PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode 1 - Épisode 2 - Épisode 3

Léo -1

Pour commencer je m'appelle Quentin, 18ans et hétéro. Enfaite je n'ai pas vraiment d'orientation sexuelle donnée puisque je me vois pas sortir autrement qu'avec une meuf mais pour le sexe je suis plus porté vers les gars. Comme vous vous en douté lorsque je couche avec un gars je suis l'actif et non le passif..

Je suis étudiant dans un IUT à plusieurs heures de chez moi et donc je rentre en général tous les week end sauf lorsque j'ai cours le samedi. Et c'est le cas de ce fameux week end où j'ai du rester sur ma ville étudiante. Je n'avais rien de prévu pour le week end et donc je comptais me reposer mais une pote de ma classe me propose d'aller avec d'autres potes chez un gars pour passer un samedi soir convivial. J'accepte et je rentre chez moi, puis 1h après je pars la rejoindre et on prend le bus jusqu'à chez lui avec d'autres potes.

Arrivé là-bas je découvre celui qui nous invite puisque je ne le connaissait pas, il n'était pas vraiment à mon goût voire pas du tout. Mais derrière lui se trouvait trois de ses potes ! Le premier n'était pas du tout à mon goût, le deuxième était assez mignon et pas trop mal et enfin le troisième le gros flash ! Il était grand (peut être un peu moins de 2m), assez baraqué, blond et les yeux bleus bref ce qui me plaît. Ce que j'ai aussi kiffé c'est qu'il était en jogging et je ne sais pas pourquoi mais un beau gosse en jogging me fait toujours de l'effet. Après les présentations j'appris que le blond s'appelait Léo et l'autre beaucoup plus petit s'appelait Thimoté mais surnommé Tim ou Timmy.

La soirée passa et après avoir parlé avec lui pour en savoir plus sur sa vie tout en profitant de le mater, on décide tous de rentrer. Il était à peu près 2h du matin lorsqu'on quitte l'appart et vu que nos apparts étaient pas tous au même endroit nous avons du nous séparer. Il y en avait 2 qui habitait près de chez moi mais raccompagnait déjà une autre à son appart avant, un autre dans une direction et Léo dans une autre qui était aussi un chemin pour rentrer chez moi. Je prétexte vouloir rentrer par l'autre chemin plus rapide pour pouvoir être seul avec Léo quelques minutes puisqu'il habitait quelques immeubles à coté d'où on a passé la soirée.

On parti donc de notre coté et commencions à parler de nouveau de notre vie, et je commença à parler plus précisément en lui demandant si il avait ou avait déjà eu une copine et il me répondit que ça faisait quelques années qu'il était célibataire et qu'il n'avait jamais eu de relations sérieuses. Et c'est à ce moment que, sans le faire exprès, j'ai dit la phrase qui allait faire basculer notre soirée !

« - Mais c'est impossible t'es tellement craquant ! »

A ce moment là nous arrivions devant son immeuble et il s'arrêta de marcher et me regarda puis me demanda de répéter ce que je venais de dire. Moi qui n'avais pas prévu de sortir cette phrase, je me retrouva rapidement à bafouiller et répéta avec difficulté.

« - Euh rien je disais juste que t''étais craquant et que t'avais un putain de cul »

Putain mais qu'est-ce qui me prend de balancer ça !? Comme si je n'avais déjà pas dit assez de conneries il faut que j'en rajoute une couche. Ca y est, je pense que ça ne sert à plus rien d'espérer quelque chose de lui, il va à coup sûr m'en retourner une et se barrer ! Mais contre tout attente il m'enserra la taille et me roula une pelle d'une telle force que je failli m'étouffer. C'est alors qu'on commença à se baiser la bouche avec nos langues tout en frottant nos sexes l'un à l'autre. Alors que j'en mourrais d'envie depuis le début de la soirée je mis mes mains dans son jogging et commença à lui malaxer ses deux fesses imposantes. Une alchimie s'est mise très vite en place et des petits gémissements faisaient leur apparition.

Mais très vite rattrapé par la réalité, nous nous rendons compte que nous sommes dans la rue et donc que l'on peut être vu par n'importe qui. Il ouvrit donc la porte du hall et nous montions jusqu'à sa chambre. D ans l'ascenseur je ne pus m'empêcher de retourner trouver sa bouche tout en le touchant. Arrivé à l'étage nous nous sommes dirigés vers sa porte et la vue de ce putain de beau gosse en jogging avec une belle tige qui commence à pousser m'excita de plus belle et pendant qu'il tentait d'ouvrir sa porte je le pris pas la taille et commença à le lécher dans le cou et aux oreilles pendant que je frottais mon sexe sur son cul à travers nos habits. J'enfonça une de mes mains dans son caleçon et commença à prendre son sexe en main. Il était assez imposant et doux au toucher et il me tardait de pouvoir admirer sa queue.

