PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Malik

J'avais été contacté par une association pour permettre à un Migrant de se loger durant son parcours.  Une fois une réunion passée,  la personne responsable me demanda si je préférerai une famille,  un enfant, un couple, homme seul, femme seule. Après mur réflexion, je me décidai sur un homme seul.
Peu de temps après,  l'association me contacta pour loger durant 3 jours un Migrant turc âge de 37 ans qui recherchait à se loger dans ma ville le temps de reprendre sa faire un chantier au black. Je restai surpris de son âge,  car âgé de 18 ans, je ne pensais pas à un homme de cet âge. Ils me rassurèrent en me disant qu'il était respectueux et courageux. Je me laissa tenter.

Le jeudi qui suivit, je pris ma petite voiture pour aller le chercher sur son chantier. Je me mis sur un parking et vu plusieurs gars sortir. J'avais fait une petite pancarte avec son prénom en grosse lettre lisible. MALIK
Peu de temps après un grand gaillard (ressemblant curieusement à Lionel Nallet) s'approche de moi et me tend la main.

'MALIK ?'
'oui'
'Salut moi c'est Tibo'

Il était très grand genre 1m90, fort brun, la peau bronzé,  des yeux verts, solide, assez musclé. Il portait un pantalon craqué,  une chemise canadienne très épaisse,  des chaussures de chantier pleines de terre, une écharpe noire et un sac de sport Adidas.  J'avais l'air imbécile avec mon pantalon, mes chaussures et mon pull de grande marque.

'Ta Voiture ? '
'Oui allez on y va ! '
Il posa son sac dans le coffre, pris place sur le siège passager, je pris le volant et la route vers mon appartement. Il sentait la sueur d'un dur travail, quand je le regardai, il me souriait. Il avait de belles dents, un grand sourire.
'Merci Tibo '

Je lui souris. Nous arrivâmes devant mon immeuble,  un logement neuf que mes parents m'avaient acheté pour mes études.  Étant de grande famille,  il n'avait pas lésiné sur le prix. J'étais au dernier étage dans un immense appartement à la décoration industriel cosy. Dans l'ascenseur, il me paraissait surpris et je le comprenait. Il avait l'air simple et se sentait mal à l'aise. J'ouvre la porte et le laisse rentrer.
'Vas y rentre'
'Wahou grand'
'Oui cadeau de mes parents'

Il posa son sac dans l'entrée. Avança vers le séjour ouvert sur une grande cuisine américaine.  Il avançait en observant tout, il touchait les bois, les murs … s'arrêta d'un coup, regarda ses chaussures.
'Pardon être sale'
Il ôta ses chaussures et son écharpe. Les posa délicatement sur le sol du couloir. Je rentre dans le salon et met en route la musique. Il s'avança vers la baie vitrée d'où il observa la vue.
'Tu veux boire un truc ?'
'Truc ?'
'Bière,  soda, eau, jus de fruit ?'
'Euh eau merci'
Je me pris un grand jus de fruit et lui tendit un grand verre d'eau. Il n'osait pas bouger.
'Allez viens'
Il me suivit au pas vers la salle de bain.
'MALIK,  il y a une grande douche ou baignoire,  des serviettes ici, la salle de bain communique sur les deux chambres. Ici c'est ta chambre, tu as un grand lit pour te reposer, la télé si tu veux regarder un film. Il avait les yeux grands ouverts, il déboutonna les deux premiers boutons de sa chemise.
'Je peux douche'
'Bien sûr oui'
'Merci'

Il se dirigea vers la salle de bain, je lui sorti une couverture de plus et me rendit dans la salle de bain pour lui donner une serviette. Il était déjà torse nu. Un torse très massif, poilus, des muscles saillants, des bras bombés. Il avait aussi ouvert son pantalon sans l'avoir ôte mais laisser apparaître un énorme paquet dans un slip noir.
'Tiens une serviette, un gant … bonne douche'
Je sorti vers ma chambre,  il me suivit.
'Oui MALIK ? '
'Pardon, chambre à toi ?'
'Oui'

