PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Aux pilleurs de récits qui n’ont pas assez d’imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez « Copyright France » afin de prouver l’antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Soumission & Domination -523

Notre hôte me prend en aparté. Comme nous sommes arrivées en dernier, il tient à me faire le résumé.
Après m’avoir dit que ses deux autres invités avaient été ravis de leur nuit et de mes escorts il parle pour lui, car pour son amie, nous sommes déjà au courant.
Denis a été parfait, du niveau de mes petits frères. Il a notamment apprécié son physique musclé surtout lors de l’exécution de certaines positions. Il avoue aussi que mon escort l’avait mis sur les rotules avec son endurance. Il avait fait honneur à ses prédécesseurs quant à sa capacité tant en gorge profonde qu’à l’autre extrémité de son tube digestif. Et de me confier (assez fier) que sans être monté comme un black, il avait à enfiler quand même un sexe de 23x6.
Il voulait aussi me faire part qu’ils avaient tous le désir de remettre ça avant notre départ. Si cela nous agréait bien sûr.
Je lui rappelle qu’il nous avait embauchés pour le WE et que nous étions de ce fait à leur disposition.
Ils vont s’échanger leurs partenaires, mais il m’informe aussi que la nôtre désirait continuer avec Brice et moi. Elle n’aurait pas épuisé notre potentiel ! C’est sûr !
En parlant d’elle je la matte en maillot deux pièces. Le top couvre un peu plus que l’aréole de ses seins quant au bas, pourtant succins sans être string, on ne devine pas la présence de la bite. Peut-être un mont vénus un peu plus « charnu », mais c’est tout.
En attendant, nous brunchons et passons notre temps entre discussion, rafraichissement dans la piscine et bronzage. Les invités de mon client sont de grands industriels rompus à l’international. Leurs carnets d’adresses sont fournis et nous trouvons des contacts communs. De patron d’une boite d’Escorts, je passe au niveau supérieur dans leurs esprits.

Notre partenaire est la première à vouloir remettre ça. Nous nous éclipsons et c’est encore plus rapide que la veille puisque nous n’avons que nos maillots sur nous.
Je laisse Brice entreprendre les préliminaires. Je l’observe, car je compte bien lui proposer de faire partie à part entière de mon écurie. Les nombreuses fois où il a baisé avec la population du Blockhaus y est pour beaucoup, car il est totalement à l’aise avec notre partenaire.
Le haut du maillot saute et quand il descend le bas, je m’aperçois qu’elle avait non seulement rentré ses boules dans son cul, mais son gland aussi. Cela explique qu’entre ses jambes rien n’était perceptible puisque sa tige était tendue.
Brice se plaque contre elle lui roule un patin avant d’aller mordiller ses tétons. Moi je suis trop curieux. J’enfile une kpote la recouvre de beaucoup de gel et viens l’enculer (elle pas Brice !).

Mon gland butte en premier sur le sien juste après le sphincter. Je frotte et je sens son gland gonfler, comme sa tige d’ailleurs. Je maintiens la pression pour l’empêcher de sortir. Je pousse plus loin et bute sur ses couilles. Un nouveau coup de rein et je passe le deuxième obstacle. Bien au fond je ressens sa queue qui continue de se gorger de sang. Mais pas encore suffisamment pour contrebalancer ma pression.
Comme je veux garder les sensations, je passe mes mains devant elle et les glisse entre ses cuisses pour maintenir sa queue contre son périnée. Quand je ressors, je maintiens le tout en place et retrouve gland et couilles dès que je me réenfile dans son trou.
Si j’entends bien les gémissements qu’elle ne peut retenir c’est bon pour elle aussi !
Je profite de son trou partiellement occupé avec un plaisir assez rare. L’insolite de la situation y est pour beaucoup ^^. J’adore sentir quand je me retire ma couronne stopper puis glisser sur son gland. Comme une double sodo mais à deux partenaires au lieu de trois. Je l’encule comme cela plusieurs minutes, 10aines de minutes.
J’appelle Brice pour qu’il s’équipe avant de lui céder la place. Il faut qu’il connaisse ça lui aussi. Comme pour moi c’est une première pour lui.
Elle a compris et ses mains remplacent les miennes le temps de notre permutation. Quand Brice la sodomise, les deux laissent échapper un cri de pur plaisir.
La pelle que je lui roule est bestiale. Mains sur ses seins, mes doigts pressent, tordent leurs tétons violacés. Elle a besoin de s’écarter de moi pour haleter avant que je plaque à nouveau nos lèvres et que nos langues se cherchent.

