PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Aux pilleurs de récits qui n’ont pas assez d’imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez « Copyright France » afin de prouver l’antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Soumission & Domination -524

Les fiançailles de Côme et MarA

Début décembre, Nous sommes invités aux fiançailles de Côme et MarA, au château des parents de MarA et d’Amaury.
Pour faire court, pour la réception privée, je suis officiellement l’ami de Ludovic, PH et Ernesto sont deux amis idem pour Enguerrand avec Max, Nathan et Jalil.
Marc a décliné l’invitation, mais pas Emma avec qui, Madame ma belle-mère, a développé une belle amitié.
Nous sommes tous en costume. Je note quand même qu’il a plus de prêt à porter que de sur mesure dans l’assistance !! Deviendrais-je puant ?
Les invités justement.
Famille de Côme : 4 paires d’oncles et tantes que je vois pour la première fois, mais qui ont entendu parler de moi et une bonne douzaine de cousins et cousines, pas dégueu dans l’ensemble. Même s’il n’arrive pas à la beauté des trois frères, il y a un air de famille qui les place un peu au-dessus de la moyenne.
Famille de MarA : en sus d’Amaury que je connais de près (rappel : mec soumis de Samir et escort spécial très gros calibres), elle dispose de deux autres frères plus âgés, déjà mariés avec enfants. Même type de cousinage que mon amour.
Je sens quand même sur moi peser bon nombre de regards. J’y ai pourtant été léger sur les bijoux ! à l’oreille juste le diamant d’Emma, à mon poignet gauche sa montre assortie (diamantée aussi) et à mon droit les quelques joncs en or de mes 1er de l’an. Aux doigts je me suis limité à la chevalière d’Emma et à l’anneau que m’a offert le patron de Pateck. Bon j’admets porter plus que certaines filles et femme présentes !
Côme porte lui sa boucle d’oreille Diamant et Rubis ainsi que sa nouvelle chevalière.
Quand il offre l’écrin à MarA et qu’elle en sort sa bague de fiançailles assortie, la compréhension se fait pour chacun. Ils sont chaudement félicités même par les plus coincés de leurs familles. Les apparences de richesses ont la bonne idée de chasser le puritanisme de certains !!
Diner sous forme de buffet. Jalil en tant que « propriétaire » officiel de l’écurie implantée chez mes beaux — parents est assez courtisé. Des « cousins » m’abordent pour me demande comme ça roule une voiture comme la mienne. Je sens qu’ils sont aussi en service commandé car les questions dévient rapidement sur ce que je fais, etc.
J’attends avec impatience les 22h, heure d’arrivée des invités à la soirée, 200 personnes environ. Et ça, même si je sais qu’il va falloir que je résiste à l’envie de me faire certains mecs présents. Après tout je suis déjà avec le plus beau, Ludovic !! Ce serait mal venu que je me fasse remarquer par une « chasse » un peu trop visible.
Ça fait rire PH et Ernesto qui n’ont pas cette barrière officielle, GRRRRRRRRR !!!!!
Soirée de Fiançailles :
Arrivent en premier les amis intimes des deux protagonistes du jour. Jona et François en font partie. Je ne vais quand même pas baiser avec eux, ça, je peux le faire quand je veux !!
Dans le reste du premier cercle, une 20 aine de mecs, amis d’enfance, d’école et d’Agro ou de son club de boxe.
Côté MarA, même chose même si je remarque certains regards qui m’indiquent un degré d’intimité élevé. Si je ne me trompe pas, elles sont pas mal les filles avec qui elle a « fauté » (vocabulaire catho).
Bientôt on se retrouve dans les 200. La musique est bonne même si dans ce milieu on pratique surtout les « danses de salon ». Heureusement que j’avais organisé une mise à niveau générale !!
Les jeunes (Enguerrand et consorts) se sont changés. Ils ont enfilé leurs spencers sur des pantalons noirs taillés au goût du jour !! Ils leurs manquent 10 cm pour être classiques. Mais les 10 cm de chair nue qui surplombent leurs chaussures en vernis noir sont particulièrement excitants.
Je note qu’autour d’eux gravite une bonne quantité de jeunes filles et jeunes hommes !
Récit de Jalil :
Avec Enguerrand, Max et Nathan, nous avons un succès fou avec nos « uniformes ». Il y a autant de filles que de mecs qui nous collent et qui essayent d’en savoir plus sur nous. Comme je n’ai pas le frein de l’officialité (Enguerrand présente Max comme son petit copain), je pense bien me faire quelques mecs ce soir !
