PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode- - Épisode précédent

Si jeune et déjà salope -03

C'est Mario, mon père adoptif qui me réveilla le lendemain main vers 11H. Il s'assit sur le bord de mon lit. Il était encore en peignoir. Sa toison dépassait de son peignoir. Il n'osait me regarder. Il murmura des mots d'excuses … Mais je le surpris à utiliser sa main droite pour replacer sa bite sous son peignoir. De mon côté, cet homme me faisait encore plus envie qu'avant et je ne voulais pas que tout cela cesse. Je me jetai alors dans ses bras et lui demandai de ne pas s'excuser. J'ajoutai qu'il m'avait offert le plus beau cadeau qui soit et que je ne regrettais rien. Je me laissai glisser dans ses bras et posai ma tête sur son torse velu. D'une main coquine, j'investiguai son entrejambe. Le bougre bandait comme un âne. Ni une ni deux, je rapprochai ma bouche et sans que Mario ait le temps de dire quoique ce soit, je le suçai une nouvelle fois à fonds. Il gémissait et très vite son côté male viril italo reprit le dessus et il ma saisi la tête pour m'accompagner dans mes va-et-vient le long de sa hampe dressée fièrement. Il jouit une nouvelle fois abondamment. Se redressa et me dit que ce serait notre petit secret.
Vers midi, j'étais dans la cuisine où ma mère me rappela de rendre visite à mon oncle comme je l'avais promis. J'avais 3 heures pour me préparer. Il fallait que je fonce à la ville pour m'acheter une nouvelle tenue. J'enfilai vite un jeans moulant qui trainait et un pull sur ma peau nue. Je décrochai mon gsm qui sonnait.
- Salut, c'est Quentin, je vais en ville avec mon paternel pour m'acheter un nouveau training mais je voudrais que tu me suce avant. Il me dépose chez toi dans une minute.
- Mais Quentin t'est fou ! Je vais pas te sucer à tout moment.
- Tu veux que je parle ?
- Ok passe … et puis au fait, ton paternel ne pourrait pas me conduire également, j'ai une course urgente à faire ?
- De quelle sorte ?
- Ça ne te regarde pas, amène toi, je te suce, tu te vides et ton paternel nous conduit à la ville.
- Ok a plus ma belle suceuse
Ces derniers mots me firent de l'effet !
Cinq minutes plus tard, il débarquait, je le suçai et comme tout jeune mec, il jouit rapidement. Nous pouvions partir. Son père, était un ouvrier un peu bourru mais sympa. Je me plaçai entre eux deux dans la camionnette.
- Salut Thibaut, alors il parait que ta petite fête était une grande réussite et que ton déguisement était parfait … A s'y m'éprendre m'a dit Quentin, une vraie meuf m'a-t-il rapporté. J'aurais voulu voir ça ! Quentin en parle sans arrêt depuis ce matin ! J'ai crains un moment qu'il ne soit devenu pédé .. ahahaha
- Papa, ok ça va …
- Bah fils ce n'est rien tu sais à ton âge il est normal de se chercher ! Regarde moi à ton âge je jouais avec mes camarades à touche pipi.
- C'est quoi ce jeu ? interrompis-je ?
- Ben, on se touchait la queue et on se branlait
- Papa, on change de sujet ?
- Et vous vous suciez aussi ? interrompis-je une nouvelle fois !
- Ah non pas ça … enfin moi ça m'aurait pas déplu de me faire sucer mais on était entre mec et il n'y avait pas de pédale dans le groupe … dommage …
A ces mots, il lâche d'une main son volant pour remettre son sexe en place. Il bande, j'en suis sure. Quentin est de plus en plus mal à l'aise et demande à son père de cesser cette conversation. Quentin voulait jouer avec moi. Pourquoi je ne jouerais pas à mon tour.
- Et vous vous êtes déjà fait sucer par un homme
- Thibaut t'es malade ou quoi, mon père n'est pas pédé …
- Faut pas être pédé pour se faire sucer … t'es pas pédé que je sache …répondis-je !
Quentin est rouge tomate. Son père s'en amuse ! Il en rajoute !
- Biensur que je me suis fait sucer par des petites putes à bites ! Et je peux te dire que les mecs sucent 1000 fois mieux que les meufs ! Les pédés sont des vicieux ! Et c'est bon de se vider dans ces bouches avides de sperme !
Quentin se bouche les oreilles et demande pour finir le trajet à pied. Nous sommes au pied du parking des galeries commerçantes. Quentin nous attendra chez Diesel. Je reste avec son père qui se marre et dont la bosse dans le pantalon ne laisse aucun doute sur son excitation. Le parking est bondé sur les deux premiers étages. Le 3ième est quasi vide et pourtant le père de Quentin monte au + 4. 3 voitures sont parquées. J'y vois un message … Je me lance …