Il trouva enfin la serrure et nous entrons alors dans son appart. Il était grand spacieux et très beau. Alors que nos langues se retrouvaient à nouveau je me posais la question de savoir si il se lavait l'anus car si je devais le lécher et l'enculer, il faut que celui ci soit niquel. Je me demandais alors aussi si il avait compris que si on devait s'enculer ce serait lui le passif. Je retira alors ma langue et lui demanda :

« - Ça te tenterait pas de faire les préliminaires sous la douche pour nous exciter encore plus ? »

« - J'étais entrain d'y songer aussi, comme ça on pourrait se laver de partout pour être parfait. »

Il avait aussi anticiper le truc ce qui me réconforta. Pour la question avec l'actif/passif je décida de rien dire puisque tout façon à partir du moment où je lui lécherai le cul il ne pourra qu'en redemander.

On se retrouva donc dans sa salle de bain et à la vue de cette douche assez spacieuse je nous garantis une bonne partie de plaisir. Nos queues commençaient à nous déranger tant l'excitation était forte et la vue de son jogging m'excitait encore plus. Je me mis à genoux et lécha son cul à travers le tissu ce qui l'excita à mort. Je lui enleva le tee-shirt et son corps me fit bander plus que je bandais déjà. Je commença rapidement à lécher ses pectoraux et en particulier ses tétons ce qui le faisait gémir. Sa main contre ma tête montra son excitation et une trace de domination ce qui m'excitait par la même occasion. Sa main me force à descendre vers sa queue et tout en léchant son torse imberbe je commença à descendre son jogging ce qui laissa apparaître sa bite. Après avoir descendu son jogging à ses genoux je me mis à lécher ses mollets en remontant doucement et arrivé entre ses cuisses je sentis deux grosses boules sur mon front. Je les goba, les malaxa un petit moment ce qui provoquait un certain manque à sa queue. Et c'est ce que je recherchais comme ça j'étais sur qu'il me baiserait la gueule avec sa bite. Lorsque que je releva la tête je vis cette queue que j'avais senti quelques minutes auparavant. Elle était assez longue et épaisse 18x6cm, lisse mais un peu veiné comme je les aimes. Son gland était aussi attirant et avec ce calibre, ce corps et sa putain de gueule je me demande comment les meufs et les gars ne lui aient pas tourné autour. Je l'a pris dans ma main et commença à la décalotter laissant apparaître son gland plus en détail. Ma bouche s'approcha de sa queue et commença à lécher le gland. A ce moment là comme je m'y attendais, Léo n'en pouvait plus et avec les deux mains derrière ma tête il commença à me baiser la gueule. Sa queue s'enfonça d'un coup dans ma bouche et alla se loger dans le fond de ma gorge provoquant des larmes et une grosse dose de salive. Il l'a retira laissant apparaître des fils de salive et me l'a renfonça rapidement mais en bloquant quelques secondes au fond ce qui me bloqua la respiration. Après une dizaine de secondes il l'a retira et commença à baiser ma bouche rapidement et à la vue de sa tête et de son corps je compris qu'il n'allait pas tarder et après avoir senti son calibre se gonfler je reçois une dizaine de jets dans la gorge pour montrer à quel point il a kiffé ça. Je n'arrivais pas à tout avaler à cause de la trop grosse quantité et donc je me releva et lui roula une pelle avec se qu'il me restait dans la bouche. Léo devait kiffer son sperme parce qu'il enfonçait sa langue au plus profond de ma bouche. Après ça je me remis à genoux pour nettoyer sa putain de queue et à son tour il commença à me déshabiller. Autant dire qu'il allait prendre cher vu à quel point ma queue était resté bloqué dans mon jean. Après avoir baissé mon pantalon il commença à regarder ma queue. Elle était plus petite ( 16x5cm) et mes couilles moins flexibles que les siennes mais il avait l'air de la kiffer puisqu'il la goba directement et prenait beaucoup de plaisir. Je lui éclata donc à mon tour la gueule en lui foutant des baffes ce qui m'excitais et l'excitait aussi par la même occasion. Après avoir bien niqué sa bouche de beau gosse je lui lâcha à mon tour une dizaines de jets dans sa gueule qu'il avala d'un coup. Je recula sa tête de ma bite et lui balança :

« - Vas-y tu peux nettoyer ma petite salope »

A ces mots, je vis dans ses yeux une excitation qui montrait qu'il avait kiffé que je l'appelle comme ça. Après le nettoyage, nous nous mettons complètement à poil et entrons dans la douche. Avec l'eau qui coulait sur notre peau je ne pouvais m'empêcher de lui rouler une pelle tellement je trouvais ça excitant. On commença alors à se savonner et je mis une grosse dose de gel douche dans ma main et je commença par la suite à nettoyer son anus. J'y enfonçais quelques doigts qui rentraient très bien grâce au gel douche. Léo commençait à gémir et sa queue reprenait du volume. Il fit la même chose avec moi et rapidement nos queues étaient bandé et se frottaient l'une contre l'autre. On se lava en s'embrassant puis nous sortîmes pour nous sécher. Son cul me faisait grave bander et il me tardait de le lécher et de l'éclater.