Comme Sasha, j’ai fait soft question bijoux. Les cadeaux de Sasha ornent mon poignet, l’autre est occupé par la montre de Suisse et à l’oreille j’ai sorti des réserves une boucle qui m’arrive à mi cou. Une succession de diamant et émeraude (pas question de concurrencer les fiancés en portant des rubis), que même la parure de la maitresse de maison (la mère de MarA) pourtant plus étoffée n’égale pas.
Entre notre mise, mes pierres et mon teint perpétuellement bronzé, sans oublier un visage qui sent le Proche-Orient, j’intrigue !!!
Avec Nathan qui est comme moi (libre), on note les mecs qui nous attirent et que nous décidons de baiser avant le petit déjeuner. On se partage les 4 plus beaux qui nous collent… pour commencer.
Les fiancés ayant ouvert la piste, nous invitons successivement quelques jeunes filles à danser des rocks. Quand on danse seuls, enfin au milieu de tous, Je sens qu’un de mes « admirateurs » se rapproche de moi et vient comme par hasard me frôler. C’est un blond bien français qui me cherche.
Pour voir si c’est la réalité, j’arrive à me plaquer deux fois contre ses fesses. Le sourire qui suit mon initiative me confirme que c’est ce qu’il attendait. Il m’invite à venir boire un verre avec lui. Il m’indique être un cousin de MarA, moi je me positionne comme un ami d’Enguerrand.
Durant notre échange, sa main est venue discrètement me tâter le paquet. A la deuxième pression, ses yeux se sont grand ouverts. J’avais commencé à bander !
Il me souffle qu’il connait quelques endroit discrets. Je le suis et dans le couloir qui nous ramène à l’entrée, il déclenche une porte dérobée qui donne sur un couloir de service. Il y fait sombre. Seule une veilleuse type sécurité nous éclaire. Par contre pas de poussière. Je lui demande s’il est sûr qu’on ne sera pas dérangé. D’après lui hormis la famille proche qui connait ces lieux, il n’y a pas de risque qu’un invité quelconque en devine la présence.
Cela dit, il se place à genoux devant moi et libère mes 22x6. Je devine par le blanc de ses yeux qu’il ne s’attendait pas à si gros.
Mais il ne rechigne pas et embouche ma bite. Trois pompages et il me passe le gland dans sa gorge. J’aime les mecs qui savent ce qu’ils veulent. Il est plutôt bon en fellation. Il alterne les essais d’asphyxie et le malaxage de mon gland par sa langue. Quand il recule c’est juste le temps de me dire qu’elle est trop bonne (ma queue) ou qu’elle fait juste la taille qu’il lui fallait.
Je rebondis et lui demande si c’est pour sa rondelle qu’il disait ça. Sans que mon gland ne sorte à l’air libre, il hoche la tête pour le oui occidental.
Je le laisse faire, il sera toujours temps de reprendre la direction des opérations un peu plus tard. Alors qu’il continue une pipe qui s’améliore encore, il se déshabille. Sa veste tombe au sol, vite rejointe par sa chemise et son pantalon. Quand il se redresse, je découvre un corps plutôt bien fait même s’il n’atteint pas notre musculature (celle des escorts de Sasha). Pas un poil, deux beaux petits tétons raides comme la queue que cache encore son slip.
Sa langue qui rejoint la mienne est agile et s’emmêle avec la mienne. Mes mains partent explorer son corps. Les muscles sont fermes ses fesses petites, mais dures. Il me laisse accéder à sa rondelle. Mes doigts la devinent imberbe et déjà excitée. Sa queue plaquée contre ma cuisse donne une impression de 17/18 x 4 ou 5.
Quand je pousse mon majeur au travers de sa rondelle, il écarte les lèvres des miennes pour laisser échapper un soupir de plaisir. Chaud, Chaud le petit mec !!
Il est doué, sa rondelle pulse pour aspirer mon doigt. Il se décolle le temps de prendre dans une de ses poches une capote et un sachet de gel. En moins de deux il fait tomber mon pantalon, me couvre et m’enduit.
Je prends la direction des opérations. C’est moi qui le plaque un peu violemment contre le mur, lui écarte les pieds et le plante direct jusqu’aux couilles. Cela me vaut une belle morsure du gras de mon pouce. Excuses du petit mec qui me dit que ça valait le coup. Vu la constriction de ma tige, de mon côté aussi je regrette pas.