- Monsieur, c'est vrai votre histoire ?
- Quoi donc feint-il
- Vous vous êtes fait sucer par des mecs ?
- Ma femme ne baise plus, tu sais je suis un mec et sur les chantiers, je travaille uniquement avec des mecs. Les discussions sont chaudes et tous les jours, j'ai besoin de me vider les couilles, tu comprends.
- Oh oui Monsieur, … et comment faites vous …
- Bien rien … mais si je tombe sur un pédés, je lui fait gouter mon jus …
Il me regarde alors fixement, sa main est posée sur son sexe.
- Excusez moi Monsieur, avez-vous les couilles pleines ?
- Tu veux voir ? Elles sont tellement pleines que je mouille … ahahaha
A ce moment, je sors de la voiture. L'ami de mon père semble déçu. Je contourne la véhicule alors qu'il sort à sont tour. J'ai eu le temps de baisser mon jean, je suis nu. Le père de mon ami me regarde. Silencieux. Il ouvre son pantalon et en fait sortir une grosse queue veinée. Je me retourne, me dandine. Très vite, sa grosse main poilue d'ouvrier, caresse mes lobes et titille déjà ma rosette.
- Quelle belle salope ! J'aurais voulu te voir en robe moulante . Suce moi ! T'en crève d'envie !
Je n'hésite pas, je me jette à ses genoux et le pompe comme si ma vie en dépendait ! LE père de mon ami ne tarda pas à jouir. Il jouit tant que son sperme sortait de ma bouche comme un geyser ! Sa tête était jetée en arrière, les yeux fermés. C'est à ce moment qu'une main se posa sur mon épaule !
- On s'amuse bien ici ! Tu me pretes ta pute ? J'ai aussi envie de me faire sucer ! Je m'fais chier ici !
C'est un garde de l'immeuble. Un gros marocain d'une cinquantaine d'année. Le père de mes amis, ne semblent pas gêné ! Il me demande de faire plaisir au gardien qui a déjà sorti sa grosse queue circoncise. Je ne me fais pas prié, je suce ce nouveau mâle avec passion. Le père de mon ami, me bouffe maintenant le cul. Les deux hommes ne semblent plus avoir de limite. Je suis une poupée dans leurs mains. J'adore ce sentiment. Je miaule, je soupire comme une salope sous leurs injures de mâles virils
- Vas y salope, pompe
- Montre que t aime la bite
- T'es qu'une pute à sperme
- Humm quel trou ! j'vais t exploser le trou !
- Oui chienne, ton trou va devenir une bonne chatte …
Le garde explose dans ma bouche à son tour. Je jouis sur le sol. Je leur souris et les embrasse à la dérobade sur la joue. Ces deux ours semblent désarçonnés. Ils remontent leur pantalon. Je me suis rhabillé et déjà je me dirige vers les ascenseurs pour rejoindre Quentin.
Son père me rejoint rapidement. Dans l'ascenseur, il me plote les fesses et me lance :
- Je veux te baiser. Donne-moi RDV rapidement. Je te veux en femelle pour moi.
J'aime ça et je suis maintenant dans mon rôle. Je joue l'ingénue.
- Je n'ai hélas pas de tenue de femme, Monsieur. J'avais emprunté la robe et le string pour la soirée.
- On va aller chez Jessica. Tu connais le magasin de lingerie ?
- Ouiii, quand souhaitez vous y aller Monsieur,
- Ben maintenant !
- Mais votre fils ? … et la vendeuse ?
- T'inquiète ! Pour mon fils, il doit apprendre ! et je voudrais l'associer pour le déniaiser.
S'il savait …
- Mais la vendeuse, insistai-je
- Pas de problème, elle fréquente le même Club d'échangisme que moi et connait ma passion pour les petits culs serrés !
Qu'elle chance le destin m'offre ! Cet homme est la providence !
Quentin est là qui nous attend. Il semble furieux et me jette un regard noir. Son père le prend par les épaules et l'entraine. Je les vois discuter de manière relativement agitée. Quentin, se retourne de temps à autre. Ses yeux brillent. Je les rejoins. Quentin me lance :
- T'es vraiment une salope !
- Bon on va chez Jessica !
Et me voilà me dirigeant vers LE magasin de lingerie fine avec le père et le fils ! Heureusement, il n'y personne dans le magasin à notre arrivée. La patronne semble en effet très bien connaître, le père de mon ami. Elle l'embrasse très amicalement tout en jetant un œil intrigué vers les deux jeunes q ui l'accompagne. Le père de mon ami entraine la patronne un peu plus loin et ils discutent. Madame Jessica me jette régulièrement un œil intrigué. Quentin, lui en profite :
