PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Clément, ma première fois

Je me présente, je m'appelle Arnaud, j'ai 18 ans, même si je fais plus physiquement. J'ai un corps dans la norme, 1m87 pour 75 kilos. Je me suis toujours considéré comme hétéro même si j'ai déjà eu des vues sur quelques garçons.

J'ai rencontré Clément au lycée, nous étions dans la même classe en première. Je n'ai pas eu le coup de foudre tout de suite pour lui, à l'époque il avait un look un peu rock ce qui ne lui allait pas tellement. Il fait la même taille que moi mais est un peu plus maigre, les cheveux chatains clair et les yeux d'un bleu transparent. Nous avons sympathiser assez vite lui et moi plus c'est vite devenu l'un de mes meilleurs amis. Nous passions toutes nos récrés ensemble et nous nous mettions à côté en classe. C'est lors de l'année de terminale que je commençais à avoir des sentiments grandissant envers lui mais je pensais au début que c'était juste une forte amitié, je me suis vite rendu compte que c'était plus que ça. Malheureusement je ne me suis jamais manifesté auprès de lui à propos de ça car pour moi il était hétéro.

L'année de terminale s'était achevée, nous avions eu notre bac et nous étions à présent majeurs. Malheureusement l'année prochaine nous ne nous verrons plus car nous avons choisi des voies différentes pour nos études. Mais cet été là, nous avons fait plusieurs sorties entre copains pour nous retrouver tous ensemble. Moi je fis la connaissance de Raphaëlle, un amie en commun avec Manon, une fille de ma bande. Le courant a plutôt bien passé si bien qu'au bout de la 3ème fois que l'on s'est vu, nous étions déjà en couple. Je n'avais pas totalement oublié Clément mais comme il était hétéro, je me suis rangé cette idée dans un coin de la tête.
Cela faisait déjà 3 mois que l'année scolaire avait commencé. Moi j'étais en fac de médecine, des études qui me prenait tout mon temps, je n'avais plus aucun vie sociale. Et c'est au bout de 3 mois de relation que ma copine me plaqua car selon elle je ne faisais aucun effort pour la voir mais malheureusement elle avait raison car a cause des études je ne pouvais plus sortir. J'ai été effondré après cela car je l'aimais beaucoup, c'était ma première copine et je crois que je me suis emballé beaucoup trop vite. Clément ne mit pas longtemps à être au courant et un jeudi je reçu un coup de fil de sa part

*- Allô ?!
- Ouais Arnaud c'est Clément ça va mec ? J'ai appris pour Rapha et toi je suis vraiment désolé
- Bah non ça va pas trop je suis anéanti là
- Ouais je comprends c'est dur, écoute mes parents sont pas là ce week end j'ai la maison pour moi tout seul, ça te dit de venir passer le week-end chez moi ? Ça te changera les idées
- Ouais ok si tu veux
- Aller t'en fait pas va tu trouvera la bonne. Bon à ce weekend bisous*

Puis il raccroche. C'était assez bizarre d'être invité chez lui car en dehors des cours on ne s'était jamais retrouvés juste tous les deux. On sera en tête a tête, me dis-je en rigolant. Il ne veut sûrement pas se retrouver tout seul chez lui, c'est peut etre pour ça. Le week-end arriva et je suis donc allé chez Clément. Il habitait une jolie maison, pas très grande mais chaleureuse. Il m'invite à rentrer chez lui.

- Salut ! Vas y rentre fais comme chez toi.
- Dac, c'est gentil de m'inviter chez toi
- Oh t'inquiète frère, puis il me fit un clin d'œil

Il me fit visiter sa maison en finissant pas sa chambre. Il avait installé un matelas par terre, c'est là que je dormirais.

