PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un après-midi à la recherche de bites

Je me relève en passant ma langue sur mes lèvres pour goûter les dernières traces de sperme pendant qu'il remonte sa braguette. « C'est bien, me dit-il, t'auras une bonne note. » Je souris et sors de la classe, traverse la cour et atteint la rue. Je n'ai qu'une dizaine de minutes de trajet à pied jusqu'à chez moi. Il est encore tôt. En arrivant à l'appartement, je tourne la clef dans la serrure qui est fermée à double tour.

Donc mon père n'est pas là. C'est con, j'avais encore envie de bite. Il va falloir chercher ailleurs. Je jette mes affaires dans ma chambre et ressors aussitôt. Je me dirige droit vers la rue Saint-Jean ; le néon est bien allumé, ouf ! C'est ouvert. J'entre dans le sex-shop, à l'accueil José me sourit et me lance : « T'arrives tôt aujourd'hui ! C'est vide à cette heure-là. Désolé p'tit gars. » Déçu, je ressors. Je traverse la rue mais, instinctivement, me retourne et aperçoit un type qui s'apprêtait à entrer dans la boutique de José. Il me regarde, indécis. Je m'arrête. Il me fixe toujours. Il doit être roumain. Il passe discrètement une main sur sa braguette. Je traverse à nouveau, passe devant lui en le regardant puis me dirige vers l'impasse d'Aire-Grand, sur la gauche. Je vérifie qu'il me suit. Arrivé au fond de la ruelle, je m'appuie contre le mur d'un immeuble délabré, entre deux poubelles.

Il vient vers moi, je m'agenouille et tend une main vers son entrejambe. Il défait la braguette de son jean, rapidement je baisse son slip ; sa queue est déjà à demi bandée, je la prends et commence à le sucer. Elle est de taille moyenne, je la prends facilement dans ma bouche. C'est bon. Je le pompe avidement. Il me tient par les cheveux pour m'imposer son rythme. Je caresse ses couilles d'une main. Il n'attend pas plus et, sortant sa queue de mes lèvres, me fait signe de me relever. Je me retourne, descend mon pantalon pour dégager mon cul et m'appuie face au mur. Il crache dans sa main droite et se lubrifie la queue puis place son gland sur mon trou. J'écarte un peu plus les cuisses, me cambre. Qu'il me baise, vite ! Je sens son gland qui entre déjà un peu en moi. Le passage est serré mais je veux qu'il force. Je bouge un peu mon cul. Il comprend vite qu'il peut y aller et m'enfonce d'un coup toute sa bite. C'est trop bon ! Il m'attrape par les hanches et commence à me bourriner. Ses couilles claquent sèchement sur ma peau. Ses va-et-vient me brulent un peu mais je m'en fous. Il me laboure le cul quelques minutes puis son souffle s'accélère. Je sens sa bite gonfler un peu, il râle légèrement, je sais qu'il se vide en moi. Il se retire aussitôt. Je remonte mon pantalon et le laisse s'éloigner avant de revenir vers la rue Saint-Jean. Je repasse devant le sex-shop, à l'intérieur deux femmes regardent des godes en rigolant. C'est sans doute pas le bon moment.

J'accélère mon pas et bifurque vers le quartier de la Tour Dorée. Je traverse le square puis m'arrête face au foyer. Devant, deux types d'origine africaine discutent en fumant des clopes. Je crois que je connais celui de gauche. Mais pas sûr. Il faudrait qu'il me regarde pour voir s'il se souvient de moi. Bingo, il lève la tête et me fixe quelques secondes. Puis il dit quelque chose à l'autre qui tourne son regard de mon côté. Il me fait un petit sourire. Tous les deux rentrent dans le bâtiment. Je les suis, le mec de l'accueil lève vaguement la tête, me reconnaît et ne dit rien. J'aperçois les deux mecs devant moi qui prennent l'escalier. Je vais derrière eux, je croise un autre type, atteint le premier étage. Ils sont entrés dans une chambre, je les suis et ils referment la porte derrière moi. Sans attendre, je me mets à genoux, ils se caressent déjà la queue à travers leur jean, j'attire celui que je ne connais pas vers moi et sors sa bite. Encore molle mais déjà bien large. Un beau gros gland et une peau noire magnifique. Je me jette dessus et commence à le pomper. Je vois l'autre se branler en nous regardant. D'une main, j'attrape aussi sa queue et commence à lécher leurs deux glands en même temps. Ils ont de trop grosses bites pour les sucer ensemble. J'alterne de l'un à l'autre. Je les regarde dans les yeux en pompant pour les exciter.