Il retourna vers la salle de bain. Il laissa la porte ouverte et commença à retirer son pantalon dos à moi, je ne pouvais pas résister à regarder du coin de l'œil, un fessier musclé et un peu poilus, bien dessiné par son slip. Il retira ses chaussettes. Pris toutes ses affaires et ne savait pas trop quoi en faire. En 3 secondes il se retourna vers moi et me regarda. Son slip lui faisait un bulging énorme.
'Tibo'
Je faisais genre d'être occupé.
'Oui MALIK'
Je m'approche de la salle de bain, il en fait de même.  Il me tend ses affaires en haussant ses épaules. Je les pris et les mis dans la machine à laver. Il restait debout face à moi.
'Allez vas y, je vais aller faire à manger'
'Merci'
Je sorti de la salle de bain et voulu refermer la porte et vu qu'il était en train de baisser son slip. Quand il se redressa, sa queue vient se taper sur sa cuisse droite et ses couilles tombèrent de leur poids. Il tira un peu sur son paquet pour bien libérer le tout. Impressionnant de la revoir se retaper sur sa cuisse. Il entra dans la douche dos à moi. Un cul splendide. Il mit en route l'eau chaude et c'est la que je décide de le laisser se doucher.
J'entreprends le repas du soir. Je l'entends toujours sous la douche.  Au bout de 15 min, il ouvre délicatement la porte et passe sa tête.
'Tibo'
'Oui'
'Mon sac pardon'
'Ah oui, attends, je me dirige vers le couloir et prend son sac. Je m'approche de la salle de bain et lui tend son sac.
'Merci'

Il ressort en jogging et t-shirt.  Les deux super sales.
'Attend MALIK,  vient avec moi'
Il me suis dans ma chambre,  j'ouvre mon armoire et lui demande de choisir des vêtements propres pendant que je cuisine. Il me rejoins.  Il a choisi un de mes joggings et un sweat-shirt gris. Il est un peu serré dedans mais il sourit quand il arrive.
'Merci Tibo'
Il s'installe au bar de la cuisine,  il finit son grand verre d'eau,  je cuisine dos à lui. J'allume la télévision. Il se retourne.
'Je peux salon'
'Oui oui bien sûr '
Il s'installe dans le canapé d'angle, j'apporte des tomates cerises et des chips.
'Tu veux boire '
'Oui bière'
'Ah enfin un peu à l'aise, cool'
C'est la météo qui le stoppe.
'Demain, moi dehors, glaglagla'
'Ahhh désolé,  oui il annonce de la pluie et un peu plus froid'
Il s'adosse dans le fond de canapé et commence à boire sa bière, prend une tomate cerise. Je m'installe sur le canapé à mon tour et me sert du vin. Il se lève et se dirige vers son sac, lorsqu'il se lève,  le jogging reste un peu dans ses fesses si bien que quand il marche vers son sac, je vois son cul parfaitement à l'aise, moulé. Il se baisse vers son sac. Sa bite et ses couilles se dessinent clairement le long d'une jambe. Impressionnante. Il se rapproche en lisant de près un paquet de gâteaux apéros, je pense qu'il regardait la date de péremption, en marchant sa queue se baladait de droite à gauche au rythme de son pas.
Il me tend le paquet.
'Cadeau pour toi'
'Merci beaucoup MALIK,  j'adore le goût épicé en plus'

C'était un cadeau simple mais à la hauteur de ses moyens.
Il parlait peu durant les informations. Il s'avança un peu il y eu du sport.
'Tu aimes le Sport ? '
'Dans pays, moi faire sport crossfit'
'Ah oui je connais un peu'
'Et tu sport ?'
'Non pas trop, je cours un peu'
'Footing ?'
'Oui c'est ça '
'Ahhh bien pour cœur'

Je me lève pour aller chercher le repas. Il me suit. Je prend deux assiettes et lui donne, il les porte au salon, j'apporte les couverts et deux verres. Je le sers, il mange beaucoup. Il me sourit.
'Très bon'
Je lui redonne de la viande. Il remange tout, il a avalé au moins 500g de steak. Une fois fini il s'affale dans le fond du canapé et se tape le ventre et me sourit.
'Bon, toi bien faire cuisine'
C'était pourtant simple, je pense qu'il n'avait pas manger à sa faim depuis quelques temps. Il se lève et par vers les toilettes, il laisse la porte ouverte, j'entends un jet puissant qui dure, il est debout dos à moi, il tient sa queue.  Il remet tout dans son jogging, tire la chasse d'eau et se dirige vers la salle de bain pour se laver les mains. Il revient. Je suis hypnotisé par la grosseur de sa queue moulé par le jogging.
'Tu veux regarder un film'
'Moi être fatigué et demain travail 5h'
'Ahhh pas de problème '
Il se dirige vers sa chambre.

