PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Le jouet d’un hétéro -05

Guillaume sera là dans moins d’une heure… j’avais baisé toute la nuit avec mon mec et pourtant j’avais hâte qu’il arrive, je me demandais ce qu’il me réservait. Je me doutais qu’il était capable de tout : j’étais à la fois inquiet et surexcité.
Je me suis précipité sous la douche, il fallait que j’enlève l’odeur de foutre qui me collait à la peau. Je profitais de l’eau chaude réparatrice pour nettoyer mon corps souillé par cette nuit torride.
Le ruissèlement de l’eau me faisait un bien fou, mes muscles se détendaient au fur et à mesure. Je massais mes fesses, ma rondelle endolorie par les coups de butoir de mon mec. C’est vrai qu’il avait été bestial cette nuit, il s’était vraiment acharné sur moi. Je pense que quelques jours auraient été nécessaires pour que je sois totalement remis de cet assaut, mais je n’aurai pas ces jours, dans moins d’une demi-heure mon maitre sera là.
C’est la première fois que je me surprenais à nommer ainsi Guillaume, mais je dois avouer que ça reflétait bien notre relation.

Une fois séché, je suis allé entrouvrir la porte d’entrée puis prendre un foulard dans un placard.
Je me suis installé dans le salon, nu comme un ver, j’ai mis le foulard sur mes yeux et j’ai attendu.
Les minutes m’ont semblé une éternité. Quand, tout à coup, j’ai entendu des bruits de pas. Ils se dirigeaient vers moi. J’étais à 4 pattes sur le tapis, ma croupe bien relevée. Soudain, une main a touché mes fesses, un frisson m’envahit. Cette main a continué à caresser tout mon corps, du bas vers le haut et une fois sur ma tête, elle a saisi vigoureusement mes cheveux et a tiré ma tête en arrière. J’ai poussé un petit cri et ouvert la bouche qui a aussitôt été remplie par une bite dure et humide.
Je me suis mis à sucer comme si ma vie en dépendait. C’était assez jouissif de sucer sans rien voir. J’adorais la queue de Guillaume et j’étais ravi de la retrouver encore dans ma bouche gourmande. Il était en super forme ce matin, car sa bite semblait encore plus grosse et plus longue que d’habitude.
Il me baisait littéralement la gueule. Il voulait la fourrer au fond de ma gorge le salaud. Il forçait le passage et écartait ma bouche avec ses doigts pour que ça rentre davantage.

Je suffoquais tellement il me remplissait. Je salivais comme jamais. Je ne pouvais rien faire, sauf subir et attendre que ça finisse. Mais malgré la situation, je ne voulais pas que ça finisse, j’adorais ça. Je prenais un pied d’enfer. Par moment, il enlevait complètement son chibre de ma bouche et le replongeait immédiatement. Je n’avais que quelques maigres secondes pour reprendre mon souffle.
Je sentais ses couilles battre sur mon menton. Elles semblaient immenses et lourdes. C’était un sacré producteur de jus. Je l’avais complètement vidé dans sa cuisine la veille au soir et là il n’allait pas tarder à m’en mettre plein la gueule !

Je sentais ses gémissements, il résistait à la jouissance qui montait en lui. J’étais rassuré, car je me disais que s’il se vidait dans ma gorge, il épargnerait peut-être mon cul qui avait déjà bien souffert cette nuit avec mon mec.
Il s’activait avec encore plus de fougue dans ma bouche et haletait de plus en plus. Le point de non-retour était atteint, sa queue se durcit encore davantage et dans un soubresaut il se vida dans ma gorge et ma bouche. Au moins six bonnes giclées d’un jus chaud, plutôt épais et étrangement salé.
C’est là que j’ai compris…
Que j’ai compris que cette queue qui venait de me pourfendre la gueule pendant une bonne vingtaine de minutes, que cette queue énorme et veinée qui avait répandu tout son nectar en moi, n’était pas celle de Guillaume !
Guillaume : « Avale et après tu pourras voir la queue que tu viens de vider et le mec à qui elle appartient ».
Obéissant et désarçonné, j’ai avalé sans rechigner ce nouveau jus. Là, j’ai senti que Guillaume enlevait le foulard de mes yeux. Il m’a fallu quelques secondes pour récupérer pleinement ma vision.
Et c’est là que je vis devant moi un rebeu d’une trentaine d’années, grand, sportif, aux poils entretenus. Il avait une belle gueule et un sourire désarmant.
Guillaume : « Je te présente mon pote Icham, on fait du sport ensemble. Icham, t’en penses quoi de ma salope ? »
Icham : « Parfaite ! Il suce à la perfection et encaisse bien les gorges profondes. Et puis, tu avais raison, il aime le jus et j’en avais plein les couilles ! ».
Guillaume : « Je t’avais dit que tu ne serais pas déçu. Et tu dois reconnaitre qu’il est plus doué qu’une meuf ».
Icham : « C’est clair qu’on ne m’avait jamais pompé comme ça ! »
Ces deux mâles virils parlaient de moi comme si je n’étais pas là. J’étais vraiment réduit à l’état de vide couille et ce n’était pas pour le déplaire.
Guillaume s’installa sur le canapé et dégrafa sa braguette pour sortir sa magnifique bite. Il commença à se branler tout en me regardant.
Guillaume : « Je suis fier de toi, tu as bien sucé mon pote, tu as bien joué ta chienne. Tu m’as grave chauffé maintenant il va te falloir assumer, allez viens en rampant jusqu’à ma queue et suce ! »

Je me suis exécuté instantanément. Je me suis mis à lécher sa colonne de chair de bas en haut, je donnais de grands coups de langue et j’adorais ça.
Tout à ma pipe j’en oubliais complètement Hicham. Mais lui par contre ne m’oubliait pas, il s’approchait de mon cul, m’écartait les fesses et enfonçait ses doigts.
Je suçais Guillaume tout en me faisant fouiller le cul par un parfait inconnu. Pendant quelques secondes, j’ai failli tout arrêter, mais Guillaume s’en est rendu compte et m’a dit :
Guillaume : « Tu sais que tu en as envie au fond de toi donc tu la fermes et tu encaisses en silence ! Oui Hicham va te baiser là maintenant dans ton salon pendant que tu me suces et tu vas adorer j’en suis sûr. Tu as vu la taille de sa queue ? Tu as déjà eu une telle bite dans ton cul ? »
Non jamais et c’était bien là le problème. Avec la nuit que j’avais passé avec Olivier mon cul était tout endolori et me prendre ce chibre magnifique, mais immense me faisait peur. Il devait bien faire dans les 20 ou 21cm et bien large, au moins 6 ou 7 cm. Jamais je ne pourrais recevoir ça dans mon fondement sans souffrir. Surtout s’il me baisait le cul comme il m’avait baisé la gueule !

(La suite bientôt...)

(Une nouvelle fois je remercie vivement tous ceux qui m'ont écrit. Vous lire est une super motivation pour continuer à écrire. Surtout, continuez à m'envoyer vos messages.)

Franck84

franck84@yopmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Le jouet d’un hétéro

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)