Celui que je connais vient derrière moi et m'enlève mes fringues puis me doigte le cul. Il me donne un de ses doigts à lécher, ça sent le sperme, c'est bon. Pendant que je suce toujours son copain en essayant de faire des fonds de gorge sur son énorme morceau, je sens que celui derrière moi m'écarte encore les cuisses et se met sur les genoux pour jouer avec son gland sur mon trou. Je gémis pour l'encourager. Il n'en a pas besoin et pousse déjà pour me pénétrer. Putain ce que c'est gros ! L'autre me biffle la gueule avec son gourdin. Je lui lèche les couilles. Je sens la queue derrière moi qui s'enfonce toute entière. Des bons mouvements de va-et-vient qui me défoncent le cul. Le mec qui m'encule a posé ses mains sur mes épaules pour mieux me contrôler. Le deuxième me tient la tête en arrière en m'agrippant les cheveux et me baise la bouche. Ils changent de place, je pompe la queue qui me baisait pendant que l'autre force ma chatte pour y faire entrer son engin. Je me cambre un peu plus pour l'encourager. Celui que je suce prend sa bite dans sa main et se branle. Je tire la langue pour y recevoir trois bons jets de sperme chaud. Un quatrième se balance sur mon visage. Ça excite l'autre qui se déchaine encore plus et ne tarde pas à me remplir le cul de son jus. Il se retire, chacun remonte son jean, je cherche mes fringues et me rhabille. En descendant l'escalier, je m'essuie le visage d'une main et me lèche les doigts. Je croise le mec de l'accueil qui me dit vaguement salut. Dans la rue, je regarde l'heure : il va être temps de rentrer. Je mets une bonne quinzaine de minutes pour parvenir jusqu'à ma rue. En entrant dans l'immeuble, je tombe sur mon père en pleine discussion avec le mari de la gardienne.

Ils me regardent, se sourient l'un à l'autre. Mon père lui propose de monter boire un coup à la maison. Je les suis ; à peine arrivés chez nous mon père propose au gardien à m'accompagner dans ma chambre. Je referme la porte derrière nous et me jette sur sa queue. Il ne se fait pas prier et la sort aussitôt pour me la donner à sucer. Elle est assez courte mais très épaisse et déjà bandée ; je reconnais son odeur, je la lèche consciencieusement puis descends vers ses couilles pendant qu'il glisse une main vers mon cul. Il baisse mon pantalon, je me cambre, mais il se redresse et va s'asseoir sur le bord de mon lit. Rapidement je me déshabille et vient vers lui à quatre pates pour le pomper encore. Il s'affale en arrière, les mains derrière la tête, pendant que je m'occupe de sa bite. Je prends mon temps pour bien profiter de sa queue dans ma bouche, je joue avec ma langue sur son gland, je lui fais quelques gorges profondes. Au bout d'un moment, j'ai envie qu'il me prenne, je vais à côté de lui sur le lit. Il se relève et vient derrière moi, fait coulisser quelques secondes sa bite entre mes fesses puis s'enfonce brutalement.

C'est trop bon. Je gémis, il me bourre bien, j'en profite d'autant plus que je sais qu'il va jouir vite. A peine une minute plus tard, il sort de mon cul et me balance quelques jets de sperme sur les fesses. Ça coule le long de mon trou. Il reboutonne son jean, me caresse les cheveux et sort de ma chambre. Je l'entends parler et rire avec mon père. Il est temps de me mettre un peu au boulot, j'attrape mon sac et ouvre un cahier.

ForGodsSake

xromain@ymail.com

Autres histoires de l'auteur : Papa et moi - Ce soir j'ai encore fait tourner mon mec - Mon mec me prête à ses potes - Un après-midi à la recherche de bites - Dépucelé par 2 inconnus - Dans le train pour les vacances

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)