Je décide d'aller me laver à mon tour,  je me met nu, me regarde dans la glace et me dit que je suis vraiment pas taillé comme lui. Pas très grand, un corps fin, des cheveux blonds, pas un poil sur le torse ni ailleurs d'ailleurs. Un petit cul ferme et bombé à la Brent Corrigan. La seule ressemblance est le bronzage mais non naturelle pour moi. Je me douche longuement. Une fois fini,  je me met dans mon peignoir et part fermer les lumières du salon et de la cuisine. Je me dirige vers ma chambre, jette un œil à la sienne. Je l'entends ronfler. J'ouvre un peu plus sa porte. Il est sur le ventre,  a ôte son sweat, son jogging lui épouse bien ses fesses. Je referme délicatement.

Le lendemain, je me réveille vers 6h30. Je me lève, enfile un t-shirt long. Je me dirige vers la cuisine pour me faire un café.  Je me dirige vers la salle de bain et je l'entends encore ronfler.
J'ouvre la porte, il dort profondément,  il a du avoir chaud car il est nu, je vois son énorme queue en demi gaule sur son ventre,  elle doit frôler les 19cm. Et sa paire de couilles bien caler entre ses cuisses. Il a un bras sous sa tête et l'autre sur son torse. Je me décide à aller le réveiller.
Je m'approche du lit. Me penche vers lui.
'Malik Malik '
Il ouvre ses yeux.
'Malik il est 6h40, tu ne t'es pas réveillé pour le travail '

Il me regarde les yeux embrumés, il frotte ses cheveux,  ses yeux.
Je me dirige vers un réveil pour lui montrer l'heure. J'avais quelque peu oublié que j'étais cul nu sous mon t-shirt long.  Je me rapproche de lui, lui montre le réveil.  Il se lève d'un bon, me pousse de sa main sur ma hanche, prend le réveil dans ses mains, baragouine un mot dans sa langue. Il est debout, nu, sa queue pendante. Je me dirige vers la salle de bain, il arrive en trombes, prend son sac, prend un slip, l'enfile, remet le jogging de la nuit, le sweat, enfile des chaussettes.
'Toi amener moi ?'
'Oui oui t'inquiètes '
'Allez moi retard'
Il me pousse vers la sortie.
'Attend je ne suis pas habillé '
'Pardon'

Je me dirige vers ma chambre, prend le premier pantalon que je trouve, comme par hasard super moulant.
Quand je reviens il tourne en rond dans l'entrée.
'Allez allez'
Une fois arrivé au travail,  je rencontré son chef pour lui expliquer qu'il ne s'est pas réveillé car il y avait pas longtemps qu'il n'avait pas dormi dans un vrai lit etc…
Curieusement il me dit qu'il n'y avait pas de soucis,  qu'il comprenait. Il finira juste plus tard aujourd'hui.

A 20h j'attends Malik devant son travail.  Il arrive frigorifié et trempé.
'Ca va Malik ? '
'Oui froid '
A peine arrivé il part dans la salle de bain et se met sous la douche chaude.
Il ressort dans mon peignoir.
'Toi avoir jogging'
'J'en avais qu'un seul'
'Je peux garder'
'Oui bien sur '

On se réinstalle devant la télé et on commence à manger des sushis que je me suis fais livré,  il trouve ça très bon. Il choisit un film sur ma liste. Il se cale bien au fond du canapé.  Il a l'air bien. Je pars me doucher à mon tour, comme je n'avais plus mon peignoir je met un petit short en nylon et un t-shirt publicitaire. Quand je reviens au salon, il s'est endormi devant son film les jambes écartées sous la table de salon. Je vais pour aller baisser le son, je me retourne et voit que le peignoir est entre ouvert et laisse passer sa queue qui est posée sur le canapé également.  Sa tête est légèrement en arrière, la bouche ouverte.
Je m'approche de lui, ouvre un peu plus le peignoir pour admirer de plus près sa queue. Je me met au niveau de la table basse faisant face à sa queue.  Je me lance.
N'étant pas encore bandée je prend en main sa queue et l'avale entière jusqu'à ses couilles. Il se réveille immédiatement et relève sa tête. Me prend une touffe de cheveux et me lève le visage vers lui, ce qui me fait remonter ma succion le long de sa queue jusqu'à lâcher son gland qui vient atterrir sur son ventre.
'Toi faire quoi ?'

