PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Retour aux premières amours

Mon nom et Maxime, mais tout le monde dit Max, a quelques exceptions prêt qui utilise un diminutif qui m'énerve. J'ai maintenant 20 ans, le bel âge. L'histoire qui suit et vrai. Elle fait suite aux précédentes. Elle se passe à l'époque ou j'avais 18 ans.

Après une année passait à sortir avec Anthony et avoir rompu en juin, les vacances d'été commençait mal. Lors des deux premières semaines, ce fut la remise en question, pourquoi on avait rompu, j'étais mal. Grace à mon père qui ne sait rien de ma vie amoureuse, je suis en internat et discret, il me trouvait une place dans un fast food super connu, ou dès le troisième jour je me suis mit a dragué mon collègue super mignon. Je me suis pris un méga râteau royal, il est hétéro comme pas possible, mais on restait pote.

A la fin de deux semaines j'avais fini mon contrat. Un pote à moi du bahut, me proposais de l'accompagne en camping avec un copain à on frère, son frère, deux filles et lui, j'accepter. Après une nuit avec l'une des filles, ou je me suis bien fait avoir part cette dernière, je connu du bonheur dans les bras du frère de mon copain. Mais ceci fit l'objet d'une autre histoire déjà publier (Les joies du camping).

Nous étions en septembre, le jour de la rentré, c'est la que je revis Anthony, il voulait qu'on se remette ensemble, nous séparait fut une erreur, il fut fidèle pendant les vacances car il pensait tout le temps à moi. Je me dis à moi-même : aïe. Mais voila je n'avais le temps de parler j'avais cours :

« Anthony, faut qu'on parle, mais pas maintenant je retrouve moi où tu sait à 16 heures »

A 16 heures, j'étais au lieu dit derrière les gradins du terrain de sport, là personne ne nous verrait ni nous entendrait. Il se remit à dire tout ce qu'il avait dit le matin même :

« Stop Antho. De mon côté disons que ce ne fut pas pareil, j'ai connu d'autre mecs. Deux pour être précis, un de environs 25 ans et un autre, de 22 ans, le frère d'un pote »
« Ah je vois tu m'as trompé »
« Pardon, je sursauté, oh la du calme l'ami, tu as rompu avec moi en juin, on étai plus ensemble par ta faute, donc j'estime… »

J'ai pas le temps de finir ma phrase, il posa ses lèvres chaudes sur les miennes. Je ne pus résister, a ses lèvres, qui me rappelait tant de choses, faut dire qu'il savait embrasser, je le lui rendis son baiser. Il se retirait et me sourit, qu'est ce qu'il était charmeur et beau :

« Écoute j'ai sport là, retrouve moi dans ma chambre, après le repas vers 20 heure, promit on parlera rien d'autre »

Crois moi je savais quoi faire, j'irais le voir comme convenu, hors de questions de faire autres chose que parler, on devait éclaircir des points et parler de l'avenir et voir comment lui voulait faire. Le repas se passait bien et pour une fois il fut excellent. Je passais un bon moment avec mes potes à me détendre et à rire de bon cœur. Puis je quittais le petit groupe d'amis, pour mettre un point final à la relation qui unissait Anthony et moi. Histoire de repartir sur de bonnes bases. Je me rendis à sa chambre, je frappais à sa porte, il était tout a fait 20 heures, mais pas loin. Il ouvrit la porte, tore nu, juste une serviette sur les hanche, je me fis pas prier pour le dévorer des yeux et entrer. Il s'excusait de sa tenue, il avait juste eu le temps de manger et de filer sous la douche, je me plaignais pas du spectacle. Il devait se vêtir et me dit de me retourner, ce que je fis malgré moi :

« Tu sais je tes déjà vu nu »
« Je sais dit il, mais il y des changements »
« Sans blague ? Lesquelles »
« Ben retourne toit alors »

Il était nu, pas un gramme de tissus sur le corps. Il est plus beau qu'un dieu. Un peu plus musclé qu'avant les vacances. Un tatouage apparaissait le long de ses cotes côté droit. Un truc en chinois. Le torse toujours aussi lisse et bronzé, quelques poils bruns, faisait comme une crinière autour de son sexe. Ses cuisse bronzé et puissante sur quel il se tenait droit devant moi, quel plaisir ! Mais je me ressaisi avant de faire une erreur :