- Comme ça t'es une vraie pute. T'es bien tombée ! Tu vas te faire le père et le fils ! Mon père veut t'offrir en cadeau ! Il veut que je te baise pour que je devienne un homme ! Tu vas devenir notre putain. Ca te plait.
- Beaucoup, - répondis-je tout en touchant avec envie les lingeries, dentelles, string, …
Je me sentais de plus en plus femelle. J'avais envie de dépenser les 500 EUR de mon parrain dans ce magasin. Tout me plaisait. Je fus interrompu dans ma rêverie par Madame Jessica qui vint me prendre par la taille pour m'emmener dans l'arrière boutique. Ce fut pour moi une révélation. Dentelle, froufrou, jarretelles, escarpin avec talon de 10 cm, string, et j'en passe … Le père de Quentin se collait à moi dans mon dos … Je sentais son gros sexe tendu.
- Tout est pour toi ma chérie. Il faudra être disponible pour moi sur simple demande. Et tu devras toujours être en femelle sexy pour recevoir ton homme … Je dois y aller. Je passerai te chercher ce soir vers 22H. Tu seras discrete. Je ne veux pas d'ennui avec tes parents. Tu te changeras dans la voiture. A ce soir. Voilà 30 EUR pour ton taxi.
- Oh tu sais, son beau père est très ouvert ! Ricana Quentin dans son dos
- A ce soir ma poule
Madame Jessica me déshabillait déjà pour me faire essayer tous ces dessous, lingerie et nuisette.
C'est ainsi que je dépensai une petite fortune en lingerie, dentelles, string, même soutiens gorge, bas jarretelles, talons. Madame Jessica me scrutait. Ses mains me frôlaient, me caressais. C'était très érotique. Avant de me rhabillé, elle voulu m'offrir un cadeau. C'était une sorte de bijou brillant. Madame Jessica me demanda de me pencher en avant, ce bijou était destiné à mon trou. C'était un plug bijou. Waouwwww j'étais aux anges. Je demandai un dernier service à la vendeuse, pouvoir me vêtir en femme avec le plug. J'avais ma petite idée pour la suite de la journée. La vendeuse était amusée. Elle m'aida une dernière fois et fit de moi une belle petite femelle. Je sortis du magasin puis des galeries tout vétue de blanc. Une petite robe moulante et courte en dentelle blanche, des bas blanc avec porte jaretelles, un string en dentelles et des escarpins de 7 cm blanc laqués. Madame Jessica, m'avait enduit les cheveux de gel plaqué en arrière et superbement maquillé.
Je m'arrêtai au premier taxi, un jeune beur de 25 ans. J'engouffrai mes paquets dans le coffre et indiquai au taxi qui se pliait en courbettes pour me servir, l'hôtel du village. Dans la voiture, j'appelai Jean, mon oncle (voir épisode précédent).
- Bonjour, c'est Tatiana, je pensais à toi … j'ai fait quelques achats et je voudrais te les montrer
- …
- Super, je suis en taxi et je devrais être à l'hotel dans 10 min.
- …
- Oui naturellement, je serai très discret
J'avais utilisé le masculin par distraction, je vis les yeux noir du taxi man dans le rétroviseur … Il semblait perturbé. Cela m'excita encore plus … J'entrai à nouveau dans un jeu de super salope
- N'ai crainte parrain, personne ne saura rien, je t'obéirai en tout et pour tout, je t'appartiens un peu ….
Le taximan, si touchait le sexe. J'avais encore gagné … Nous étions arrivé à l'hotel. Le chauffeur vient m'ouvrir la porte avec précipitation. Je pris un malin plaisir à écarter les jambes le plus possible pour sortir de la voiture de telle sorte que le jeune rebeu eut une vue plongeante sur mon sexe dont j avais volontairement sorti ma petite queue imberbe. Le jeune homme ne pu détacher ses yeux de mon sexe. Son pantalon en toile noir laissait apparaitre une bite énorme ! Il me présenta mes bagages. Il me fit un clin d'œil et me donna sa carte …
- Quand tu auras terminé avec ton parrain, appelle moi, je te conduirai ou tu veux. La course en sera pas chère. J'accepte le paiement en nature.
- Je n'y manquerai pas …
Et je filai vers l'hotel pour de nouvelles aventures …

Lexa

nakibe@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Si jeune et déjà salope - Découvertes multiples - Sacrifice familial - À la recherche de mon père - Le monde est si petit - Soirée surprise - Découverte qui m'a transformé -

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)