- Ah ouais tu vas me laisser dormir par terre, lui dis-je en rigolant
- Je peux te laisser mon lit si tu veux
- Mais nan je rigole c'est pour t'embêter mdr
- Qui aime bien châtie bien
- T'as tout compris

Puis cette phrase me refis penser à Rapha car on se la disait tout le temps. Je commençais à avoir les larmes qui montaient, Clément a du le voir car il m'a pris dans des bras. Waouh ! Comme c'était bizarre. Il m'enlaçait et je me sentais tellement bien, protégé et en confiance. Je le serrais à mon tour. Nous sommes restés comme cela un bon moment. J'ai finis par me décoller de lui puis il plongea son regard dans le mien, je me perdis dans ses yeux bleus transparent. Puis il s'approcha de moi et posa ses lèvres sur les miennes. Je fus un peu surpris mais ne recula pas. Il se détache de moi puis sort de la chambre en courant. Dans sa fuite il dit :

- Je suis désolé je sais pas ce qu'il m'a pris, désolé désolé désolé

Je le rattrape dans son salon, lui saisit le poignée et le tire vers moi en le prenant dans mes bras puis l'embrasse. Ce baiser était franc. Il resta un moment sans bouger puis passa ses bras autour de mon cou.

- Attends je comprends pas là, tu es pas hétéro ? Pourtant tu es sorti avec Rapha. Je suis perdu
- Non c'est vrai je suis pas hétéro, je suis bi. Et merci c'est toi qui me l'a fait comprendre.

Puis on s'embrasse encore. Sa langue force le passage pour rejoindre la mienne. Nos langues jouaient l'une avec l'autre. C'était mon premier french kiss et j'ai adoré ça. J'ai toujours pensé que c'était dégoûtant, mais au final je comprends le plaisir que cela procure.

- Mais et toi ? J'ai toujours pensé que tu étais hétéro. En fait j'ai flashé sur toi depuis la terminale mais j'ai finis par ranger ça dans un coin de ma tête, si j'avais su
- Tu m'étonne, de mon côté j'ai tout de suite eu le coup de foudre, c'est que t'es mignon dans ton genre (je rougis) et en fait je ne me suis jamais posé la question sur mon orientation.
- En tout cas tu embrasses très bien
- Merci, pareil pour toi

Le reste de la journée on ne se quitta pas d'une semelle. Après le repas il me propose de monter dans sa chambre se mater un film. Nous montons donc dans sa chambre, il s'installe sur le dos dans son lit après avoir lancé le film. Je le rejoins et pose ma tête dans son cou, mon bras sur son ventre. Son bras et dans mon dos et il me fait des papouilles.

- La vache c'est un four ta chambre
- Ouais je sais moi je m'y suis habitué
Je retire alors mon tee-shirt et me remet dans ma position.
- Ouais t'as raison je commence à avoir chaud aussi, puis il retire son tee-shirt.

On se retrouve peau contre peau. Je sentais son odeur et la douceur de sa peau, j'étais aux anges. Je lui caresse le ventre et je sens qu'il aime ça car je vois une bosse se former au niveau de son pantalon. Je continue de le caresser mais descend de plus en plus bas.
Et là Clément fait quelque chose à laquelle je ne m'attendais pas. Il me met sur le dos et se pose sur moi, et m'embrasse. Je sens sa langue qui vient chercher la mienne. Je lui caresse le dos et il lâche mes lèvres pour venir m'embrasser dans le cou, je passe une main dans ses cheveux. Il descend de plus en plus jusqu'à mon téton très sensible.

- Mmhhh oui vas y continue

Je me mors la lèvre tellement c'est bon. Il descend encore et me lèche les abdos tout en déboutonnant mon jean, je lève les fesses et il l'enlève, le boxer vient avec. Je suis totalement nu devant lui. Il pose une main sur ma bite de 18x5 cm, elle est totalement en érection puis commence des va et vien. Puis il approche sa bouche de mes couilles pour les embrasser puis les lécher. Ensuite avec sa langue il remonte le long de ma verge puis embrasse mon gland. Ses lèvres sont si douces.