« Tu me fait quoi là ? On n'a dit qu'on parlerait, c'est même toi qui la demandait »
«  Tu me croyais sérieux là, je n'ai pas trop envie de parler »
« Attend je me suis fais deux mec pendant les vacances, et ça te fait rien toi qui me fut fidèle »

Il s'assit sur le lit me regardant avec ses magnifiques yeux bleus azur. Les mains sur ses cuisses. Du vois mélodieuse il me dit :

« Max c'est du passé, puis comme tu l'as fait remarquais on été plus ensemble, puis peut être que tu as appris des choses »
« T'es pas croyable on n'est pas remit ensemble. Pour toi c'est juste une question de sexe, l'an dernier on parlait »
« Max si tu veux pas on le fait pas »

Je ne répondis pas et lui déposait un baiser plus que subjectif sur ses lèvres. Je savais une chose à l'instant précis, je le voulais lui son corps, j'avais envie de m'enivrer de passion dans c'est bras. Je le plaquais sur son lit, il enlevait mon sweat, qui rejoignit sa serviette, il fut rejoins par mes basket, mes chaussette mon pantalon et mon boxer. J'étais allongé sur lui, échangeant des baisers. Nos attributs respectifs se réveillant et se frottant l'un a l'autre. Nous nous retrouvions enfin.

Puis il me fit me mettre sur le dos, face à lui. Il se mit califourchon sur moi, il avait un sourire qui en disait long. Il avait sa propre queue entre se mains. Puis je vis mettre sa main droite dans son dos, il se à pousser de petit gémissement, il préparait le passage me dit t'il. Puis il enduisit mon sexe de sa salive la faisant couler dessus. Je bandais comme un âne. ET il vient s'empaler sur moi. Il faisait maintenant des va et viens sur moi, je donnais des coups de reins pour son plaisir.

Je finis au bout d'un moment par éjaculer en lui. Et se retira et avança sa vers moi, trempais de sueur.  Se mit à genou contre le mur. Sur son lit. Je savais ce que je devais faire. :

« Allonge toi sur le dos, se sera mieux »

Il s'exécuta. Je pris son sexe en bouche, il était dure et gonflais. Je n'étais la première fois que je le suçais, on l'eu déjà fait par le passé, on fit même des 69. Mais là je ne sais pas pourquoi, c'étais différend, plus intense. Je sentais gigotais et y pendre un grand plaisir, presque que moi précédemment. Il passait ses doigt dans mes cheveux appuyant de temps à autre sur ma tête, puis je le sentis se raidir, bandais ses muscle, son souffle saccadé et il libéra sa semence dans ma bouche. Je retrouvé se goût si particulier, que je reconnaîtrais entre mille, le sperme d'Anthony.

Allongé côté à côte en sueur. Heureux et fatigué. Anthony se leva et je regardais le beau corps qui alla prendre une douche, je ne rejoignis pas, j'attendis qu'il finisse pour aller faire de même. Je me lovais dans ses bras, au chaud et en sécurité :

« Tu m'a manqué Max »
« Toi aussi, je ne le savais pas ; maintenant oui »

On passa la nuit dans les bras l'un de l'autre. Puis je réintégrer mes quartiers. Finalement, on ne reparlerait plus des vacances de cette année là. En fin d'année Anthony eu son diplôme. Il aller quitter l'établissement. C'est alors qu'il se prit un studio dans la ville où il allait étudiait, cumulant travailles études. Il avait alors 20 ans, je venais d'atteindre mes 19 ans.

Anthony étudiait dans une grande ville, maintenant. Il me proposa d'aller vivre avec lui. Il y avait un établissement scolaire qui me permettait de finir mes études, j'accepter. Je quitter donc le confort de l'internat de la famille pour vivre avec lui. Grace à l'aide au logement, son travail et de l'argent de mon père qui avait tout appris et accepter, on ne vivait pas dans l'opulence, mais bien.

Voila presque deux ans que cela ses passé. Anthony et moi somme toujours ensemble, bon tout n'est pas rose, on à eu des disputes, mais vu nos réconciliations ça vaut vraiment le coup. Mais d'autres aventures on eu lieu, mais cela est une autre histoire.

Max

Killianwest@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Les Chronique de Max - Retour aux premières amours - Les joies du camping

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)