Je saurais plus tard que pour elle aussi cette sodomie était une première.
Sans se séparer, Brice l’entraine sur le lit. Il s’y assoit avant de se coucher sur le dos. Elle pivote sur la queue qui lui sert d’axe et fait maintenant face à Brice. Je me place à leur tête et avance pour lui donner ma queue à sucer.
Maintenant c’est elle qui œuvre. Une main pour maintenir sa queue, elle chevauche Brice en écuyère émérite. Sa bouche et sa gorge sont du velours autour de mon gland.
L’excitation devient rapidement trop vive et elle se jouit dans le cul ! Je vois mon Brice l’attraper par les hanches, l’enculer violemment trois ou quatre fois avant de la maintenir plantée à fond sur sa bite. Les soubresauts de son bassin m’informent qu’il largue la purée dans sa kpote. Sa langue plus l’aspiration qu’elle produit sur mon gland me fait monter la sauce et j’ai juste le temps de reculer avant de lui faire une faciale. Bouche et yeux fermés, le noir de son visage se retrouve zébré de mon sperme blanc.
Je la matte se redresser et faire sortir la queue de Brice. Vu la dose dans la kpote, il a super apprécié la sodo. Elle serre sa rondelle et garde en place son « matériel ».
Ce n’est que sous la douche qu’elle se détend. Son gland tombe en premier, sa belle tige faisant un arc pour venir se tendre à l’horizontal (pas mal pour une queue de 25 cm qui vient de jouir !). Elle pousse un peu plus et ses deux boules tombent accompagnées d’un flot de sperme. A elle toute seule, elle a dû produire autant que nous deux réunis.
Je lui enfile deux doigts et les écarte. En les tournant un peu, j’arrive à la vider un peu plus. Soupirs ! Brice et moi la savonnons plus en mode caresses qu’en décrassage.
Sur le lit, elle entre nous, nous récupérons. Chaude, elle est la première à s’exciter à nouveau. Sa queue gonfle et nous la voyons décoller de ses cuisses pour tenir une verticale avant que son gland ne vienne recouvrir son nombril. Je roule sur elle. Nouvelle pelle et je lui propose de finir ce nouvel aparté par une double sodo.
Elle accepte, mais seulement après que nous lui ayons laissé la jouissance de nos deux anus. Je suis Ok et Brice n’hésite pas longtemps pour accepter.
Elle nous regarde nous préparer en 69. J’aime vérifier ainsi la tenue d’un des « outils de travail » de mes escorts. Dans ce cas précis, Pas de risque puisqu’il n’est pas encore dans le circuit des clients TTTBM.

C’est elle qui décide quand nous sommes prêts. Placé dessus dans notre 69, je suis le premier à me faire défoncer la rondelle. La bouche de Brice a glissé sur mon périnée avant de m’emboucher le gland. Pris entre sa gorge et les 26 cm de chair noire, mon bassin rythme tout seul la pipe et la sodo. C’est bon et même très bon. Ma langue continue à jouer sur l’anneau de Brice. Les longues mains manucurées aux ongles vernis d’un rouge agressif de mon enculatrice se posent sur mes épaules pour assurer sa domination. Ses coups de rein s’accélèrent et je me prends de bons coups de queue qui propulsent mon gland tout au fond de la gorge de Brice.
Avant qu’elle ne me fasse jouir à faire butter son gland contre ma prostate, je cède ma place à Brice. S’il apprécie aussi la sodo, il accuse un peu plus que moi le coup des 26x6. Rapidement il prend autant de plaisir sous la domination de notre partenaire. Je ne le suce pas, mais lui roule un patin. Je vois sur son visage les émotions que lui procure la possession de son cul. Petit effort, plaisir et grand plaisir. Il me repousse pour me sucer la queue.
Je ne peux douter qu’il aime baiser avec les mecs, si j’avais encore un doute !
Quand le plaisir monte trop, nous nous séparons pour notre dernier tableau.

A sa demande Brice et moi nous couchons sur le lit, les jambes emmêlées pour plaquer nos périnées et coller nos deux bites dressées à la verticale. Elle se prépare. Les deux piercings s’accrochent pour éviter que sa queue ne traine. Elle ajoute un anneau supplémentaire qu’elle fait passer dans deux trous de son scrotum, (un pour chaque couille) avant de l’accrocher aux deux autres. Son service trois pièces se retrouve suspendu plaqué contre ses abdos.
Seulement ainsi elle vient enjamber nos deux bassins accolés avant de plier les genoux et poser sa rondelle sur nos deux glands.
Brice et moi la laissons gérer. Accroupie elle nous fait entrer jusqu’à la moitié avant de se mettre à genoux et de finir de capter nos bites. Les cuisses, écrasées contre mon bassin, elle force pour bien prendre le maxi de nos deux queues.
C’est bon ! les contractions de ses abdos se répercutent en profondeur et ma queue est collée/compressée contre celle de Brice. Comme elle me fait face j’ai tout loisir pour voir le plaisir qu’elle se donne à chevaucher nos deux queues accolées.