Je le pris et le lança sur le lit sur le ventre. Il se mit à quatre pattes et j'écarta son putain de cul de salope pour le lécher. Il gémissait et moi je kiffais enfoncer ma langue dans cet anus si parfait. Sa rosette était parfaite et assez sensible puisqu'à chaque fois que je la touchais Léo se mettait à jouir. Je lui enfonça alors un doigt qu'il kiffa et surtout qui fut vite rejoint par un deuxième et enfin d'un troisième. Je lui dilatait l'anus au maximum pour qu'il puisse kiffer sans trop souffrir. C'est alors qu'en retirant mes doigts sa rosette bougeait et me lançait un appel à l'aide. Il était temps d'enculer ce putain de beau gosse avec son cul de salope.

Je le mis alors sur le dos pour pouvoir admirer sa tête pendant qu'il se fait mettre pour la première fois. Ma queue s'approcha de son anus et commença doucement à s'enfoncer dans ses entrailles provoquant des gémissements chez Léo qui était un mélange de douleur et de plaisir. Lorsque je fus au maximum je me pencha et lui roula une pelle puis je lui lécha l'oreille et lui dit :

« - Je suis en toi ma petite salope ! Tu vas voir tu va kiffer comme une pute et tu va m'en redemander »

« - J'attends que ça Quentin ! Éclate mon cul de sale chienne !! »

A ces mots je retira ma queue pour la renfoncer d'un coup ce qui provoqua un hurlement de surprise, de douleur et de plaisir à Léo. Je commença des vas et viens doucement pour ne pas jouir trop rapidement et ainsi pouvoir défoncer son cul plus longtemps. Ce cul m'excitait et je ne pouvais pas arrêter de le malaxer. Après une dizaine de minutes je le mis alors à quatre pattes pour bien en profiter. C'est alors que je lui fessa fortement la fesse droite en voyant son putain de cul cambré, d'abord surpris en émettant un cri, Léo me demanda de recommencer tellement il kiffait. Faut dire que cela ne me dérangeais pas et je ne me fis pas prier pour recommencer. Une quinzaine de minutes plus tard je nous mis alors dans une de mes positions préférées, je ne sais pas si vous voyez de laquelle je parle mais c'est lorsque nous sommes sur les genoux et que le passif passe un bras derrière l'actif pour pouvoir lui rouler des pelles pendant qu'il se fait péter le cul. Bref je kiff cette position puisqu'on peut par la même occasion caresser le corps étiré du passif. Je me mis alors à lui caresser les tétons d'un main et de l'autre lui masser les couilles. Alors que je lui roulais des pelles je bascula vers l'arrière pour changer de position et ainsi me retrouver sous Léo et j'écarte alors les cuisses pour prendre un bon appui et j'accelera la cadence pour lui démolir son cul. J'avais un bras autour de sa taille pour avoir une bonne accroche et l'autre venait caresser ses pectoraux. A ce moment là je sentis son corps se crisper et un jouissement s'échapper de sa bouche. Sa queue se retrouva parcourue de spasme avant de gicler plusieurs jets sans qu'il se touche. J'en reçu un sur le visage et Léo deux trois sur le sien. Son corps était couvert de sperme et avec ma main j'étala son jus pour le mettre à sa bouche. Cette vision précédée de la pression des sphincters de Léo sur ma queue me font à mon tour jouir et alors que les spasmes étaient de plus en plus fréquent et que j'accélérais le mouvement je cria :

« - Je vais te féconder ma salope !!! »

A ce moment là mon sperme s'éjecta dans Léo qui jouit de plus bel. Complètement épuisé je me relâcha et Léo se retire de mon pieu et se met à le nettoyer sans que je ne demande rien. Vraiment une petite salope celle la ! Je lui enfonça alors mes doigts dans son anus pour y ressortir mon sperme et lui laissa lécher mes doigts. Après m'être rebooster on retourna se doucher puis de fatigue nous nous endormons l'un contre l'autre, ma queue contre son anus. Bref j'ai complètement kiffé cette baise torride et je pense que lui aussi puisqu'il a passé la nuit à se frotter à ma queue.

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Voyage Initiatique - Mark et Max - Stagiaire dans un restaurant parisien - Père-Noël en chaleur - Il suffit d'une bousculade - Mark Nine - Mathieu et Julien dans une impasse - Léo

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)