Il se détend et je peux commencer mes va et vient. Comme je suis un peu plus grand que lui, quand j’ai fini de le pénétrer, il se retrouve sur la pointe des pieds. C’est trop bon de sentir son poids finaliser mon enculage. Cette position lui permet d’exprimer fortement son plaisir. Sa queue est une véritable barre d’acier et son gland suinte.
Sa respiration s’accélère et bientôt il ne peut se retenir et jute sur le mur. Ce con provoque mon éjaculation par les serrages de sa rondelle à chaque éjaculation. Bien qu’un peu rapide je prends plaisir dans son corps. Je reste bien raide. Malgré cela, je me retire. Il n’en a pas fini avec moi !
Il se retourne, me décapote, m’essui rapidement et embouche à nouveau mon gland. C’est « électrisant » alors que je viens juste d’éjaculer. Comme je suis sûr de mon statut sérologique je le laisse faire. Je ne débande pas. Il le sent et bientôt me recouvre à nouveau. Nous avançons de quelques mètres le couloir s’élargit et nous trouvons une chaise.
Dans un premier temps je m’assois dessus et il vient s’assoir sur mes cuisses. Bien sûr il s’est planté sur ma bite par la même occasion. Sa rondelle s’était juste suffisamment resserrée pour que cela soit bon.
Je le préviens qu’il prend des risques. Là, comme je viens juste d’éjaculer, je vais pouvoir le limer une bonne demi-heure de plus. Ça lui va. Il me chevauche jusqu’à ce que je me lève. Ses jambes ceinturent ma taille et j’arrive à l’enculer debout 5 mn avant de poser son dos sur le sol. Pas trop confortable pour lui, on passe rapidement au 4 pattes et à la levrette. Salope, il rue du cul pour me prendre plus rude que je ne le fais.
Alors qu’il va me faire jouir une deuxième fois, j’entends la voix d’Amaury.
Amaury : « Il est bon mon petit cousin »
Moi : « trop, son cul un régal pour les belles queues et en plus une gorge bien profonde »
Dès qu’il avait entendu la voix de son cousin, mon partenaire avait essayé de se libérer. Ce que mes mains fermement appliquées sur ses hanches l’avaient empêché de faire.
Il fait le tour et se penche sur son cousin qui gardait la tête dans ses bras. Il le force à la relever et lui demande si je suis bon.
Cousin : « oui trop ! »
Amaury : « et bien continuez. »
Puis il se casse.
Je reprends mes assauts alors que je sens la volonté de mon partenaire fléchir. Je m’active afin de lui redonner le goût et arrive à le faire juter une deuxième fois alors que je remplis ma capote.
On se réajuste dans le silence. Je sens que mon petit partenaire est bien embêté de s’être fait surprendre.
Alors qu’il me précède vers notre porte d’accès, le l’attrape par les épaules, le serre contre moi et lui glisse à l’oreille que si Amaury avait voulu faire un scandale, il ne nous aurait pas laissé en nous disant de continuer. Je le sens se décrisper. Il regarde qu’on sorte discrètement. Au buffet nous retrouvons Amaury. Avant même que nous ayons ouvert la bouche, il nous présente deux verres d’eau. On les écluse. Il réajuste la cravate de son cousin et glisse qu’il est heureux que nous nous amusions aussi bien à la soirée puis il part de son côté.
Je demande à mon partenaire s’il est rassuré. Comme il me dit l’être je lui dis que j’ai encore besoin de lui.
Il me regarde effaré ! Je comprends la méprise et lui dit que j’ai juste envie de connaitre le statut sexuel de deux mecs que j’avais repérés. Ça et aussi le mécanisme d’ouverture du passage dissimulé. Il est Ok, rassuré que je ne veuille pas l’enculer une nouvelle fois.
On traverse deux salons avant de repérer mes futures proies. J’indique à mon partenaire les deux individus en question. L’un est bi l’autre hétéro connu pour collectionner les filles.
Il me dit qu’il peut m’introduire auprès des deux qu’il connait assez bien. Je me préoccupe alors de savoir si, lui, est outé. Il rosit et ne me dit « surement pas ».
Vive le sport si je ne m’en fais qu’un de plus il faut que ce soit l’hétéro !!

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)