. Mes mains parcouraient son dos musclé et à chaque fois qu'il était au fond de moi, je m'agrippais à son dos de manière à ce qu'il aille le plus loin possible. Alors que nos gémissements commençaient à être de plus en plus fréquents, Romain accéléra le rythme et son souffle chaud dans mon cou venait augmenter la chaleur de mon corps. Au bout de 5 minutes, nos gémissements devenaient plus rauques et bestiaux et alors qu'il m'embrassait, Romain me dit qu'il allait bientôt éjaculer. Il se retira alors subitement de mon cul, laissant un trou béant, et vint se masturber au-dessus de mes abdos pour y déverser son liquide chaud. Il s'écroula ensuite sur moi essoufflé et se blottit au creux de mon cou. Après avoir repris son souffle, il descendit au niveau de ma bite pour la prendre dans sa bouche. Le contact était humide et après avoir été sodomisé pendant un bon moment, cela faisait du bien de solliciter une autre partie de mon corps. Il suçait divinement bien et pour augmenter le plaisir, il venait à l'aide de sa main gauche me titiller l'anus de façon sensuelle. L'excitation déjà à son comble, je ne mis pas longtemps à venir et j'éjaculai si soudainement que Romain eut à peine le temps de se retirer. Les jets volèrent et atterrirent en majorité sur mon torse mais quelques jets ont atteint le visage de Romain. C'est avec mon sperme sur son visage que Romain parti dans un fou-rire avant d'ajouter :

« Bon ben je pense qu'il nous reste plus qu'à aller se doucher »

Il me prit la main pour me relever et vint se coller à moi pour m'embrasser langoureusement. Je profite de ce moment pour descendre mes mains sur ses fesses car je n'ai pas eu encore l'occasion de trop les toucher. Il était aussi très musclé des fesses et sentant que je jouais avec, il fit de même en contractant ses muscles. Nous repartons en fou-rire tout en se dirigeant vers la douche. L'eau qui coulait sur ma peau me détendait plus que je ne l'étais déjà et nous restâmes de longues minutes enlacés sous la douche. Romain sorti en premier de la douche et cela m'a permis de noter un détail que je n'avais pas encore vu. Etant donné qu'il a toujours été face à moi, je n'avais encore jamais vu son dos. Bien qu'il soit musclé, il était possible de voir des marques tout le long de son dos qui s'apparentent à des cicatrices. On aurait dit qu'il s'était fait flageller ou quelque chose comme ça. C'était d'autant plus surprenant car ces marques n'apparaissent que dans son dos. Je me demandais ce que c'était mais je fus vite tirer de ma réflexion quand Romain me tendit une serviette. Après s'être séché, Romain me proposa de rester dormir car il était bien trop tard pour rentrer étant donné qu'il n'y avait plus de bus en circulation. Après l'avoir rejoint dans le lit, Romain vint se blottir contre moi et s'amusait à frotter ses fesses contre mon pénis. Je savais où il voulait en venir mais je voulais savourer ce moment d'étreinte. Je repensai à ces marques dans son dos un petit moment puis le sommeil s'empara de moi.

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Voyage Initiatique - Mark et Max - Stagiaire dans un restaurant parisien - Père-Noël en chaleur - Il suffit d'une bousculade - Mark Nine - Mathieu et Julien dans une impasse - Léo

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)