- Oui vas y continue c'est tellement bon

Il commence à gober mon gland, sa langue joue avec mon frein. Il pompe maintenant mon gland et rentre de plus en plus ma bite dans sa bouche, il a une main sur mes testicules et les masse. Je pose une main sur sa tête pour lui faire comprendre que j'adore ce qu'il fait. Soudain, sa main lâche mes testicules et un doigt se fraye un chemin entre mes fesses, j'écarte un peu plus les jambes pour l'aider, puis son doigt vient me chatouiller l'anus qui est déjà mouillé tellement je suis excité. Son doigt se faufile et rentre en moi puis il commence à me masser la prostate.

- Oh la vache que c'est bon

Il continue comme ça pendant 5 min.

- Arrête je vais jouir, j'avais envie de faire durer le plaisir. Je me suis toujours demandé ce que ça faisait de tailler une pipe, viens la mon bel étalon

Il rit et se met à son tour sur le dos à côté de moi. Je monte sur lui et l'embrasse tout en enlevant son pantalon puis son boxer. J'écarquille les yeux quand je vois son engin.

- Oh tu es plutôt bien bâti la vache ! Elle mesure combien ?
- 21x6cm en érection
- À ouais tu rigoles pas toi je vais me régaler

Je descends vers sa queue puis sens son odeur. Elle sens étrangement très bon, puis je l'embrasse, je me souviendrai toujours de la douceur de la peau. Je sens sa main dans mes cheveux. J'attrape sa queue d'une main puis commence à lécher le gland. Je finis par la prendre en bouche, d'abord le gland puis je descend de plus en plus jusqu'à la moitié de sa bite, elle est tellement grande que je ne peux pas la prendre en entière. Je fais des va et viens avec ma bouche et il gémit, j'essaye de la rentrer au maximum même si c'est très dur. Il résiste pendant au moins 10 minutes, moi je ne peux plus me passer du goût de sa bite.

- Arrête je vais venir

Je remonte le long de son corps et l'embrasse. Il me met à quatre patte et embrasse mes fesses. Sa langue se rapproche de ma rondelle et il commence à jouer avec. Moi je suis aux anges, c'est une sensation nouvelle pour moi et je dois dire que j'adore ça.

- Putain c'est trop bon continue…

Il me bouffe littéralement le cul de sa langue qui rentre de plus en plus dans mon trou. Il y insère un doigt, puis 2, puis 3

- Merde ! J'ai pas de capotes.
- Clément, nous sommes vierges tous les deux donc c'est bon, en plus il paraît que c'est mieux sans
- Si tu veux

Je m'allonge sur le ventre et Clément se colle à moi sur mon dos. Je sens sa queue entre mes fesses qui fait des vas et viens.

- Vas y je la veux en moi
- T'es sûr ? Si tu as trop mal on arrête
- Vas y !!

Clément lubrifie sa queue avec de la salive ainsi que mon trou. Son gland est posé sur mon anus. Je sens qu'il commence à rentrer doucement. J'étouffe un cri de douleur.

- Ça va ?
- Oui vas y continue

Il rentre de plus en plus mais très doucement jusqu'à ce que ses poils touchent mes fesses. Ça y est il l'avait totalement rentré. Il reste un moment enfoncé en moi le temps que je m'habitue puis commence les vas et viens. Les premiers coups ont été très douloureux mais cela a vite été transformé en plaisir, et il l'a senti car je commençais à gémir. Ma bite était à nouveau en érection totale. Clément aussi commençait à gémir. Il m'embrasse dans le coup et me caresse partout ou il peut, il est si doux. Il accélère ses vas et viens et mon plaisir grandit encore. Je sens qu'il est sur le point de jouir, d'un coup il enfonce sa queue en moi et nous poussons tous les deux un cri de plaisir. Je sens des jets de sperme chauds me remplir les entrailles.

- Mmhhhh j'ai adoré ça

Il vient m'embrasser à nouveau en étant encore en moi. Je n'avais pas envie qu'il se retire tellement j'aimais avoir sa bite en moi.
Soudain il se retire et me retourne sur le dos.

À suivre...

Arnaud_6

arnaud_6@outlook.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Clément, ma première fois

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

5 juillet 2019

Nouvelles (13)

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite (4)

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)