Mes bras se tendent et mes mains peuvent masser ses seins. Elle ne rend grâce, les cuisses brûlantes qu’après un bonne 20aine de minute de trot et de galop.
Je la presse contre moi et Brice se redresse pour s’installer à genoux entre mes cuisses. Là, elle comme moi laissons faire la jeunesse. Il nous prouve qu’à 18 ans il tient une forme physique de compétiteur. Ses coups de reins propulsent son gland et sa queue de façon impérieuse. Il fait varier la profondeur et la force avec laquelle il encule. Ma queue s’écrase à chacune de ses pénétrations et mon gland m’envoie de belle décharge d’excitation quand il est frotté par le sien.
Notre partenaire étouffe ses cris de plaisir dans ma bouche, nos langues luttent ou se font sucer selon l’envie.
De nouveau c’est elle qui jouit la première. Sa queue lâche une nouvelle quantité exceptionnelle de jus qui cette fois vient me recouvrir les pecs et le ventre. Ses contractions anales associés ont raison de ma résistance et de celle de Brice.

Elle se couche sur moi et reçois sur son dos Brice ! J’ai dans les 150Kg qui m’écrasent. Mais là aussi c’est du plaisir !
Nouvelle douche. Elle nous explique que l’extension de son sac à couilles était permanente depuis qu’elle portait ces dernières la plupart du temps dans son cul. Ça l’avait obligé à se faire percer pour les maintenir contre elle quand elle les laissait « dehors ». Je l’assure que c’était superbe et très efficace pour les sodos.
Nous enfilons nos maillots et je procède moi-même à sa présentation. Un peu de gel sur les couilles et elles rentrent aussi facilement que des boules de geisha. Pour son gland, la circoncision aide au fait qu’il ne ressorte pas aussitôt l’intromission. Quand elle enfile le bas de son maillot, on jurerait qu’elle est une femme.
De nouveau nous sommes les derniers à apparaitre sur la terrasse. Grands sourires des autres.
Nous profitons de la fin de journée avant de reprendre le jet du client et de revenir en France.
Durant le retour, je laisse Brice dévoiler les pratiques que nous avons eu avec notre partenaire. Ewen, Milo et Denis sont stupéfaits de ce qu’il leur raconte et plus d’une fois ils se tournent vers moi pour confirmation.
Avant d’entamer la descente je leur dévoile aussi le montant de ce qu’ils ont chacun gagné.
Denis et Brice tombent des nues, j’ai bien fait de ne pas leur en parler avant, ils auraient été stressés. Ewen confirme que c’est pas du pipo, car c’était ce que lui et Milo avait gagné pour leur première fois.
C’est là que je propose à Brice d’intégrer mon entreprise de façon permanente et non plus exceptionnelle. Il accepte de suite d’autant plus qu’il sait que je prends en compte les spécificités de chacun.
Denis discute aussitôt de sortir sa mère et son frère de leur banlieue pourrie. J’abonde en son sens et propose même qu’il le scolarise dans le lycée privé où j’ai maintenant mes entrées.

La discussion continue dans la voiture alors que je le raccompagne. A l’arrivée, je le vois s’écarter et discuter 5mn avec un jeune. Il m’explique qu’il lui avait dit de faire en sorte que ma voiture (pourtant que la C300) soit encore là dans le même état quand il me raccompagnerait tout à l’heure.
Je fais connaissance de leur mère. Elle aussi était impatiente de me connaitre, car ses fils ne lui avaient rien caché et elle s’inquiétait un peu. Quand Denis lui donne le montant de sa première prestation, elle ne le croit pas. Je dois lui montrer le bordereau du nouveau compte de son fils (d’une grande banque française) pour qu’elle commence à y croire. Quand son fils lui dit qu’avec ce qu’il va gagner ils vont pouvoir vivre ailleurs, elle fond en larmes.
Il lui explique ainsi qu’à son frère comment il envisageait leur avenir à tous les trois avec en premier un déménagement rapide. Valentin tique un peu quand il apprend qu’il devra quitter son lycée pour un privé. Je l’assure qu’il trouvera sans problème à remplacer ce qu’il quitte. Il me fait confiance.
Quand je pars, ils discutent tous les trois très excités par tout ça !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)