Je lui souris et repose ma main autour de sa queue en léchant ma lèvre supérieure. Il me dit rien, tire mes cheveux vers l'arrière. Me regarde. Prend sa queue dans sa main qui commence à prendre du volume et dirige ma bouche vers son gland. J'ouvre la bouche et commence une pipe avec lui me tenant les cheveux. Il retend sa tête en arrière en guidant ma bouche. Il dit des mots que je ne comprends pas.
Il se redresse,  me regarde faire, il aventure une main sur mes fesses. Remonte mon short en string,   me met une petite claque au cul, glisse un doigt le long de ma raie jusqu'à mon trou. Il enfonce un doigt, je gémi.  Il rigole. Il s'assoit mieux et se lève.  Il le soulève par les bras, il me retourne vers le canapé, me baisse le short, me met une claque au cul,  me cambre sur le bord. Crache dans sa main,  me badigeonne l'entre fesse. Il me prend par le cou, me remonte vers lui et m'embrasse tout en me mettant un doigt un peu plus loin.

Je gémis de plus belle, il me retire mon t-shirt,  me cambre en m'appuyant sur le cou fermement. Il crache sur ma chatte et vient taper sa queue sur ma raie. Il tapote 5/6 fois. Il me lève, me retourne vers lui, me prend par les fesses pour que je mette autour de ses hanches.
Il tient fermement mon cul, commence à marcher en m'embrassant, se dirige vers sa chambre. Il me jette sur le lit, retire son peignoir, me prend par les pieds pour m'approcher de lui, me retourne sur le lit, me cambre, se met au dessus et présente son gland devant mon trou. Il appuis sur mon dos, il,  rentre d'un coup, je cri, il ressort, et rentre encore plus puissamment. Il me tient par les hanches et commence à forger ma chatte à sa queue. Je ressens chaque centimètre. Il tape fort, si fort que ses couilles viennent se taper sur le bas des miennes, je les sens entre mes cuisses se balloter. Je pars dans un autre monde, je suis en extase complète, mes hormones se chamaillent, je deviens encore plus soumis à ses coups de butoir. Je jouie du cul, je me dilate à la bonne largeur. Il me chevauche littéralement, pilonne. Je suis avalé dans le matelas soumis à son poids, à ses coups, il me lime. Sa sueur coule sur mon dos, il me tient les cheveux, appui sur mon cou, me tient fermement les hanches, me met des fessées. Il se retire.
Il s'allonge sur mon côté,  je le regarde, il est en trans, la sueur perle sur son visage, son torse. Il me prend une jambe et l'écarte pour que je monte sur lui. Il me prend les fesses en main, en lâche une et vient guider sa queue sur mon trou. Il me pénètre en guidant mon cul. Le fait de changer de position me refait sentir son énorme bite. Il prend en main mes deux fesses et commence à me limer à sa façon. Voyant que je me redilate, c'est lui qui lève son bassin pour aller encore plus profond.
Il me prend fermement par les fesses, me bascule sur le dos, se met sur moi. J'ai les jambes écartées,  il met ses bras de chaque côté de ma tête et recommence à me forger la chatte, je tiens fermement ses fesses. Ses couilles tapent elles aussi. Je jouie tellement que sa bite glisse toute seule maintenant. Il le regarde au dessus de moi, il ne me regarde pas, ses yeux sont clos, il apprécie juste son va et vient. Il ouvre les yeux, me regarde, sort de mon trou, me retourne encore plus fermement. Me cambre, passe une main entre mes fesses, me met une bonne fessées. Là,  il m'attrape par les hanches et laboure ma chatte comme un fou, sort sa queue et éjacule 7/8jets puissants, inondant mon dos de sperme. Il se vide entièrement en tapant son gourdin sur mes fesses. Il s'allonge sur le côté, en age,  je regarde sa queue, comment ai-je pu prendre autant de centimètre, elle est énorme, enfin entièrement bandée et frôle les 21 cm.

Il sourit, s'assoit et me met une claque sur une fesse. Se rallonge avec un bras sous sa tête.
'Ça va Malik '
Il dirige ses yeux sur moi. Je lui sourit.
'Toi bonne'
Je rigole.
'Tu as aimé ? '
'Toi cul comme fille'
'Ahhh, bon je prend ça pour un compliment '
Je me lève vers la salle de bain pour me doucher, il me siffle, je me retourne.
'Toi cul comme fille'
'Oui tu l'as déjà dit'
'Moi devoir manger'
'J'irai faire à manger après '
'OK toi après devoir encore être dans lit de Malik '
Je rigole et pars dans la salle de bain.
Je prépare le dîner quand il sort de la chambre et slip. Il s'approche de moi, me met une main au cul.
'C'est bientôt prêt'
Il me met un doigt, qui rentre plus facilement.
'Toi devenir vidoir de Malik '

Dawson

juwall@laposte.net

Autres histoires de l'auteur : Lionel - Malik - Cul Béni - Voisin Serbe - Mon Beauf - Homme de ménage - Paul à la ferme - Fratrie

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)